Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
PREVIEW

EGX 2019 : Premiers défis fantastiques au coin du feu dans Deathtrap Dungeon

billou95 par billou95,  email  @billou_95
Développeur / Editeur : Branching Narratives
Support : PC
Si comme moi vous avez grandi dans les années 80/90, vous n'êtes surement pas sans connaître Ian Livingstone, figure légendaire du jeu de plateau (Games Workshop), du jeu vidéo (Eidos) mais surtout auteur à succès de la série de livres dont vous êtes le héros Défis Fantastiques. Elle reste malgré les années l'une de mes préférées avec La Voie du Tigre, Sherlock Holmes et Les Messagers du temps. Aussi j'étais un peu saucé lorsqu'on me proposa un rendez-vous pour aller jouer au Labyrinthe de La Mort en FMV raconté par Eddie Marsan !
Oui je sais, y'a rien qui va dans cette dernière phrase et non, ce n'est pas une blague. Deathtrap Dungeon c'est le projet un peu dingue d'une bande de nerds barbus, Branching Narratives dont le boss Mark Ripley m'avoue avant de me présenter le jeu qu'ils furent responsables de petits jeux assez mauvais et qu'ils sont d'autant plus surpris du succès sur le salon de la démo à laquelle j'allais prendre part. Enfin bref, rentrons dans le vif du sujet. Leur game-design est simple, faire lire à Eddie Marsan (20 ans de carrière ciné/TV dont V pour Vendetta, Sherlock Holmes, plus récemment Vice et Fast and Furious: Hobbs and Shaw, le nouveau Sean Penn à venir en 2020) l'intégralité du 5e volume de Défis Fantastique devant plusieurs caméras, confortablement installé dans un siège capitonné devant un poêle léché par les flammes. A chacun des moments décisifs impliquant le lecteur, un menu à la Bandersnatch apparait et nous laisse choisir parmi les options disponibles. Sur les côtés de l'écran, des icônes représentant l'inventaire et toutes les statistiques du héros qui évolueront en temps réel.

Dit comme ça, ça peut paraître bête et pas très intéressant, mais c'est un peu un rêve pour le grand enfant que je suis qui a baigné dans le trip LDVELH étant gosse. Faut dire que ces livres-jeux avaient tout du jeu de rôle moderne : aventures "non-linéaires", gestion des attributs d'une fiche de personnage, combats contre des créatures fantastiques et intervention du hasard via les jets de dé. Et avoir un acteur de renom qui aujourd'hui en 2019 vous raconte avec une verve théâtrale l'histoire que vous avez vécu intensément étant ado, tout en prenant un malin plaisir à vous expliquer comment vous avez loupé tel ou tel jet de dé et vous retrouvez à la limite de la mort est une expérience tout à fait délicieuse. C'est bien simple, je n'ai pas pu m'empêcher de décrocher un large sourire à l'écoute des premières pages du bouquin avec comme seule musique de fond l'âtre qui crépite dans la pièce. Bon mis à part ça, le pitch de cette lecture interactive de Deathtrap Dungeon reste fidèle à l'original : vous êtes l'un de ces aventuriers qui viennent franchir l'entrée du Labyrinthe de La Mort du baron Sukumvit. A vous de sortir victorieux de ses pièges et adversaires.

Alors bon, tout n'est pas encore parfait. La qualité de la vidéo est déjà très correcte mais on nous a assuré que le prototype bricolé en guise de démo ne représentait pas la qualité du produit final à ce niveau. L'interface était volontairement bouchonnée, ne laissant que les zones de texte interactives pour l'instant. Aussi on n’a pas pu aller trifouiller dans l'inventaire ou la fiche de perso pour voir les options accessibles en cours de partie. On nous a également dit que le jeu allait sauvegarder automatiquement après chaque interaction du joueur, ce qui permettra aux aventuriers du dimanche de vivre le livre par petites touches. Enfin, dans les livres-jeux, certaines pages descriptif, par exemple lorsqu'on donne un coup d'épée ou lorsqu'on meurt reviennent souvent et il reste à enregistrer plusieurs variantes d'intonations/angles de caméras liées à ces répétitions. Mais le concept est là et il fonctionne. Il reste encore quelques mois au studio pour peaufiner tout ça mais ils nous ont déjà annoncé avoir 4 livres supplémentaires sur les rails avec d'autres têtes d'affiches connues, de quoi piquer encore plus notre curiosité !

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews