Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Le dernier film que vous avez regardé²
jacques_benoix
Membre Factor
Membre 726 msgs
Ton truc de l appareil photo ca me fait penser a l' excellente scene de la camera numerique dans the descent
 
Jools
is not Joule
Membre 946 msgs
Da Vinci Code : Nul. Long, horriblement ma joué (la VF est surement meilleure, mais je n'irais pas vérifier), seul Magneto joue correctement. Je ne sais pas ce que vaut le bouquin, mais ca ne donne vraiment pas envie de le lire.

X-Men 3 : Mauvais également. Autant j'ai apprécié les deux premiers, autant celui la est à éviter. L'histoire est à se jeter par la fenêtre, les nouveaux persos useless au possible. Les effets spéciaux sont bons, mais sans scénario ca ne rime a rien (la scéne du pont, wtf ?).
 
mr.stilt
Membre Factor
Membre 409 msgs
Jools a écrit :
Da Vinci Code : [...] seul Magneto joue correctement.
WTF ?! :)

Excepté ça, je suis d'accord avec toi. Avec des acteurs de cette envergure, je ne comprend pas comment le film peut-être aussi médiocre. Ils jouent très mal, surtout Audrey Tautou qui s'avère affreusement décevante. Le livre est bien mieux que ce navet cinématographique.

Pour X-Men 3, je n'ai pas été aussi déçu que toi car je m'y attendais; les fins de trilogie loin d'être le plus facile à faire, surtout quand c'est un autre réalisateur qui s'y colle. Ça n'a rien à voir avec les deux premiers.

En dehors de CBL, quelqu'un a-t'il vu A Scanner Darkly ? J'aimaerai bien une critique de la part de quelqu'un qui n'aurait pas lu le bouquin.
 
pouletmagique
P S G
Membre 2639 msgs
Xmen 3, on commence déja à me casser les rouleaux avec au vidéoclub alors que c'est une sombre merde (si tu es fan du comics, va te pendre).
Mention spéciale au Fléau qui ressemble à rien dans le film alors que dansle comics, il est supra costaud (genre il faut tous les Xmens contre lui tout seul pour le foutre en l'air) et c'est un peu surtout le demi frère de Xavier mais bon...

Sinon pour le Da vinci code, le bouquin est pas trop mal sauf la fin qui est ratée. En fait, je trouve que tous les bouquins de Brown ont une fin moisi.
 
hohun
Membre Factor
Redac 4808 msgs
Avalon, parce qu'on en a reparlé dans la tribune, je l'ai trouvé à chier.

c/c de l'asile :

Après un excellent Ghost in the shell, oshii sort du carcan "anime" pour tourner un film qui a pourtant tout d'un anime, mis à part les acteurs.

On retrouve ici les prémices du style GITS2 : un film relativement (très ?) contemplatif, qui n'invite pas le lecteur à s'intégrer à la trame de l'histoire. Un environnement froid et impersonnel.
Cependant, là où un GITS2 avait pour lui la pluralité des décors et des coloris et un souci du détail omniprésent, Avalon joue lui sur la sobriété et la répétition. C'est un choix. Si la plupart des gens qui ont aimé ce film vous diront qu'Avalon et Matrix n'ont rien en commun, le coloris verdâtre, le teint délavé et le rythme assez lent y renvoient irrémédiablement, ainsi que le thème réalité virtuelle/réalité indiscernables. A vrai dire, Avalon aurait pu tout à fait être un spin-off de Matrix, à l'image des Animatrix.

C'est ici qu'arrive la raison qui fait aimer (vous) ou détester ce film (moi) :
Jouer sur la répétition est une bonne chose, mais c'est ici poussé à l'excès, à un point tel que je me suis surpris à rire en voyant la succession (inter)minable de rentre chez soi/métro/jeu/rentre chez soi etc. L'apothéose du pseudo-poético-abstrait est atteint avec la scène où l'héroine prépare la tambouille à son chien. 5 minutes de cuisine totale. Si le but était, comme dans GITS2 (Batou y nourrit aussi son chien), d'intégrer enfin une facette humaine à l'histoire, il y avait des moyens moins ennuyeux de le faire. Je vous avoue que lorsqu'elle se rend compte que son chien a disparu, j'ai failli être pris d'un fou rire.
Les scènes dans le monde virtuel ne sont pas assez nombreuses; quand bien même, le fait de ne pas avoir donné le background du jeu et de ne pas excéder des parties de 2-3 minutes de long procure une impression de jeu sans personnalité et sans but, donc très peu intéressant à suivre au final...

Moi, inculte ? Non, je ne rechigne en rien à regarder des films "contemplatifs" ou expérimentaux, mais la manière dont c'est tourné dans ce film suscite l'ennui. On s'attend à un revirement, un schisme tranquillité/action, mais rien ne vient. Dans certains films cela contribue au tragique ou à la détresse, ici la répétition des mêmes plans à l'excès m'a fait le même effet qu'un benny hill, passé l'ennui premier.

Ajoutons à cela le scénario inexistant, au moins autant que les dialogues, au moins autant que le jeu d'acteurs. J'ai commencé à me prendre au jeu quand il a été question de joindre les neufs soeurs, mais on retombe vite dans l'ennui. Même lorsque l'héroine accède à la "class real", le rythme anémique pourrit la confrontation entre elle et l'autre, qui a fait le choix de rester dans cet univers au détriment de son corps dans le monde réel (là encore, c'est le point de vue de Matrix vu dans l'autre sens). Le morecau d'opéra est d'ailleurs carrément insipide.

Pour moi, ce film avait du potentiel. Mais j'ai eu l'impression qu'Oshii lui-même ne savait pas exactement ou il allait quand il a fait ce film; c'est du moins l'impression qui persiste tout au long. Long est le mot : le même film en court-métrage aurait été très bon.
On sent chez le réalisateur la même volonté qu'un Flaubert écrivant Madame Bovary : faire un livre décrivant par son existence même l'ennui de la vie d'une personne. Sauf que même dans Madame Bovary, il se passe quelque chose.
 
jacques_benoix
Membre Factor
Membre 726 msgs
Je vais jamais sur L'asile mais c'est la deuxième critique bidon que je lis. L'autre devait être pour Requiem for a Dream.

On y rerouvait deja il me semble les termes "pseudo-poético-abstrait" qui ne veulent rien dire (ou plutot le critique sait pas quoi en dire). Qu'est-ce que faire la bouffe à son chien a d'abstrait ?

Je vais pas demonter le texte argument un par un mais Avalon est plastiquement magnifique (meme si on s'emmerde devant le film c'est une chose qu'on remarque) et un coup de maitre pour un premier film a prise de vue réelle.

Et franchement finir sur Flaubert pour donner un peu de crédibilité à son papier faut pas avoir honte (surtout qu' Avalon n'est pas du tout un film sur l'ennui)
 
Akshell
Pedobear à poil roux
Membre 4167 msgs
Beowulf : Film mythique dans la filmographie flamboyante de notre Christophe Lambert national. Un subtil mélange techno-moyenageux reprenant la légende de Beowulf en lui insufflant un coté Mortal Kombat matiné de Mad Max. Des dialogues époustouflants. Des plans fixes à tomber par terre, dont celui d'une rampe de gaz de ville (judicicieusement répété 5 fois au montage), des décors crédible comme celui d'un rasoir de barbier géant pour couper en deux des vierges même pas violées avant. Un pur bonheur.
 
hohun
Membre Factor
Redac 4808 msgs
jacques_benoix a écrit :
Je vais jamais sur L'asile mais c'est la deuxième critique bidon que je lis. L'autre devait être pour Requiem for a Dream.

On y rerouvait deja il me semble les termes "pseudo-poético-abstrait" qui ne veulent rien dire (ou plutot le critique sait pas quoi en dire). Qu'est-ce que faire la bouffe à son chien a d'abstrait ?


Abstrait dans ce sens que rien n'étant expliqué, il faut y trouver sa propre explication/interprétation. Mais vu que, passé la curiosité première, je me suis royalement fait chier, l'envie de trouver un sens à ce fatras s'est envolée.

Je vais pas demonter le texte argument un par un mais Avalon est plastiquement magnifique (meme si on s'emmerde devant le film c'est une chose qu'on remarque)

Est-ce que j'ai dit qu'il était plastiquement à chier ? Non. "Sobriété et répétition du style" sont pour toi des termes forcément péjoratifs ?

Et franchement finir sur Flaubert pour donner un peu de crédibilité à son papier faut pas avoir honte (surtout qu' Avalon n'est pas du tout un film sur l'ennui)

Je cite Madame Bovary parce que c'était la première oeuvre dont on m'a dit beacoup de bien mais que j'ai trouvé chiant à en crever. Avalon est la deuxième.
Avalon n'est pas un film sur l'ennui ? Pour moi si. La vie de l'héroïne dans la "réalité" évoque pour moi la platitude et l'ennui du quotidien.
 
PoWa
-=[LBDS]=-
Membre 1232 msgs
Timecop l'un des meilleurs film de JC Van Damme, il met du coeur à l'ouvrage, les effets spéciaux sont vraiment bien torchés pour l'époque (la bulle de dillatation du temps). Sinon truc marrant les voitures en 2004 sont comment dire mastoc :/
 
jacques_benoix
Membre Factor
Membre 726 msgs
hohun a écrit :


Abstrait dans ce sens que rien n'étant expliqué, il faut y trouver sa propre explication/interprétation. Mais vu que, passé la curiosité première, je me suis royalement fait chier, l'envie de trouver un sens à ce fatras s'est envolée.


Pourquoi le pseudo alors si t'as pas compris ? Perso j'y ai vu que paradoxalement le chien était le "personnage" le plus humain du film. Son point d'attache à la réalité.

Est-ce que j'ai dit qu'il était plastiquement à chier ? Non. "Sobriété et répétition du style" sont pour toi des termes forcément péjoratifs ?


Le terme "verdatre" est quand meme un poil péjoration. Le comparer a un ersatz de matrix aussi.

Je cite Madame Bovary parce que c'était la première oeuvre dont on m'a dit beacoup de bien mais que j'ai trouvé chiant à en crever. Avalon est la deuxième.
Avalon n'est pas un film sur l'ennui ? Pour moi si. La vie de l'héroïne dans la "réalité" évoque pour moi la platitude et l'ennui du quotidien.


C'est pas parceque tu t'es emmerdé devant le film (c'est ton droit) que c'est un film sur l'ennui. On y parle plus du virtuel et de la rencarnation que de l'ennui quotidiens. Sinon un point sur lequel on est d'accord : Flaubert c'est chiant comme la mort
 
hohun
Membre Factor
Redac 4808 msgs
jacques_benoix a écrit :
Le terme "verdatre" est quand meme un poil péjoration. Le comparer a un ersatz de matrix aussi.

Non, le terme verdâtre n'est pas nécéssairement péjoratif en général, et d'autant plus dans une phrase qui n'avait pas de vocation péjorative ou méchante en soi.
Quant à "ersatz", je n'ai nullement dit dans ma phrase que Matrix était mieux qu'Avalon (même si pour moi c'est vrai, en tout cas pour Matrix 1). "Spin-off", quant à lui n'est pas forcément synonyme de "bouse" (bon hollywood a tendance à prouver le contraire malheureusement)

C'est pas parceque tu t'es emmerdé devant le film (c'est ton droit) que c'est un film sur l'ennui. On y parle plus du virtuel et de la rencarnation que de l'ennui quotidiens. Sinon un point sur lequel on est d'accord : Flaubert c'est chiant comme la mort


Je reste sur mes positions sur ce point, pour moi ça avait quand même un "goût d'ennui" cette vie hors du jeu :)
 
lemerou
bignolle
Membre 950 msgs
Je suis d'accord avec Serge.
Avalon est à chier, prétientieux et d'un ennui mortel.
Par contre, contrairement à hohun, j'ai la flemme de copier/coller ce que j'en avais raconté sur l'asile.
 
Cowboy

 Superdupont 
Membre 870 msgs
silent Hill, quel film de merde ... ils ont tout simplement repris le jeu en ajoutant des cris, des pleures pour faire film d'horreur hollywoodien, pathétique.
Quand on réalise un film sur un thème de jeu, on devrait obliger les acteurs/réalisateur à finir le jeu 20 fois.

En résumé, c'est un mauvais film d'horreur comme il en existe des centaines, même les acteurs sont mauvais/surjoué.


Une nuit en enfer 3 Moins bon que le premier, beaucoup plus bourrin que le deuxième. J'adore quand ca part en couille.
 
PoWa
-=[LBDS]=-
Membre 1232 msgs
Avalon le seul intéret que j'ai trouvé au film c'est qualité d'image après c'est comme un cours philo "Zzzzzzzzz"
 
mr.stilt
Membre Factor
Membre 409 msgs
Cowboy a écrit :
Silent Hill, quel film de merde ... ils ont tout simplement repris le jeu en ajoutant des cris, des pleures pour faire film d'horreur hollywoodien, pathétique.
Quand on réalise un film sur un thème de jeu, on devrait obliger les acteurs/réalisateur à finir le jeu 20 fois.

En résumé, c'est un mauvais film d'horreur comme il en existe des centaines, même les acteurs sont mauvais/surjoué.
C'est marrant, mais j'en ai pensé tout le contraire.
Je trouve que le film correspond bien au jeu, l'ambiance est bien retransmise et le scénario colle assez bien. L'angoisse fut présente (enfin pour moi et d'autres) mais il est évident que l'on ne peut pas faire passer les mêmes émotions à un joueur qu'à un spectateur. Les monstres sont excellemment reproduits, et la bande son (issue du jeu) jouissive. Mais il est vrai qu'il est dommage qu'il ne soit pas calqué exactement sur un jeu (le 1er pour le scénario ou le 2ème pour les monstres) et tout reproduire à l'exactitude; mais ça aurait peut-être été finalement ennuyant ?
Puis il faut pas oublier les limitations auxquelles Christophe Gans a dû se plier; il ne pouvait pas faire un scénario trop complexe et rendre le film plus gore/angoissant car il est avant tout destiné au "grand public".
Étant lui-même fan du jeu, je pense qu'il aurait bien voulu faire mieux; peut-être dans un second épisode.
 
mr.stilt
Membre Factor
Membre 409 msgs
A Scanner Darkly : Ah putain que c'est bon de voir un film comme ça ! CBL a parfaitement raison, c'est un film exceptionnel; que ce soit le jeu d'acteur ou la réalisation, sans parler du scénario évidemment !

D'ailleurs le scénario est loin d'être insurmontable comme l'ont dit certaines critiques, il suffit d'y aller la tête reposée et de suivre. Je n'ai pas lu le livre à mon grand regret, mais je vais courir l'acheter.

Ensuite techniquement y a pas dire, c'est superbement géré. Que ce soit le jeu de caméra ou le cell-shading, l'effet est superbement rendu; on a l'impression d'être sous prod. Les acteurs jouent brillamment, notamment lorsqu'ils trippent ou psychotent; mention spéciale pour Rory Cochrane (Freck) qui joue son rôle dérangé pile-poil comme il faut.

À part ça, c'est musicalement très discret, mais absolument pas désagréable.

En résumé, un film à voir absolument si l'esprit s'y prête, et à éviter pour les fans inconditionnels de Schwarzy. :)
 
Cowboy

 Superdupont 
Membre 870 msgs
La music est excellente, c'est celle du jeu.
L'ambiance aussi, c'est celle du jeu ...Comme les décors, le scénario etc ...
La petite fille joue comme un pied, comme son père ...
Ca mère est "grand public", elle n'arrête pas de pleurer ... comme ca fille. Ils ont choisi une actrice qui soit parfaite pour une mère ... un peu trop. "Sharoooooonnnnnn Bouuuhh Sharon ?" étant ca phrase préféré.
J'aurais préféré quelque chose dans ce style.
Bennet pas génial.
Pour ce qui est des monstres, ils ont tout balancé trop vite, la facon dont bouge les infirmière est un poil trop "humain". Plus ont en montre, moins c'est angoissant ...
Le doublage est souvent merdique, trop de pleure et de sanglot.

Christabella, le policier, la vrai mère sont bon.


Il y a certain plan qui sont vraiment bon, le meilleur moment que j'ai préféré, c'est le générique ...

Dommange que Christophe Gans n'ai jamais rien fait de bon ...
 
iftol
Membre Factor
Membre 744 msgs
mr.stilt a écrit :
A Scanner Darkly : Ah putain que c'est bon de voir un film comme ça ! CBL a parfaitement raison, c'est un film exceptionnel; que ce soit le jeu d'acteur ou la réalisation, sans parler du scénario évidemment !

D'ailleurs le scénario est loin d'être insurmontable comme l'ont dit certaines critiques, il suffit d'y aller la tête reposée et de suivre. Je n'ai pas lu le livre à mon grand regret, mais je vais courir l'acheter.

Ensuite techniquement y a pas dire, c'est superbement géré. Que ce soit le jeu de caméra ou le cell-shading, l'effet est superbement rendu; on a l'impression d'être sous prod. Les acteurs jouent brillamment, notamment lorsqu'ils trippent ou psychotent; mention spéciale pour Rory Cochrane (Freck) qui joue son rôle dérangé pile-poil comme il faut.

À part ça, c'est musicalement très discret, mais absolument pas désagréable.

En résumé, un film à voir absolument si l'esprit s'y prête, et à éviter pour les fans inconditionnels de Schwarzy. :)


Je suis entièrement d'accord avec toi...Mais je comprends le fait que l'on puisse être paumé, sachant que la "lumière" n'intervient que 10 minutes avant la fin du film...qui est d'ailleurs plutôt frustante, on aimerait bien savoir ce qu'il se passe par la suite.
En ce qui concerne le bouquin, je sais que K. DIck l'a ecrit alors qu'il allait être interné (il se dopait aux amphets). Du coup, toutes ses psychoses, ses folies et craintes se trouvent dans le bouquin et dans le film.
Du fait de ce "barnum" de drogué, le bouquin etait jugé inadaptable.
On retrouve ces délires dans le film comme la conversation philosophique sur un vélo, où quand une fille dit au gars qu'il ne peut la toucher car elle est remplie de coke !
 
mr.stilt
Membre Factor
Membre 409 msgs
Cowboy> C'est la première fois que j'entends quelqu'un se plaindre que l'adaptation ressemble trop à l'oeuvre originale. :þ
On a pas vu les choses de la même manière. J'ai par exemple trouvé que les monstres étaient parfaits, que ce soit leur modélisation comme leur animation. Chacun ses goûts, hé.

iftol> Ça me donne encore plus envie de lire le livre, arrête ! ;)
 
mr.stilt
Membre Factor
Membre 409 msgs
World Trade Center : Le tant attendu film d'Oliver Stone s'est révélé décevant, il est juste moyen.

Techniquement, c'est bien maîtrisé mais O. Stone semble s'être contenter du minimum. Certains plans sont pas mal du tout; mais il est clair que l'on a souvent vu mieux. Certaines scènes sont bateaux, quelques longueurs fatiguantes, et un petit surplus de sentimentalisme parfois saoulant. Les acteurs ne brillent pas, Nicolas Cage joue un peu moins bien que ce à quoi il nous avait habitué; d'autres (notamment le marine) sur-jouent un peu malheureusement.

Ce qui m'a le plus frustré, ce sont les coupures en "pleine montée d'émotion". Genre les sirènes, les flics, les gens crient, vous sentez que les frissons arrivent et... Vlan! Écran noir. Allez, on passe à la scène suivante. Ou alors c'est lorsque vous ressentez plein de frissons, que vous savez qu'il suffit que ça dure encore 10 secondes pour atteindre son maximum, mais non, le réalisateur ne veut pas. Et ça a dû bien m'arriver 5-6 fois. C'est impardonnable.

Mais bon, autrement le film est empli d'émotions, ce qui me semblait être le but. Dommage que l'histoire ne se concentre uniquement sur les deux flics. Un film portant ce nom aurait dû représenter l'évènement d'une manière plus globale.

En résumé :
Un film à voir si l'on a envie d'émotions, autrement il ne vous apportera rien de grandiose, tout à été déjà vu. Bref, sympa pour y aller avec sa compagne...
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews