Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ARTICLE

GC2008 : Carnet de bord

Zaza le Nounours, Shua, ClémentXVII & CBL par Zaza le Nounours, Shua, ClémentXVII & CBL,  email
Vous faire vivre les grands événements vidéoludiques, c'est notre grande passion. Presque autant que la bonne junk-food et les bières pas chères. Les grands reporters de terrain de Factor, armés de leurs plus beaux appareils photos et d'un traducteur français-allemand en forme de belge, se sont donc rendus dans la riante ville de Leipzig en Allemagne pour vous faire partager les meilleurs moments de la Games Convention édition 2008.

Maintenant que l'événement est derrière nous, nous vous proposons ce petit compte-rendu, sorte de best-of personnel de ce qui nous a le plus marqués durant ces quelques jours passés chez nos voisins.


L'Allemagne est un pays fantastique. Il y a des tonnes d'éoliennes. Il n'y a pas de péage sur les autoroutes et on peut rouler à toute allure sur ces dernières sans qu'il n'y ait d'accident ou sans risque de se faire flasher par un radar. Dans les stations-service, on trouve des sex toys dans les toilettes et les cuvettes des WC sont nettoyées automatiquement. On trouve du porno bien crade en première lignes des étagères à côté des magazines classiques et des strip-teaseuses distribuent des prospectus dans les bars pour qu'on aille les voir. Dans ce pays magique, il n'y a pas de Quick mais plein de Burger King ce qui nous a permis de déguster des délicieux Double Whopper et Big King XXL (222g de viande). On paye tout en cash ce qui fait qu'on se trimballe avec plus de billets qu'un mafieux New Yorkais.

La bière coule à flot et est franchement donnée. A 1,15 euros le demi, on comprend mieux d'où vient l'embonpoint prononcé d'une partie de la population. A la fin de notre séjour, le sympathique patron de notre hôtel nous a fait partager une tradition saxonne : il nous a offert (!!) une botte en verre contenant 3 litres de bière. Pendant qu'on la buvait et que Zaza et moi essayions d'apprendre à Shua et ClémentXVII d'apprendre à jouer au Tarot, de la musique traditionnelle allemande était diffusée et quelques autochtones bien bourrés étaient en train de chanter. Les allemands sont d'ailleurs des gens à part. Ils s'habillent n'importe comment mais ont le bon goût de ne pas avoir cédé à la mode tectonik, malgré les efforts d'EA en ce sens (cf. la vidéo plus bas). Seul problème : ils parlent allemand. Sans notre interprète ClémentXVII, on n'aurait pas été capable de faire grand chose.

[vid=videos/tEAktonik_SD.flv,480,270]


Leipzig est une ville étrange, typiquement ce qu'on s'attend à trouver en ex-Allemagne de l'Est. Il y a des avenues très larges (pour que les chars russes puissent défiler), des trottoirs énormes avec des grandes pistes cyclables, des bâtiments immenses avec de très hauts plafonds et des canalisations bleues hors sol. La ville se divise en trois tiers : les bâtiments abandonnés, les bâtiments en réfection et le neuf. Du coup, on n'a l'impression que la ville est perpétuellement en travaux. Des vestiges de l'ex-RDA sont encore là comme des gros statues ventant les mérites du travail ou des gros trams jaunes. L'immensité de l'ensemble fait qu'on n'a le sentiment qu'il n'y a pas grand monde et c'est globalement assez déprimant.



Toute la ville vit à l'heure de la GC. Le Sackboy de LittleBigPlanet trône sur la place principale, on trouve des affiches de jeux vidéo partout et même les serveurs de restaurant ont des t-shirts GC. Il n'est pas dit que ça dure vu que l'an prochain il y aura une concurrence féroce entre la Game Con à Cologne et la GC à Leipzig. Vu l'éloignement de la ville, il n'est pas dit que la GC gagne. Dan Connors de Telltale nous expliquait qu'il avait du prendre trois avions pour venir de Californie. C'est dommage car le "Messe" qui abrite la GC est immense et assez bien conçu. Il est composé de 5 grands hall, d'un espace sous une grande verrière et de bâtiments plus petit. La partie privée occupe tout le hall 1, un bâtiment appelé CCL et la moitié du hall 2. Des passerelles permettent à la presse d'accéder aux différents espaces de la partie privée sans avoir à traverser la foule. Cologne ou Leipzig ? Le choix sera dur. Les 10 heures de route pour y aller passent plutôt bien vu que c'est de l'autoroute de bout en bout et que Zaza est un pilote émérite mais impliquent qu'on perde une journée entière pour faire l'aller-retour. De toute façon, ce seront les éditeurs qui feront la loi. Je doute qu'ils enchaînent E3-Games Con-GC-TGS... En tout cas, malgré quelques couacs, ça aura été un super voyage. On a vu plein de belles choses, on s'est tapé quelques barres de rires et on a bu quelques litres de bière en refaisant le monde ... des jeux vidéo.

Rechercher sur Factornews