Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Need for Speed Payback met les mains dans le cambouis

ACTU par miniblob,
Pour l'instant, ce qu'on avait vu de Need for Speed Payback pouvait se résumer à une course poursuite mollassonne agrémentée de takedowns en carton. L'idée derrière la tête de Ghost Games était visiblement de nous prouver que cet épisode saurait se montrer plus spectaculaire que son soporifique prédécesseur, mais on regrettait que ni l'open world ni le système de personnalsation ne soient dévoilés à l'occasion de cette première présentation.

Ce faux pas est partiellement réparé avec la vidéo du jour qui met l'accent sur les possiblités de modification des différents bolides. Elle s'accompagne d'une page assez complète sur le site officiel du jeu revenant sur cet aspect. Il ne s'agit pas seulement de faire du tuning cosmétique, il sera vraiment possible de transformer sa caisse pour en modifier les caractéristiques.

L'opération est bien entendu particulièrement impressionnante quand elle s'applique à de vieilles épaves trouvées en explorant l'open world. La recette n'est pas nouvelle, on la retrouvait déjà dans le premier Forza Horizon par exemple, et elle ne concerne ici que cinq anciens modèles (dont une superbe Coccinelle). Cependant les possibilités de customisation semblent ici particulièrement poussées.

On jugera sur pièces le 10 novembre prochain, date à laquelle le prochain NFS est attendu sur PC, PS4 et Xbox One. Ca pourrait vous laisser le temps de précommander le jeu dans l'espoir de grapiller "cinq voitures iconiques, uniques et personalisées" en bonus, mais vu qu'on ne vous prend pas tout à fait pour des tanches, on préfère encore vous conseiller de ressortir vos Majorette qui pourrissent au grenier et de les customiser à grands coups de feutre.
LIRE LA SUITE

Final Fantasy XV s'essaye à la convivialité

ACTU par miniblob,
Quand on joue à Final Fantasy XV, il y a forcément des moments où on se sent triste et seul (pendant la traversée du chapitre 13 par exemple...). Square Enix a donc eu la fabuleuse idée d'inclure un mode mutlijoueur en DLC pour que les joueurs puissent broyer du noir ensemble. C'était une vieille promesse du développeur, mais comme on sait que les fameux combats en VR sont déjà passés à la trappe, on pouvait redouter le pire pour cette fonctionnalité.

Et bien rassurez-vous amis masochistes amateurs de nouilles lyophilisées, le DLC multi est toujours sur les rails, il se prénommera même Frères d'armes et aura droit à une bêta fermée du 3 au 8 août. Bien sûr, seuls quelques petits privilégiés disposant à la fois d'un season pass et d'un abonnement PS+ ou Xbox Live Gold pourront y goûter.

Au menu, ils auront droit à des quêtes jouables à quatre, à la possibilité de créer jusqu'à huit avatars tous plus classes les uns que les autres et à faire mumuse avec quatre des sept types d'armes finalement disponibles dans le DLC complet. Notez que chaque quête se terminera autour d'un buffet campagnard composé des restes des créatures massacrées, ce qui dans la version finale apportera différents bonus aux joyeux convives.

Soyons honnête, on n'est pas particulièrement pressé de voir débarquer ce fameux DLC, ça tombe bien puisque Square Enix ne donne pour l'instant aucune date de sortie définitive.

All Walls Must Fall fait le mur

ACTU par Joule,
Il faut parfois l'avouer, notre système de veille que le monde entier nous envie n'est pas infaillible. Par exemple, on n'avait jamais parlé de All Walls Must Fall, le tactical des allemands d'inbetweengames, alors qu'avec sa "gueule", son système de jeu et son propos, il aurait dû clignoter sur tous nos radars. 

Il nous propulse dans un futur proche où la guerre froide ne s'est jamais terminée, au coeur d'un Berlin forcément tiraillé. Afin de prévenir une issue nucléaire qui paraît inéluctable, chaque camp envoie des agents secrets dans le passé pour essayer d'influer sur le présent (qui est en fait le futur. Suivez, un peu). On se retrouve donc avec un X-Com au look de film noir agrémenté d'une couche technologique et de capacités temporelles qui devraient pimenter tout ça. Je vous passe sur les classiques niveaux procéduraux, pause active et tout le tralala, vous connaissez la chanson.

Le jeu sort en accès anticipé dès le 8 août prochain, idéal pour bien vous péter vos vacances.
LIRE LA SUITE

La Switch en chiffres

ACTU par CBL,
Nintendo vient de réaliser un excellent trimestre fiscal principalement grace à sa nouvelle console, la Switch. Les chiffres qui suivent ne prennent pas en compte le mois de juillet mais donnent une bonne idée du succès de la console. Nintendo a donc vendu :
  • 4,7 millions de Switch
  • 3,92 millions de The Legend of Zelda : Breath of the Wild
  • 3,54 millions de Mario Kart 8 Deluxe
  • 1,18 million de ARMS
Rien qu'au Japon, Splatoon 2 s'est vendu à 648 085 exemplaires en trois jours (le jeu est sorti le 21 juillet). La console est tellement populaire au Japon que les magasins organisent des loteries quotidiennes pour décider de qui aura le droit d'en acheter une. Aux US, la console est introuvable la plupart du temps sauf sur Ebay bien entendu.

Uncharted The Lost Legacy se balance en vidéo

ACTU par Niko,
A un mois de la sortie du titre, Naughty Dog et Sony ont fait la tournée de la presse pour présenter Uncharted The Lost Legacy.

C'est peut-être une séquelle de son ex-statut de DLC devenu stand-alone, mais cet épisode semble se profiler comme un épisode 4 reskinné et rafiné : si la tranche de jeu qu'ont pu essayer les journalistes - une séquence dans les Ghats occidentaux en jeep qui n'était pas sans évoquer Madagascar - est représentative, il faudra s'attendre à du Naughty Dog qui reste sagement dans son couloir. On vous conseille la preview des copains de Gamekult (accompagnée d'une itw du directeur créatif) pour plus de détails, et on vous laisse avec une vidéo de 13 minutes de gameplay.

Sortie prévue le 23 août.
LIRE LA SUITE

Une date pour les gros bêtas qui attendent Dragon Ball FighterZ

ACTU par miniblob,
Vous le savez déjà, Dragon Ball FighterZ nous avait fait grosse impression à l'occasion du dernier E3 et on ne peut pas dire qu'on était les seuls à baver devant cette adaptation signée Arc System Works. Le développeur des BlazBlue et des Guilty Gear a en effet mis tout le monde d'accord en proposant un style visuel dans la droite ligne de l'anime.

On était fébrile à l'idée de s'inscrire dès aujourd'hui à la bêta du titre mais pas de bol, il faudra finalement attendre le 22 août prochain pour quémander un accès à cette fameuse bêta fermée. On apprend par la même occasion que cette dernière se tiendra le week-end du 16 au 17 septembre uniquement sur PS4 et Xbox One (alors que le jeu est aussi prévu sur PC). On vous fait grâce des horaires précis qui de toutes façons sont susceptibles de changer d'ici là, mais sachez qu'il s'agira de quatre sessions de trois heures chacune.

On a peu d'informations sur le contenu de la bêta en elle-même si ce n'est qu'on devrait y retrouver les 9 personnages pour l'instant dévoilés, c'est à dire Gohan, Goku, Cell, Vegeta, Boo, Freezer, Trunks, Piccolo et Krilin (les trois derniers n'étaient pas jouables sur la démo E3). On ne sait toujours pas combien de combattants comprendra le jeu final qui est toujours attendu pour le début 2018.

Noita mise tout sur sa physique

ACTU par Joule,
Quand on est en 2017 et qu'on développe un roguelike en 2D avec de gros pixels, des niveaux générés procéduralement et du permadeath, c'est qu'on est meilleur en programmation qu'en étude de marché, vu l'embouteillage accumulé sur ce créneau. Du coup, il faut essayer de sortir du lot et le studio finlandais Nolla Games a misé sur son moteur physique, qui simule chaque pixel. La performance est sympa, mais le résultat l'est d'autant plus : on peut jouer avec le décor pour par exemple écraser, découper voire noyer nos ennemis, pour avoir le plaisir de nager dans leur sang. Le petit trailer d'annonce montre quelques exemples de ces possibilités qui s'annoncent rafraîchissantes.

Initulé Noita (qui veut dire sorcière en finnois), le jeu sortira "when it's almost done" en early access.
LIRE LA SUITE

RiME

TEST par Hell Pé,
Le jeu vidéo a ceci en commun avec le cinéma ou la littérature, c'est que dès qu’on voit sur la jaquette un mec pointer un flingue, on sait à peu près tout de suite à quoi s’attendre. Mais le jeu vidéo a au moins une autre image évocatrice bien à lui : celle d’une silhouette frêle qui court, seule, au pied d’un immense bâtiment. Alors, quand on retrouve cette image-là sur la jaquette de RiME, on croit savoir ce qui va se passer en lançant le jeu. Et on ne croit pas si bien dire.
LIRE LA SUITE

4 persos de plus pour Marvel vs. Capcom Infinite

ACTU par Frostis Advance,
On se doutait bien que Capcom allait profiter de la Comic-Con de San Diego pour mettre en avant quelques nouveaux personnages pour Marvel vs. Capcom Infinite. Du lourd, mais pas de surprise, puisqu'on retrouve des combattants déjà connus, à savoir Haggar de Final Fight, Franck West de Dead Rising, Nemesis de Resident Evil 3 et Spider-Man, qui tombe à pic avec la sortie de l'excellent Spider-Man Homecoming au cinéma.

Outre la présentation de ces 4 personnages (que vous pouvez découvrir en vidéo ci-dessous), Capcom a aussi dévoilé la 5ème Gemme de l'Infini qui, ô surprise, est celle de l'Esprit. Ce dernier joyaux offre la possibilité d’immobiliser son adversaire avec une attaque de type grab, autant au sol qu'en l'air, et d’augmenter continuellement la jauge d’Hyper Combo en mode Infinity Storm, ce qui est loin d'être négligeable. Tout cela est expliqué via une autre vidéo mettant en scène Gamora.

Mine de rien, on a déjà 27 personnages dévoilés, dont voici la liste pour celles et ceux qui auraient pas trop suivi.
LIRE LA SUITE
Rechercher sur Factornews