Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.

Un Rédacteur Factornews vous demande :

Dying Light 2 Stay Patient, l'extension Bloody Ties est attendue pour le 10 novembre dorénavant

ACTU par Buck Rogers,
Vous attendiez la grosse extension de Dying Light 2 Stay Human pour septembre ? Ou octobre peut-être ? Et bien malheureusement vous étiez dans l'erreur, Bloody Ties est dorénavant attendu pour le 10 novembre 2022 sur PC, Xbox Series, PS5, Xbox One et PS4, si tout va bien. Le DLC va avoir besoin de plus de temps, et on lui laisse volontiers.

De toute façon, Techland continue de rajouter du contenu gratuit, et après le Chapter 1: In the Footsteps of a Nightrunner le développeur polonais a mis très récemment à disposition le Chapter 2: A Huntress and a Hag. Les deux chapitres sont disponibles en même temps et donnent accès à deux agents, de nouvelles missions, de nouveaux ennemis, de nouvelles primes et de nouvelles armes. Ça devrait suffire pour patienter. Ou pas.
LIRE LA SUITE

Slime Rancher 2 est en accès anticipé

ACTU par Buck Rogers,
Après une entrée en accès anticipé début 2016, Slime Rancher était finalement sorti à la mi-2017 et avait rencontré un franc succès auprès des joueurs avec des retours extrêmement positifs. Le concept était assez simple : vous étiez Beatrix Lebeau sur la planète Far Far Ouest, un monde ouvert, et vous étiez éleveuse de slimes. Oui, parfois on est obligé de faire dans l'alimentaire. Mais mine de rien on pouvait construire son ranch pour élever, nourrir et faire se reproduire nos adorables organismes vivants gélatineux. Le jeu mettait aussi pas mal l'accent sur l'aspect économique et l'exploration, qui sont une condition sine qua non dorénavant dans le monde vidéoludique pour obtenir des upgrades, ou divers items.

Mais une si belle aventure ne pouvait se terminer ainsi et, comme son grand frère, sa suite Slime Rancher 2 est arrivée depuis le 22 septembre 2022 en accès anticipé sur Steam et l'Epic Game Store. Ricardo vous avait même annoncé son arrivée dans le Xbox Game Pass sur Xbox Series et PC pour cette même date. Le principe restera le même, on incarnera toujours Beatrix Lebeau qui ayant toujours cette passion atypique pour les slimes se rendra sur l'île arc-en-ciel, et reprendra les codes de son aîné avec de l'exploration, de la construction, de l'élevage, de la gestion etc. avec de nouvelles fonctionnalités et un gameplay légèrement révisé. Vous avez même le droit à une bande-annonce pour le même prix.
LIRE LA SUITE

Bonelab arrive

ACTU par Zaza le Nounours,
On ne s'attendait pas à le voir débarquer aussi rapidement, alors qu'il avait été annoncé il y a seulement quelques mois au milieu d'autres jeux prévus sur le Quest 2 : Bonelab, la suite de Boneworks, sera disponible dès la semaine prochaine. C'est ce que nous apprend cette longue vidéo de gameplay, en plus de nous rappeler que le jeu s'annonce encore plus fou que son prédécesseur, mais il sera toutefois à réserver à un public plutôt averti et avec déjà une bonne expérience de la VR car il n'est vraiment pas de tout repos. Enfin, si le jeu avait été annoncé parmi d'autres jeux à destination du Quest 2, ça n'en fait pas une exclusivité pour autant et il arrivera bien évidemment aussi sur Steam.
LIRE LA SUITE

Marvel's Spider-Man Remastered et Miles Morales, sont deux jeux bien singuliers

ACTU par Buck Rogers,
On ne va pas y aller par quatre chemins, la nouvelle du jour est que Sony nous gratifie d'un teaser pour la version PC de Marvel's Spider-Man: Miles Morales, et les pressés peuvent se rendre tout de suite à la fin de la news pour regarder les moins de trente secondes d'extraits du jeu. En dehors de l'aspect graphique, cela nous a aussi confirmé que la fenêtre de sortie annoncée lors du State of Play de début juin de cette année, est maintenue et que le titre est donc toujours attendu pour cet automne. On rappelle pour les retardataires qu'il s'agit à la base d'un jeu sorti fin 2020 sur PS4 et PS5, billou avait même fait un test où il en ressortait énormément de positif, et c'est vrai que le titre est prenant et très efficace. Il le sera d'autant plus bientôt sur de grosses configurations.
LIRE LA SUITE

Casques VR : PICOmes a new challenger

ACTU par Zaza le Nounours,
À quelques jours de l'annonce par Meta du Quest Pro, ou quel que soit son nom définitif, le chinois PICO (appartenant à ByteDance, la boite coupable de TikTok - les réseaux sociaux semblent vraiment beaucoup aimer la réalité vituelle) a présenté hier son nouveau casque VR autonome, le PICO 4. Celui-ci compte venir chasser sur les terres du Quest 2, mais il ne se contente pas d'être une bête copie au rabais et arrive avec quelques raffinements.

Tout de blanc vêtu, avec une (fausse) visière noire en façade, le casque nous promet un confort bien supérieur à celui du Quest 2 avec une meilleure répartition du poids : la batterie se trouve dans le serre-tête à l'arrière, et la partie avant du casque est donc beaucoup plus légère et moins proéminente. L'emploi de lentilles de type "pancake" plutôt que les lentilles de fresnel, permet également de gratter quelques mm d'épaisseur. Pour ce qui est de la résolution, on a droit à du 2160x2160 par oeil, donc une amélioration sensible par rapport au Quest 2 (1920x1832). En revanche, il faut se contenter d'un taux de rafraichissement relativement modeste de 72 ou 90 Hz, et de dalles LCD, donc sûrement très loin de ce que proposeront les dalles OLED HDR du PSVR2. Bon point tout de même : on pourra ajuster l'écart entre les écrans, de 62 à 72 mm. Enfin, un mode passthrough sera évidemment présent mais contrairement à la concurrence il utilisera une unique caméra en couleurs : on va enfin pouvoir oublier cette sensation d'avoir le nez collé à une vieille télé en noir et blanc.

Pour faire bouger tout ça, PICO utilise le même vieillissant Snapdragon XR2 que le Quest 2, associé à 8 Go de RAM. On sait donc à quoi s'attendre niveau performances. Les manettes sont elles aussi extrèmement classiques dans la disposition des sticks et boutons et ressemblent beaucoup à celles du Quest 2 : seuls les arceaux sont un peu plus grands, pour parait-il améliorer leur suivi. 

Niveau jeux et applications, PICO promet plus d'une centaine de titres dont quelques poids lourds de la VR comme Walking Dead: Saints & Sinners Chapter 2, décidément partout, ou même Just Dance. PICO semble également beaucoup miser sur le sport et les applis de fitness en VR, et vendra même des capteurs à se fixer aux jambes. Ce qui nous intéresse le plus toutefois reste la compatibilité du casque avec la VR sur PC, et ça tombe bien, le PICO 4 la supportera nativement puisqu'il suffira de relier le casque au PC (en wi-fi via le routeur ou en collant un petit dongle USB sur votre PC) : à vous les joies des jeux VR sans fil et pas bridés à cause d'un petit SoC souffreteux. Toutefois, les premiers retours de certaines personnes possédant déjà le casque parlent d'une expérience pas vraiment au top donc il faudra attendre des tests avec une version définitive du produit pour savoir ce qu'il en est. Ceux-ci ne devraient pas tarder à arriver puisque le casque sera mis en vente, notamment en France, dès le 18 octobre. Deux modèles seront proposés : un à 429€ avec 128 Go de stockage, et un à 499€ avec 256 Go. 

Humble Bramble

ACTU par Laurent,
Bramble est le deuxième jeu de DimFrosts Studio, et si vous vous demandez quel était le premier, il s'agissait de The Writer and his daughter, un petit jeu VR sorti en 2017. Ce qui laisse à penser que ça fait 5 ans que ce modeste jeu horrifique reprenant des contes scandinaves est en gestation. Si je vous en parle, c'est parce que son style particulier ne peut laisser indifférent : mélange de Ghibli et des Contes de Grim, le rendu navigue entre l'organique et la patte à modeler, entre Samorost et Inside, et donne parfois à la 3D une dimension presque palpable.

Bref, un titre qui donne envie de voir à quoi il ressemblera en 2023 pour sa sortie sur PC et consoles, en espèrant que les contrôles ne seront pas trop rigides pour qu'ils ne viennent pas gâcher la traversée de ces magnifiques environnements.
LIRE LA SUITE

Le coup du Menyr

ACTU par CBL,
Ces dernières années le jeu de rôle papier est devenu tendance avec des séries comme Critical Role. Puis la pandémie est arrivée et a créé un besoin : celui de jouer à distance. C'est possible de deux manières différentes: soit vous utilisez un système comme Fantasy Grounds ou Roll20 ou soit vous utilisez un jeu vidéo comme Neverwinter Nights ou Divinity : Original Sin 2.  Dans le premier cas, vous pouvez utiliser n'importe quel univers ou système de jeu mais l'immersion est un peu limitée avec des cartes en 2D et pas grand chose qui bouge à l'écran. Dans le second cas, les choses sont nettement plus vivantes mais créer sa propre campagne prend un temps fou et sortir des règles/de l'univers proposé encore plus.

Et s'il y avait un outil qui proposait la flexibilité de Roll20 et les graphismes d'un jeu vidéo récent ? C'est ce que tentent de faire les français de NOG Studio avec Menyr qui fait actuellement l'objet d'un Kickstarter. Avec Menyr, on construit la carte de sa campagne à l'aide d'outils manuels et procéduraux. Puis on ajoute ses chateaux, ses villes, des donjons et ses NPCs. Puis on choisit ses règles, on invite ses potes et on joue.

Menyr utilise l'Unreal Engine 5 et sera gratuit. Le jeu sera financé grâce à une boutique en ligne où tous les joueurs pourront vendre leurs créations : cartes, personnages, systèmes de jeux, campagnes... ce qui est aussi le modèle économique de Roll20. Il y aura aussi des accessoires cosmétiques et des serveurs privés payants. Menyr a largement explosé son Kickstarter avec près de $300 000 récoltés sur les 44 000 demandés. Si NOG Studio nous lit, on a un conseil pour eux : utilisez une partie du pognon pour discuter avec Paizo (Pathfinder) ou Wizards Of The Coast (D&D). Ce serait du suicide de se lancer sur le marché US sans avoir les règles officielles d'un de ces jeux dans Menyr.
LIRE LA SUITE

Le développement du remake de Splinter Cell est toujours bien en selle

ACTU par Buck Rogers,
Fin décembre 2021, un peu comme un cadeau de Noël reçu en avance, on avait appris que le premier épisode de la Saga Tom Clancy's Splinter Cell allait avoir le droit à son remake. Pour rappel, les trois premiers épisodes sont cultes maintenant, mais la franchise sans être devenue décevante, avait pris petit à petit un virage "jeu d'action" assumé que les fans de la première heure avaient toujours eu du mal à digérer. Le fait pour Ubisoft de se replonger dans l'opus originel avait ainsi d'autant plus de sens pour les joueurs.
LIRE LA SUITE

Saints Row : un lancement en demi-teinte loin d'être rentabilisé

ACTU par Buck Rogers,
Avec des retours de la presse spécialisée entre 64 et 66 pourcents en moyenne et des joueurs qui ne l'ont franchement pas plébiscité, le "reboot" de Saints Row a comme un arrière-goût d’échec. Même le PDG d’Embracer Group Lars Wingefors, lorsqu'il s'est adressé à l’assemblée générale des actionnaires, a eu du mal à cacher sa déception. Il a bien conscience des avis partagés, a glissé à demi-mot qu'il faudra un peu de temps au titre pour qu'il soit rentabilisé, et a laissé ainsi entendre aux actionnaires qu'ils ne devaient pas s'attendre d'après lui à un gros retour sur investissement.

Pourtant, le titre qui était sorti un 23, était quand même arrivé à se hisser deuxième des ventes vidéoludiques européennes du mois d'aôut, soit en 8 jours seulement, mais après un certain…Grand Theft Auto V ! Et c'est là où le bât blesse, c'est qu'un jeu de 2022 n'arrive pas à défaire un titre de 2013 au niveau des ventes comme celui de la qualité. En dehors de la technique qui avait clairement une génération de retard (mais c'est un classique dans la saga), le jeu est sorti truffé de bugs ; visuels, de scripts, etc. et même sur le launcher de l'Epic Game Store pour la version PC. Parfois même le fait de passer par le Menu Principal n'y changeait rien, il valait mieux redémarrer le jeu
LIRE LA SUITE

FAITH: The Unholy Trinity arrive enfin

ACTU par Zaza le Nounours,
George Michael va finalement pouvoir reposer en paix : après des années à l'attendre et à devoir se contenter d'un vague "SOON" en guise de date de sortie comme à peu près tous les jeux édités par New Blood Interactive, le FAITH: The Unholy Trinity de Airdorf Games va enfin arriver pour de bon, et ce pas plus tard que le 21 octobre. Pour ceux qui découvrent, il s'agit de jeux d'aventure baignant dans une ambiance satanique dans lesquels on incarne un jeune prêtre qui va devoir repousser des démons à grands coups de crucifix. L'esthétique est bien évidemment complètement rétro avec des graphismes aux énormes pixels et aux couleurs qui se comptent sur les doigts d'une main après un accident de tronçonneuse (mais avec des cutscenes rotoscopées avec amour) et des voix générées par une synthèse vocale bien crado. Les deux premiers chapitres sont disponibles gratuitement via la démo du jeu, et le troisième arrivera donc dans cette compilation dont on ignore encore le prix.
LIRE LA SUITE
Rechercher sur Factornews