Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Quantic Dreams are made of sealed (boxes)
Skizomeuh
 Rédacteur Premium 
Admin 7778 msgs
Non mais la solution elle existe depuis longtemps : ça s'appelle la dématérialisation et ça marche déjà bien et comme y a pas de boîte, de stockage, de marge des revendeurs et grossistes on peut déjà baisser les coûts.
 
Niko
Nostrach !
Admin 14099 msgs
LeGreg a écrit :
De Fondaumière répond (d'une certaine façon) aux arguments dans les commentaires ici :
http://www.develop-online.net/news/38614/We-lost-10m-from-pre-owned-Heavy-Rain-Quantic-Dream
Il a une sacré contre argumentation le gars :

Now I know the arguments, you know, without second hand gaming people will buy probably less games because they buy certain games full price, and then they trade them in etc etc. Well I'm not so sure this is the right approach
 
Mougli
Membre Factor
Membre 1585 msgs
Skizomeuh a écrit :
Non mais la solution elle existe depuis longtemps : ça s'appelle la dématérialisation et ça marche déjà bien et comme y a pas de boîte, de stockage, de marge des revendeurs et grossistes on peut déjà baisser les coûts.


Ouais mais non, parce que l'éditeur il se dit "ces pigeons sont habitués à payer ce prix là, ça sert à rien que je baisse, j'ai juste à me faire une marge de porc."
 
LeGreg
Membre Factor
Redac 1512 msgs
Skizomeuh a écrit :
Non mais la solution elle existe depuis longtemps : ça s'appelle la dématérialisation et ça marche déjà bien et comme y a pas de boîte, de stockage, de marge des revendeurs et grossistes on peut déjà baisser les coûts.


Oui mais la transition est délicate. Les publishers ont toujours besoin des gens qui passent dans les rayons et mettent leur jeu dans leur caddy comme de crack. Ou ils peuvent faire sans mais en réduisant tout (et probablement la rentabilité qui se fait sur les derniers pour cent des ventes).

Ou que tout le monde fasse comme Valve/Blizzard. La boite vendue est juste un code à rentrer dans Steam/Origin/Onlive/Battlenet. Mais c'est probablement les fabricants de console qui bloquent ? (puisque c'est déjà un peu le cas sur PC/téléphones portables ?). Ou Gamestop qui approche un monopole sur les boutiques spécialisées après rachats multiples et qui refuse de stocker Deus Ex HR.
 
Prodigy
THE Duke
Membre 6078 msgs
Skizomeuh a écrit :
Non mais la solution elle existe depuis longtemps : ça s'appelle la dématérialisation et ça marche déjà bien et comme y a pas de boîte, de stockage, de marge des revendeurs et grossistes on peut déjà baisser les coûts.


Et là c'est les revendeurs qui vont gueuler (cf. la polémique et le four de la PSP Go).
 
Krondor
Membre Factor
Membre 871 msgs
"Guillaume aimerait bien qu'éditeurs et revendeurs se réunissent pour parler du "problème" et trouver une solution. Nous on aimerait comprendre pourquoi ce qui est admis dans toutes les autres industries du même type (films, livres, musique...) est devenu un "problème" pour les jeux. On imagine que par solution il espère que GameStop et compagnie filent un pourcentage sur les ventes d'occasion. Sinon les online pass risquent de se multiplier et c'est bien connu : on finit par choper des saletés à force de multiplier les pass."

Car le jeu vidéo est dans sa pleine crise d'adolescence où seul le pognon a le droit de vie ou de mort sur le reste.

Jusqu'il y a 10 ans, le jeu vidéo était réalisé la majorité du temps par des passionnés même pour les gros projets et la philosophie des éditeurs étaient: faire des jeux rentables qui font vivre le studio et les gens qui travaillent sans sacrifier la passion qui les anime et faire plaisir aux gamers sans forcément faire plaisir à tous.

Aujourd'hui, vu que les éditeurs sont tous côtés à la bourse, ceux qui dirigent ne connaissent plus rien au jeu vidéo et seul l'argent et les dividendes comptent à la fin du mois. Donc le seul objet est d'engranger le max de fric par tous les moyens qui soit sans se soucier si le jeu est celui qu'ils aimeraient faire mais juste si peut se vendre au max de gens.


A partir de là, se couper des revenus des jeux d'occasion n'est plus bon. C'est un moyen de récupérer plus de fric pour satisfaire les actionnaires.

C'est comme le fait de transformer les licences en fps ou de ne faire plus que des jeux dans 2 genres ou presque car c'est ce qui se vend le plus et les éditeurs ne veulent plus faire que des valeurs super sure qui rapporteront un max de fric (ce n'est même plus une question de rentabilité)
 
J Jensen
Membre Factor
Membre 127 msgs
Krondor a écrit :
Car le jeu vidéo est dans sa pleine crise d'adolescence où seul le pognon a le droit de vie ou de mort sur le reste.

Jusqu'il y a 10 ans, le jeu vidéo était réalisé la majorité du temps par des passionnés même pour les gros projets et la philosophie des éditeurs étaient: faire des jeux rentables qui font vivre le studio et les gens qui travaillent sans sacrifier la passion qui les anime et faire plaisir aux gamers sans forcément faire plaisir à tous.


Peut-on lier l'arrivée de Microsoft en 2002 avec l'entrée dans l'ère '"marketing/toujours plus de pognon" du jeu vidéo ? Je pense que oui, on a perdu la philosophie japonaise (Nintendo, Sega, Sony aussi dans un certain sens) pour la philosophie américaine !
 
The System Five
Membre Factor
Membre 3217 msgs
Et tous ces salauds qui vendent leur gamecube dans des vide-greniers! pauvre Nintendo, quel mankagagnay!
 
Mougli
Membre Factor
Membre 1585 msgs
Microsoft arrivé en 2002 ?
 
Krondor
Membre Factor
Membre 871 msgs
J Jensen a écrit :


Peut-on lier l'arrivée de Microsoft en 2002 avec l'entrée dans l'ère '"marketing/toujours plus de pognon" du jeu vidéo ? Je pense que oui, on a perdu la philosophie japonaise (Nintendo, Sega, Sony aussi dans un certain sens) pour la philosophie américaine !

Non je ne pense pas. C'est plus l'arrivée de sony en 94 et de la démocratisation du jeu vidéo au grand public qui a fait commencé l'entrée dans le domaine du marketing/toujours plus de pognon.

Alors ça n'a pas commencé en 94 comme aujourd'hui mais c'est là que tout a commencé. Lentement au début mais surement par la suite.

Idem pour le rapprochement jeu vidéo/cinéma.
 
Krondor
Membre Factor
Membre 871 msgs
Mougli a écrit :
Microsoft arrivé en 2002 ?

Sur le marché des consoles
 
Ash__
Membre Factor
Membre 733 msgs
Risbo a écrit :
C'est facile ils baissent leur budget matraquage/com et baisse le prix des jeux en conséquence


Oh, ça ne leur pas coûté très cher à QD.
Ils ont trouvé une équipe de pigeons prêt à tout pour faire parler d'eux passionnés connue sous le nom de Gameblog avec un blog vie aïe pii, un podcast dédié à la gloire du jeu et de son créateur mais pas tropet enfin il se sont amusés à foutre ça dans paris :





Ensuite on intègre le logo du jeu avec celui du site mais pas trop



Et on s'assure bien que tout le monde puisse lire le 5/5 du test avec un lien du test dans l'onglet publicitaire

 
Fagadaba
Membre Factor
Membre 135 msgs
Mougli a écrit :
Microsoft arrivé en 2002 ?


Je crois qu'il parle de la Xbox. Avant cela, personne ne faisait de suite!
 
Mougli
Membre Factor
Membre 1585 msgs
Ben non, Nintendo et Capcom n'ont jamais fait de suites à leurs jeux.
 
CBL
L.A.mming
Admin 14002 msgs
Et Nintendo n'a jamais employé de méthodes déloyales pour tuer la concurrence et briser les éditeurs tiers.
 
The System Five
Membre Factor
Membre 3217 msgs
Ash__> je savais pas que les marketeux utilisait le clean tag, à usage commercial ça fait vraiment creuvard et enculé...
Crenculard.
 
noir_desir
Membre Factor
Membre 1715 msgs
Sinon j'aime bien le truc de ea, à savoir on achète le jeu en version boite, ce qui donne automatiquement le droit de l'avoir en dématérialisé.
Je trouve l'initiative pas mal.
 
Fylodindon
Membre Factor
Membre 72 msgs
La solution elle est toute simple, installer des péages à chaque checkpoint.
Ils peuvent même le faire de façon ludique, genre taper le code de sa carte bleue façon QTE, avec Croix, Carré, Triangle...

Sinon, y a une autre solution, mais elle me parait inabordable pour beaucoup, c'est de faire des grands jeux, ceux qu'on n'a pas envie de revendre parce qu'on prend plaisir à y rejouer ou tout simplement par nostalgie.

Ou alors on fait une bouse et on se contente du bonheur simple d'avoir blousé deux millions de consommateurs (Homefront, Heavy Rain, la liste est longue...).

N'empêche c'est fou ça, pour parler du manque à gagner des éditeurs/développeurs, du au marché de l'occasion, y a du monde.
Mais pour parler du manque à gagner du pauvre joueur, qui revend la merde que la pub télé lui a dit d'acheter deux fois moins cher qu'il ne l'a payé... là, y a plus personne.
 
M0rb
Prof de math
Redac 2661 msgs
Demandez au gros Gabe s'il a une place à sa table, parce qu'il l'a tué lui le jeu d'occaz.

D'ailleurs que les Scoregames et consors crèvent une bonne fois, c'est scandaleux leurs marges sur les jeux d'occas.
 
tapioca
Membre Factor
Membre 163 msgs
Niko a écrit :
Il a une sacré contre argumentation le gars :

Now I know the arguments, you know, without second hand gaming people will buy probably less games because they buy certain games full price, and then they trade them in etc etc. Well I'm not so sure this is the right approach


Cela dit en lisant jusqu'à la fin on découvre qu'il dit aussi ça :
"Now are games too expensive? I've always said that games are probably too expensive so there's probably a right level here to find, and we need to discuss this altogether and try to find a way to I would say reconcile consumer expectations, retail expectations but also the expectations of the publisher and the developers to make this business a worthwhile business."

Ça ne rend pas la vision marketing du début moins grotesque et nauséabonde, mais laisse à penser (probablement) qu'il subsisterait (au conditionnel dans le texte) un peu de bon sens chez Guillaume de Fond de Cage.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews