Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

TOUS LES ARTICLES

TEST Blood Bowl 2 Legendary Edition

par kimo,
Blood Bowl 2 était une bonne surprise ! Visuellement réussi, simple à prendre en main et plus accueillant envers les débutants que les autres versions du jeu, le soft permettait de se transformer en geek Warhammer déviant, sans avoir à peindre de figurines ni à expliquer à d'autre normo-geek pourquoi son armée d'orcs jouait au ballon plutôt que de faire la guerre. Malgré tout, le jeu souffrait de quelques limitations malheureuses et de l'abence de races emblématiques. Cette Legendary Edition tente de combler les lacunes et de transformer l'essai !
LIRE LA SUITE

PREVIEW Dragon Ball FighterZ : Gros bêtas et petits malins

par miniblob,
Vous n'avez pas pu le manquer, Dragon Ball FighterZ a fait grosse impression lors du dernier E3, au point d'éclipser au moins pour un temps tous les autres jeux de combat. Jamais une production Arc System Works n'avait suscité autant de hype avant sa sortie, et la vague n'est visiblement pas près de faiblir. Bandai Namco organisait ce week-end une bêta fermée et ce simple événement a suffit à pousser hors de l'agenda médiatique le lancement pourtant imminent de Marvel vs Capcom Infinite.
LIRE LA SUITE

ARTICLE Métro, boulot, crédo : on a bingeplayé Assassin's Creed.

par Nicaulas,
Quelque part en France, aux alentours de janvier 2016. « J’ai toujours AC Syndicate sur PC pour une review » écrivit Joule pour la huitième fois en quinze jours dans le canal rédac de la tribune. « Je peux pas j’ai un mot du médecin » répondit à nouveau Niko, spécialiste maison de la licence, toujours en convalescence après son overdose au milieu de Black Flag. « J’ai juste joué au premier il y a longtemps » hasardèrent quelques rédacteurs, les autres gardant le silence pour éviter de jouer à une licence qu’ils avaient soigneusement évité jusqu’alors. « T’as fini le premier sans déplaisir et tu t’es arrêté au milieu du II sans raison, t’as pas envie de t’y remettre un peu ? » avança une petite voix dans ma tête. J’aurais pu me contenter d’un « ta gueule, retourne jouer à Binding of Isaac », mais je me suis répondu « OK, je finis le II pour me remettre dans le bain et je tope la review de Syndicate ». Grave erreur : ça s’est transformé en un binge play des opus principaux (c’est-à-dire ceux sortis sur PC). 
LIRE LA SUITE

PREVIEW Graahl : Of Feather and Grit

par Joule,
Etant allergique au combo chaussettes/sandales et trop accro à la currywurst, nous avions un mot de notre médecin pour zapper la gamescom cette année. Pourtant, il y avait plein de chouettes projets indépendants à découvrir là-bas. Graahl : of Feather and Grit en faisait partie.
LIRE LA SUITE

ARTICLE Quakecon 2017 : Quake Champions, Doom VFR et Cosplay

par LeGreg,
Quakecon est la messe annuelle du jeu vidéo organisée par l'éditeur Bethesda/Zenimax (que l'on appelera Bethesda ci-dessous pour simplifier) sur les terres d'id Software dans la région de Dallas au Texas. Parfois surnommée le "Woodstock du jeu vidéo", elle est l'une des plus grandes LAN Party des US, même si ces dernières années le titre du plus grand nombre de sièges est contesté par l'implantation de la Dreamhack sur le continent américain.

Comme chaque année depuis plusieurs années, LeGreg a fait le déplacement et donne ici ses impressions pour le compte de Factornews.

PREVIEW Sigma Theory passe à la pratique

par Nicaulas,
Personne n’étant disponible pour succéder à Hellpé et ses œufs à la pisse, nous sommes passés à côté de la Gamescom 2017. Heureusement, on a pu rattraper un peu le coup en allant directement à la rencontre de certains devs. Tandis que notre sudiste Joule essayait Graahl chez Swing Swing Submarine, j’ai pu rencontrer sur Lyon Michael Peiffert, créateur de Mi-Clos Studio, pour discuter un peu de leurs nombreux projets sur le feu et surtout jeter un œil attentif à la démo de Sigma Theory. 
LIRE LA SUITE

TEST Guilty Gear Xrd REV 2 : Le meilleur avant le prochain

par miniblob,
Dans le petit monde des jeux de baston, chaque licence trimballe avec elle un certain imaginaire. Difficile par exemple d'évoquer les Mortal Kombat sans raviver le souvenir des fatalités sanglantes ou de parler des Dead or Alive sans ses traditionnels débordements de silicone. Pour ce qui est de la série des Guilty Gear, c'est indéniablement son petit côté rock'n roll qui retient l'attention. Rassurez-vous, elle ne s'est pas convertie au bal musette et son dernier épisode en date porte toujours bien haut le turbulent héritage légué par ses aînés.
LIRE LA SUITE

TEST The Escapists 2

par hohun,
J’avais testé dans ces pages The Escapists premier du nom, un sympathique petit simulateur d’évasion qui avait pour principale tare de trop se baser sur les routines et sur un craft obtus. Un peu plus de deux ans plus tard, voici que paraît son petit frère, avec une légère refonte graphique et quelques nouveautés de gameplay. Assez pour me donner envie de replonger ?
LIRE LA SUITE

ARTICLE Amphilature : Factor fait sa rentrée des classes

par Fougère,
Cette année, j'ai réalisé que l'informatique c'était sympa, mais que bosser dans le JV ça serait quand même nettement plus marrant. J'ai donc décidé de faire ma crise de la trentaine avec un peu d'avance, et j'ai intégré l'IIM en 3ème année de Licence JV.

TEST >observer_

par kimo,
>observer_ (à prononcer observer) est le nouveau jeu du studio polonais Bloober Team créateur de Layer of Fears. Comme ce dernier, c'est un jeu d'exploration à tendance horrifique. Un genre bien convenu qui se cuisine à toutes les sauces (en ville, sous l'eau, dans l'espace) alors qu'au final ça se passe toujours dans la tête du protagoniste ! Cette fois ci c'est dans le futur que ça se déroule. Ce contexte original permet-il à >observer_ de se démarquer?
LIRE LA SUITE

TEST Agents of Mayhem

par hohun,
Pour moi, les Saints Row ont toujours été des open world vulgaires et un peu vides de sens, du genre qu’on lance quand on a vraiment envie de se vider le cerveau ; bref, des GTA version cagole. Leur scénario tellement alambiqué qu’on l’imagine improvisé au fur et à mesure n’aide pas. Du coup, j’avais une certaine appréhension au moment de lancer Agents of Mayhem, qui, comme son nom ne l’indique pas, est un produit dérivé de SR.
LIRE LA SUITE

TEST Bokida : A Heartfelt Reunion

par kimo,
Bokida est un jeu de puzzle/exploration à la première personne. Le jeu raconte l’histoire de deux astres, l’un noir, l’autre blanc, amoureux l’un de l’autre. La suite pourrait bien vous surprendre !
LIRE LA SUITE

ARTICLE [Bidule à la bourre] Football Manager 2017

par Nicaulas,
Avec son développement lent et incrémental, difficile de distinguer un épisode de Football Manager de celui qui le précède. Par extension, difficile d'écrire sur les jeux sans être redondant et ennuyeux. Ces deux dernières années, nous avons contourné le problème en laissant libre cours à notre créativité. Pour le millésime 2017, les choses se sont avérées plus compliquées. On a finit par pondre quelque chose, une nouvelle fois très éloigné du jeu en lui-même. Si vous n'êtes cependant pas intéressé par nos bêtises, vous trouverez en conclusion un avis synthétique.
LIRE LA SUITE

TEST Tacoma

par hohun,
Il est des combats qui ne se gagnent que sur la durée. Par exemple, je me souviendrai toujours de ma sortie du placard devant mes potes gamers de l’époque.
« Les mecs, asseyez-vous, s’il vous plaît. J’ai quelque chose à vous dire. »
Mes potes s’assirent, l’air grave, se demandant bien ce qui nécessitait pareille intervention.
« Voilà, je… suis homo.
— Ah putain, tu nous as fait peur ! On a cru que t’allais nous dire que t’aimais les walking simulators ! »


 
LIRE LA SUITE

TEST Splatoon 2

par Frostis Advance,
En 2015, Nintendo a pris tout le monde par surprise avec Splatoon, un TPS à destination de la Wii U. Le succès a très vite été au rendez-vous, et malgré une console qui a fait un flop, cette nouvelle licence s’est écoulée à plus de 4,8 millions d’exemplaires. Deux ans plus tard, voici donc sa suite, Splatoon 2, cette fois-ci sur Nintendo Switch. Et en grand amateur de tentacules, j’ai évidemment replongé une nouvelle fois dans la peinture.
LIRE LA SUITE

TEST RiME

par Hell Pé,
Le jeu vidéo a ceci en commun avec le cinéma ou la littérature, c'est que dès qu’on voit sur la jaquette un mec pointer un flingue, on sait à peu près tout de suite à quoi s’attendre. Mais le jeu vidéo a au moins une autre image évocatrice bien à lui : celle d’une silhouette frêle qui court, seule, au pied d’un immense bâtiment. Alors, quand on retrouve cette image-là sur la jaquette de RiME, on croit savoir ce qui va se passer en lançant le jeu. Et on ne croit pas si bien dire.
LIRE LA SUITE

ARTICLE [Rubrique littéraire] L'Histoire de Zelda

par Nicaulas,
Après une parenthèse désenchantée consacrée à un livre dont on ne veut plus jamais entendre parler, la rubrique littéraire de Factornews reprend une activité normale. C’est-à-dire des reviews de bouquins de JV écrits par des gens qu’on aime bien. Après le livre Half-Life de Yann François chez Third Editions, on va aujourd’hui parler de « L’Histoire de Zelda » d’Oscar Lemaire, publié chez Pix’n Love.
LIRE LA SUITE

TEST LocoRoco Remastered

par kimo,
Locoroco est l’un des jeux les plus emblématiques de la PSP. L’annonce d’un Remake HD n’a donc surpris personne, mais était sans conteste attendu par les aficionados de la petite boule jaune. Le revoilà donc dans une version aux textures remises au goût du jour.
LIRE LA SUITE

TEST Serial Cleaner

par hohun,
Dans l’enfer d’incertitudes que constitue la vie moderne de l’homme.e.s, où même les terminaisons ne sont plus une constante, il est quand même une vérité difficilement muable : le meurtre rend les choses bien plus intéressantes. Un rendez-vous à Pôle Emploi ? Envie de meurtre. Prendre une demi-journée de congé pour faire une démarche à la sécu et se faire dire qu’il manque un papier dont ils n’avaient pas parlé ? Meurtre. La pause-café avec les collègues racistes qui ont jamais vu un arabe ? Idem. Allumer l’autoradio et se rendre compte que même RTL passe Despacito ? Ben tiens !

Bref, en vérité, je vous le dis, le meurtre est une pensée salvatrice qui nous aide à faire notre chemin dans la vie sans avoir recours aux pilules qui ramollissent le biscuit. Alors automatiquement, quand on me propose une activité de type chiant comme le ménage, qui est comme un emploi qui servirait à quelque chose, je me mets à rêver que les tâches de liquide sont des traces de sang et que les moutons sont autant de bouts de cadavres. Et apparemment, je ne suis pas le seul.
LIRE LA SUITE
 Septembre 
 2017 
L
M
M
J
V
S
D
 
 
 
 
2
3
8
9
16
17
24
27
28
29
30
 
Rechercher sur Factornews