Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

E3 2018 : premiers tags dans Concrete Genie

Nicaulas par Nicaulas,  email  @nicaulasfactor
 
Disponible en accès libre dans la zone presse de Sony, Concrete Genie était presque un arrêt obligé : avec sa proposition à base de peinture sur les murs pour faire revivre une cité décrépie, on le considère intuitivement comme un successeur d'Okami. De ce qu'on a pu essayer, ce serait une erreur.
Un adolescent nommé Ash (à ne pas confondre avec Ash_, ni avec Ash__, ni avec Ash___, ni avec...) cherche à faire revivre sa ville natale de Denska. Pour ce faire, il utilise une sorte de pinceau magique qui lui permet de rallumer des lampions à travers la cité, ainsi que de peindre sur les murs des paysages et des monstres. La petite feature mignonne, c'est qu'on peut piocher dans les différents motifs à disposition pour peindre un peu ce qu'on veut. Voulez-vous que votre monstre soit plutôt une boule de poil avec des grands bras, ou un simili-ryu avec des cornes ? 

La dynamique est la suivante : on réveille un monstre en le dessinant, puis on l'active. Il faut ensuite l'apprivoiser en peignant le motif qu'il demande (des pommes, un soleil, de l'herbe...), puis l'utiliser pour détruire un obstacle et continuer à avancer. Mais il faut souvent grimper sur des choses ou faire des détours pour amener le monstre où l'on veut, puisqu'il ne peut se déplacer que sur un mur et refuse de franchir certains obstacles. On est donc plutôt sur du puzzle et de la plate-forme. Dans le quartier de la ville où le héros se trouvait, d'autres adolescents faisaient office d'ennemis et l'empêchaient de peindre s'ils l'attrapaient. Il suffisait alors de grimper en hauteur, sur les toits par exemple, pour qu'ils cessent la poursuite. Il y a donc aussi un peu de chat et de la souris.

Et…et c'est tout, en fait. Concrete Genie est certes très mignon et pas désagréable à prendre en main (il ne faut pas dessiner précisément mais simplement passer le pinceau sur le mur avec le bon motif sélectionné), mais il ne va guère plus loin que ça.

Concrete Genie est mignon, plutôt facile à prendre en main et n'ambitionne pas de révolutionner le genre. Ce sera probablement un bon jeu pour jouer avec vos enfants.
Rechercher sur Factornews