Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Xbox Series X : un gros point technique

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Microsoft a profité du fait que tout le monde était chez soi pour balancer trois tonnes d'infos techniques sur la XSeX : les specs complètes, les améliorations du pad, les accessoires... Le tout est blindé de termes techniques et d'appellations commerciales à tel point que Microsoft a dû créer un glossaire.

Ne vous attendez pas par contre à un prix, une date de sortie ou une liste de jeux pour le lancement. Tout cela devra attendre quelques mois. Ceci étant précisé, rentrons dans le vif du sujet à commencer par les specs. Il est assez rare qu'un constructeur fournisse des specs aussi détaillées pour une boite noire alors profitons-en car elles réservent quelques surprises.

CPU : 8x Cores @ 3.8 GHz (3.6 GHz w/ SMT) Custom Zen 2 CPU
GPU : 12 TFLOPS, 52 CUs @ 1.825 GHz Custom RDNA 2 GPU
Die Size : 360.45 mm2
Process : 7nm Enhanced
Memory : 16 GB GDDR6 w/ 320-bit bus
Memory Bandwidth : 10GB @ 560 GB/s, 6GB @ 336 GB/s
Internal Storage : 1 TB Custom NVMe SSD
I/O Throughput : 2.4 GB/s (Raw), 4.8 GB/s (Compressed, with custom hardware decompression block)
Expandable Storage : 1 TB Expansion Card (matches internal storage exactly)
External Storage : USB 3.2 External HDD Support
Optical Drive : 4K UHD Blu-Ray Drive
Performance Target : 4K @ 60 FPS, Up to 120 FPS
Power : 300W

Commençons par le CPU. Un coeur est réservé au système et les 7 autres sont utilisables par les jeux. La surprise vient du fait que les développeurs ont le choix d'activer ou non le Simultaneous multithreading (l'équivalent d'AMD de l'HyperThreading d'Intel). Avec le SMT activé, le CPU peut traiter 14 tâches en simultané (contre 7 sans) mais la fréquence d'horloge tombe à 3,6 GHz contre 3,8 GHz avec le SMT désactivé. Selon le type du jeu, les deux stratégies sont valables. Comme toutes les Xbox, le CPU et le GPU se partagent la même quantité de mémoire vive.  Mais sur les 16 Go de GDDR6, 10 Go ont une bande passante de taré uniquement quand le GPU y a accès. Sur les 6 Go restant, 2,5 Go sont réservés au système.

Pour le stockage, les jeux seront installés sur un SSD NVMe. Au vu de la bande passante annoncée (2.4 Go/s), il s'agit d'un SSD PCI Express Gen 3 et non de Gen 4 ce qui serait aussi logique au niveau prix et refroidissement. Mais Microsoft a un tour de plus dans son sac : les jeux installés sur la console seront compressés et la décompression se fera à la volée via une puce matérielle histoire de ne pas prendre de temps CPU. Si le teraoctet d'espace disque de base n'est pas suffisant, vous pourrez ajouter un second teraoctet. Il se présentera sous la forme d'une carte mémoire propriétaire (comprenez : chère) qu'on branche sur un port d'extension tout aussi propriétaire mais offrant les même performances que le SSD de base.



Comme pour la Xbox One, vous pourrez aussi brancher un support de stockage externe en USB 3.2 mais pour profiter pleinement de la puissance de la console, Microsoft recommande d'installer les jeux XSeX sur le SSD interne et les jeux des générations précédentes sur le stockage en USB. On suppose que cela dépendra beaucoup des jeux. Les gros AAA à monde ouvert bénéficieront surement du SSD qui va vite mais les petits jeux indies tourneront très bien via un support de stockage USB.

L'article de Microsoft donne quelques détails sur le ray-tracing mais celui de Digital Foundry est bien plus complet à ce sujet. Comme les GeForce RTX, le GPU de la XSeX supportera DirectX Raytracing (DXR) grâce à du matos dédié. Mais comme pour les GeForce RTX, le GPU devra quand même faire une partie du boulot donc activer le ray-tracing signifie une baisse des performances. Au niveau specs, chacun fait un peu sa sauce. Microsoft parle de 380 milliards d'intersections par seconde pour sa console. Nvidia parle de 10 milliards de rayons par secondes pour ses cartes RTX. Et si vous vous demandiez où est passée la version ray-tracing de Minecraft annoncée à la Gamescom 2019 par Nvidia, elle sert maintenant de démo pour le ray-tracing de la puce AMD de la XSeX.



La manette a aussi reçu un petit coup de jeune avec une nouvelle croix directionnelle, un bouton "partager" et un meilleur temps de réponse qu'on peut encore améliorer en branchant la manette en filaire. Sans. Déconner. Les temps de latence font l'objet d'un article à part pour expliquer toutes les techniques employées pour tenter de les réduire au minimum. La principale technique est de rendre les jeux au minimum à 60 FPS en 4K et d'essayer de les rendre à 120 FPS. A 60 FPS, une image prend 16ms à être rendue. A 120, elle en prend 8. Si les jeux n'arrivent pas à tourner à 120 FPS, ils ne tomberont pas automatiquement à 60 ou à 30. Grâce au Variable refresh rate (VRR), l'écran tournera à la même fréquence que le jeu (entre 40 et 120) pour éviter tout déchirement de l'image et donner une impression constante de fluidité. C'est ce que Nvidia appelle G-Sync ou AMD appelle FreeSync.

Il y a cependant un hic : pour profiter du VRR et du 4K@120 Hz, il vous faut une télé ayant un port HDMI 2.1. Si vous vous demandez si votre télé en a un, la réponse est simple : c'est probablement non à moins d'avoir pris un modèle haut de gamme fin 2019. La "plèbe" devra se contenter de 4K@60Hz. Microsoft fournira un cable HDMI de suffisamment bonne qualité pour diffuser sans problème un signal de ce genre donc c'est déjà cela de gagné. Le framerate est mis en avant par Microsoft comme la nouvelle révolution ce qui sous-entend que la différence de qualité visuelle ne sera pas énorme surtout pour ceux qui ont la Xbox One X. C'est en partie confirmé par le portage de Gears 5 sur XSeX. Ce dernier sera disponible pour le lancement de la console et gratuit pour les possesseurs du jeu. Il tournera au minimum en 4K@60Hz sur XSeX contre 4K@30Hz sur XOX et avec un niveau de détails plus évelé mais pas forcément transcendant.

En guise de démo, Microsoft a pondu deux vidéos : la première montre la rapidité des temps de chargement et la deuxième présente la fonctionnalité Quick Resume qui permet de passer rapidement d'un jeu à l'autre sans avoir à le fermer complètement. Enfin, terminons sur une note marrante. Microsoft est conscient que la console est massive comparé à la XOX (15x15x30cm) et la met à côté d'un frigo histoire de minimiser l'échelle. Pourtant avec ses 6750 cm3, c'est loin d'être la console la plus volumineuse. Elle se fait défoncer par les 8320 cm3 de la Xbox première du nom et et les 8640 cm3 de la PS3.


Rechercher sur Factornews