Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

[E3 2017] Premières engelures dans Frostpunk

miniblob par miniblob,  email  @ptiblob
 
Il faut bien le reconnaître, il arrive que certains développeurs forment d'inquiétantes inclinaisons au sadisme. Prenez 11 bit studios par exemple, non content de nous avoir déprimé avec This War of Mine, voilà qu'ils remettent le couvert avec Frostpunk. Cette fois-ci il ne s'agira pas de survivre à travers une guerre, mais de traverser une ère glacière, et ça ne veut pas dire que vos personnages vont moins souffrir.
On se plaint tout le temps du réchauffement climatique mais l'inverse ne serait pas beaucoup plus heureux. Si jamais un hiver nucléaire se pointe ou que le Gulf Stream disparaît, le froid intense pourrait bien mettre un joli bazar dans nos sociétés et nous obliger à rebattre les cartes de notre vivre-ensemble. Ça a d'ailleurs été le point de départ de pas mal de récits d'anticipation tel que le Transperceneige par exemple. C'est aussi l'hypothèse de départ de Frostpunk : dans un monde où la glace et la neige ont tout balayé, c'est à vous d'établir et d'organiser une nouvelle forme de société qui va chercher bon an, mal an à protéger ses membres.

S'il reste quelques survivants sous votre aile, c'est tout simplement grâce à une énorme chaudière à charbon qui produit de la chaleur dans son environnement immédiat. Maintenant ça ne suffit pas, il faut rapidement monter des tentes autour de ce havre tout relatif, aller chercher des ressources et de la nourriture aux alentours... À ce niveau là, Frostpunk tient plutôt du city builder, le but est tout bêtement d'organiser son petit monde autour de cette fameuse chaudière géante, d'installer des usines, des ateliers, des routes pour desservir tout ça, d'upgrader la chaudière pour qu'elle fournisse toujours plus de chaleur et d'énergie, transporter la vapeur à travers un réseau de tuyaux pour alimenter les installations décentrées...



Là où Frostpunk diffère radicalement d'un city builder ordinaire, c'est qu'il fait toujours peser la menace du froid sur cette petite société. Et par froid, il ne faut pas comprendre une petite brise rafraîchissante, non ce serait plutôt des tempêtes de neige et des températures si basses qu'elles emportent avec elles tous ceux qui n'ont pas trouvé un abris décent. Les conditions sont extrêmes, et pour y faire face il faudra parfois prendre des solutions radicales. Vous avez ainsi la possibilité de promulguer occasionnellement des lois : vous manquez de main d’œuvre ? Faites bosser les enfants ou faites travailler les gens la nuit. Vos citoyens crèvent de faim ? Mettez-donc un peu de sciure dans la soupe pour qu'elle soit plus bourrative.

Vous vous doutez bien que toutes ces solutions miracles ont des conséquences, elles peuvent directement impacter sur la santé des pauvres bougres qui vous font confiance, il faudra alors les soigner... ou s'en débarrasser d'une façon ou d'une autre. Tous ces choix vont aussi se répercuter sur deux jauges, l'une désignant le niveau d'espoir de la population, l'autre de mécontentement, il vous faudra bien entendu surveiller ces deux éléments. Globalement la question est aussi morale : à quel point allez-vous pousser la population à bout dans l'espoir qu'elle s'en sorte ? Le juste équilibre n'est pas évident à trouver, en vous montrant trop laxiste vous pourriez bien mettre toute votre société en danger.

Au delà de cet aspect moral et au vu de ce qu'on a pu en voir, Frostpunk semblait proposer des mécaniques solides et variées en terme de gestion. Il faut ainsi composer avec un arbre de technologie, un système de lois, organiser les constructions... La survie passe aussi par la création de balises pour contacter d'éventuels survivants et pour organiser l'exploration de nouvelles zones. Ce dernier point ne nous a pas été montré pendant la présentation, mais gageons qu'il proposera lui aussi son lot de dilemmes bien sadiques.
Avec Frostpunk les développeurs de 11 bit studios cherchent à changer d'échelle : ce n'est plus la survie d'un petit groupe qu'il faudra viser, mais celle d'une société entière, autant dire que vous n'avez pas fini de vous arracher les cheveux en considérant les conséquences de vos choix (forcément mauvais...).

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews