Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

TEST The Legend of Zelda : Breath of the Wild

par Nicaulas,
Pour parler pertinemment de Breath of The Wild, il peut être utile de revenir rapidement sur le Zelda « de salon » précédent, Skyward Sword. Déjà parce qu’il n’a jamais été testé sur Factornews, et ensuite parce qu’avec le recul, il apparaît comme un formidable objet d’analyse quant à l’évolution de la licence (sur consoles de salon, encore une fois). Donc, Skyward Sword est le premier (et dernier) Zelda développé spécifiquement pour la Wii, sorti en 2011 et célèbre pour son traitement esthétique audacieux (qui lui a parfois valu d’être taxé de « jeu impressionniste ») et ses contrôles à base de motion gaming impératif (le Wii Motion Plus était obligatoire). Mais ce qui le rend vraiment intéressant pour nous aujourd’hui, c’est la philosophie qui sous-tend sa conception. Car pour jauger Breath of the Wild à sa juste valeur, il faut se rappeler l’impasse intellectuelle que constitue Skyward Sword.
 
LIRE LA SUITE

TEST Hollow Knight, un jeu fourmidable

par Fougère,
Dans la vie, il y a des jeux qui vont vous retourner le cerveau. Que ce soit parce qu’ils transmettent un message qui vous touche profondément, ou parce que les mécaniques de gameplay sont tellement intelligentes que la manette vous tombe littéralement des mains, ces jeux vont laisser une marque sur votre vie de gamer. Dans le cas d’Hollow Knight, la marque ressemblerait aux traces de pneu d’un 35 tonnes qui vous a roulé dessus. 15 fois.
LIRE LA SUITE

TEST Stories Untold

par Nicaulas,
Les game jams n’ont, en théorie, pas vocation à fournir des jeux vendables. Il s’agit avant tout d’expériences communautaires dans lesquelles chacun puisera ce qu’il veut, ou peut. Mais parfois, parmi les dizaines de milliers d’exécutables oubliables et oubliés, ressort une idée, un prototype attirant suffisamment l’attention pour enclencher un processus de développement complet. On pensera à l’exemple canonique d’Evoland et son succès à la Ludum Dare #24, et aujourd’hui on va s’intéresser à un challenger remarqué de la Ludum Dare #36, qui avait habilement contourné le thème « Ancient Technology » pour proposer un jeu d’horreur textuel via l’interface d’un ZX Spectrum, intitulé « The House Abandon ». Transformant ce mini-jeu en premier épisode d’une série de quatre, les Écossais de No Code nous proposent donc « Stories Untold », un jeu d’horreur disponible uniquement en anglais que je vais tâcher de vous décrire sans trop divulgâcher.
LIRE LA SUITE

ARTICLE L’histoire derrière Mother Russia Bleeds

par K.Mizol,
Grand amateur de jeux vidéo, ayant eu la chance de croiser et de parler avec de nombreux développeurs dans ma vie, j’ai toujours eu envie de raconter l’aventure humaine derrière l’élaboration d’un titre. Le public ne se rend pas compte de ce qu’il s’est passé derrière le jeu qu’ils portent aux nues ou qu’ils mettent au ban après quelques heures de consommation. Je me suis donc débrouillé pour démarrer il y a maintenant trois ans, au tout début du développement, un compte rendu de ce que l’équipe derrière Mother Russia Bleeds (sorti en septembre dernier sur PC et en décembre dernier sur PS4) a vécu. Fred, Alex, Flo et Slo m’ont ainsi ouvert leurs portes et gentiment raconté leur histoire au fil des mois.
LIRE LA SUITE

TEST Ya Kuza dans l'p0tage

par kimo,
On ne peut pas dire que la licence Yakuza soit très bien traitée en occident. Malgré une popularité qui lui a valu déjà 7 épisodes au Japon, ceux-ci n'arrivent qu'au compte goutte dans nos contrées, souvent avec plusieurs années de décalage. C'est d'ailleurs uniquement dans sa mouture PS4 que ce Yakuza 0 arrive en europe. Cet épisode 0 se livre à la dure tâche de nous raconter la naissance du mythe, puisqu'il situe son récit avant le premier épisode de la série.
LIRE LA SUITE

PREVIEW Un coup d'oeil sur Prey

par Fougère,
Être à la bourre, parfois ça a du bon. Pour Prey par exemple, on a pris rendez-vous avec Bethesda pour un hands on deux semaines après tout le monde. Résultat, nous avons eu droit à un tête-à-tête d’une heure et demie avec le prochain titre d'Arkane Studios, sans personne à côté pour nous embêter.
LIRE LA SUITE

PREVIEW Preview Northgard : Ragnarok and folks

par Joule,
Après deux épisodes de leur série Evoland, les bordelais de Shiro Games ont paradoxalement dû se dire qu’ils stagnaient. Ils s’attaquent du coup à un nouveau genre avec leur prochain titre, Northgard, qui veut dépoussiérer le Settlers-like. Ca vient de sortir en Early Access pour 20 balles sur Steam et on a déjà pu s’y essayer quelques heures. Premières impressions.
LIRE LA SUITE

TEST Splasher : Le plaisir qui tâche

par miniblob,
Parfois on aime se faire du mal. Rassurez-vous, vous n'allez pas ressortir de cet article avec un joli coup de cravache sur les fesses, c'est plutôt d'un autre type de douleur dont il est question ici. On l'avait déjà évoqué lors d'un FactorCast, certains jeux s'amusent à nous en faire voir de toutes les couleurs. Et c'est seulement après en avoir bien bavé, une fois que le gameplay nous est littéralement rentré dans la peau, que l'on se découvre une dextérité insoupçonnée mais aussi jubilatoire. Voilà en gros comment Splasher compte vous donner du plaisir.
LIRE LA SUITE

TEST iGrow : 420_LEGALIZE_IT

par hohun,
Chez Factor, en bons républicains, nous mettons le respect de la loi au centre de nos priorités. Alors, quand un dangereux développeur gauchiste nous propose un jeu centré sur la culture dissimulée de produits horticoles à destination de la jeunesse désemparée, nous choisissons de brandir le marteau de la censure. Enfin, en tout cas, jusqu’en mai 2017 et l’élection de Benoît Hamon, le candidat des drogués et de l’assistanat. En attendant, il ne sera fait ici aucune mention de choses illégales, et c’est ainsi que je vous propose notre test de ce jeu sur la culture des fougères.
LIRE LA SUITE

TEST Gravity Rush 2

par kimo,
Gravity Rush, avec son ambiance bariolée, son héroine sortie tout droit d'un anime, et son gameplay tout en chutes libres avait su séduire les joueurs lors de sa sortie sur PS Vita. Ayant eu le droit à une version PS4 toute aussi réussie mais qui souffrait un peu de ses origines console portable, la série s'offre cette fois un épisode dans la cour des grands. Cette suite saura-t-elle convaincre?
LIRE LA SUITE

TEST Diluvion : Quand ta mer est mal fréquentée

par miniblob,
N'allez pas imaginer que le milieu aquatique rend les gens plus coulants. Il suffit de faire un tour sur une plage bondée en plein été ou dans la première ligne d'eau de votre piscine municipale pour constater que les pires travers de l'humanité remontent vite à la surface lorsqu'un corps est plongé dans l'eau. Imaginez donc ce que ça donnerait si tout ce qui restait de notre civilisation était envoyé vingt mille lieues sous les mers. C'est le point de départ apocalyptique que nous propose Diluvion.
LIRE LA SUITE

ARTICLE Focus sur Focus 2017

par Fougère,
Chez Factor, on est a fond dans l'efficacité mais pas trop. Notre planning pour le What's Next de Focus était millimétré, avec à peine une minute de libre pour passer d'une présentation à une interview. Mais, hasard des mails et des logs Discord qui se croisent, le planning remis le jour J était un poil différent de celui attendu. De toute manière, qui prépare ses interviews dans une langue étrangère de nos jours ?
Voici donc un un récap à l'arrache des jeux que vous pouvez surveiller en 2017.
LIRE LA SUITE

PREVIEW Drifting Lands, l'accès anti-pipé

par miniblob,
Il faut de solides connaissances alchimiques pour réaliser de bons cocktails. Un peu trop d'alcool et c'est le mal de tête assuré, trop de sucre et le tout risque fort de finir dans la cuvette des toilettes... Bref, réussir ses mélanges demande du doigté, de la créativité et un peu de modération, autant de qualités qu'on espère retrouver du côté des équipes d'Alkemi qui ont visiblement fait du mashup leur spécialité.
LIRE LA SUITE

ARTICLE Square Enix fête les 30 ans de Final Fantasy

par Frostis Advance,
Hier s'est déroulée au Japon la cérémonie en l'honneur de la série Final Fantasy, qui fête ses 30 ans. Et que fait-on lorsqu'on fête ses 30 piges ? Picoler des shooters enflammés entre 2 pintes de bières me direz-vous ! C'est une idée. Mais chez Square Enix, on préfère les goodies un peu débiles entre 2 annonces de DLC, le tout devant quelques fans et journalistes triés sur le volet. Au passage, cet anniversaire coïncide aussi avec les 20 ans d'un certain Final Fantasy VII. On était donc en droit d'attendre du lourd. 
LIRE LA SUITE

TEST Orwell : Même sans gag, t'as George qui nous prouve encore sa profondeur

par miniblob,
Des grands frères, il y en a de toutes sortes. Il y a celui qui fait de la gonflette et qui essaye d’impressionner les gamins désœuvrés en jouant au caïd devant les caméras, et il y a celui qui reste sagement de l'autre côté de l'écran à scruter le moindre de nos gestes histoire de vérifier qu'on ne s'écarte pas du droit chemin. Si on a l’habitude dans les jeux de croiser des montagnes de muscles qui relèvent plutôt de la première catégorie, Orwell joue l'originalité en nous mettant dans la peau d'un défenseur de l'ordre public qui ne sort pas les fesses de sa chaise.
LIRE LA SUITE

TEST ​Dead Rising 4 : T’es à l’West Frank

par melkorounet,
Après un troisième épisode de plutôt bonne facture, qui assumait complètement son côté série B et proposait une petite tuerie de zombies dans les règles, Dead Rising revient avec une quatrième itération qui -cassons d'emblée le supsense- s'avère pour le moins décevante.
LIRE LA SUITE

ARTICLE On a testé la Nintendo Switch

par Frostis Advance,
Pour présenter sa Switch, Nintendo a mis les petits plats dans les grands. À commencer par une conférence en direct se déroulant à Tokyo le vendredi 13 janvier et retransmise en direct sur le net. Mais aussi, dès le jour même, avec une présentation à la presse et au public, dans plusieurs grandes villes dans le monde. Évidemment, j’ai fait le déplacement à Paris. Et comme j’ai peur des Parisiens, j’ai demandé à Fougère de venir avec moi.
LIRE LA SUITE

ARTICLE Y a-t-il *encore* un crédit d'impôts pour sauver le JV français ?

par Niko,
Dans notre précédent épisode, notre héros national François Hollande avait une fois de plus sauvé le jeu vidéo français des griffes de l'organisation secrète La Mondialisation qui voulait sa perte. Il avait pour cela utilisé son gadget icônique : le Crédit d'Impots Jeu Vidéo (que nous appellerons ici CIJV, parce que je suis pas payé au signe) qu'il peut, depuis 2015, utiliser sur les productions 18+. Mais l'hydre a plusieurs têtes, et notre patrimoine du terroir est de nouveau en danger. Et quand c'est le bordel, qui c'est qu'on appelle ?

PREVIEW Pawarumi : Ceci n'est pas un saucisson

par FrereT0c,
J’ai beau être le dernier arrivé sur Factornews, je sais respecter les traditions. C’est important. C’est en raison de ce respect cher à mon coeur que j’ai essayé de rendre ma preview de Pawarumi, jeu auquel j’ai pu toucher à l’IndieCade, le plus tardivement possible. J’avais même prévu de finir ça cet été mais c’est un Joule en sueur qui m’a rattrapé par la manche en me disant “Arrête tes conneries sinon t’es viré” qui a fini de me convaincre que les traditions, c’est plus ce que c’était.
LIRE LA SUITE
 Aout 
 2017 
L
M
M
J
V
S
D
 
3
4
5
7
13
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
Rechercher sur Factornews