Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Super Mario Warp

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Les jeux consoles rétro étaient assez solides en matière de code vu que les dev ne pouvaient pas patcher les exemplaires vendus. C'était encore plus vrai pour les gros studios comme Nintendo qui avaient des vrais département QA. Mais en tentant des manipulations extrêmes pas vraiment prévues au programme, on finit par tomber sur des bugs. Comme ces jeux étaient réalisés avec des contraintes techniques énormes et que la frontière entre RAM et ROM est assez floue sur les vieilles bécanes utilisant des cartouches, ces bugs permettent de réaliser des choses improbables comme sauter des pans entiers d'un jeu.

C'est souvent comme cela qu'on obtient des temps délirants sur les speed runs. Il y a six mois, un speed runner finissait Super Mario World sur émulateur en moins de cinq minutes, obtenant ainsi le record mondial. Il a expliqué par la suite comment il a fait. En gros, il écrit en mémoire des données précises qui finissent par mettre le jeu dans un état unique qui déclenche automatiquement l'affichage du générique de fin. Mais pour écrire en mémoire, il n'utilise pas de hack pour injecter du code. Il utilise des bugs du jeu comme par exemple pouvoir porter en même temps un bloc destructible et un P Switch. Il a baptisé ce bug le Credits Swap Glitch.

SethBling, un youtuber qui fait généralement des vidéos de Minecraft, a voulu tester le bug non pas sur émulateur mais directement sur Super Nintendo. Et il y arrive. Du coup il voit la fin du jeu en six minutes ce qui est un record mondial. Voici le run en question.

Rechercher sur Factornews