Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
INTERVIEW

Mavros Sedeño, pour NaissanceE

kimo par kimo,  email
 
Derrière LimasseFive, le studio qui développe NaissanceE, se cache en réalité un seul homme. Si c’est son premier jeu complet, Mavros Sedeño n’est pas non plus ce qu’on peut appeler un amateur. Après la réalisation et la participation de quelques mods(Perfect Dark : Source entre autres), il est tout de même passé chez le défunt Darkworks, puis chez Crytek. Si ça fait déjà trois ans qu’il a pris le risque de quitter l’industrie traditionnelle pour travailler à temps plein sur NaissanceE, le jeu est loin d’être un nouveau projet, puisqu’il se veut la continuation et l’aboutissement de son modJeux d’ombres pour Far Cry qui date de 2007, c'est dire si ce projet lui tient à cœur.

A quelques mois de la sortie du jeu, nous avons pu tester le jeu et rencontrer l'homme.


Venant d’une formation artistique plus générale type Beaux-Arts, qu’est-ce qui t’intéresse spécifiquement dans les jeux vidéo par rapport aux autres médiums ? Qu’est-ce que tu voulais expérimenter dans ce projet en particulier ?

Ce n'est pas tant ma formation artistique que ma passion pour le cinéma, la musique et les différentes formes de création artistique, au sens large, qui ont nourri mon inspiration dans ce projet. Cela dit, le jeu vidéo offre un champ d'expression très vaste en regroupant justement les différents médiums en une seule entité. C'est ce qui le rend particulièrement intéressant à mes yeux. La rencontre entre ses différents langages donne naissance à une expérience, des sensations et une forme d'immersion que l'on ne retrouve pas dans les médias traditionnels. C'est un terrain encore grandement inexploré qui regorge de possibilités.
Dans NaissanceE, j'ai essayé de mettre en place des jeux, des dialogues entre les différents langages à ma disposition. Altérer la perception de l'espace en jouant avec la lumière, les ombres et l'architecture. Rythmer l'action et les événements avec la musique. Provoquer un ressenti particulier en fonction des espaces traversés par le joueur. J'ai pris plaisir à créer un univers à la fois personnel et fortement influencé par mes inspirations, avec l'espoir que les joueurs prendront eux aussi plaisir à l'explorer et l'expérimenter.

En quoi travailler seul sur le projet a-t-il été un défi ou une chance ? Quel en a été l’aspect le plus compliqué selon toi ?

Je ne sais pas si travailler seul est un défi, mais c'est clairement un combat. Sans parler des contraintes financières ou des moyens à disposition limités, il faut s'imposer une certaine rigueur pour avancer dans le développement du projet. Il est difficile d'avoir du recul sur son travail sans les collègues qui apportent leurs critiques et idées comme c'est le cas au sein d'une équipe. Il faut garder sa motivation intacte pendant plusieurs années malgré le manque de retour et l'impression, quand on est bloqué sur une difficulté technique, de ne pas avancer.
Cependant, la liberté de création et le sentiment d'accomplissement compensent largement les efforts fournis, en cela travailler en indépendant est bien une chance.

Écrire l’histoire avant de la faire disparaitre a-t-il été important pour la conception du jeu ? Comment as-tu procédé pour la rendre abstraite tout en en gardant la substance?

Je pensais au début du développement que l'histoire du personnage que l'on incarne pouvait être un fil conducteur pour le joueur tout en m'aidant à structurer la progression dans le jeu. Il est apparu que mon système narratif ne remplissait pas ses fonctions telles que je l'avais imaginé, surtout après avoir décidé de retirer de grosses sections du prototype. Sections qui auraient nécessité trop de temps de développement pour être terminées. Il m'a semblé plus intéressant de laisser le joueur construire sa propre narration, en lui fournissant des indices et un environnement propice à l'interprétation, et ainsi l'impliquer en utilisant son imagination.

Comment ton choix s’est-il porté sur une vue subjective et sur cette forme minimaliste ?

J'ai toujours trouvé la vue subjective particulièrement efficace pour l'immersion dans le jeu, c'est sûrement la forme de représentation que j'affectionne le plus en tant que joueur. Pour ce qui est du minimalisme architectural, c'est je pense un bon moyen d'appuyer mon désir de toucher à l'imagination des joueurs. Se concentrer sur l'essence de l'architecture, à savoir l'interaction entre la forme, la fonction et l'espace permet de créer des lieux à la fois abstraits et symboliques. L'aspect monochromatique vient renforcer le pouvoir évocateur de tels espaces.
 


Le fait de mourir (parfois souvent) a-t-il un sens dans le cadre d’un projet d’exploration comme celui de NaissanceE ?

Il est vrai que la question se pose, certains jeux d'exploration on en effet choisi de ne pas utiliser la mort comme composante de gameplay. Dans le cadre de mon projet, je pense que la mort vient renforcer le lien physique entre le joueur et le personnage, tout comme la mécanique de respiration. Je regrette d'ailleurs de ne pas avoir le temps et les moyens d'ajouter du body awareness. Néanmoins, la mort induit un sentiment de danger et aide le joueur à agir prudemment, c'est aussi la raison pour laquelle je n'ai pas mis de murs invisibles et laisse le choix au joueur d'aller ou pas dans des recoins d'où il ne peut à priori pas sortir sans mourir. Cela va dans le sens d'une volonté de faire ressentir une impression de vulnérabilité face à un environnement qui sans être forcement hostile reste dangereux à appréhender.
Certains passages exigeants poussent le joueur à se concentrer pour ne pas mourir et il est vrai que dans ces situations, la mort répétée peut être vecteur de frustrations. Sur la totalité du jeu, ces passages restent assez rares, mais ils ont encore besoin d'être équilibrés pour ne pas casser ce lien physique important pour l'immersion et pour mettre le joueur dans l'état d'esprit souhaité.


Comment as-tu conçu la « progression » du jeu pour conserver l’intérêt du joueur, sachant qu’il n’y a rien qui lui indique une quelconque progression (pas de récompense dans le gameplay) ?

S'il n'y a pas de récompenses traditionnelles, sous forme de bonus ou d'améliorations, j'espère quand même que les joueurs auront l'envie de progresser dans l'univers mis en place dans NaissanceE, ne serait ce que par curiosité, le désir de savoir ce qu'il y a après. Pour attiser cette envie, en dehors des nouveaux éléments de gameplay qui viennent enrichir l'expérience, il y a un rythme mis en place dans les événements et les espaces traversés qui appelle la suite, nourrissant le besoin d'exploration.
Je suis cependant bien conscient que tous les joueurs ne seront pas touchés par certains aspects du jeu, d'autres y seront complètement réfractaires, mais je m'évertue dans mon travail à ce que ceux qui y seront sensibles prennent un réel plaisir dans cette aventure, du début à la fin.

Pourquoi mettre en avant l’aspect artistique et philosophique du projet sur ton site ? Est-ce une volonté militante ? Cela revient-il à s’inscrire dans la tradition d’un certain type de jeu ? Pourquoi est-ce important ?

C'est une manière de décrire mon projet tel que je le conçois : une tentative d'arriver à un équilibre entre le côté jeu, l'expérience artistique et le questionnement philosophique qui en découle. Le monde, l'ambiance de NaissanceE me semblent propices à l'introspection, la progression et les événements sur le chemin du joueur induisent des questions qui peuvent avoir une portée similaire. Mais ce n'est pas une nécessité pour apprécier le jeu ni une volonté militante.


En quoi parler d’expérience artistique et philosophique a-t-il un sens concernant le jeu vidéo spécifiquement ? Par rapport à l’interactivité en particulier ?

Être immergé dans un monde différent du nôtre induit déjà naturellement un questionnement philosophique pour peu que ce genre de questionnement nous intéresse. L'interactivité ajoute des possibilités créatrices, mais permet aussi de traduire des concepts en actions du joueur, de le mettre face à des choix ou encore de faire passer des notions et des idées par l'apprentissage et l'utilisation de systèmes.
 


Que penses-tu de l'accueil généralement réservé à des projets qui revendiquent ce caractère artistique ? (à la fois le mépris, mais aussi à l’inverse, la surcompensation qui crie au génie artistique là où il n’y a souvent qu’un excellent travail formel).

J'ai une vision de l'art assez large et ouverte, je pense que ce qui rend un jeu vidéo « artistique » tient surtout de l'expérience que l'on en fait et de la manière dont on interprète une œuvre. L'exemple peut surprendre mais un jeu comme « The last of us » sera certainement considéré comme un chef-d’œuvre par un joueur sensible et familier des codes d'un certain genre cinématographique. Il y verra peut-être une expression artistique, là où d'autre considéreront que c'est plutôt une efficace façon de raconter une histoire de manière ludique.
Partant de là, il semble normal de constater une telle divergence dans l'accueil d'un projet, d'autant plus quand la valeur artistique réside plutôt dans la démarche de son créateur que dans l'oeuvre. Personnellement, la démarche me touche plus rarement que l'expérience directe avec le jeu.


Quels jeux selon toi réussissent à être de "bons" jeux tout en correspondant avec succès à ce que tu qualifies d'"expérience philosophique" ?

Je citerai volontiers « Ico » et « Shadows of the colossus », tout deux jouant sur des émotions assez similaires à ce que j'aimerais faire ressentir, à savoir le sentiment d'être perdu dans un monde étrange et de ne pas savoir où l'on va. Quand bien même un objectif est donné au début de ces jeux, il reste vague et l'on ne sait pas réellement ce qui va nous arriver. Cela appelle des questions sur la raison de notre présence, le sens de notre parcourt. « Another world » jouait aussi sur cette fibre, d'une manière peut-être plus cinématographique que contemplative. Plus récemment, « Journey » fut pour moi clairement une expérience philosophique. Rien que sur le plan social, les développeurs ont réussi à amener un type de relation inédite qui poussent à remettre en cause ses habitudes et plus globalement, à se remettre en cause soit même. Cela a forcément une portée philosophique même si l'on en a pas nécessairement conscience ou si cela nous importe peu.

Comment vois-tu l’après NaissanceE en cas d’échec ou de succès ?

Je suis bien conscient que c'est un jeu de niche, je ne m'attends donc pas à un succès commercial « minecraftien », cela va sans dire. J'aimerais quand même que les ventes du jeu me permettent de financer au moins un nouveau projet, j'ai beaucoup d'idées qui n'attendent que de prendre forme. Si j'ai les moyens de monter un petit studio indé, j'en serais ravi, cela autorisera plus d'ambition et d'ampleur pour les futures créations. En cas de gros échec, ça sera sûrement retour à la case industrie. De toutes manières, le développement de NaissanceE m'aura apporté de l'expérience et beaucoup de plaisir, mais bien sûr la satisfaction n'en sera que plus complète si l'accueil des joueurs est positif. Je pense qu'il y a une audience friande de ce genre d'expérience et d'univers, j'espère bien que NaissanceE sera à la hauteur des attentes des joueurs.
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Turom_
 
Merci pour l'interview, et bonne chance au dev pour Greenlight !
Lyrks
 
Ouip interessant! :)
Laurent
 
Une interview en exclusivité mondiale !
Au passage je voudrais saluer la pertinence des questions
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

lirian
(21h47) lirian je l'ai pas beaucoup connu mais il a pas l'air très net le zaza [fraghero.com]
kmplt242
(18h38) kmplt242 J'avais ça [consolepassion.co.uk]
noir_desir
(18h22) noir_desir MrPapillon > monsieur connard :)
kmplt242
(17h43) kmplt242 ahahahah le connard.
MrPapillon
(17h14) MrPapillon kmplt242 > Si j'en avais une six boutons, mais les invités avaient la trois boutons. Et ça me permettait de montrer ma supériorité au combat sans trop d'efforts.
kmplt242
(17h10) kmplt242 Non mais sf2 au pad 3 boutons ? Vous pouviez pas acheter la 6 boutons bande de pauvres ? :3
MrPapillon
(17h10) MrPapillon [youtube.com] [youtube.com]
MrPapillon
(17h06) MrPapillon Le vertueux > Je me range du côté kmplt242, surtout que j'avais déjà choisi mon camp avec Aladin.
MrPapillon
(17h05) MrPapillon Crusing > Ah ouaip, le game design d'exception où il fallait appuyer sur Start pour changer entre poings et pieds.
Le vertueux
(14h42) Le vertueux La musique de jungle version mega est déguelasse, celle de la snes on entend les petites trompettes, c'est plus joli.
Crusing
(14h04) Crusing Et je ne parlerais pas de sf2 au pad trois boutons..
Crusing
(14h04) Crusing kmplt242 > jungle strike avec son bouton A qui servait à strafer lorsque maintenu, ou à tirer le plus gros missile qu'on avait en une pression. Vive la mégadrive.
kmplt242
(12h16) kmplt242 Mais sinon, c'était génial. J'ai toujours eu un faible pour les jeux en 3d Iso
kmplt242
(12h15) kmplt242 Oui gérer le carburant c'était vite chiant.
noir_desir
(12h12) noir_desir kmplt242 > Idem j'ai beaucoup aimé desert strike à l'époque, le jeu était difficile...
kmplt242
(11h49) kmplt242 Merde c'était le salon Magic à Monaco hier, si j'avais su j'y serai allé poser/troller des question sur Shenmue 3 à Shibuya Productions
kmplt242
(11h29) kmplt242 Sérieux la version SNES on dirait qu'elle est jouée par un groupe de péruviens à chatelet [youtube.com]
kmplt242
(11h27) kmplt242 C'est là qu'on voyait la supériorité du proc sonore de la MD <3
kmplt242
(11h26) kmplt242 J'ai passé des soirées entière avec mon père à jouer à ça :3
kmplt242
(11h26) kmplt242 [youtube.com]
kmplt242
(11h26) kmplt242 Et puis cette zik de desert Strike !!!
kmplt242
(11h24) kmplt242 Crusing > (19h46) urban strike était pourri, les phases à l'intérieur, atroce. Par contre Jungle Strike était vraiment génial.
samedi 18 février 2017
Crusing
(19h52) Crusing choo.t > "des graphiques photoréalistes, 98/100"
choo.t
(19h49) choo.t Oh mon dieu, tu fais remonter en moi des souvenirs de Nuclear Strike 64, dieu que c'était chiant.
Crusing
(19h46) Crusing et*
Crusing
(19h46) Crusing J'avais joué à urban strike en émulé bien après, et mon dieu cette purge. Il a fallu l'itération de trop sur PSX pour que tout le monde comprenne que c'était un gameplay 100% désué.
Crusing
(19h41) Crusing D'ailleurs c'est incroyable le succès de cette série, car avec le recul, c'était de la sacré merde, avec du fun comme quand on s'arrache un ongle.
Crusing
(19h39) Crusing high five lirian
lirian
(19h36) lirian j'enculais des scuds
lirian
(19h35) lirian à cet age je lançais des missiles air sol, des roquettes et des obus de 30 mm sur des irakiens dans desert strike
Le vertueux
(19h33) Le vertueux Tuer du nazi dans wolfenstein, c'était très bien.
Crusing
(19h31) Crusing Oui moi perso ça me dérangeait pas à 6-7 ans de bombarder des trucs dans le golfe persique ou jouer à Splatterhouse/Altered Beast.
Le vertueux
(18h55) Le vertueux Cette désinformation et propagande du CSA, payés à rien foutre oui, je vous le dis !
Le vertueux
(18h45) Le vertueux sfabien > à 7 ans il est mûre pour pratiquement n'importe quel jeu, t'emmerde pas à chercher des jeux non violents.
miniblob
(18h01) miniblob Et surtout il y a des blagues sur les flatulences (si avec ça je vends pas du rêve...)
miniblob
(18h00) miniblob Après ya un peu de bagarre mais globalement tu retransformes tes ennemis en animaux, c'est pas bien méchant
miniblob
(17h59) miniblob sfabien > J'ai connu plusieurs gamins qui ont bien trippé sur Mini Ninjas : multisupport, souvent en promo sur Steam et en plus ya une série qui passe à la téloche (pour le combo)
choo.t
(17h28) choo.t sfabien > N'importe quel prod Nintendo. Captain Toad : Treasure Tracker est super accessible, même au grands débutants.
Edhen
(16h56) Edhen sfabien > Si tu veux un truc plus moderne que Minecraft mais à peu près similaire jette un oeil à Portal Knight, c'est 'achement bien (en EA, ça sort bientôt, très bien finalisé pour l'instant).
MaVmAn
(15h51) MaVmAn "super 5 mad michel equipée survie zombies ": [leboncoin.fr]
Crusing
(15h33) Crusing sfabien > à la main ça compte pas
sfabien
(15h19) sfabien Crusing > tu me donnes envie de faire un gosse.
MrPapillon
(15h10) MrPapillon Crusing > Mon fils, je vais t'acheter un jeu vidéo : [resize-parismatch.ladmedia.fr]
Crusing
(15h08) Crusing Sinon plus simple tu choppes Mario war, et tu lui mets des branlées jusqu'à la dégoûter du JV, il gagnera un temps libre précieux pour toute la vie
Crusing
(15h04) Crusing (14h14) MrPapillon > oui voilà, ou europa universalis, et tu lui mets du jazz expérimental en fond tout en fumant du tabac brun à la pipe derrière lui en le regardant jouer, silencieusement.
Crusing
(15h01) Crusing sfabien > bein Mario galaxy / zelda alors non..?
Grostaquin
(14h39) Grostaquin M'a l'air très classe ce Narita Boy [youtube.com]
MrPapillon
(14h14) MrPapillon Ou Civilization VI, histoire de lui apprendre, dès son plus jeune âge, comment dominer le monde.
MrPapillon
(14h13) MrPapillon Laurent > Deus Ex alors, comme ça il aura le choix de ne pas être violent.
zouz
(13h16) zouz sfabien > Rayman
sfabien
(13h15) sfabien Merci, et puis la plateforme n'a pas d'importance. J'ai a peu près tout.
sfabien
(13h15) sfabien j'aime toutes ces lignes avec mon nom en gras. Je me sens important.
Laurent
(13h05) Laurent sfabien > non, ca devait etre celui-là [amazon.com]
Laurent
(12h56) Laurent MrPapillon > le monsieur a dit pas violent
Laurent
(12h55) Laurent sfabien > Les premiers harry potter, vraiment très bien pour découvrir les bases du JV (je crois que c'est celui-là que j'ai fini [amazon.com]
MrPapillon
(12h54) MrPapillon sfabien > (ou Dark Souls selon la police).
MrPapillon
(12h53) MrPapillon sfabien > Minecraft.
Crusing
(12h53) Crusing sfabien > budget cuts (comprendre: précise le support)
sfabien
(12h43) sfabien Qui connait un jeu vidéo sympa, pas violent à faire jouer à un gamin de 7 ans ? Autre qu'un lego.
kmplt242
(12h39) kmplt242 Help les 3Distes [factornews.com]
Le vertueux
(11h16) Le vertueux Nastyfox > Les dialogues en soient n'étaient pas si bons que ça, mais le premier passait encore pour finir en gros navet affligeant avec le 3.
vendredi 17 février 2017
Mimyke
(23h41) Mimyke Mods Payant: Gabe veux un deuxième round: [moddb.com]
Crusing
(21h22) Crusing Le deux était quand très bien produit, et avec le recul l'aspect rpg un peu tronqué c'était un bon choix.
Nastyfox
(21h11) Nastyfox zouz > Bah les dialogues de mass effect premier du non (le seul que j'ai fini), c'était bien cool à l'époque, ça donnait bien l'impression du choix. Mais la j'ai l'impression de voir Vanquish X Les Sims (pour les têtes...), c'est perturbant
zouz
(20h53) zouz Nastyfox > (19h11) C'est tout coincé du cul, comme tous les Mass Effect quoi... Je n'ai jamais accroché à cette série (trop de blabla) mais la vidéo a l'air de respecter à la lettre le cahier des charges, manque plus que les dialogues chiants et c'est bon
Laurent
(19h25) Laurent Niko > Tout est très fluide, mais quand même
Niko
(19h20) Niko (que j'avais beaucoup aimé en multi, mais c'est dur d'y revenir aujourd'hui)
Niko
(19h19) Niko ça a l'air moins rigide que ME3 quand meme
Nastyfox
(19h11) Nastyfox Je suis sceptique aussi, j'ai du mal à mettre le doigt sur ce qui me dérange cependant
Laurent
(19h09) Laurent En fait ce n'est pas à ça que je veux jouer quand je veux jouer à Mass Effect
Laurent
(19h07) Laurent Nastyfox > oui mais non. quelque chose ne me plait vraiment pas dans toutes ces séquences de combat
Nastyfox
(18h41) Nastyfox New gameplay andromeda [youtube.com]
CBL
(18h13) CBL Meme Fox News le lache : [bros4america.com]
CBL
(18h10) CBL thedan > C'est un peu comme ecouter son grand pere raciste parler à un repas de famille après un apero trop arrosé
Le vertueux
(09h57) Le vertueux MrPapillon > (23h55) Es tu certains que ça n'est pas l'effet de la cigarette magique qui commence à se sentir ?
Le vertueux
(09h57) Le vertueux MrPapillon > Non je plaisantais, je ne vais pas y jouer du tout.
MrPapillon
(09h04) MrPapillon Jonathan Blow est clairement un excellent game designer qui arrive à prendre un concept très simple et à le dominer totalement aussi bien dans la finition, les idées que fignoler sa progression sur le joueur.
thedan
(09h03) thedan Je viens de regarder une partie de la conférence improvisé de Donald Trump... Il est magique dans la connerie ce président !
MrPapillon
(09h00) MrPapillon Et j'utilise "terminer" parce que dire n'importe quoi sur le jeu c'est du spoil.
MrPapillon
(08h59) MrPapillon Parce que si peut-être au début on a l'impression de lire un 20 minutes, une fois terminé on s'est bien rendu compte que ça n'a aucun rapport.
MrPapillon
(08h58) MrPapillon Le vertueux > Je suppose que tu l'as pas terminé pour sortir ça ?
Le vertueux
(08h33) Le vertueux Un puzzle game qui ressemble à des grilles de sudoku qu'on a dans le 20mn tous les matins. Nul, nul, nul !
choo.t
(06h04) choo.t Ah, "Multiple Endings" dans Sethian, c'est deux, dont une qui se débloque en 1 seul caractère à la fin du tuto, c'est un peu du foutage de gueule.
choo.t
(01h43) choo.t Moi c'est Scorn que j'attend, la DA style H.R Giger n'est que trop peu représentée dans le JV.
ignatius
(00h05) ignatius j'adore Devil Daggers, je crois pas pour l'instant rentrer dans la phase, le truc dingue c'est de regarder les records des meilleurs, t'as l'impression de rentrer dans la matrice.
ignatius
(00h01) ignatius (23h55) MrPapillon > Un peu comme dans The Witness.
ignatius
(00h00) ignatius (22h14) CBL > Là c'est tout de suite plus clair.
jeudi 16 février 2017
MrPapillon
(23h55) MrPapillon Dans Devil Daggers, en mourrant toutes les minutes, ton cerveau se modifie au fil du temps et tu commences à avoir une image mentale de tout ce qui grouille sur la map, le moindre petit son et tu réajustes ta trajectoire.
MrPapillon
(23h53) MrPapillon CBL > C'est pas une question de plus ou moins de monstres ou de plus ou moins devoir éviter/bouger, c'est une question de jeu qui est fait de dentelle sophistiquée plutôt qu'un jeu qui est fait avec plein de papier mâché partout.
MrPapillon
(23h51) MrPapillon Le vertueux > Ah ouaip la direction artistique de Inner Chains c'est un peu du Dark Souls en plus organique/arrondi partout. Mais le gameplay a l'air atroce dans les vidéos, surtout les machins qui tirent de l'électricité.
Le vertueux
(23h43) Le vertueux Rahh quel dommage.
CBL
(23h42) CBL MrPapillon > (23h35) C'est parce que tu n'as pas testé la campagne Hell On Earth qui defonce la plupart des FPS recents
Le vertueux
(23h41) Le vertueux Quoi que je viens de revoir une vidéo, ça a l'air un peu mou.
Le vertueux
(23h39) Le vertueux Inner chains. Il faudrait que le gars de Devil Daggers tente de faire un univers autour de son gameplay et de bien gérer le rythme, d'avoir des moments de contemplations.
Le vertueux
(23h38) Le vertueux comment se nomme t-il déjà ?
Le vertueux
(23h38) Le vertueux oh si y a un fps qui me vend du rêve là
Le vertueux
(23h37) Le vertueux MrPapillon > Parfois le plus dur est fait, mais il n'y a rien qui suit. Minecraft par exemple, le plus dur était fait, mais y a rien qui a suivit à part pour les amateurs de diorama virtuels.
MrPapillon
(23h35) MrPapillon Pas comme Brutal Doom par exemple, qui est juste du Doom avec du gore, peu de valeur ajoutée conceptuelle.
MrPapillon
(23h34) MrPapillon Même s'il fait pas un nouveau jeu avec des niveaux, c'est déjà extraordinaire d'avoir un gars qui a réussi à montrer le chemin et qui a trouvé le "truc" qui fait qu'on pourrait refaire du Doom surpuissant.
MrPapillon
(23h33) MrPapillon Le vertueux > Ben là le plus important est fait. Le gars a clairement une vision, il a réussi à bien comprendre le la surpuissance d'un Doom et de le surmultiplier en version contemporaine.