Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

La grande enquête des toilettes
meduz'
Membre Factor
Membre 1197 msgs
Préambule : attention, des mots peu gracieux ornent ce sujet.

Durant notre vie, nous passons tous un temps considérable aux toilettes. Si pour certains, chaque passage y est très bref, pour d'autres, c'est une véritable aventure épique pleine de rebondissements :plouf:. Les activités (solitaires) les plus diverses sont pratiquées aux chiottes : pisser et foutre le brin (bon appétit) sont évidemment en tête de liste, mais on peut également, dans ce sanctuaire sacré, lire (roman, magazine, BD, courrier), chanter, téléphoner, gueuler comme pas permis (les coliques, ça fait mal), regarder un film (ordinateur portable, à moins d'avoir carrément une télé en ce saint lieu), surfer sur le web, ou encore... jouer !

Ainsi, amis déféquants, j'ai longuement réfléchi à la question afin de venir vers vous avec un questionnaire qui servira à établir...

... La grande enquête des toilettes !

Commençons en douceur par 5 questions permettant de mieux cerner le sujet.

1. Commençons en douceur : allez-vous bien aux toilettes ? La question est légitime : il existe peut-être des gens qui, depuis leur plus jeune âge, se libèrent dans la nature.
2. Comment sont vos toilettes ? Le lieu est-il isolé, commun à un autre lieu (exemple : salle de bain), éclairé par la lumière du jour ou l'électricité (ou par une bougie), hygiénique ou complètement dégueulasse (à l'image de ce que vous y faites), à l'intérieur de l'habitat principal ou dans une cabane annexe (old school) ?
3. Combien de temps passez-vous généralement aux toilettes pour la petite et l'énooorme commission ?
4. Comment vous sentez-vous généralement après l'acte fatidique (fatty-dick, LOOOL) ?
5. En dehors des besoins élémentaires auxquels servent habituellement les toilettes, quelle(s) autre(s) activité(s) y faites-vous (une liste sans détails) ? Si vous n'y pratiquez aucun art autre que pipi et popo, merci d'expliquer pourquoi.

La suite pour les tru3 r0x0rs qui ne font pas rien aux toilettes ! Comme seuls des tru3 seront concernés, ils seront bien entendu créatifs dans leurs réponses (y). Ceux qui ne font rien doivent quand même lire les questions pour la partie qui vient après.

6. Sans parler de jeux vidéo, racontez-nous ce qu'il y a d'agréable à faire un truc aux toilettes. Si vous lisez, quels genres de lecture ? Si vous chantez, y mettez-vous du cœur ? 8O Expliquez-nous tout ça.
7. Vous jouez aux toilettes ? Vous êtes donc un tru3 (du cul) 8). Vous jouez sur quelles machines (sur la machine à laver !) ? Des consoles portables, des consoles de salon, un ordinateur portable ? Avec des écouteurs ?
8. A quel(s) genre(s) de jeux ou à quel(s) jeux jouez-vous aux toilettes ?
9. Quel(s) jeu(s) ou genre(s) de jeux sont, selon vous, approprié aux toilettes ? Et inapproprié ? Quels critères entrent en compte (temps, concentration, émotivité, gameplay...) et peuvent influer sur le choix du jeu qu'on embarque chaudement pour ce fabuleux périple intestinale ?
10. Jouez-vous aux toilettes en multijoueur ? Si oui, des MMO (j'ai connu un type qui jouait à WoW en étant parfois aux chiottes pendant les raids :oscar:), du jeu sans-fil sur portables (Mario Kart DS avec le petit frère), ou avec fil (liaison GBA avec l'ouverture de la porte des toilettes pour laisser passer le fil) ?
11. Comment déterminez-vous votre temps de jeu aux toilettes ? Sentez-vous que ça va être dur et long, express, pénible, agréable ?
12. Quel conseil donneriez-vous à un non-tru3 qui souhaite pratiquer l'expérience de l'activité aux toilettes ?

La partie qui vient après la précédente

13. Ce questionnaire vous a-t-il donner envie de passer plus de temps dans vos toilettes ? Si oui, pour y faire quoi (dites-nous tout) ? Si non, pourquoi ?
Bonus : "Y'a plus de PQ, je suis dans la merde !" ; cette situation vous est-elle déjà arrivée ? Comment la gérez-vous ? Et si vous étiez occupé à une activité, change-t-elle l'approche dans la résolution du problème (qui est : OMG PAS D'PAPIER !§§)

Merci à tous pour votre contribution :plouf: !
 
Cyberpunk
Membre Factor
Membre 3995 msgs
Pourquoi ce questionnaire?

Tu fais une thèse sur les chiottes ou tu es juste un grand malade?
 
Obiwan Kenewbie
Machine à tuer
Membre 2088 msgs
Quel sujet de merde.
 
D-Kalck
Membre Factor
Membre 2575 msgs
Même genre de réaction que les compères précédents.
 
Slash
Papy gateux
Membre 302 msgs
Aux chiottes !!
 
Mimyke
Membre Factor
Membre 208 msgs
Obiwan Kenewbie a écrit :
Quel sujet de merde.


Pour un sur les toilettes, ce genre de réponse n'est pas trop en dehors, oui. Pour ma part, ce sera un classique "WTF ?!"
 
nitoo
La merde devient réelle.
Admin 4551 msgs
 
meduz'
Membre Factor
Membre 1197 msgs
Vous êtes bien peu inspirés et, oui, je suis un grand malade (un vrai, pas un tas de lopettes comme vous).

Ça manque de créativité par rapport à d'habitude, je suis presque déçu. Je poste toujours mes sujets existentielles liés aux jeux vidéo sur 3 forums et, d'habitude, Factor remporte la palme du décalage et de la créativité.

Pour ce coup, ailleurs, on maîtrise mieux le sujet.

Réveillez le tru3 qui sommeille en vous :D.
 
D-Kalck
Membre Factor
Membre 2575 msgs
meduz' a écrit :
Pour ce coup, ailleurs, on maîtrise mieux le sujet.
Normal pour des enculés de casuals de merde !!
 
Genocid
Membre Factor
Membre 1568 msgs
Zaza est parti en vacances et voilà le résultat.
 
MaloneXI
Flatuphile
Membre 1256 msgs
Tres interressant.

1- Je vais regulierement aux gogs.

2- Mes gogs doivent faire 2m², sont peints en bleu. Eclairés par un spot dans un faux plafond. Pas de magazines présent. On apporte nous meme la matière. Si je puis dire. Ils sont isolés, ne font pas partie de la salle de bain. Encore heureux. MA femme et moi sommes de gros producteurs.

3- Pour un pipi standard , comme tout le monde c'est de l'ordre de quelques secondes. J'atteins parfois la minute. Pour la grosse commission, je suis ce qu'on appelle un squatteur. Je peux y rester le temps d'un épisode d'une série de ma femme. A l'aise. Je joue , je lis. L'iphone est un très bon companion pour ca.

4- Il faut approfondir la question. Tout dépend du type de defection. Un météorite aura la particularité de soulager vraiment. Un petit mexicain par contre, une grande douleur qui peut suivre qui peut aisément durer quelques heures.
Je trouve l'acte d'uriner parfois aussi bon qu'une pipe. Surtout apres une grosse beuverie.

5- Je lis , donc. Je joue, je dessine aussi , pas mal. J'ai un distributeur de pq équipé d'un tuner. Donc parfois je suis un truc à la radio. Y a un bloc a dessin dans mes chiottes, pour que mes potes y laissent un truc a chaque fois. Nan , j'ai compté , y a toujours le meme nombre de feuilles.

6- Dans les chiottes, on se sent comme en sécurité. Voire en incubation parfois. Tout dépend de la taille de l'endroit. Rien peut nous emmerder. A part celui qui vient apres et qui gratte à la porte en espérant désespérément que l'on accelere le mouvement. Hin hin , les naifs.
Je lis tout ce qu'il y a de plus naze aux gogs. Voici , gala , match. C'est mon endroit de sous culture. Plus de taboo , quoi.
Je ne chante jamais. Je ne parle jamais. Je reste dans le silence hygiénique de mes chiottes. J'ai un poster que j'ai accroché y a bail. Quand j'ai rien a faire , je reste des heures devant. Ca s'appelle Toilet.cam. Je le conseil.

7- Je joue sur iphone. Principalement a light cycle. Le tron-like. Parfois je joue ne ligne quand mon pote est également entrain de poser topette.
J'ai bien essayé l'ordinateur portable , mais super pas pratique. L'iphone a ce coté... proximité que j'aime bien.

8- Courses surtout. Surtout malade.

9- J'ai personnellement refait monkey island , et vue l'immersion et la durée , ma femme m'a rapidement fait comprendre que la , c'était abusé. Donc a mon avis le jeu d'aventure est a proscrire. Plus un truc instant action , quoi.

10- Light cycle donc. PArfois d'autres petits trucs, mais c'est pas souvent.

11- comme sur mes machines, c'est une preparation. Comme un siege de gamer , 'savez. On sent l'immersion arriver. Generalement , ca reste un bon moment.

12- D'abord, connaitre tres bien les cycles aller-retour si conjoint. Ou coloc. Ensuite, faut prendre l'endroit comme une bulle spacio-temporelle. Aucun problème n'atteind cet endroit. Aucune personne ne dicte ses regles. Jouer surtout avec un casque, pour etouffer les cris des autres. Je preconise les derniers sony, a noise suppressor.

13- Tout pareil. la motivation reste la même. J'ai des hecto litres de merde à mon actif , j'ai roulé ma bosse. Je connais le terrain, ma façon de voir la chose.

Pour la question bonus, ca arrive à tous. C'est un vrai traumatisme, surtout quand il n'y a rien à envisager. Personnellement , le jour ou ca m'est arrivé , je n'avais plus que deux sacs d'aspirateur.
Sinon, ma femme a toujours des cotons demaquillant.
 
Cyberpunk
Membre Factor
Membre 3995 msgs
Ah...ils sont plusieurs donc.
 
Zaza le Nounours
Connard aigri
Membre 12475 msgs
1. Oui.
2. Chiottes dans la salle de bain, pas de fenêtre donc ampoule au plafond ou au dessus du lavabo. J'irais pas jusqu'à dire qu'on peut manger dedans, mais c'est relativement propre.
3. Pour le pipi : juste le temps de pisser et de me la secouer. Pour le caca : ça peut aller jusqu'à une demi-heure, je suis pas du genre à pousser mais plutôt à laisser faire la gravité.
4. Soulagé. Sauf quand je n'ai pas produit autant que ce que j'espérais, bien sûr.
5. Jeter la merde du chat, et vomir quand je rentre torché.
6. Lecture (pas de bouquins, plutôt magazines genre Canard PC), Internet sur le téléphone ou le netbook (ça m'est déjà arrivé de newser depuis un lieu d'aisance, CBL confirmera), jeu sur le téléphone ou la PSP/DS.
7. Donc comme dit au dessus : jeu avec mon téléphone, ou avec les portables. J'ai fait de grosses sessions de GTA Chinatown Wars sur mes gogues, sur PSP comme sur DS.
8. Des trucs qui demandent pas une grosse implication et qu'on peut arrêter à peu près quand on veut.
9. Voir ci-dessus. J'ai beau aimer prendre mon temps sur les gogues, je me vois pas me lancer dans un truc vraiment long que je pourrais pas arrêter en cours de route. Donc jeux de course, GTA, ou casualeries sur le téléphone.
10. Non, faut pas déconner non plus.
11. Pas de prévision. J'y vais et j'avise sur place.
12. De commencer en douceur par des petits trucs sur téléphone portable. Généralement, on l'a déjà sur soi quant on va sur le trône, donc on pas besoin d'établir une démarche volontaire. Il sera temps ensuite d'embarquer sa PSP.
13. Non, je passe déjà suffisamment de temps au chiottes, et j'ai une bonne maitrise du jeu dans cette situation.
 
CBL
L.A.mming
Admin 14012 msgs
1. Oui
2. Commun à la salle de bains et plutôt propre
3. Le pipi est toujours rapide mais le "number two" comme disent les ricains est très variable. Si j'ai un bouquin ou un bidule videoludique, je tiens les 20 min.
4. Le sourire aux levres et l'air de dire "j'aime quand un plan se deroule sans accro"
5. Ca depend. A la maison je lis ou je surfe sur l'iphone mais au boulot je joue. On en parle pas assez mais les chiottes du boulot sont hyper importantes. Personne ne te fait chier ni te pose de question. Les ricains sont tellement coincés que c'est encore mieux : tu as beau rester 20 min, ils n'oseront jamais te demander pourquoi.

6. j'evite de lire des trucs droles car ca déconcentre. Jamais de musique : juste le silence et quelques ploufs.
7. iPhone. Si vous vous promenez avec votre DS à la main au boulot, les gens vont finir par avoir des doutes. Mais un innocent iPhone c'est parfait. Je soupconne un de mes collegues de faire pareil. Il faut dire qu'une fois ce con avait oublie de virer le son et que j'ai reconnu Plants Vs zombies.
8. Surtout des puzzle games. Mais quelques jeux de stratégie au tour par tour aussi. Wolfenstein RPG et compagnie marchent bien aussi.
9. Des jeux qu'on peut arreter ou mettre en pause facilement donc voir ci-dessus.
10. Ah ah ah. Non.
11. j'y vais à l'instinct. Au boulot je regarde l'heure avant de partir histoire de savoi combien de temps j'ai.
12. Lavez-vous les mains, nettoyez souvent l'ecran et arrêtez de jouer AVANT de vous essuyer. Pour les maladroits : utilisez une dragonne. Un accident est si vite arrivé.
13. Non.
 
meduz'
Membre Factor
Membre 1197 msgs
Intéressant, enfin quelques tru3 parmi le paquet de loques. Y'a du niveau !

Voici ma « contribution » 8O.

1. Élémentaire, même si couler un bronze (= un pipi, lézamis) dans le froid dehors (genre quand il fait -2 et qu'on gèle) procure une sensation de réchauffement sans pareil !

2. Toilettes communes à la salle de bain, plutôt petite, avec une petite fenêtre en hauteur pour la lumière du jour. Le soleil y donne le matin, et comme j'ai un cours d'eau et des arbres derrière chez moi, l'environnement sonore est de qualité (l'eau et les oiseaux). Cependant, n'idéalisez pas cette vision, ça reste globalement un cours d'eau de pauvre avec des arbres de pauvre et des oiseaux de pauvres <_<. J'allume jamais la lumière aux toilettes, sauf quand je veux y lire et qu'il fait trop sombre (mais vraiment trop, j'ai des lunettes de vision nocturne incorporées à mes yeux).

3.La petite, c'est très rapide. La grosse, ça peut être très long selon l'activité emmenée avec moi, ou très bref si, chose rare, je ne prends rien avec moi (et que mon estomac n'est pas en bordel).

4. Souvent sacrément bien. Enfin, c'était pas trop le cas quand j'ai bouché les toilettes avec une production trop ambitieuse ...

5. Le plus souvent, et depuis mes 5-6 ans, je lis aux toilettes. Très souvent des BD au début, ça s'est ouvert (:ice:) doucement sur des magazines de jeux vers 8-9 ans, puis d'autres lectures non-BD et non-jeux plus tard (romans, etc.). Après la lecture, y'a l'écriture ou le dessin. Les chiottes, c'est un lieu hyper propice à l'intime et l'introspection, donc on peut aussi simplement y réfléchir. Tout ce qu'on ne peut y faire en dehors devient permis (non, pas). Ça m'arrive aussi d'éplucher le courrier quand ma copine ne l'a pas déjà fait ou de chanter stupidement des improvisations médiévales en accord avec mes productions :D. Sinon, jamais le téléphone vu que je l'utilise très peu (pas de téléphone = tranquillité).

6. Merde, j'ai répondu dans la question précédente. GG la maitrise de mon propre questionnaire.

7. Avec des écouteurs ou sans son, je joue à la DS ou la GBA. Le plus souvent, c'est arrivé avec la GBA, à Polarium Advance, Golden Sun, un Mario, un Mario Kart, un Advance Wars...

8. Absolument tout. Par contre, d'expérience, je peux dire qu'il vaut mieux, lorsqu'on a un peu difficile à expulser le missile, se choisir quelque chose qui ne monopolise pas trop l'attention. Il m'est déjà arrivé de poser la GBA qui tournait avec un F-Zero parce que j'étais à bloc sur le jeu (genre en mode hard où une erreur = perdre) et que j'arrivais pas à chier.Faudrait pas que le convoi reste coincé au milieu du hangar. Sinon, tout passe (y) !

9. Je prends pas le risque d'embarquer ma console dans les chiottes du boulot. Donc, chez moi, j'ai quasi toujours le temps. Ainsi, j'emporte dans le sanctuaire aux parfums onctueux (quelle prose) le jeu auquel j'ai envie de jouer, quitte à en avoir pour 5 minutes d'activité d'éjection et 45 de jeu. La liberté, c'est le bien ;). Comme dit précédemment, seul le besoin de concentration peut faire pencher la balance. Sinon, n'importe quel jeu et n'importe quel livre conviendra. Ha, pour les BD, un truc trop marrant et c'est mort ! Un Joe Bar Team, par exemple, c'est un ouvrage de choix, mais c'est bien trop de barres de rire pour un petit cul aspirant à la quiétude aux toilettes.

10. Jamais pu expérimenté cette chose. Le pied, ce serait un jeu coop sur portable avec un pote qui est aussi aux chiottes, et si possible tout les deux avec un équivalent micro-casque. Chier et jouer en coop, ce pied.

11. Souvent, ça passe bien. Et souvent, c'est chez moi. Donc, c'est la liberté totale. À moins d'avoir faim, je n'hésite pas à prendre mon temps ;p. Au boulot, sans console, je traîne juste quand j'ai besoin de souffler 5 minutes.

12. Déjà, il faut se faire coacher. Si j'étais psychologue (ou plutôt gamerologue), je donnerais des consultations pour définir avec le joueur ce qui le conviendrait le mieux pour débuter (y). En tous les cas, un truc au tour par tour ou un puzzle qui monopolise pas trop l'attention et permet un break pour pouvoir pousser sans perdre sa partie, c'est un super début (y). Pour ceux qui hésitent vraiment, prenez la console aux chiottes, allumez-la et posez-la quelque part (appui de fenêtre, sol, armoire) et regardez-la ; le son et/ou l'image vous conditionneront avec le temps.

13. Je suis déjà très en phase avec mon intime digestif. Lui et moi, on n'a pas de tabou, on se retrouve donc toujours avec plaisir, lui au-dessus du gouffre, moi en commandant de bord, scrutant la console (ou le livre).

Bonus : Déjà, ça craint. Parce que lorsqu'on veut le PQ, généralement c'est que ça commence un peu à sécher. Donc, il faut réagir vite. Chez moi, ça m'arrive jamais, c'est toujours ma copine qui tombe en galère ; elle crie alors « problème logistique » et je lui apporte un rouleau (y). Bon, ça m'est déjà arrivé, rarement, et je me suis levé, etc.

Les toilettes, quelle aventure de tru3, quand même !
 
Zaza le Nounours
Connard aigri
Membre 12475 msgs
Tiens d'ailleurs je profite de ce passionnant sujet pour poser une question que j'avais envie de soumettre sous forme de sondage sur la Home la semaine dernière :

Faites-vous caca au boulot, chez des amis, dans des toilettes publiques et plus globalement en dehors de chez vous ?

Pour moi, la réponse est claire, c'est non. Je ne chie jamais en dehors de chez moi (ou d'un lieu que je peux considérer comme chez moi pour un certain temps, par exemple si je prends une location ou que je vais squatter chez quelqu'un pendant les vacances - là aussi, CBL confirmera).

Je préfère rester avec mon envie à en avoir mal au ventre plutôt que d'aller poser mon cul dans des gogues qui ont été squattées avant moi par des dizaines de personnes à l'hygiène potentiellement douteuse, et qui y ont laissé des odeurs parfois pestilentielles. En plus, le stress de me dire qu'il y a potentiellement quelqu'un train d'attendre devant la porte ou de pisser dans l'urinoir à côté aurait tendance à me bloquer complètement.

Du coup, je reste avec mon envie de faire caca et je savoure encore plus quand je rentre chez moi.

Bien sûr, il y a quelques exceptions, comme les quelques fois où je m'étais gavé de cerises un soir et que j'ai eu donc une chiasse carabinée le lendemain. Là, j'ai bien dû prendre sur moi et aller faire au boulot, mais c'était ça ou littéralement me chier dessus.
 
meduz'
Membre Factor
Membre 1197 msgs
J’ai pas vraiment de problèmes avec « chier ailleurs », à condition que ce soit un minimum propre. Je pense pas avoir eu de mauvaises surprises sur ce plan. En revanche, à mon ancien boulot, y'avait une nana qui systématiquement oubliait de tirer la chasse, c'était pas toujours frais !
 
Obiwan Kenewbie
Machine à tuer
Membre 2088 msgs
Je confirme, faire caca chez les autres c'est non. Cela dit, quand tu dors plusieurs jours chez une meuf y'a un moment où quand faut y aller, faut y aller... Et si tu arrives à te retenir plus de deux jours sans que ça se sente, s'entende ou se voit sur ton visage de mec qui essaye de se retenir, chapeau bas l'artiste.
 
Drina
Membre Factor
Membre 389 msgs
Plus jeune (jusqu'à peu près 13-14 ans) j'avais un super blocage par rapport au proxy caca - comprendre des gens pas loin - et dans leur grande bonté mes parents m'avaient envoyé en colo/camping où les "toilettes" étaient un trou dans le sol et une toile de tente comme paravent. Résultat des courses : 5 jours de rétention, j'ai souffert et j'avais beau m'y être forcé stépapossib. Mais bon la nature reprend ses droits, toujours, du coup j'avais pas trop le choix.

Je crois bien que depuis j'ai beaucoup moins de mal à "y aller" chez les autres mais pas sans quelques techniques ninja : toujours vérifier qu'on a assez de PQ pour 1) se torcher, 2) essuyer la lunette AVANT parce que je crois qu'il y a rien de pire que de sentir les gouttes de pisse sur ses cuisses (check my rhymes bitches) surtout quand c'est pas la sienne et 3) pour se faire le petit anti-plouf qui va bien au fond de la cuvette. Je passe sur les techniques physiologiques qui consistent à réduire au minimum le bruit de l'extraction.

Par contre, mon gros gros souci et que peu de mecs ont, c'est que je suis complétement bloqué quand il s'agit de pisser. Ce n'est même pas une question d'être chez soi ou ailleurs, je suis dans l'incapacité d'uriner s'il y a du monde autour. Autant vous dire que les urinoirs c'est niet, je trace directement dans la cabine, je bloque la porte et là encore rien n'est joué parce qu'il faut faire abstraction de bruit autour (et quand on est en soirée ou sur une aire d'autoroute ça devient franchement coton). J'ai eu des situations où je passais facilement 15-20 min la teub à l'air et regarder le plafond et attendre que ça vienne. Bon maintenant j'ai de l'XP si ça vient pas au bout de 3 min j'arrête parce qu'il y aura toujours un conard(asse) pour te dire de te magner à poser ta pêche alors que c'était juste un pipi manqué.

Bon il y a des exceptions où soit j'ai absorbé énormément de liquide et ça vient presque naturellement (et encore...) soit je suis assez bourré pour ne pas attacher de l'importance à l'environnement autour mais là encore j'ai beau avoir bu 1,2+ l de bière ma vessie est extensible à l'infini !

protip : je me force à penser à absolument tout ce qui n'a rien à voir avec le fait de pisser (des anecdotes, ce qu'on a bouffé hier, ce qu'on va bouffer demain, etc.) Éviter les histoires drôles ça aide pas surtout quand je suis bourré, j'arrive à me faire rire et ça bloque le conduit.
 
meduz'
Membre Factor
Membre 1197 msgs
Être seul est très important. Je vais aux toilettes, et j'essaie de faire caca, et là j'ai une bonne idée qui germe.
Goichi "51" Suda (PDG, Grasshopper Manufacture), le 26 mars 2009.

Le même homme :
“With No More Heroes 1, the idea came when I was literally sitting on the toilet, he said. “It was the result of trying to empty my bowels, if you like.

“With No More Heroes 2, I tried to get rid of whatever was left in my bowels, and luckily it happened. What we are hoping to do now with No More Heroes 3 is probably to digest everything we eat, and then purge absolutely everything in our guts, just like diarrhea.”

Encore un membre du club des tru3.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews