Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

PREVIEW The Sojourn

par billou95,
Toujours dans le cadre d'une prise en main dans les locaux de Microsoft, nous avons enfin pu jouer à The Sojourn, un puzzler à la première personne développé par une toute jeune équipe anglaise pour Iceberg Interactive. Si ces 20 premières minutes ne nous ont pas permis de juger de sa narration, les premières énigmes que nous avons eu à détricoter étaient assez intéréssantes et surtout semblaient converger vers l'envie du studio de nous apprendre à combiner des règles pour nous sortir de situations à première vue inextricables. Il ne reste plus que quelques mois à attendre avant de pouvoir toucher une version complète puisqu'il est prévu pour 2019 sur PC et consoles.

PREVIEW Night Call

par billou95,
​Le PC Gaming Show gagne haut la main le titre de conférence la plus soporifique de l'E3. Entre deux messages de l'annonceur sponsorisant l'édition annuelle, les éditeurs de seconde zone viennent présenter une mise à jour ou un DLC pour leur dernier jeu en date. Bref il n'y a bien souvent rien qui vaille la peine de rester éveillé jusqu'à des heures françaises bien tardives. C'est pourtant la case média qu'a choisi le collectif de studios lyonnais Monkey Moon & BlackMuffin Studio pour donner des nouvelles de Night Call, un jeu d'enquête en noir et blanc se déroulant à Paris et dans lequel on joue un chauffeur de taxi.
LIRE LA SUITE

TEST The Walking Dead : The Final Season

par Nicaulas,
En mars 2018, Megan Farokhmanesh publiait dans The Verge un long article intitulé "Toxic management cost an award-winning game studio its best developers". Il y était question de Telltale, un studio fondé par d'anciens de LucasArts pour poursuivre l'aventure Sam & Max et qui, après avoir pataugé pendant plusieurs années, avait explosé avec The Walking Dead en 2012. Ce que Farokhmanesh pointait, c'est qu'il s'agissait d'un tour de force obtenu grâce à un crunch intensif et en dépit d'un management cupide et peu compétent.

Persuadés d'avoir trouvé la pierre philosophale avec l'exploitation de licences au format narratif épisodique bardé de QTE et de dilemmes, les dirigeants ont poussé dans cette voie sans rien remettre en question. Conserver un Telltale Tool poussif et obsolète, multiplier les projets sur des licences ronflantes, tout miser sur le crunch et les freelances pour tenir les deadlines. Les équipes qui avaient réalisé le miracle TWD partirent rapidement voir ailleurs, remplacées par un turnover massif. Petit à petit, le succès s'est effrité, la patience des critiques et des joueurs.euses face à une formule éculée dès 2012 aussi, et tout s'est achevé avec fracas fin 2018, avec des licenciements massifs puis une faillite. De tous les projets en cours, le cas le plus gênant était celui de l'ultime saison de TWD, stoppée à mi-parcours. Robert Kirkman, créateur des comics et dont le studio Skybound est un partenaire de longue date de Telltale, a alors récupéré son bébé, embauchant au passage un wagon d'anciens.ennes devs (astucieusement renommés la "Still Not Bitten Team"), pour clore la saga sur l'Epic Games Store. Avec cette ultime saison, on fait donc nos adieux à la fois à Clementine et à Telltale.
LIRE LA SUITE

PREVIEW Afterparty

par billou95,
Que diriez-vous de participer à un jeu à boire avec Lucifer ? C'est ce qui attend les deux héros de Afterparty, le nouveau jeu des créateurs du maintes fois célébré Oxenfree. Et c'est dans le cadre d'une après-midi chez Microsoft en fin de semaine dernière autour de nombreux jeux arrivant prochainement dans le programme ID@Xbox que nous avons eu le plaisir de nous essayer aux 20 premières minutes du jeu de Night School Studio. Le temps de passer tout ça au shaker et on vous a concocté une petite vidéo preview dont vous nous direz des nouvelles ! La sortie d'Afterparty est toujours prévue pour 2019 sur PC et consoles.

ARTICLE Les expériences à la con du week-end : épisode 4 - Ubuntu sur une Surface

par CBL,
Les Surface Pro ne sont pas des appareils fiables. Voilà, c'est dit. Au boulot, on a eu une vague de Surface Pro 4s qui ont décédé ces derniers temps pour diverses raisons. Pour l'une d'entre elle, c'est le SSD qui a claqué. Je demande donc à mon gentil admin réseau si on ne peut pas tout simplement le changer et il me répond que démonter les Surface est une vraie galère, qu'il faut des outils spéciaux et qu'il y a de grandes chances que l'écran soit fissuré dans la manoeuvre.

Je me dis qu'il n'a tout simplement pas envie de le faire car il préfère passer son temps à consulter des catalogues de pièces détachées pour sa BMW. En regardant un peu sur le net, je me rend compte qu'il a raison. Il faut un kit type iFixit et l'écran est super fragile. Vu que je ne suis pas doué de mes dix doigts, je pense laisser tomber.
LIRE LA SUITE

TEST Shadow Ghost : dis, c'est con le cloud français ?

par billou95,
Eté 2015, alors qu'on s'amuse entre potes à monter d'onéreuses instances AWS EC2 pour tester The Witcher 3: Wild Hunt en ultra dans le cloud, quelques jeunes ingénieurs français désœuvrés ont une idée folle, construire un PC de joueur totalement décentralisé, évolutif et alimenté par le nuage. Un an plus tard, on est conviés à la discrète présentation presse de Shadow, la concrétisation de ce pari osé et on voit débouler tout sourire Emmanuel Freund, co-fondateur de Blade qui balance une petite phrase encore lourde de sens aujourd'hui au parterre de journalistes présents : "Vous allez voir, Shadow c'est comme un PC local !". Deux ans et demi plus tard, il est temps de vérifier ces dires.
LIRE LA SUITE

PREVIEW Etherborn

par billou95,
Présenté en toute discrétion à la GDC 2019, Etherborn n'a pas nécessité qu'on se déplace à San Francisco pour se laisser découvrir par la rédaction, le développeur espagnol Altered Matter nous ayant gentiment passé une build preview qui nous a permis de découvrir un petit bout de son histoire pour le moins nébuleuse dans à peu près une heure de jeu. On vous a donc concocté une petite vidéo pour vous expliquer le pourquoi du comment de ce puzzle-plateformer 3D zen et malin qui vous demandera de jouer avec la gravité pour vous balader dans des niveaux sans dessus-dessous. Le jeu sortira à la toute fin du printemps sur PC et consoles.

TEST Ape Out : Hype in

par miniblob,
Le vieux Georges nous avait prévenu : quand un gorille sort de sa cage, on a toutes les peines du monde à canaliser sa puissance. Ça tombe plutôt bien puisque c'est justement cette sauvagerie à l'état brut que se propose de nous faire ressentir Ape Out. Et pour ça, le jeu a un atout dans sa manche, du genre à nous faire frémir les oreilles. Vous pensiez que la musique adoucit toujours les mœurs ? Vous risquez d'être surpris.
LIRE LA SUITE

TEST [MISE A JOUR] Two Point Hospital

par Ze_PilOt,
Une fois n’est pas coutume, commençons par la conclusion : Two Point Hospital, c’est Theme Hospital HD/Remaster (plusieurs membres de l’équipes sont d’ailleurs des ex-Bullfrog). Si vous êtes fan de l’original et que vous cherchez un trip nostalgique, jetez-vous dessus, Two Point Hospital est exactement ça.
LIRE LA SUITE

ARTICLE Les expériences à la con du week-end : épisode 3 - un casque VR à moins de $50

par CBL,
La semaine dernière, je faisais du shopping sur Slickdeals et je suis tombé sur une offre assez étrange : un casque de réalité virtuelle pour PC vendu $47 par Walmart : le VR-Tek WRV3, par Direkt-Tek. Direkt-Tek est une branche de AcoustMax International Corporation, une entreprise -oh surprise- basée à Shenzhen. Sur le papier, les specs étaient plutôt bonnes à savoir deux écrans de 2.89" offrant 1440x1440 pixels par oeil et un champ de vision de 100 degrés. Curieux, je suis passé à la caisse.

J'ai reçu le bousin et le casque en question est vendu avec un pad sans fil à mi-chemin entre le pad PS4 et le pad Xbox One. La croix directionnelle est dégueulasse et les gachettes semblent super fragiles mais la prise en main est au poil et le pad est léger. La connection se fait via un dongle et non en Bluetooth. Autre surprise : le colis comprenait un bon d'achat de $20 pour Steam.
LIRE LA SUITE

TEST Metro Exodus, la vie au grand TER

par Nicaulas,
Quand Metro 2033 est sorti en 2010, les joueurs et les joueuses s'étaient levé d'un bond pour saluer un FPS solo post-apo spectaculaire, exigeant et oppressant, à peine terni par quelques soucis techniques. En 2013, 4A Games reprenait la formule sans trop y changer grand chose avec Metro Last Light et c'était bien, même si on commençait à se lasser des maladresses narratives et des lacunes de l'IA. Nous voici en 2019 et la série revient avec Exodus, un troisième épisode très attendu, car portant la promesse d'un grand changement : adieu les stations étriquées et les sorties limitées, bienvenue à la surface pour de longues balades au grand air. Mais les choses ont-elles vraiment changé ?
LIRE LA SUITE

TEST [MinuteTest à la bourre] Scanner Sombre

par hohun,
Après avoir touché le jackpot avec Prison Architect, on aurait pu croire que les excentriques d’Introversion allaient céder aux sirènes de la facilité et enchaîner avec Prison Architect 2, Prison Architect : Supermax, Prison Architect : Black Ops, Prison Architect Benalla Nightmare Mode et bien sûr Prison Architect Battle Royale. Mais Introversion, c’est le studio le plus indé du monde, ils étaient indés avant que ce soit cool, ils vivent indé, ils écoutent de la musique indé, ils mangent du rosbif indé (enfin, je crois). Bref, comme on dit dans leur pays, tu ne niques pas avec eux, et ils ont revendu la licence Prison Architect à Paradox pour un montant non dévoilé mais qu’on suppose juteux (genre la version indé de la vente de Minecraft à Microsoft). Et maintenant qu’ils ont de la thune et du temps libre, ils peuvent enfin pondre le jeu le plus ambitieux de leur carrière, un open-world futuriste avec des pouvoirs et… Ah non, un simulateur de numérisation laser.
 
LIRE LA SUITE

TEST Baba is You : brain is melted

par Nicaulas,
On avait découvert Baba is You lors de l'Indiecade Paris 2018, mais le jeu existe depuis plus longtemps que cela. Sa toute première apparition remonte à la Nordic Game Jam de 2017, qu'il avait remporté, et s'est depuis taillé une solide réputation à chaque fois qu'il a été présenté en salon. Il avait d'ailleurs raflé le prix du public à l'Indiecade. Son développeur, Arvi "Hempuli" Teikari n'a pas hésité à fignoler le projet plus longtemps que prévu, décalant la date de sortie d'un bon gros trimestre. Pour, entre autres choses, ôter du jeu des niveaux considérés comme trop difficiles. Vous m'excuserez, mais avant de poursuivre l'écriture de ce test je vais me rouler en boule sous ma couette et pleurer de terreur. Parce que s'il existe, quelque part dans ce monde, des niveaux plus difficiles que ceux déjà présents, je ne veux jamais croiser leur route.
LIRE LA SUITE

TEST Tetris 99, les lignes de front

par Frostis Advance,
La guerre du battle royale est loin d’être terminée. Si la plupart des jeux de ce style se tirent littéralement dessus afin de rester le dernier survivant, Tetris 99 garde son gameplay de base, et se bat tranquillement seul sur Switch à coup de Tetrominos. Et il prouve encore une fois que la série peut se battre et terminer Top 1.
LIRE LA SUITE

TEST Trüberbrook, Twin Pils

par billou95,
Rien de tel pour se mettre une petite pression des familles que de faire adouber son financement participatif par le père du genre que l'on souhaite emprunter. Les teutons de btf ont placé la barre très haut fin 2017 en invitant à leur table Ron Gilbert himself pour lui faire cracher un petit "svp, participez au projet !" face caméra. Ca a surement contribué au succès de Trüberbrook qui récolte presque 200 000 euros, soit assez pour terminer un développement déjà bien entamé. Aussi, à peine un an et demi plus tard, il est aujourd'hui temps d'enfiler notre bermuda bavarois et de partir en vadrouille dans ce charmant village virtuel.
LIRE LA SUITE

TEST The Occupation à l'amende

par billou95,
White Paper Games fait partie de cette galaxie de studios indépendants britanniques qui ne sortent pas de chez eux. Il faut donc aller les asticoter sur les salons locaux pour avoir un aperçu de leurs prochaines productions. J'avais donc profité de mon séjour à l'EGX 2017 de Birmingham pour découvrir de quoi allait parler The Occupation, le nouveau bébé des créateurs du très passable Ether One. J'en étais ressorti avec un très bon ressenti, le jeu mélangeant walking-sim et enquête limitée en temps dans un Manchester alternatif à la fin des années 80. Mais ça c'était sans compter l'épreuve du temps, les reports successifs et les multiples questionnements du studio au sujet de son jeu...
LIRE LA SUITE

TEST Anthem, les vents du chargement

par Fougère,
Comme souvent, le premier contact avec Anthem était mitigé. Un trailer cinématique “in-engine” qui paraissait trop beau pour être vrai, mais une promesse : celle d’un gameplay à 360° encore jamais vu, dans un monde vaste et dangereux. À l’arrivée, le contrat est rempli, mais il va falloir serrer les dents quand on voit le reste.
LIRE LA SUITE

PREVIEW A Plague Tale: Innocence

par Nicaulas,
Depuis deux ans, A Plague Tale est un incontournable du menu de chaque présentation presse chez Focus. On l'a vu aux What's Next, à l'E3, à la Gamescom mais à chaque fois en hands-off. Dans la foulée d'une présentation presse à Paris où nos collègues ont pu s'essayer aux première heures du jeu, Focus nous a envoyé une démo contenant les trois premiers chapitres, nous permettant enfin de mettre la main sur une de nos belles attentes de 2019.
LIRE LA SUITE
 Octobre 
 2019 
L
M
M
J
V
S
D
 
6
13
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
Rechercher sur Factornews