Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

TEST Shakedown Hawaii : j'étais assis sûr où les bizus naissent

par billou95,
Né de la passion dévorante de son créateur Brian Provinciano pour la rétro-ingénierie, Retro City Rampage a commencé comme une blague : la volonté de créer un demake 8bits de GTA 3 qui pourrait tenir dans une minuscule cartouche NES. Commencé sur un devkit NES maison, le projet grossira jusqu'à être entièrement recodé à l'aide d'outils modernes sur PC. A sa sortie ce GTA-lite n'était pas exempt de défauts mais son look figé dans le temps, son gameplay somme toute honnête et une bande son à tomber par terre ont participé à en faire un vrai succès d'estime. Six ans plus tard, VBlank Entertainment s'attaque à renouveler l'expérience mais cette fois-ci dans un hommage aux consoles 16bits avec Shakedown Hawaii, et nous on sent gros comme une maison qu'il va falloir sortir le stylo et s'adonner au jeu des différences.
LIRE LA SUITE

TEST A Plague Tale : Innocence

par Nicaulas,
Pendant longtemps, le nom d'Asobo Studio n'a pas vraiment sonné familier aux oreilles du grand public. Non pas que le studio bordelais n'ait rien fait, au contraire : une vingtaine de jeux depuis 2002. Mais que ce soit pour des adaptations de films chez THQ (Ratatouille, Wall-E, Toy Story 3...), des jeux de caisses (Fuel, The Crew...) ou un partenariat avec Microsoft (des jeux Kinect et Hololens, Quantum Break, ReCore...), et en dehors de prouesses techniques qui parlaient surtout aux initié.e.s, l'équipe n'avait guère eu d'espace pour apposer sa griffe. Mais tout ça a changé en 2017, lors d'un What's Next de Focus où Asobo a présenté A Plague Tale : Innocence. Un projet beaucoup plus personnel qui s'est imposé dans le paysage médiatique grâce à un argument massue : des rats par milliers.
LIRE LA SUITE

TEST GIGA WRECKER ALT., le Freak qu'est chiche

par billou95,
Et si on parlait un peu de l'arnaque Game Freak ? Non, franchement, j'ai toujours trouvé le <insérez-le entre des guillemets bien appuyés> légendaire studio à l'origine des RPGs qui ont bercé l'enfance de toute une génération <fermez les guillemets> beaucoup trop surcoté. Il n'y a qu'à voir le peu d'innovation apporté à cette série depuis le tout premier épisode pour s'en convaincre. Les designers se contentent de bourrer les dernières bêbêtes de The Pokémon Company dans une cartouche en recyclant des mécaniques de jeu (ou carrément un jeu entier, coucou Pokémon Let's Go). Et je ne vous parle même pas de l'enrobage technique de plus en plus douteux de leurs titres.
LIRE LA SUITE

TEST Islanders : L'île de l'attente à fond

par miniblob,
Je dois vous faire un aveu, il m'arrive de jouer pour me détendre. Oui, parfois le jeu vidéo est simplement destiné à nous reposer, à nous vider la tête, à remplacer nos petites boules d'angoisse par de gentilles bulles de plaisir immédiat. Et quoi de mieux qu'un voyage sur une île déserte pour s'extraire des tracas du quotidien ? Ça tombe bien, Islanders nous donne justement l'occasion de tout recommencer sur un bout de terre perdu au milieu de l'océan.
LIRE LA SUITE

ITW Jon & Graeme McKellan, space cowboys

par billou95,
L'un est expert en interfaces utilisateur et a notamment bossé sur la station Sébastopol du dernier triple-A Alien, l'autre est designer de stations spatiales : on a pu discuter avec Jon et Graeme McKellan, les deux frangins aux origines du studio No Code avec leur ami Omar Khan. Après avoir passé une heure dans la peau d'une intelligence artificielle sur leur toute nouvelle création à venir fin mai, j'essaye de découvrir la recette miracle du bon jeu narratif tout en décryptant l'accent écossais dans une petite interview d'une demi-heure avec les deux papas d'Observation.

TEST Anno 1701. Ou 1404. Ou 1800, c'est vous qui voyez.

par Ze_PilOt,
Ceci est la deuxième version du test d’Anno 1800. En écrivant la première, j’étais assez mécontent du résultat, me disant que ça ressemblait bien trop à un test d’Anno 1404. J’allais donc faire la blague de recopier le test d’Anno 1404 en modifiant la date, mais nous n’avons pas de test d’Anno 1404 sur Factor ! Et là, stupeur : c’est exactement mon intro de Two Point Hospital que je réécris !
LIRE LA SUITE

TEST Heaven's Vault, des mots et merveilles

par billou95,
Doit-on encore présenter Inkle ? Ce studio bourré de talent qui a déjà adapté à sa sauce le Tour du Monde en 80 Jours de Jules Verne (80 Days) et la saga de livres dont vous êtes le héros Sorcery de Steve Jackson en avait un peu marre de l'exercice "réinterprétation de vieux bouquins". Aussi souhaitaient-ils développer leur grande aventure à eux, quelque chose à la fois personnel et universel, tout en allant plus loin dans la narration expérimentale et ma foi, Heaven's Vault coche toutes ces cases. Notre première prise en main lors de l'EGX 2018 nous avait déjà conquis et Il nous tardait de poursuivre notre quête. Mais a-t-il ce qu'il faut pour nous tenir en haleine jusqu'au bout ?
LIRE LA SUITE

PREVIEW Observation

par billou95,
On ne le répètera jamais assez, pour causer jeu vidéo avec des développeurs résidants au Royaume-Uni, il ne faut pas avoir peur de se mouiller un peu, quitte à traverser un "channel" froid et tempétueux et affronter le climat souvent hostile des îles britanniques. Alors quand on nous a proposé d’aller tailler le bout de gras et jouer au prochain jeu de No Code, les créateurs de Stories Untold, on a sauté sur l'occasion. Aussi avons-nous bravé les éléments jusqu'à Glasgow, patrie de Simple Minds (et du Single Malt) pour découvrir la première heure d'Observation sur les terres de ses géniteurs.
LIRE LA SUITE

TEST SteamWorld Quest : Hand of Gilgamech

par Nicaulas,
Le nom d'Image & Form est étroitement lié, dans l'esprit des joueurs.euses, à la série des SteamWorld. Des jeux à l'esthétique cyberpunk dans lesquels on incarne des robots. Le twist, c'est que  le studio change de genre à chaque épisode, ou presque. Du tower defense pour le premier épisode sur DS, du metroidvania pour Dig et Dig 2, de la stratégie en tour par tour pour Heist, à chaque fois avec succès. On a désormais droit à un savant mélange de RPG et de deck building pour Quest, une exclusivité Switch toute fraîche qui lorgne pour la première fois du côté de la fantasy. 
LIRE LA SUITE

PREVIEW What's Next de Focus

par Fougère,
Comme tous les ans, on était présent au What’s Next de Focus. Et cette année, l’éditeur a mis les petits plats dans les grands. On a pu assister à une démo hands-off de Greedfall, poser les mains sur The Surge 2, mais on a surtout appris que l’éditeur avait 10 jeux non-annoncés dans les cartons pour 2019.
LIRE LA SUITE

TEST NITE Team 4 : hacker vaillant, rien d'impossible

par hohun,
Salut Dylan ! Tu aimerais devenir un hacker parce que ça avait l’air simple dans NCIS et dans Fallout ? Tu crois que les firewall sont des rubik’s cube qu’il faut résoudre pour avoir accès au réseau ? Tu penses que « pentest » c’est un outil de diagnostic du pénis ? Tu te vois déjà bug bounty hunter, à découvrir des failles à 30 000 euros pièce pour Google, mais le truc le plus leet que tu as fait c’était d’écrire dir /p dans le cmd de Windows ? Bon ben on est pas sortis, mais t’as de la chance, chuis un expert et j’ai exactement la came qu’il te faut. Si avec ça tu chopes pas les compétences pour pénétrer au moins le kebab de la place, franchement c’est que t’es pas fait pour ce taf.
LIRE LA SUITE

ARTICLE Tipeee : notre bilan annuel

par Nicaulas,
Notre dernier point Tipeee n'est pas si vieux, alors je me permets d'en copier-coller l'intro. On ne se rend pas compte à quel point c'est difficile de trouver de nouvelles façons de dire qu'on est en permanence ébahis par votre générosité. Donc : en avril 2016, nous supprimions la publicité de nos pages pour basculer sur un financement participatif via Tipeee. Votre générosité a dépassé nos espérances, permettant au site de non seulement continuer à fonctionner comme avant (c'est à dire en écrivant beaucoup de bêtises et en les publiant en retard), mais également de couvrir plus régulièrement des salons et de concrétiser des projets qui traînaient dans les cartons depuis longtemps, comme du podcast, de la vidéo ou du streaming (le tout étant également rempli de bêtises et publié en retard). Et même de mettre un peu de trésorerie de côté, au cas où.
 

PREVIEW Sigma Theory

par Nicaulas,
Pour être tout à fait honnête, quand on a récupéré une clé pour Sigma Theory, nous étions persuadés que le jeu sortirait en version définitive le 18 avril. Il s'agissait en fait du lancement d'un early access, de probablement quelques mois. On a donc élagué un peu notre prise de notes, laissant de côté quelques remarques sur la technique ou l'ergonomie pour nous concentrer sur les principes de jeu et le contenu, qui sont eux dans leurs formes finales, ou presque.
LIRE LA SUITE

ARTICLE FakeNews #2 : Ubisoft va reconstruire Notre Dame !

par Ze_PilOt,
  1. Un drame arrive.
  2. Votre boss vous demande d'écrire dessus.
  3. Vous vous emmerdez un peu et fantasmez une solution sortie de votre chapeau.
  4. Vous avez des super-pouvoirs et votre fantasme devient réalité.
  5. Ha ben non, c'est juste d'autres journalistes qui s'emmerdent autant que vous en plus d'être incompétents.

PREVIEW My Friend Pedro

par billou95,
Le nouveau jeu de Deadtoast Entertainment ne fait pas dans la dentelle. Il y est question de défouraillage à grand coup d'uzis en akimbo, de coups de pieds dans la gueule et de poiles à frires. La banane Pedro et son héros d'infortune ont une mission simple, nettoyer la ville du crime et ce par tous les moyens possibles. Il faudra surtout le faire de la plus belle des façons, c'est d'ailleurs le beau geste qui est continuellement mis en avant dans My Friend Pedro. Mais si le jeu parait sexy sur ses bandes-annonces, sa maniabilité pourrait bien être un sacré frein à l'aventure. C'est en tout cas ce qu'on vous explique dans la preview vidéo ci-dessous.

PREVIEW Gato Roboto

par billou95,
Le jeu en noir et blanc annuel de Devolver Digital change de héros. Après le canard bizarre de Minit en 2018, place au chat mignon (mais lourdement armé) de Gato Roboto. Le premier titre de doinksoft est un Meowtroid-like dans la plus pure tradition des jeux sortis sur consoles Nintendo. En cela, même s'il est très classique dans sa construction, il nous semble qu'il fait le job. On vous en parle plus en détail dans notre preview vidéo ci-dessous.

PREVIEW Heave Ho

par billou95,
Nous vous présentions il y a peu Heave Ho, le nouveau jeu du studio français Le Cartel a qui l'ont doit déjà le beat-them-up Mother Russia Bleeds, et dont notre K.Mizol a fait un très bon post-mortem à dévorer par ici. Il n'aura pas fallu longtemps avant de poser nos mimines dessus puisque nous avons pu passer une petite heure en compagnie de confrères sur ce party-game délirant et à mourir de rire. Histoire de vous faire profiter de nos fous-rires, on a compilé quelques bons moments de franche coopération dans la preview vidéo ci-dessous. Heave Ho sortira cet été sur PC et Switch.

ARTICLE The Walking Dead : One Mort Song

par Nicaulas,
Il y a quelques jours, nous avons dit au revoir à Clementine et à Telltale, non sans émotion. Enfin, moi j'étais ému en tous cas, même si je me doute bien que plus grand monde n'en a grand-chose à foutre depuis longtemps, échaudé par des années de recyclage poussif. Mais il reste un dernier combat à mener, une dernière pelletée de terre à jeter sur le cercueil, un dernier hommage à rendre. Car si tant de moments de The Walking Dead ont marqué les joueurs.euses, la musique n'y est probablement pas pour rien. 

PREVIEW Void Bastards

par billou95,
Petit rafraichissement inattendu présenté pendant la conférence XO18, Void Bastards de Blue Manchu a immédiatement pris l'une des premières places sur notre liste des étrangetés à suivre en 2019. En même temps, le boss du studio se paye un pédigrée qui force le respect : ex-programmeur chez Looking Glass puis co-fondateur d'Irrational Games avant de partir gérer le développement de Bioshock 2 chez 2K Australia... Autant dire qu'il nous avait déjà vendu son jeu à la simple évocation du terme shooter stratégique. Et c'est au hasard d'une après-midi autour d'une sélection de titres à venir dans le programme ID@Xbox chez Microsoft que nous avons enfin pu prendre en main le bestiau. Le moins qu'on puisse dire c'est qu’on n’a pas été déçus.
LIRE LA SUITE
 Octobre 
 2019 
L
M
M
J
V
S
D
 
6
13
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
Rechercher sur Factornews