Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

TEST Celeste, la vie en rousse

par Fougère,
Les débuts d’année, c’est l’occasion de découvrir de nouvelles choses. C’est surtout le moment ou plein de jeux sortent, on entend les collègues dire du bien de titres dont on n'a jamais entendu parler, et on se dit qu’on va en lancer un, juste pour essayer un genre qu’on n'a pas l’habitude de pratiquer. Des fois, c’est des bonnes surprises, comme Life is Strange ou Hollow Knight. Et des fois, on tombe sur des jeux comme Celeste.
LIRE LA SUITE

TEST Boo ! Greedy Kid : Pièges de cris sales

par miniblob,
Il n'y a pas grand monde qui ose prendre le sujet de l'euthanasie à bras le corps. Alors que les décideurs publics tournent encore autour du pot, les développeurs de Flying Oak Games ont trouvé la solution : lâcher un gamin hyperactif en manque de soda dans une maison de retraite surpeuplée. Laissez la fougue de la jeunesse s'exprimer, les insuffisances cardiaques feront le reste.
LIRE LA SUITE

TEST The Fall Part 2 : Unbound, IA de la joie

par miniblob,
Que reste-t-il à une IA une fois qu'elle a perdu sa raison d'être et qu'elle se retrouve livrée à elle-même ? C'est sur cette interrogation techno-existentielle que nous laissait le premier volet de The Fall. Forcément, sa suite va essayer d'apporter une réponse, et pour ce faire, elle complexifie un peu la sauce en ajoutant trois nouveaux androïdes à la recette de base.
LIRE LA SUITE

TEST Grim Dawn

par Marc,
Piocher dans le passé pour pallier la vacuité du présent est-il nécessaire pour penser sereinement l’avenir ? Vous avez quatre heures. Pour Crate Entertainement, la réponse à cette question a pris légèrement plus de temps. C’est ainsi que, dansant sur les ruines du feu Iron Lore, cette équipe de vétérans à décidé de redonner vie à son mythique Titan Quest paru en 2006. À cette époque, le titre avait réussi la bagatelle de s’imposer comme une franche alternative à l’indétrônable et indécrottable Diablo II. Une décennie plus tard, c’est rebelote mais cette fois-ci deux écoles occupent la scène : Diablo III et son spectacle grand public et Path of Exile avec son élitisme intransigeant. Ce n’est donc pas un petit créneau, mais bel et bien un gigantesque fossé qui sépare ces deux doctrines du hack & slash contemporain. C’est donc tel un gymnaste de l’ex-Union Soviétique que Grim Dawn prend le pari d’accomplir ce grand écart de l’extrême.
 
LIRE LA SUITE

ITW Strike Division

par Fougère,
La Saint-Valentin, c’est des couples amoureux qui marchent main dans la main, mais parfois, c’est aussi des ruptures. Et parfois, elles sont assez brutales.

TEST On ne dit Pawarumi Schneider est canon, mais c'est un joli 1CC

par miniblob,
On connaissait déjà l'autre pays du fromage, on découvre petit à petit l'autre pays du shoot'em up. Non, pas la peine d'aller déranger ce brave Dave, il ne s'agit pas de faire un détour par la Hollande, ce sont bien différents studios français qui semblent s'être entichés de ce genre. Après Psycho Starship Rampage, Steredenn, Drifting Lands ou Outskirts, c'est au tour de Pawarumi de défendre l'exception culturelle en matière de shmup.
LIRE LA SUITE

TEST Subnautica, valse avec branchies

par Nicaulas,
Lorsqu'on est réfractaire à l'early access, certains jeux nécessitent une patience à toute épreuve. Encore plus lorsque le développement se fait avec sérieux, régularité et transparence (la fameuse "open production") et qu'on a donc toutes les raisons d'être optimiste sur les qualités du produit fini. Disponible sur Steam depuis fin 2014, Subnautica a traversé une longue, quoique saluée pour son sérieux, période d'accès anticipé pour finalement sortir en ce début d'année 2018 − une version Xbox One, elle aussi en early access, est toujours en chantier depuis 2016. Les quelques 2 millions de joueurs qui y ont activement participé connaissent sûrement déjà le jeu sur le bout des doigts. Pour les autres, on s'est plongé (Gautoz a dit qu'on avait le droit à cette vanne) dans ce survival aquatique scénarisé.
LIRE LA SUITE

TEST Dragon Quest Builders

par Frostis Advance,
Copier l’un des jeux les plus vendus de l’histoire du jeu vidéo n’est jamais simple, même lorsque l’on s’appelle Square Enix. Et pourtant, le studio japonais a pris le risque de grandement s’inspirer de Minecraft, le roi du cube, afin de créer une toute nouvelle aventure originale pour Dragon Quest, le roi du JRPG. Un projet qui aurait pu tourner à la catastrophe, mais qui se révèle au final vraiment agréable.
LIRE LA SUITE

TEST Gorogoa : l'épure du plaisir

par miniblob,
On vous a dit un jour « plus c'est long, plus c'est bon », et depuis vous avez le malheur de faire durer à l'excès tout ce qui pourrait vous apporter du plaisir. Dénuée d'apogée, votre vie est devenue une inlassable et morne course à la jouissance qui peine de plus en plus à atteindre des sommets. Rassurez-vous, le remède est à portée de main : Gorogoa est un jeu qui vous réconciliera avec la dimension éphémère et unique des vrais petits instants de bonheur.
LIRE LA SUITE

PREVIEW Surviving Mars

par Fougère,
Depuis que Elon Musk a annoncé ses plans pour conquérir Mars, la planète rouge connaît un regain d’attention de la part des Terriens. La dernière fois qu’on s’intéressait autant à cet astre, c’était au milieu des années 50, pendant l’âge d’or de la Science-Fiction. Et c’est là bas que les mecs de Haemimont Games ont décidé de puiser l’inspiration pour leur prochain jeu, Surviving Mars.
LIRE LA SUITE

ARTICLE Les Fact'Or 2017

Les tops annuels, c'est comme les vœux : jusqu'au 31 janvier on n'est pas en retard. L'opus 2017 des Fact'Or est donc parfaitement dans les temps. Mais ce n'est pas tout ! Après avoir fait des tops annuels assez classiques à l'écrit ou en podcast, les plus éminents cerveaux de la section R&D et FactorCorp ont eu une idée brillante pour moderniser le concept : le cadavre exquis. Le principe est assez simple : après s'être collectivement mis d'accord sur 7 catégories généralistes à la con, un rédacteur ouvre une catégorie en proposant un nominé et en justifiant son choix. Un autre rédacteur rebondit sur ce texte pour proposer son nominé, et ainsi de suite. À la fin, Frostis dit que de toute façon c'est Zelda le meilleur jeu de tous les temps et les lecteurs et les lectrices ne sont guère plus avancé⋅e⋅s. Mais au moins on se sera bien marré. 
LIRE LA SUITE

ITW Gabriel WINK du Studio Chahut (Post Human W.A.R)

par kimo,
On a aimé Post Human W.A.R (voir notre test), et on vous invite à l'essayer. Le premier jeu du Studio Chahut, basé à Grenoble, nous a donné envie de bavarder. C'est donc après 6 ans de développement, la sortie récente du jeu et les fêtes de fin d'année que Gabriel Wink, développeur du jeu, a encore dû trouver le courage de répondre à nos nombreuses questions.

TEST Post Human W.A.R

par kimo,
Post Human W.A.R, ce nom ne vous dit rien? Il faut dire que le premier jeu du Studio Grenoblois Chahut Studio, s'est un peu perdu dans la masse des sorties de fin d'année. La seule fois où on avait mentionné le jeu dans nos pages, c'était à l'occasion de l'Indie Games Play 3... en 2014. Mais comme les comédies romantiques anglaises nous l'ont appris, il suffit parfois d'un simple hasard pour qu'il y ait rencontre. Voilà donc le test non attendu du jeu.
LIRE LA SUITE

TEST Valkyria Revolution : le debriefing (presque) imaginaire

par miniblob,
On vous voit venir, vous vous imaginez que si Valkyria Revolution n'a toujours pas eu droit à sa critique en règle plus de six mois après sa sortie, c'est tout simplement parce que nous l'avions oublié, ou pire, qu'il est tellement mauvais que nous n'avons pas réussi à trouver le courage de le boucler dans les délais. Vous oubliez que nous sommes des journalistes de l'extrême et que nous menons nos investigations sur la longueur, c'est donc tout bêtement le temps qu'il nous a fallu pour infiltrer nos meilleurs éléments au sein des bureaux de Sega pour vous ramener ce debriefing interne. Bien entendu, pour garantir l'anonymat de nos sources, quelques éléments ont été modifiés et tous les protagonistes ont été renommés Bob.
LIRE LA SUITE

TEST Waifu Simulator : la mort du bon goût

par Fougère,
J’avais beaucoup d’espoir pour Xenoblade Chronicle 2. Je n’avais jamais touché à la série, donc j’aurais le plaisir de la découverte, ça faisait quelques années que je n'avais pas joué à un JRPG, j’allais pouvoir utiliser la Switch, la toute première console que j’ai achetée. Puis j’ai reçu le jeu, mes espoirs se sont faits marraver la gueule à coups de batte en acier, j’ai fini par enterrer les cadavres au milieu de la nuit à la va-vite, et j’ai commencé mon deuil.
LIRE LA SUITE

TEST XING : The Land Beyond ou la mortelle détente

par miniblob,
La nostalgie nous pousse parfois à faire des choix douteux. Il suffit qu'on nous agite la promesse de retrouver un plaisir révolu pour qu'on se laisse séduire. On ne compte plus le nombre de projets qui ont joué à fond sur cet effet « madeleine de Proust » pour réussir un financement participatif. Chacun ses faiblesses, pour ma part il suffit qu'on me balance du Myst à la figure pour que je desserre les cordons de ma bourse, malheureusement les prétendants à cet héritage ne sont pas tous du même acabit.
LIRE LA SUITE

ARTICLE Factor teste Star Citizen Alpha 3.0. En chanson.

par CBL,
C'est pas l'homme qui prend l’espace
C'est l’espace qui prend l'homme, tatatin
Moi, l’espace, il m'a pris
Je m'souviens un samedi
J'ai troqué ma console
Et mon pad un peu jaune
Contre un Avenger Stalker
Et un Saitek sans dead zone
J'ai zappé les critiques
Qui me disaient "c’est buggué"
L’espace, c'est fantastique
Sauf quand le jeu est planté

Dès que le jeu fonctionnera
Je repartira
Dès que les bugs s’en iront
Nous redécollerons
LIRE LA SUITE

TEST South Park : l'Annale du Destin, une autre stratégie de l'échec.

par Nicaulas,
Le Bâton de la Vérité, le South Park d'Obsidian, était une belle surprise de 2014, notamment parce qu'il retranscrivait à merveille l'univers et l'humour de la série. Mais il avait également des défauts, comme des combats trop nombreux, une ergonomie douteuse à mi-chemin entre le clavier et la manette, et une overdose de références vers la fin de l'histoire. Le jeu n'appelait pas vraiment de suite, mais son succès commercial a poussé Ubisoft à tenter le coup, confiant cette fois-ci le bébé à son studio de San Francisco. Il ne restait plus qu'à espérer que les problèmes susmentionnés soient corrigés...
LIRE LA SUITE
 Decembre 
 2018 
L
M
M
J
V
S
D
 
 
 
 
 
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 
 
 
Rechercher sur Factornews