Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

TOUS LES ARTICLES

TEST Fire Emblem Warriors : le FE occulte

par Frostis Advance,
Au pays du jeu vidéo japonais, tout peut se faire. Il est même possible de fusionner Fire Emblem, une référence du tactical-RPG à la sauce permadeath, avec la série Dynasty Warriors, modèle du beat‘em up sans cerveau. Ce résultat absolument improbable donne Fire Emblem Warriors, le premier Musô de la Nintendo Switch. Et autant l’annoncer dans l’intro : ça déboîte un peu.
LIRE LA SUITE

TEST ​Cuphead : La coupe est pleine

par FrereT0c,
La difficulté. Vaste concept, non ? Quelque chose de difficile pour l’un sera d’une facilité déconcertante pour l’autre. Pourtant avec des critères objectifs il est possible de jauger de la difficulté d’une tâche. Construire une fusée dans son garage est difficile. Aller bosser le lundi est difficile. Boire un café avec sa copine à une table à côté d’Alexandre Jardin est difficile aussi. Mais Cuphead, sans rire ? Bon, allumage. Testage.
LIRE LA SUITE

TEST Ruiner

par Fougère,
Dans The Art of Game Design de Jesse Schell, le chapitre sur le flow commence par cette citation d'Ivan Turgenev : « Time sometimes flies like a bird, sometimes crawls like a snail ; but a man is happiest when he does not even notice whether it passes swiftly or slowly. »* Les mecs de Reikon Games ont parfaitement compris le concept théorique avec Ruiner, mais c’est au niveau de la pratique que ça coince.
LIRE LA SUITE

ITW Labeur et l'argent du beurre

par Fougère,
Début septembre, il y a eu un mini tremblement de terre dans le monde du JV. Quelque chose de discret, que vous avez facilement pu louper, une germination qui aurait finalement fait éclater la terre, mais qui pourrait avoir un impact beaucoup plus important et durable qu’on ne le pense. C’est la création du STJV, le Syndicat des Travailleurs du Jeu Vidéo, par des mecs comme vous et moi, qui bossent dans des studios de JV français. Nous sommes allés rencontrer trois de ces membres pour leur poser quelques questions.
LIRE LA SUITE

TEST Marvel vs Capcom Infinite : Le charme des moches

par miniblob,
Malgré les progrès du marketing, il arrive encore que le train de la hype déraille avant d'arriver à quai. Quand le teasing autour d'un nouveau Marvel vs Capcom a débuté, les esprits se sont vite échaudés. Les amoureux de la licence étaient déjà prêts à faire chauffer leur stick pour l'explorer dans ses moindres recoins. Et puis les premiers visuels de Marvel vs Capcom Infinite sont tombés et ça a été le début d'une longue descente aux enfers...
LIRE LA SUITE

TEST Jettomero

par hohun,
Le grand plaisir d’un testeur amateur, c’est de pouvoir déglinguer un jeu qu’on a détesté avec des vannes sales et un ton condescendant qu’on ne se permettrait peut-être pas si on était un testeur pro. Rien de plus jouissif que de retourner les quelques heures de pourriture vidéoludique à son envoyeur sous la forme d’un boomerang de caca textuel. Et puis, il y a une caste de jeux qu’on n’aime pas et qu’on pourrait presque apparenter à du foutage de gueule, mais qui est sauvé par quelques petits facteurs qui font toute la différence.
LIRE LA SUITE

TEST Dishonored : Death of the Outsider

par Fougère,
Tous ceux qui ont joué à Dishonored 2 attendaient avec impatience de pouvoir remettre une pièce dans la machine. C’est désormais possible avec la sortie de Death of the Outsider, un stand alone (pas besoin d’avoir le jeu de base pour pouvoir y jouer) qui nous permet d’incarner Billie Lurk dans sa quête pour retrouver Daud, l'un des vilains du premier opus.
LIRE LA SUITE

ITW Raphaël Colantonio, le jour d'après

par K.Mizol,
Raphaël Colantonio a publiquement annoncé en juin dernier son départ d’Arkane, studio lyonnais (puis texan suite à l’ouverture d’un deuxième bébé dirigé par Harvey Smith) qu’il a fondé, dirigé et pour qui il a créé de nombreux game design pendant 18 ans. Responsable d’Arx Fatalis et de Dark Messiah of Might & Magic avant d’être racheté par Zenimax/Bethesda et d’accoucher des Dishonored et du reboot de Prey, Arkane est aujourd’hui un des meilleurs studios de développement au monde, tout simplement. Interview jour d’après entre deux pizzas au four à bois, avec un homme qui souhaite prendre ses distances du monde du jeu vidéo.

ARTICLE [Rubrique littéraire] Dark Souls. Par-delà la mort

par miniblob,
Chez Factor, on aime se donner des allures de faux intellectuels. C'est bien gentil de passer pour des ados attardés qui ne décrochent pas des écrans, mais nous aussi on veut notre quota de cols roulés et de velours côtelé, on veut pouvoir écraser nos interlocuteurs sous des références qu'on ne maîtrise pas, en un mot, on veut avoir l'air cultivés. On nous a dit que le meilleur moyen pour y parvenir c'était encore la lecture, mais le dernier de l'équipe qui a essayé de lire un roman a perdu presque tous ses points de santé mental. Restait alors les bouquins dédiés aux jeux vidéo, plus particulièrement ceux qui prennent le temps d'approfondir leur sujet. Ça tombe bien, c'est le cas des deux volumes de Dark Souls. Par-delà la mort publiés chez Third éditions.
LIRE LA SUITE

PREVIEW The Evil Within 2

par Fougère,
Les jeux d’horreurs (angoissant, horrifiques, les trucs qui font peur quoi), ce n'est pas trop mon truc. Ma principale référence, c’est Dead Space et des souvenirs brumeux de Resident Evil sur PSONE, donc autant vous dire que je ne savais vraiment pas où je mettais les pieds en allant tâter le terrain sur The Evil Within 2.
LIRE LA SUITE

TEST SNES Mini : Nintendo fait des émules

par Frostis Advance,
Disponible officiellement aujourd’hui, la Nintendo Classic Mini : Super Nintendo Entertainment System est arrivée avec quelques jours d’avance chez bon nombre d’entre nous. En tous cas, pour celles et ceux étant passés par la case précommande, sous peine de se retrouver le bec dans l’eau comme pour la Nintendo Entertainment System Classic Mini. C’est parti pour un retour dans les années 90 !
LIRE LA SUITE

ARTICLE Les grands méchants du jeu vidéo - Claude

par K.Mizol,
Ils ne sont pas beaux, ils sont souvent très crétins, voire même caricaturaux à souhait, mais le jeu vidéo sans eux, ce serait rudement chiant. Nous vous proposons cette petite chronique régulière en hommage aux méchants.

TEST Tooth and Tail (& Knuckles)

par kimo,
Après son vibrant petit simulateur de vol virant généralement au chaos total, Monaco, changement de style pour Pocketwatch Games qui se propose de livrer un STR facile à prendre en main et jouable à la manette : Tooth and Tail.
LIRE LA SUITE

TEST Blood Bowl 2 Legendary Edition

par kimo,
Blood Bowl 2 était une bonne surprise ! Visuellement réussi, simple à prendre en main et plus accueillant envers les débutants que les autres versions du jeu, le soft permettait de se transformer en geek Warhammer déviant, sans avoir à peindre de figurines ni à expliquer à d'autre normo-geek pourquoi son armée d'orcs jouait au ballon plutôt que de faire la guerre. Malgré tout, le jeu souffrait de quelques limitations malheureuses et de l'abence de races emblématiques. Cette Legendary Edition tente de combler les lacunes et de transformer l'essai !
LIRE LA SUITE

PREVIEW Dragon Ball FighterZ : Gros bêtas et petits malins

par miniblob,
Vous n'avez pas pu le manquer, Dragon Ball FighterZ a fait grosse impression lors du dernier E3, au point d'éclipser au moins pour un temps tous les autres jeux de combat. Jamais une production Arc System Works n'avait suscité autant de hype avant sa sortie, et la vague n'est visiblement pas près de faiblir. Bandai Namco organisait ce week-end une bêta fermée et ce simple événement a suffit à pousser hors de l'agenda médiatique le lancement pourtant imminent de Marvel vs Capcom Infinite.
LIRE LA SUITE

ARTICLE Métro, boulot, crédo : on a bingeplayé Assassin's Creed.

par Nicaulas,
Quelque part en France, aux alentours de janvier 2016. « J’ai toujours AC Syndicate sur PC pour une review » écrivit Joule pour la huitième fois en quinze jours dans le canal rédac de la tribune. « Je peux pas j’ai un mot du médecin » répondit à nouveau Niko, spécialiste maison de la licence, toujours en convalescence après son overdose au milieu de Black Flag. « J’ai juste joué au premier il y a longtemps » hasardèrent quelques rédacteurs, les autres gardant le silence pour éviter de jouer à une licence qu’ils avaient soigneusement évité jusqu’alors. « T’as fini le premier sans déplaisir et tu t’es arrêté au milieu du II sans raison, t’as pas envie de t’y remettre un peu ? » avança une petite voix dans ma tête. J’aurais pu me contenter d’un « ta gueule, retourne jouer à Binding of Isaac », mais je me suis répondu « OK, je finis le II pour me remettre dans le bain et je tope la review de Syndicate ». Grave erreur : ça s’est transformé en un binge play des opus principaux (c’est-à-dire ceux sortis sur PC). 
LIRE LA SUITE

PREVIEW Graahl : Of Feather and Grit

par Joule,
Etant allergique au combo chaussettes/sandales et trop accro à la currywurst, nous avions un mot de notre médecin pour zapper la gamescom cette année. Pourtant, il y avait plein de chouettes projets indépendants à découvrir là-bas. Graahl : of Feather and Grit en faisait partie.
LIRE LA SUITE

ARTICLE Quakecon 2017 : Quake Champions, Doom VFR et Cosplay

par LeGreg,
Quakecon est la messe annuelle du jeu vidéo organisée par l'éditeur Bethesda/Zenimax (que l'on appelera Bethesda ci-dessous pour simplifier) sur les terres d'id Software dans la région de Dallas au Texas. Parfois surnommée le "Woodstock du jeu vidéo", elle est l'une des plus grandes LAN Party des US, même si ces dernières années le titre du plus grand nombre de sièges est contesté par l'implantation de la Dreamhack sur le continent américain.

Comme chaque année depuis plusieurs années, LeGreg a fait le déplacement et donne ici ses impressions pour le compte de Factornews.

PREVIEW Sigma Theory passe à la pratique

par Nicaulas,
Personne n’étant disponible pour succéder à Hellpé et ses œufs à la pisse, nous sommes passés à côté de la Gamescom 2017. Heureusement, on a pu rattraper un peu le coup en allant directement à la rencontre de certains devs. Tandis que notre sudiste Joule essayait Graahl chez Swing Swing Submarine, j’ai pu rencontrer sur Lyon Michael Peiffert, créateur de Mi-Clos Studio, pour discuter un peu de leurs nombreux projets sur le feu et surtout jeter un œil attentif à la démo de Sigma Theory. 
LIRE LA SUITE

TEST Guilty Gear Xrd REV 2 : Le meilleur avant le prochain

par miniblob,
Dans le petit monde des jeux de baston, chaque licence trimballe avec elle un certain imaginaire. Difficile par exemple d'évoquer les Mortal Kombat sans raviver le souvenir des fatalités sanglantes ou de parler des Dead or Alive sans ses traditionnels débordements de silicone. Pour ce qui est de la série des Guilty Gear, c'est indéniablement son petit côté rock'n roll qui retient l'attention. Rassurez-vous, elle ne s'est pas convertie au bal musette et son dernier épisode en date porte toujours bien haut le turbulent héritage légué par ses aînés.
LIRE LA SUITE
 Octobre 
 2017 
L
M
M
J
V
S
D
 
 
 
 
 
 
7
8
15
22
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 
 
Rechercher sur Factornews