Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Star Wars : Battlefront

Fougère par Fougère,  email  @JeSuisUneFouger
 
Comme toute personne normalement constituée, vous avez testé la Beta ouverte de Star Wars : Battlefront le mois dernier. C’était sympa, mais maintenant que le jeu est sorti, la question que vous vous posiez alors devient plus pressante : Est-ce que je l’achète ? Ne paniquez pas, nous allons vous aider à savoir s’il faut y investir votre précieux argent, la période des fêtes étant toujours dangereuse pour votre porte-monnaie.
Développé par DICE, les gens responsables de la série des Battlefield, le jeu se présente comme un FPS en ligne, permettant d’affronter d’autres joueurs dans divers modes de jeu, avec toute une panoplie de compétences, véhicules et armes. Petit bonus, dépendamment du mode de jeu, vous pourrez avoir accès à des Superbonus pendant la partie, sortes de compétences supplémentaires assez puissantes. Cela va du bombardement orbital au bouclier énergétique, en passant notamment par la possibilité d’incarner un Héro qui peut renverser le cours de la bataille quand il est bien utilisé. L’Empire dispose de Dark Vador, Palpatine et Boba Fett, tandis que la Rébellion peut compter sur Han Solo, la princesse Leïa ou Luke Skywalker.



Chaque partie vous rapportera de l’expérience et des crédits, la première débloquant de nouvelles armes, compétences ou skins pour votre perso que vous pourrez ensuite acheter avec des crédits. La customisation de votre équipement se limite à sélectionner vos compétences, vous ne pourrez pas modifier vos armes et vos véhicules. La progression de votre personnage est donc pratiquement inexistante en terme d’options de personnalisation, mais elle reste aussi longue et chiante que d’habitude, le nombre de matchs nécessaires pour gagner un niveau augmentant sensiblement à partir du niveau 15.
 
Ce défaut serait rédhibitoire dans n’importe quel autre jeu, mais ici il ne pose pas trop de problème. Explications : L’ambition d’EA est de toucher un public le plus large possible. Les mecs assument le manque de profondeur et leurs décisions : Le jeu a été conçus pour un public de 13 ans et + (contrairement à la majorité des FPS qui vise une audience 16+, voir 18+), il n’y a pas de campagne solo, l’équipement des personnages est simplifié à outrance, la précision de vos armes ne change pas que vous soyez debout ou accroupi, etc.



Même s’il a été réalisé par DICE, le but était de faire un jeu Star Wars, pas un jeu Battlefield, et de privilégier la forme sur le fond. Donc pas de tonnes d’accessoires à débloquer, pas de dizaines de véhicules ou de maps immenses avec une demi douzaines d’objectifs. Ici, avant d’accéder à une partie, vous avez droit à un écran qui vous fait un rappel rapide de vos objectifs pour gagner, le pool de maps est commun pour tous les modes de jeu (la taille change selon le mode), les seules différences entre l’Empire et la Rébellion concernent les véhicules pilotables, les skins et les héros que vous pouvez incarner.
 
Donc en tant que Battlefield, le jeu est naze. Mais en tant que Star Wars, qu’est-ce que ça donne ? Et bien mes amis, c’est le panard ultime. Chaque partie vous donne l’impression d’être dans le film associé à la carte sur laquelle vous jouez, le jeu vous immerge littéralement dans l’univers de Star Wars. La modélisation des cartes et des décors est très fidèle à l’identité graphique des films, les effets graphiques sont partout et très bien rendus (voir des lasers de toutes les couleurs voler dans tous les sens, graphiquement, ça déboite) mais surtout, l’ambiance sonore va finir de vous balancer 20 ans en arrière. Les pew pew des lasers, le hurlement des Tie Fighters, le bruit d’un sabre laser découpant un Storm Trooper, tous ces sons devenus cultes vont vous envoyer une bonne dose de nostalgie dans la tête, et vous rappeler l’époque où vous avez vu les films pour la première fois, en vous disant « J’aimerais tellement jouer à un jeu qui se passe dans Star Wars ». Eh bien, ne cherchez plus, vous y êtes.



Un dernier mot rapide sur la "durée de vie" du jeu. Comme la progression est assez lente, vous devrez jouer un paquet d'heures avant de débloquer les derniers items / skins. Mais vous vous lasserez probablement avant, car le jeu manque vraiment de contenu. Espérons que des DLC gratuits continueront de sortir, mais il est plus probable que vous relanciez le jeu 1 fois toutes les 2 semaines plutôt que de passer vos soirées dessus.
Concrètement, Star Wars : Battlefront est un FPS très simple. Pas des tonnes de trucs à débloquer, de stratégies trop compliquées ou de maps immenses à apprendre par cœur, ici vous prenez votre blaster et vous allez tirer sur les mecs d’en face. Dans n’importe quel autre univers, avec une réalisation un poil moins maitrisée, le jeu se serait fait défoncé par la critique et les joueurs. Mais voilà, la réalisation est maitrisée, et ça se passe dans une galaxie très très lointaine. Et c'est ça qui est bon.
Rechercher sur Factornews