Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

Medal Of Honor

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Il y a quelques semaines, EA nous a conviés à venir découvrir le nouveau Medal Of Honor. La série, qui a pratiquement inventé le genre du FPS grand spectacle mais qui n'est plus que l'ombre d'elle-même depuis l'avènement de Call of Duty, va tenter de revenir sur le devant de la scène, en venant piétiner les plates-bandes de Modern Warfare à grands coups de Rangers cloutés.
Autant le dire tout de suite, cette présentation était très courte et ne nous a pas finalement pas appris grand chose. On nous a rappelé que ce Medal Of Honor suivra les péripéties du Tier 1, un groupe de soldats d'élite piochés chez les Delta ou les Navy SEALs. Ceux-ci seront amenés à effectuer des missions un peu plus subtiles que celle qu'on confierait à un bataillon de troufions de base. Le monsieur de chez EA qui assurait la présentation décrivait le Tier 1 comme étant le scalpel, là où l'armée régulière serait un marteau.

Nous avons pu assister à un petit bout d'une mission, étiquetée "infiltration". Nos braves petits soldats doivent dégommer discrètement les méchants barbus (à ne pas confondre avec les gentils barbus de votre squad) qui les séparent d'une batterie de missiles sol-air. Ils pourront tendre des embuscades (scriptées) à des ennemis qui semblent réellement aveugles pour ne pas voir le barbu armé d'un énorme flingue qui s'agite un mètre au-dessus d'eux, utiliser un guidage laser pour appeler un raid aérien, ou s'entraider pour grimper sur des éléments du décor, comme on avait pu le voir dans Killzone 2 par exemple. Puisqu'on parle des autres membres du squad, sachez que ceux-ci seront invincibles : a priori, il n'y aura même pas besoin d'aller les relever si ils se prennent trop de plomb dans le buffet.

Côté réalisation, le jeu utilise l'Unreal Engine 3, on devrait donc théoriquement avoir droit à quelque chose de plutôt propre. Je dis "théoriquement" car la mission se déroulant de nuit, on a surtout vu beaucoup de nuances de gris. Au moins les décors et personnages ne semblent pas être recouverts de cellophane, comme dans Gears of War ou Unreal Tournament.

C'est à peu près tout ce qu'on peut dire pour le moment suite à cette première présentation du Medal Of Honor nouveau. Il est difficile de s'enthousiasmer vraiment à la base tant le jeu semble piocher allègrement dans le guide du parfait clone de Modern Warfare, mais également parce que cette mission n'avait rien de bien extraordinaire, que ce soit au niveau du visuel ou de l'intensité de l'action. On espère que le prochain contact avec le jeu saura se montrer un peu plus accrocheur.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews