Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

E3 2018 : Premiers démembrements dans The Surge 2

Fougère par Fougère,  email  @JeSuisUneFouger
 
Bon point pour Deck 13, la démo hands off de The Surge 2 avait été réalisée spécifiquement pour une présentation en salon. Non seulement les devs qui jouaient ne faisaient pas semblant, mais en plus certains moments de la démo étaient prévus pour présenter des features qui normalement n’avaient rien à faire là.
Si vous n’avez pas été lire l’excellent test de Miniblob à propos de l’épisode précédent, voici un bref résumé : The Surge est un action RPG, situé dans un univers futuriste où les humains utilisent des exosquelettes pour les aider dans les tâches ingrates du quotidien. Un évènement catastrophique transforme tous les robots et les humains augmentés en monstres assoiffés de sang, que vous devrez découper en morceaux avec ce que vous trouvez sous la main.

Dans ce 2ème épisode, on oublie notre pote Warren et son usine réalisée par un architecte sous LSD et on incarne un personnage créé par nos soins qui va devoir se battre pour survivre dans une ville qui est partie en cacahuète. Le niveau présenté nous demandait de chasser une grosse bestiole qui massacre les rares survivants présents sur place, pendant qu’une équipe de mercenaires nous mettait des bâtons dans les roues. Le tout se faisait dans un parc normalement réservé aux ultras riches, on parcourait donc des environnements pleins d’arbres, d’herbe et de coins ou les ennemis pouvaient se planquer pour nous sauter dessus par-derrière. Le premier truc qui frappe, justement, c’est la nouvelle IA. Le premier épisode nous avait habitué à des ennemis décérébrés, qui attaquaient bêtement jusqu’à ce qu’on les découpe proprement en morceaux, alors qu’ici on affronte des humains beaucoup plus intelligents et retors. Ils n’hésiteront pas à utiliser des compétences, comme un camouflage optique qui les fait complètement disparaître de l’écran ou des packs de soin qui annulent les dégâts que vous avez difficilement réussi à leur infliger. Heureusement, notre personnage va aussi pouvoir profiter d’une panoplie de gadgets accrue, comme des consommables qui vont déclencher des buffs temporaires, ou un drone qu’on va pouvoir personnaliser en fonction de notre style de jeu et qui ne sera plus dépendant de notre barre d’énergie. Petit détail qui fait plaisir, la panoplie d’équipement récupérable sur les ennemis a augmenté significativement. En gros, si un ennemi utilise quelque chose, que ce soit une compétence, un consommable, ou une pièce d’armure spéciale, vous pourrez l’utiliser si vous arrivez à le récupérer.

L’autre aspect du jeu qui a reçu un peu d’amour, c’est la progression. Oubliez l’architecture moebiusienne du premier épisode, on va évoluer dans des zones beaucoup plus ouvertes et lisibles, que vous pourrez parcourir dans l’ordre que vous voulez. On n'est pas complètement dans un open world, et certaines zones seront un peu trop dangereuses pour être explorées immédiatement, mais vous n’aurez plus à parcourir les mêmes environnements en long, en large et en travers. Ensuite, le jeu s’enrichit d’un système de réputation avec les différents PNJ et factions, vous devrez donc faire attention à ce que vous faites si vous ne voulez pas vous les mettre à dos. Ajoutez à ça un moteur mis à neuf, un système de blocage directionnel des attaques, pleins de nouveaux types d’armes, et on a assez de petites nouveautés pour renouveler l’expérience et complètement justifier ce nouvel épisode dans un futur décidément bien sympa. En discutant avec les développeurs, ils ont eux même admis qu’ils s’inspiraient de Dark Soul, pas en tant que jeu unique mais comme créateur d’un genre à part entière. Ils veulent continuer de créer des jeux dans ce style, en raffinant l’expérience de plus en plus et en prenant en compte les retours des joueurs pour continuer de s’améliorer.

Comme pour le reste des jeux présentés lors du salon, on réserve notre jugement définitif pour quand on aura eu l’occasion de tester le jeu plus longuement. Mais comparé au premier épisode, on peut nettement voir les aspects de The Surge qui ont été améliorés et retravaillés. La date de sortie est un nébuleux 2019 pour le moment, on attend avec impatience d’en voir plus.
Rechercher sur Factornews