Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

ARTICLE Factornews présente Slice, votre nouvelle sucrerie pour les yeux

par Niko & __MaX__,
Parfois, notre codeur __MaX__ se réveille de son hibernation post-lancement de la version 4 du site et nous code une nouvelle fonctionnalité en quelques jours sans aucune raison apparente. C'est le cas aujourd'hui avec Slice, une toute nouvelle rubrique qui se retrouve bien planquée dans le menu principal. Mais au fait, c'est quoi, Slice ?

TEST Deliver us the Moon: Fortuna

par hohun,
Alors voilà : moi, je suis comme vous, j’adore laisser ma chance aux petits nouveaux qui ont financé leur jeu via crowdfunding. Surtout quand ils viennent d’un pays comme la Hollande, pays célèbre pour ses tulipes, ses peintres sans oreille et ses magasins qui ferment trop tôt (enfin, à part ceux pour se défoncer et pour boire). Autant dire des mecs à fond dans la déconne mais pas avant 18h00. Aujourd’hui nous vient de ce pays singulier un jeu non moins singulier, Deliver Us The Moon, qui est singulier parce que c’est un walking simulator à la troisième personne où on peut sauter.
LIRE LA SUITE

ARTICLE Indiecade 2018 : nos autres coups de cœur

par Fougère & Nicaulas,
Pour la 3ème année consécutive, nous étions présents à l’Indiecade, le salon du jeu indépendant et expérimental qui se déroule au CNAM, juste avant la Paris Games Week. Le but est de présenter des jeux indés connus, d’autre en cours de développement, voir carrément des installations visibles uniquement en salon. On peut également assister à des séries de conférences, qui donne la parole à des personnalités plus ou moins connues de la scène indépendante mondiale. On vous a déjà parlé de la star du salon, Baba is You (reporté depuis à début 2019), mais voici une première sélection des jeux qui nous ont semblé les plus intéressants.
LIRE LA SUITE

ARTICLE Magic Flippe

par Soho,
​Un jour peut-être, on portera tous des lunettes voire des lentilles de contact. Elles ne serviront pas uniquement à corriger notre vision, à protéger nos yeux du soleil ou à avoir l'air cool. Elles modifieront notre réalité en ajoutant des choses qui n'existent pas. Les chasseurs de pokémons verront les petits monstres sautiller un peu partout, les electriciens verront les lignes enterrées en sur-impression, les amateurs de graf' verront des Banksy sur l'arche de la défense et tout ce petit monde sera gavé de pubs. Magic Leap appelle cela le Magicverse.

Mais pour en arriver là, il y a des tonnes de problèmes à régler. Mettons de côté les aspects éthiques pour l'instant pour se concentrer sur les aspects purement techniques. Afin d'arriver à un appareil tout droit sorti de Lumière Virtuelle, il faut une connexion 5G omniprésente et fiable, une technologie de batterie qui n'existe pas encore, un processeur dont la finesse de gravure va flirter avec les limites quantiques, une technologie de cartographie dynamique qui ne repose pas sur l'infrarouge afin de fonctionner dehors et miniaturiser le tout pour que cela rentre dans des lunettes. Bref, ce n'est pas gagné. Alors en attendant on a Magic Leap One, le premier appareil produit par une start-up qui a levé 2,3 milliards de dollars en promettant un monde augmenté à des gens bien trop riches.
LIRE LA SUITE

PREVIEW Indiecade 2018 : Baba is You

par Nicaulas,
Baba is You, c'est notre coup de coeur du salon, et nous ne sommes visiblement pas les seuls puisqu'il a remporté le prix du public. A la base issu d'une game jam, dans une version toujours accessible sur le itch.io de son créateur Hempuli (Arvi Teikari de son vrai nom), le jeu est en fin de développement pour une sortie prévue d'ici à fin 2018 sur PC et Switch.
LIRE LA SUITE

PREVIEW Parkasaurus : C'est long au zoo

par miniblob,
Qu'il est doux de se laisser porter par les aléas du destin quand celui-ci nous traite avec bienveillance. Vous connaissez notre professionnalisme proverbial, on ne vous parle habituellement que de jeux que nous avons sélectionnés avec un soin tout particulier. Mais parfois on se laisse surprendre par le hasard, un code débarque à l'improviste dans notre boîte mail et difficile d'y voir autre chose que l'expression de la volonté de puissances supérieures. Si les Parques ont ainsi décidé que nous devions gérer un zoo de dinosaures encore en chantier avec la bêta de Parkasaurus, qui sommes-nous, pauvres mortels, pour remettre en cause leurs plans ?
LIRE LA SUITE

TEST Terraforming Mars : Petits Mars-cartes entres amis

par billou95,
Difficile exercice que l'adaptation vidéoludique d'un jeu de plateau. Encore plus lorsqu'on parle d'un succès interplanétaire comme Terraforming Mars, le jeu de stratégie évènement de FryxGames ayant décroché le sacrosaint Tric Trac d'or l'année dernière ! Et on le connait bien l'animal puisqu'on le pratique, lui et ses extensions entre amis autour d'une table depuis presque un an déjà. C'est donc accompagné d'une bande de férus de jeux de société que je me suis lancé à l'assaut de cette planète rouge version numérique, décortiquant le produit dans l'espoir d'y retrouver le plaisir de nos parties du dimanche après-midi.
LIRE LA SUITE

TEST Test épisodique : Life is Strange 2

par Ze_PilOt,

Lundi 1 Janvier 2018

Cher journal, ma bonne résolution de cette année sera d’arrêter d'enregistrer des messages au hasard des ordinateurs que je croise. J’ai bien tenté d’utiliser des enregistreurs portables pour garder une trace de mon travail et lutter contre mon début d'alzheimer, mais ça commençait à devenir une solution trop chère. Je vais donc consigner mes expériences par écrit sur cette story, comme disent les jeunes, au moins je ne le paumerai pas.
 

TEST My Memory of Us : Ghetto aux fraises

par miniblob,
L'automne a enfin repris ses droits en recouvrant nos existences de son habituel manteau grisâtre. C'est le moment idéal pour se calfeutrer chez soi et pour se plonger dans un jeu capable de nous redonner le moral. Pas de doute, rien de tel qu'une aventure en blanc, noir et rouge balançant des enfants dans l'enfer du ghetto de Varsovie pour retrouver joyeusement le sourire.
LIRE LA SUITE

ITW Maximilian Arocena compose l'ode là du réel

par billou95,
Ce n’est pas une défaillance de votre téléviseur. N’essayez donc pas de régler l’image. Il maîtrise, à présent, toute retransmission. Il contrôle les horizontales et les verticales. Après une plongée dans un univers à mille lieues de notre réalité dans 0°N 0°W (testé par mes soins ici), Maximilian Arocena aka. Colorfiction nous revient avec l'énigmatique Ode to a Moon, un trip horrifique sur fond de fête des récoltes qui tourne mal, le tout sans jumpscares et inspiré de faits réels. Le titre conserve l'esthétique "poignée de polygones jetés dans la scène" caractéristique de ses productions, tout en y ajoutant un petit effet VHS cradingue. Nous avons profité de l'annonce du jeu pour faire le point sur l'année écoulée et lui poser quelques questions sur son nouveau projet.

TEST Timespinner : L'ennui des temps

par billou95,
"Et allez, un metroidvania de plus" pourriez-vous nous souffler à la lecture de ce qui suit et vous auriez bien raison. Mais pour le coup, celui-là est un clin d'oeil appuyé aux origines d'un genre pour le moins galvaudé aujourd'hui. Pourtant, son auteur ne fait nulle part mention de Castlevania: Symphony of the Night (SOTN) sur la page Kickstarter du projet initié en 2014. Etonnant lorsqu'il s'avère repomper pas mal de caractéristiques de l'épisode fondateur d'Igarashi. Cela suffit-il à en faire un bon jeu ?
LIRE LA SUITE

TEST My Brother Rabbit : soigner une sœur brisée

par miniblob,
N'en déplaise aux marins, les lapins sont des animaux extraordinaires. Ces petites bestioles peuvent aussi bien nous inonder d’œufs en chocolat que nous ouvrir la porte du pays des merveilles ou piler du mochi sur la Lune. Mieux que ça, comme nous le prouve My Brother Rabbit, ils sont prêts à remuer ciel et terre pour venir en aide à leur petite sœur, même quand cette dernière est aussi réactive qu'une plante verte.
LIRE LA SUITE

TEST Forza Horizon 4 : Solstices des thés

par billou95,
Pour sa quatrième édition, et après avoir foulé le Great Sandy Desert australien, le festival Horizon revient sur le vieux continent et installe son camp de base dans le nord de l'Angleterre. La formule du jeu de course "à la cool" de Playground Games fait donc une halte à deux pas du studio, aussi on s'attendait à une fidélité dans les environnements visités mais on espérait surtout le retour à quelque chose de plus dans le ton des deux premiers épisodes.
 
LIRE LA SUITE

PREVIEW Call of Cthulhu, dernier appel

par Nicaulas,
On a déjà mentionné pas mal de fois en ces pages le Call of Cthulhu de Cyanide et Focus, adaptation du jeu de rôle de Chaosium. Il faut dire que le projet a beaucoup bougé depuis 2014, passant de Frogwares à Cyanide en 2016, étant repoussé plusieurs fois, suscitant l'inquiétude car n'étant jamais jouable aux présentations presse (y compris au dernier E3). Mais le bout du tunnel se rapproche : prévu pour le 30 octobre, le jeu s'est enfin offert à nos paluches sous la forme d'une démo presse "de rattrapage" (elle était jouable à la Gamescom).
LIRE LA SUITE

TEST The Gardens Between : L'entregent du jardin

par miniblob,
L'amour à sens unique ne fait plus vraiment recette dans les scénarios de jeux vidéo. Il faut dire qu'aller sauver les miches de sa rombière dans le fol espoir d'y glisser son power-up, ce n'est pas très #MeToo-compatible. On a désormais l'occasion d'explorer un plus large spectre de sentiments, et on s'en félicite. C'est ainsi que le dernier titre du studio The Voxel Agents, The Gardens Between, nous dépeint une de ces amitiés franches et sincères qui marquent à tout jamais l'enfance.
LIRE LA SUITE

ARTICLE EGX 2018 : Toutes nos previews

par miniblob & billou95,
Alors qu'une bonne partie de la presse spécialisée jeux vidéo se gavait de tonkatsu abondamment arrosé d'umeshu, Factornews envoyait un reporter de l'extrême à Birmingham où se tenait la semaine dernière l'édition 2018 de l'EGX. C'est un salon qui ne fait pas forcément beaucoup de bruit mais il rassemble une myriade de petits indépendants qui ont de chouettes choses à montrer. Notre reporter en question, billou95 à qui vous avez déjà eu l'occasion de souhaiter la bienvenue, s'est donc retroussé les manches pour nous faire découvrir des tas de titres à venir injustement méconnus.

ARTICLE ​EGX 2018 : Premiers restes du salon

par billou95,
Avec 265 jeux jouables cette année à l'EGX, il a fallu faire un choix. On avait vraiment envie de vous parler de plein de choses mais certains rendez-vous ne nous ont pas permis pas d'écrire une preview à cause d'une démo trop courte ou encore ont été avorté suite à des problèmes techniques. Malgré tout, on souhaitait absolument évoquer les titres ci-dessous.

ARTICLE EGX 2018 : Premier speed dating dans Small Talk

par billou95,
Il enchaîne les sélections dans les festivals indépendants du monde entier et entame une tournée européenne avec l'EGX avant de se montrer à Paris à l'IndieCade Europe, Small Talk était définitivement un des immanquables de la Leftfield Collection. Nous avons pu jouer les pique-assiette dans son univers pendant une petite demi-heure et ça valait vraiment le détour.
LIRE LA SUITE

ARTICLE ​EGX 2018 : Premières traductions approximatives dans Heaven's Vault

par billou95,
Annoncé lors de la GDC en février, le nouveau projet d'Inkle était lui aussi jouable sur le salon et il nous tardait de pouvoir poser nos mimines dessus. Faut dire qu'avec des ambitions comme les siennes, soit on le rappelle de nous faire carrément déchiffrer un langage extra-terrestre et vu le pédigrée du studio en matière de narration (80 Days, Sorcery!), difficile de bouder cette prise en main.
LIRE LA SUITE

ARTICLE EGX 2018 : Premières cultures de pizzas en pots dans HoloFist

par billou95,
Encore un projet qui sort un peu de nulle part et fait sa première apparition publique sur le salon EGX : HoloFist bouffe un peu à tous les râteliers, tapant dans l'hommage aux Tamagotchis de notre enfance et en cherchant bien à Stardew Valley, le jeu propose également un système de cartes à collectionner. Bref, le genre de mélange qui semble un peu trop présomptueux pour une toute petite équipe. On est allés vérifier si l'ensemble tient la route.
LIRE LA SUITE
 Decembre 
 2018 
L
M
M
J
V
S
D
 
 
 
 
 
1
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 
 
 
Rechercher sur Factornews