Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

E3 2018 : Premiers game over dans Code Vein

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Soyons francs : l'unique raison pour laquelle j'ai testé Code Vein au Microsoft Theater ce matin s'appelle miniblob. En voyant le jeu, je me suis rappelé du titre de sa dernière news à son sujet et une chose après l'autre je me suis retrouvé la manette dans les mains. La langue française comporte de nombreux adjectifs parfaitement adaptés pour décrire Code Vein. Pourtant celui qui correspond le mieux est plus un anglicisme barbare : darksoulesque.
Si God Eater est la réponse de Bandai Namco à Monster Hunter, avec Code Vein Bandai Namco s'attaque à Dark Souls. Qui est pourtant aussi un jeu Bandai Namco mais passons. C'est Dark Souls dans la manière dont on bouge, roulades comprises. C'est Dark Souls dans la manière dont on combat. C'est Dark Souls dans la manière dont on meurt. C'est Dark Souls dans la manière dont on sauve ses XP précieusement gagnés. Ils ont même copié les contrôles, les notes qu'on trouve au sol, le premier gros embranchement,...

Bandai Namco mise à fond sur le fait qu'on est accompagné par un second héros qui peut être joué soit par l'IA soit par un pote en ligne. Il y a trois héros disponibles : le type tout droit sorti de Dark Souls, celle qui attaque à distance et le gros bourrin. Le boulot de l'IA consiste principalement à te dire à quel point tu chies dans la colle et à te filer des potions de soin. Parfois, elle se prend d'un éclair de génie et se met à buter les ennemis. La DA mélangeait 256 niveaux de gris et 256 niveaux de rouge dans le niveau où j'étais mais les choses devraient être plus variées par la suite. Les ennemis sont assez indescriptibles mais s'apparentent à des démons blindés de pics et sont cons comme des balais. Après être mort de nombreuses fois, j'ai fini par arriver au boss, une succube géante en bikini qui utilsait sa faulx comme barre de strip-tease. C'était la fin de la démo.

Code Vein est un Dark Souls-like développé à l'aide de l'Unreal Engine 4 qui tout comme God Eater est fait en collaboration avec le studio d'animation Ufotable. L'idée est de créer une nouvelle licence cross-media (TV/films/jeux). C'est peut être le seul point sur lequel Code Vein diffère drastiquement de Dark Souls. A la place d'une narration légère presque suggéré, attendez vous à trois tonnes de cinématiques qui transformeront le jeu en anime jouable. Code Vein sortira le 28 septembre sur PC, PS4 et XO.
Rechercher sur Factornews