Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Medal of Honor : Europen Assault

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Toujours en pleine session de rattrapage estival, nous vous proposons aujourd'hui le Test de Medal of Honor : European Assault (sous-titré Les faucons de guerre en France). Après avoir "inventé" le genre, et s'être finalement fait dépasser par la concurrence, la série d'Electronic Arts tente d'innover avec ce troisième épisode sur consoles 128 bits.
La principale nouveauté vient de l'abandon (partiel, ne nous emballons pas) des grands couloirs qui servaient de maps aux précédents épisodes. La plupart des environnements sont ouverts, et vous pourrez explorer plus ou moins librement les niveaux du jeu afin d'accomplir les objectifs de missions (malheureusement toujours les mêmes, ou presque) dans l'ordre qui vous plaît le plus, et même pourquoi pas découvrir des missions secondaires cachées.

On trouve également une possiblité de contrôle de son squad, très limitée puisqu'elle se résume à indiquer à ses hommes où ils doivent se placer. C'est tout de même plutôt plaisant, et jamais embarassant car pas du tout indispensable. Enfin, grosse farce du jeu, un mode bullet time fait son apparition, utilisable après plusieurs actions d'éclat (des headshots en particulier). Totalement inutile.

Côté réalisation, c'est très moyen dans l'ensemble, avec des personnages grossièrement modélisés, et des décors bien ternes qui baignent dans un brouillard cache-misère constant. La partie sonore rehausse le niveau, avec des voix françaises correctes, et les musiques symphoniques caractéristiques de la série qui soutiennent l'action. La jouabilité est digne de tous les FPS consoles, pas de surprise de ce côté-là : c'est lourd pour les habitués du PC.

Medal of Honor : European Assault n'est donc pas franchement un mauvais jeu, il apporte bien quelques nouveautés à une série qui en avait grandement besoin. Dommage que toutes ces "innovations" se trouvent déjà depuis longtemps chez la concurrence. Dommage également que le jeu se boucle en une grosse après-midi.

Merci à JeuxVideo.com pour les images.
En progrès

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews