Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

PREVIEW Gamescom 2019 : premières engelures dans Help Will Come Tomorrow

par Nicaulas,
Dans la foulée d'un We. The Revolution sur la révolution française, développé par Polyslash et plutôt bien accueilli (en particulier en France, ce qui se comprend vu le sujet),  l'éditeur polonais Klabater présentaient ses prochains jeux à la Gamescom, à commencer par Help Will Come Tomorrow, développé par Arclight Creations. Un jeu de survie narratif intransigeant au cadre intrigant : 1917, la Sibérie, des survivants que tout oppose.
LIRE LA SUITE

TEST Man of Medan, c'est l'amer qui prend l'homme

par billou95,
Je n'ai plus honte de le dire aujourd'hui, pour moi Until Dawn c'était un grand OUI ! Techniquement au point lors de la sortie en 2015, le jeu brillait surtout parce qu'il avait tout compris au genre qu'il singeait, le slasher movie : une ribambelle de jeunes aux moeurs débridées, bloqués dans un chalet en pleine tempête de neige, la réminiscence d'un mystérieux meurtre commis un an auparavant, une poignée de QTEs et Jason Graves à la composition. On avait là tous les ingrédients d'un bon film interactif. Quatre ans plus tard, Supermassive Games rempile cette fois-ci avec une véritable anthologie de l'horreur et sort son premier volume : Man of Medan. Mais la magie opère-t-elle encore chez les anglais ?
LIRE LA SUITE

PREVIEW Gamescom 2019 : premières plantations dans Mutazione

par Nicaulas,
En rendez-vous sur un salon, les choses ne se passent pas toujours de la même façon. L'accueil y est systématiquement professionnel et cordial, mais en fonction de la qualité du jeu et du niveau de fatigue des personnes présentes, des éventuelles attentions (quand on vous offre votre sixième café de la journée, ou que vous avez dépassé ce stade et qu'une bière fraîche fait largement plus l'affaire) voire des press kits fournis à la fin (par pitié, contentez-vous de choses simples comme des clés USB, des stylos ou des carnets), on peut ressortir plus ou moins en forme. Et puis il y a les rendez-vous où les astres s'alignent, avec le bon jeu présenté par la bonne personne au bon moment, et vous ressortez avec le sourire aux lèvres. C'est ce qui s'est passé pour Mutazione, prochain jeu de Die Gute Fabrik, présenté sur le stand de Dead Good Media par Hannah Nicklin.
LIRE LA SUITE

TEST Control

par Ze_PilOt,
Un TPS Remedy n’est jamais comme les autres. Que ce soit le précurseur de tout un nouveau genre de shooter avec Max Payne, une expérience transmédia malheureusement ratée avec Quantum Break ou un univers et une ambiance particulièrement réussis avec Alan Wake. Et Control s’inscrit dans le WakeVerse, Sam Lake étant de retour à l’écriture.
 
LIRE LA SUITE

PREVIEW Gamescom 2019 : premiers... heu... "trucs" ? dans The Eternal Cylinder

par Nicaulas,
Chez Good Shepherd, on avait également pris rendez-vous pour un mystérieux jeu non annoncé. Finalement dévoilé juste avant la Gamescom, il s'agissait de The Eternal Cylinder, prochain projet des chiliens de la ACE Team (Zeno Clash 1 et 2, Rock of Ages 2). Et comme pour leurs précédentes productions, on entre en territoire étrange. Ici, on pourrait parler de rogue-lite mélangeant Spore et Kirby.
LIRE LA SUITE

PREVIEW Gamescom 2019 : premières bastons dans John Wick Hex

par Nicaulas,
Les adaptations de films en jeux vidéo, c'est rarement le pied. C'est même d'ailleurs une espèce en voie d'extinction. C'est donc avec grand étonnement qu'on a vu débarquer John Wick Hex, annoncé au moment de la sortie du troisième film. On était encore plus intrigué par la tête pensante du projet : Mike Bithell, connu surtout pour le très indé Thomas Was Alone. Un arrêt par le stand de Good Shepherd était donc indispensable pour voir par nous-mêmes à quoi ça ressemble.
LIRE LA SUITE

PREVIEW Gamescom 2019 : premier CDD dans Legend of Keepers

par Nicaulas,
Legend of Keepers, le prochain jeu de Goblinz Studio, est un croisement entre un rogue-lite et un jeu de management de donjon, entre Darkest Dungeon et Dungeon Keeper. Une bien belle idée qu'on a pu regarder tourner sur un laptop en souffrance debout sur un coin de table dans la partie du hall où se trouvaient la plupart des stands français. Un truc totalement dans l'esprit Gamescom, finalement.
LIRE LA SUITE

PREVIEW Gamescom 2019 : premiers OGM dans Atomicrops

par Nicaulas,
Comme on ne connaissait pas à l'avance la totalité du line-up de l'Indie Arena Booth et du MIX, on a eu la surprise de pouvoir jouer dès le mardi à des jeux pour lesquels on avait pris des rendez-vous plus tard, nous permettant d'éclaircir un peu le planning et de terminer la Gamescom vivant. C'est le cas d'Atomicrops, présenté sur deux bornes par un des développeurs, dans une version certes un peu moins avancée que celle du behind closed doors, mais déjà très prometteuse.
LIRE LA SUITE

TEST Knights And Bikes, fouille sentimentale

par billou95,
L'un est le fier papa de Tearaway, l'autre programmeur du génialissime LittleBigPlanet, tous deux transfuges d'un Media Molecule à l'aube de méchantes remises en question interne : Rex Crowle et Moo Yu montent Foam Sword Games fin 2015 avec l'envie de faire du jeu vidéo doudou, celui qu'ils affectionnaient bricoler façon DIY chez leur ancien employeur. Alors il ne leur faut pas longtemps pour s'accorder sur ce que sera leur nouvelle création 100% papier recyclé : inspiré par les anciennes gloires 16bits (dont Earthbound) et le cultissime film Les Goonies, le projet Knights And Bikes se lance après un Kickstarter réussi début 2016. 3 ans et demi plus tard, il est temps de dégripper nos BMXs et de partir à la chasse au trésor !
LIRE LA SUITE

PREVIEW Gamescom 2019 : premiers combos dans Bloodroots

par Nicaulas,
Dead Good Media, une agence de PR britannique, avait un tout petit box pour présenter pas mal de jeux intéressants. On vous a déjà parlé de What the Golf ? lors de l'IndieCade, on vous reparlera de Mutazione (promis) et de Creature in The Well (peut-être) qu'on a essayé à la Gamescom, mais on commence le tour d'horizon de leur line-up avec un hands on de Bloodroots, des canadiens de Paper Cult.
LIRE LA SUITE

TEST Wolfenstein: Youngblood

par Fougère,
J’étais excité par Wolfenstein: Youngblood. Après les 2 derniers épisodes qui envoyaient du bois, j’étais chaud pour remettre une pièce dans la machine, surtout que cette fois-ci, on avait droit à une paire de jumelles comme personnages principaux. Ayant moi-même un jumeau, j’étais très curieux de voir comment Machine Games allait traiter cette relation un peu particulière.
LIRE LA SUITE

PREVIEW Gamescom 2019 : premières dépressurisations dans Boundary

par Nicaulas,
Historiquement très occidental et très PC, la Gamescom a évolué pour englober toutes les tendances du jeu vidéo. Les entreprises asiatiques, qu'elles fassent du jeu vidéo, du hardware ou des accessoires gaming, étaient présentes en masse cette année. Le Japon évidemment, mais aussi la Corée du Sud et surtout la Chine. Parmi la multitude de jeux chinois, un seul était sur nos radars au moment de prendre des RDVs : Boundary, développé par Surgical Scalpels et édité par Huya.
LIRE LA SUITE
 Fevrier 
 2020 
L
M
M
J
V
S
D
 
 
 
 
 
1
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
 
Rechercher sur Factornews