Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Punchcard Captor Sakurai

ACTU par CBL,
Les kits de dev des consoles modernes sont très bien conçus et sont souvent très similaires aux versions commerciales avec quelques entrées en plus histoire de débugguer. Le kit de dev de la Scorpio comporte même un petit écran OLED programmable histoire d'afficher par exemple le framerate et l'occupation des huits coeurs du CPU.

Mais dans le passé, il fallait souvent composer avec du matos poussif et mal documenté. A l'occasion des 25 ans de Kirby, Masahiro Sakurai (créateur de Kirby et Smash Bros) a expliqué comment il a du développer Kirby's Dream Land, le premier opus de la série sorti sur Game Boy en 1992. Le dev kit du jeu chez HAL Laboratory était une Twin Famicom. C'est une bécane qui n'est jamais sortie en Europe mais elle comportait un port cartouche NES et un lecteur de disquettes pour le Famicom Disk System.

Cela permettait de développer et de sauver les données sur une disquette. Mais on parle quand même d'une bécane sortie en 1986 et qui ne disposait que de 32Ko de RAM et d'un proc' cadencé à 1.79 MHz. En 1992, les PCs comportaient des 486 cadencés à 25 MHz... Ce n'est pas le pire. Masahiro Sakurai a codé tout le jeu en sélectionnant les charactères sur un clavier virtuel à l'aide d'un trackball à la place d'utiliser un vrai clavier. A l'époque le jeune développeur avait 20 ans et pensait que tout le monde programmait comme cela. Je sens que cela va donner des idées pour une prochaine Game Jam.

Le Phoenix renait de ses cendres Point barre!

ACTU par rEkOM,
Le monde se divise en deux catégories de Phénix. Ceux qui meurent sur Kickstarter et dont CBL vient de faire une nécrologie et puis ceux bien fringants qui amassent les brouzoufs sur la plate-fome Fig. Et comme sur Factor on peut être aigri mais aimer la vie, on va aussi vous parler de l'autre Phénix, le Phoenix Point

Pour les plus jeunes, à la vue du teaser vidéo, on se retrouve face à un jeu tactique tour par tour qui reprend le style et les codes de XCOM Enemy Unknown publié par 2K et développé par Firaxis il y a déjà quelques années ainsi que sa sympathique suite XCOM 2 réalisée également par 2K et Firaxis.
Pour les vieux qui n'ont pas encore passé l’âge de la vidéo et qui se seront tapés la lecture de la page de présentation, apparait un nom venu tout droit du Crétacé : Julian Gollop.
LIRE LA SUITE

CoD confirme son retour aux sources

ACTU par CBL,
Activision et Sledgehammer Games ont dévoilé CoD 2017 aujourd'hui : il s'appellera bien Call Of Duty WWII et sortira le 3 novembre sur PC, PS4 et XO. Pendant une heure, les développeurs ont présenté leur jeu en se passant de la pommade et en insistant sur le fait que tout est "viscéral".

La première bande-annonce montre une troupe de GI en Normandie et on veut nous faire comprendre que les gens meurent pendant une guerre et que ce n'est pas joli-joli. On nous promet du poignant et du sombre alors qu'au final on aura un n-ième FPS scripté dans lequel on bute 50 NPM (nazi par minute).

Le jeu comportera aussi un mode Nazi zombie jouable en coop et un mode multi avec un joli lobby similaire à la Tour de Destiny. En multi, les objectifs seront différents selon si on choisit les Alliés ou l'Axe et les cartes recréeront des batailles célèbres. On espère au passage que le jeu reviendra à la formule de CoD 2 avec 64 joueurs et des véhicules.
LIRE LA SUITE

Forza ! Forza ! Petite automobile, bile / qui parait si fragile, gile...

ACTU par CBL,
Forza Horizon 3 était un excellent jeu à sa sortie et continue de se bonifier avec le temps avec du DLC riche en contenu. Le nouveau DLC Hot Wheels va placer la barre très haut. Il introduira six nouvelles îles et 10 nouvelles voitures issues de l'univers créé par Mattel comme la Twin Mill ou la Rop Rod.

Les circuits seront des versions grandeur nature des vrais circuits Hot Wheels avec tout ce qu'il faut comme loopings, tonneaux, rampes... Encore mieux : il sera possible de remplacer des morceaux de circuits par d'autres à la Trackmania ! Le tout sortira le 9 mai sur XO et PC pour 20 euros. Hot Wheels est inclus dans le Season Pack si vous l'avez pris. Au passage, MS va patcher la version PC pour optimiser les performances et ajouter plus d'options graphiques.
LIRE LA SUITE

Le Project Phoenix est en cendres

ACTU par CBL,
Supporter un projet sur Kickstarter, c'est aussi assumer le fait que le résultat final ne sera peut-être pas à la hauteur des espérances, du genre Strike Suit Zero ou Godus. Au fond, c'est aussi le cas de n'importe quel jeu vidéo. Mais dans certains cas, il n'y a même pas de résultat final car le projet est tout simplement annulé.

Le Project Phoenix semblait prometteur sur le papier et a récolté plus d'un million de dollars en septembre 2013. Fin 2015, le studio n'avait encore rien branlé et promettait une sortie en 2018. Cette semaine, le studio annonçait ce à quoi on s'attendait : le project est annulé. La raison annoncée est "Oh la la on ne pensait pas que cela coutait aussi cher de faire un jeu et on a promis trop de choses". Le studio bosse maintenant sur un plus petit projet qui sera annoncé courant mai histoire d'attirer les investisseurs pour financer le Project Phoenix. On a du mal à y croire. Le jeu n'a même plus de site web...

Malgré ce genre de bide, on continue de croire en Kickstarter quand il y a des gens sérieux derrière les projets. Thimbleweed Park est un bon exemple de ce que peut financer la plateforme tout comme Torment.
 

A Scanner Darkly

ACTU par CBL,
Avant la sortie de Prison Architect, Introversion Software était sur le point de déposer le bilan. 6 ans plus tard, le studio anglais croule sous le pognon : Ils ont vendu plus de 2,2 millions d'exemplaires du simulateur de pénitencier. Du coup ils peuvent se permettre d'expérimenter un peu et viennent de sortir Scanner Sombre sur Steam.

On vous en avait déjà parlé mais il s'agit d'un simulateur de promenade à la Gone Home / Dear Esther dans lequel on dévoile les décors à l'aide d'un scanner LIDAR. Le résultat semble super trippant et on espère qu'ils ajouteront le support des casques de RV. Attention par contre : le jeu semble super court. Si vous le prenez sur GoG, non seulement vous bénéficierez d'une réduc de 20% mais en plus GoG vous offre Uplink, Darwinia, DEFCON et Multiwinia !

Au passage, si vous possédez un casque de RV, jetez un oeil à DEFCON VR. Cette version gratuite du jeu ne permet pas de jouer mais de regarder des parties de DEFCON en RV au sein d'une base militaire type NORAD.
LIRE LA SUITE

Game of Thunes S02E01 : Le retour du breton

ACTU par Niko,
Cela faisait quelques mois que nous n'avions plus de nouveaux épisodes, mais ça y est : la saison 2 de La Guerre des Bretons (Ubisoft vs Vivendi) est enfin là.
Lors du season finale de décembre 2016, on était resté sur un gros cliffhanger : Vivendi avait sauvagement absorbé le petit frère d'Ubisoft, Gameloft, et les frères Guillemot s'étaient retranchés dans leur bastion déjà encerclé par l'usurpateur Bolloré. Le siège débutait.

Depuis cinq mois, les choses ont peu évolué sur ce front : Vivendi a certes continué a grignoter un peu les fortifications du château en passant de 25% à 26.8% du capital, mais pas de grosse offensive en vue. Il faut dire que les vassaux de Bolloré en seraient fort mécontents : le trésor de guerre de Vivendi a fondu en 2016 de 6,4 à 1,1 milliard d'euros, et une OPA, ça coûte un paquet d'or. En fait, il sera probablement plus judicieux pour Dark Bollo de continuer le siège, et de chercher des alliés à la prochaine AG des actionnaires (vers septembre) pour se faire une bonne vieille prise de contrôle rampante. Au pire, il peut aussi jouer la montre et attendre l'année prochaine, lorsque le gros de ses actions lui donneront accès à un droit de vote double.

En tout cas, il est peu probable que Vivendi renonce a ses ambitions dans le jeu vidéo : Bolloré s'amuse bien avec son nouveau jouet Gameloft. Il l'a récemment affublé d'un bikini façon Leia Skywalker (oui, cette métaphore part dans tous les sens) pour qu'il prenne des poses lascives à coté des produits maison : un jeu Paddington 2 (film Studio Canal, BO Universal); apparition d'Asphalt dans Dragon Race (Studio+), et sortie dès demain d'un jeu pour promouvoir la candidature de Paris pour les JO de 2024, dont Vivendi est partenaire. Un bel exemple d'intégration verticale. Et pour le moment, le changement de propriétaire ne semble pas affecter le succès de Gameloft : il a été couronné premier éditeur de jeux mobiles sur iOS/Android pour la deuxième année consécutive en terme de téléchargements (un milliard cette année). Ce qui ne veut pas dire qu'il fait le plus gros chiffre d'affaire, Supercell restant à des années lumières.

Interrogé lors de l'assemblée générale des actionnaire, Bolloré est resté vague sur le sort qu'il réservait à Ubisoft, concédant tout de même "Gameloft nous donne envie d'aller plus loin dans le jeu vidéo et le mobile, c'est une évidence".

Update: Selon une source de Reuters qui aurait pu jetter un oeil sur le scénario, l'attaque du château Ubisoft aura lieu cette saison.

Edith Finch est d'attaque pour plomber votre soirée

ACTU par miniblob,
Histoire de rester dans la chaude ambiance des soirées électorales, vous cherchez un jeu qui puisse continuer de vous miner le moral ? Bonne nouvelle, les petits gars de Giant Sparrow ont pensé à vous. On a découvert ce studio avec le très étonnant The Unfinished Swan, il revient sur le devant de la scène avec What Remains of Edith Finch qui sort aujourd'hui sur PC et PS4 pour une vingtaine d'euros.

Le titre s'apparente à un jeu d'aventure à la première personne dans lequel on va explorer les souvenirs de la famille Finch afin de découvrir comment ses différents membres sont passés de vie à trépas. On se souvient que The Unfinished Swan brillait particulièrement par ses choix de game design audacieux, reste à savoir si le studio a su cette fois-ci soigner sa narration pour aborder des thèmes aussi délicats que la mort ou la disparition des proches. Pas de doute possible, grosse poilade en vue !
LIRE LA SUITE

Sonic Forces : Du bleu dans les cheveux

SHORTNEWS par CBL, 3
Comme Sonic Generations, Sonic Forces proposera des niveaux 3D et des niveaux 2.5D. On sait à quoi ressemble ceux en 3D et voici maintenant un exemple de ceux en 2D avec une n-ième version de Green Hill Zone. C'est mignon même si Sonic disparait un peu trop dans les hautes herbes. Il ne faut pas confondre Sonic Forces avec Sonic Mania, l'épisode en pure 2D qui propose aussi une nouvelle version de Green Hill Zone.
LIRE LA SUITE

Marvel vs Capcom Infinite : Les bosses démat'

ACTU par FrereT0c,
Directeur Artistique : “Le directeur artistique est le responsable de l'aspect visuel et artistique d'une publication ou d'un projet multimédia, d'une campagne de publicité, d'une production cinématographique (dans le monde anglophone) ou audiovisuelle.” Source : Wikipédia.

Voilà, maintenant vous retrouvez le directeur artistique de chez Capcom chargé de Marvel vs Capcom Infinite et vous lui mettez un coup de genou dans la tronche. Non parce que MvC Infinite est certes attendu et dévoile ici son boss de fin, mélange entre Sigma et Ultron, mais faut arrêter la rigolade. C’est moche, ça ressemble à un jeu smartphone et à côté de productions plus léchées visuellement ça fait un peu pitié.

Ce trailer est également l’occasion pour Capcom d’officialiser le Season Pass 2017 contenant 6 nouveaux personnages et 6 costumes bonus. A cela s’ajoute les premiers visuels de l’édition collector avec son attrape-poussière bariolé en cadeau. Malgré tout, avec la hype autour des produits Marvel qu’il y a en ce moment, il ne fait aucun doute que le succès sera au rendez-vous. La date de sortie est par ailleurs fixée au 19 septembre prochain.
LIRE LA SUITE
Rechercher sur Factornews