Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
PREVIEW

[E3 2016] Premiers stealth kills dans Styx 2

Nicaulas par Nicaulas,  email  @nicaulasfactor
Développeur / Editeur : Focus Cyanide Studio
Styx est de retour, et j'adorerais faire un jeu de mots intéressant ici mais il est bien trop tard pour que ce soit autre chose qu'un moment gênant pour tout le monde. Contentons-nous donc de détailler ce qu'on a pu voir lors de la présentation de Styx : Shards of Darkness sur le stand de Focus.
Suite directe d'une des très bonnes surprises de 2014 (Styx : Master of Shadow), il en reprend les grands principes : infiltration, vols d'objets et éventuellement meurtres. Il est possible de jouer agressif, mais c'est risqué.

Bref, l'un des développeurs a joué devant nous à l'un des tout premiers niveaux du jeu, un niveau assez simple dans lequel on doit voler 3 items dispersés dans une tour construite sur pilotis. L'idée était de nous montrer que le jeu contient plus de tout : plus de mouvements, plus de compétences, plus de manières de terminer une mission. Il était par exemple possible de choisir l'ordre dans lequel récupérer les trois objets, on a vu l'utilisation de cordes pour se balancer et atteindre des zones sans ça hors d'atteinte, ainsi qu'un système de création de clones qui permet à la fois de divertir les gardes et de se téléporter, ou encore un recette maison pour empoisonner les gardes : cracher dans leurs gourdes.

Le mode solo contiendra 10 missions et Cyanide espère motiver les joueurs à les refaire en mettant en avant la variété de choix et de gameplay, ainsi que la perspective du scoring. Enfin, la grosse annonce de fin de présentation a été l'existence d'un mode multijoueurs en coopération, à 2 joueurs, sur le principe du drop in/drop out. L'idée est de permettre aux joueurs le plus en difficulté de bénéficier d'un accolyte surveillant leurs arrières, mais comme dans Portal 2 ou d'autres modèles de jeux multi en coop, les coups bas seront de la partie. Comme par exemple jeter des objets en direction de son pote pour qu'il se fasse repérer par les gardes et que ceux-ci libèrent le chemin. Tant d'amitiés brisées dans les larmes et le sang, on en salive d'avance.

Ce nouvel épisode de Styx ne va pas révolutionner les bases posées par le premier opus, mais devrait ravir les fans de ce dernier : il en reprend les principes fondamentaux, et semble ajouter juste ce qu'il faut de nouveautés pour renouveler l'intérêt. Le mode multijoueurs pourrait s'avérer très intéressant.
Rechercher sur Factornews