Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

SpaceChem

Skizomeuh par Skizomeuh,  email  @Skizomeuh
La vie d'ingénieur nucléaire est plus dure qu'on pourrait le croire. Extraire et transformer des ressources sur des cailloux perdus dans l'espace est une épreuve autant physique que mentale. j'ai cassé des molécules improbables au péril de ma vie pour fournir les éléments essentiels à la terraformation, j'ai même sauvé in extremis une station scientifique d'une foreuse incontrôlable en faisant sauter mes silos un à un. Mais Alkonost aura ma peau : la tâche qu'on me demande semble impossible et le relief de cette planète de malheur n'arrange rien. L'écoutille est à portée de main, un quart de tour et mes problèmes s'envoleront dans le vide intersidéral...

SpaceChem est un puzzle-game assez atypique développé par Zachtronics Industries, créateur d'Infiniminer le jeu qui a inspiré un certain Minecraft. Dans la peau d'un ingénieur nucléaire de l'espace vous allez accomplir un tas de missions sur plusieurs planètes. Sous ses airs ultra-minimalistes réside un puzzle-game d'une intelligence rare.

Jour 1 - Jusqu'ici tout va bien.


Le principe de base est relativement simple : chaque niveau vous fournit des atomes ou des molécules d'un côté et vous devez les assembler/déstructurer pour livrer la molécule demandée de l'autre côté. Sur la zone quadrillée qui vous sert d'outil de travail vous allez donc dessiner la trajectoire de curseurs au doux nom de waldo et jalonner leurs parcours d'ordres simples comme appeler, prendre/lâcher, faire tourner, fusionner, livrer l'atome/molécule... et quelques autres commandes que le jeu introduira au fil de votre progression. Vous testez votre schéma puis vous priez pour que ça tienne le temps de remplir le quota imposé.

Jour 5 - Treizième boîte d'ibuprofène entamée...


Les premiers niveaux font office de tutoriels et introduisent les différents ordres et subtilités du jeu, mais rapidement les choses se compliquent. D'abord la complexité des molécules, ensuite le deuxième plan de jeu : la surface de la planète. En effet vous n'aurez pas le nez tout le temps dans le réacteur, certains niveaux vont vous demander de construire un réseau de pipeline complet en reliant de 1 à 4 réacteurs à des silos d'approvisionnement pour créer des molécules toujours plus complexes à livrer à bonne destination. il va falloir donc gérer ce qu'on vous donne, mais aussi ce que vous échangez entre vos réacteurs pour optimiser leur construction, et pour finir déployer vos canalisations pour faire transiter tout ça.

Jour 9 - Mon cerveau s'échappe par mes oreilles !


On pourrait croire le supplice fini, mais non : ça devient infernal quand le jeu vous fournit des molécules à des débits variables, des silos censés vous aider mais qui vous gênent à placer vos canalisations, des réacteurs qui ne peuvent que dissocier, et d'autres surprises encore...

SpaceChem propose un challenge très relevé, les problèmes hanteront vos nuits comme les briques hantent un Tetris-maniaque, mais la jouissance que procure la victoire n'en est que plus intense et gratifiante... Jusqu'à ce que vous compariez vos performances aux autres ! Parce que, fait plutôt rare dans les puzzle-games, il n'y a pas qu'une solution à un problème, et même s'il est minimaliste, SpaceChem fait les choses bien : vos performances sont évaluées selon 3 critères (nombre de cycles, de commandes et de réacteurs utilisés), heureusement non éliminatoires, et sont affichées sur un diagramme représentant les résultats des autres joueurs. Comble du raffinement, vous pouvez aussi exporter votre solution sur YouTube. Et depuis peu, Zach a introduit, des succès Steam qui méritent leur nom tant certains sont corsés à obtenir, de nouveaux niveaux et un éditeur pour créer vos propres challenges.

N'attendez pas de shaders, ni de cinématiques hollywoodiennes, juste une musique orchestrale assez jolie donnant un côté épique inattendu mais qui pourrait stresser à force, et un scénario accessoire distillé dans des textes au demeurant bien écrits en introduction aux niveaux.

La plateforme a Super Meat Boy, le tactical a Frozen Synapse, le puzzle-game a SpaceChem. Un challenge relevé, une exécution spartiate mais soignée pour un puzzle-game qui arrive à laisser la place à la créativité. Peut-être un peu cher, il est disponible pour Mac, PC, Linux sur Steam et sur le site de l'auteur, ne passez pas à côté au détour d'une promo.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews