Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Le dernier film que vous avez regardé²
ptitbgaz
Membre Factor
Membre 1656 msgs
Le pitch de GTB est parfait, à ceci près que j'ajouterais qu'elle y rejoint sa sœur.
 
choo.t
Saint rââle
Redac 3049 msgs

Enola Holmes :
C'est…standard ? Sans-surprise ? Lisse ?
Ça se regarde et ce n'est pas particulièrement désagréable, mais ça donne surtout envie d'en faire un sujet de thèse : Le conformisme de l'anti-conformisme : Panorama du cinéma Young Adult.
 
BeatKitano
Bite qui tanne haut
Membre 5377 msgs
choo.t a écrit :
Enola Holmes :
C'est…standard ? Sans-surprise ? Lisse ?
Ça se regarde et ce n'est pas particulièrement désagréable, mais ça donne surtout envie d'en faire un sujet de thèse : Le conformisme de l'anti-conformisme : Panorama du cinéma Young Adult.


J'ai vu l'affiche je me suis dit "tiens encore un film qui surfe sur la vague feminisation des figures connues (genre Van Helsing, Ghost Busters)... que des trucs sans ames ou on a fait un genderswap parce que ça vend.
C'est ça ou je lui laisse une chance ?

En tout cas c'est un peu triste cette mode du "féminisme spinoff" (ben oui les persos sont tellement bien écrit qu'on dirait des sous-oeuvre avec des perso secondaire dont tout le monde se fout)
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 5584 msgs
BeatKitano a écrit :
choo.t a écrit :
Enola Holmes :
C'est…standard ? Sans-surprise ? Lisse ?
Ça se regarde et ce n'est pas particulièrement désagréable, mais ça donne surtout envie d'en faire un sujet de thèse : Le conformisme de l'anti-conformisme : Panorama du cinéma Young Adult.


J'ai vu l'affiche je me suis dit "tiens encore un film qui surfe sur la vague feminisation des figures connues (genre Van Helsing, Ghost Busters)... que des trucs sans ames ou on a fait un genderswap parce que ça vend.
C'est ça ou je lui laisse une chance ?

En tout cas c'est un peu triste cette mode du "féminisme spinoff" (ben oui les persos sont tellement bien écrit qu'on dirait des sous-oeuvre avec des perso secondaire dont tout le monde se fout)


J'ai regardé les 20 premières minutes en faisant ma gym, c'est presque ça. Ça n'est pas un genderswap, Sherlock Holmes existe dans ce film en tant que personnage masculin, mais c'est bien du marketing féministe de quota. C'est tout simplement anachronique, le traitement est caricatural et léger.
Mais ça n'est pas un film, à mettre du côté des telefilms de noel sur m6, moi ça me va, je le mets en fond, avec windows on top, pendant que je fais du zbrush, de la gym où je ne sais quelle autre truc.

Par contre il faudrait me payer pour le regarder sans rien faire d'autre en même temps, genre une tortue ninja neca, un truc dans le genre, on me la donne, et là je veux bien le regarder.
 
choo.t
Saint rââle
Redac 3049 msgs
@BeatKitano : C'est basé sur de la littérature jeunesse pour meuf, qui réutilise un IP tombée dans le public histoire de se vendre (la même autrice avait fait la même avec Robin de bois), ça me parait un poil moins cynique qu'un simple genderswap, mais à peine.

Le vertueux a écrit :
Mais ça n'est pas un film, à mettre du côté des telefilms de noel sur m6, moi ça me va, je le mets en fond, avec windows on top, pendant que je fais du zbrush, de la gym où je ne sais quelle autre truc.

Oui, niveau écriture et réal on est sur du Scooby-Doo, ça fait un fond sonore en pissant du code.
 
CBL
L.A.mming
Admin 16296 msgs
Spoiler alert : vous avez 20 ans de trop pour être la cible du film :)
 
GTB
Membre Factor
Membre 1878 msgs
Enola Holmes est assez honnête dans son genre. Le réal fait des efforts sur la mise en forme (mais il aurait dû foutre la paix au 4ème mur) et sur un sous-texte moins lourdeau que le féminisme de surface histoire de masquer un peu que c'est une adaptation de livre jeunesse. Mais ça vise bien évidemment un jeune public. Un peu l'équivalent du Secret de la Pyramide de notre époque qui fait le taff.

Sur Netflix, concernant Holmes privilégiez Mr Holmes avec Ian Mckellen.
 
choo.t
Saint rââle
Redac 3049 msgs

I'm Thinking of Ending Things :
Je continue à rebondir d’un extrême à l’autre du spectre artistique et qualitatif disponible sur Netflix, cette fois-ci c’est du Charlie Kaufman, probablement son plus perché. Difficile d’en parler sans déverser tout le champ lexical de l’étrange et s’étaler dans le post, alors je laisse simplement le trailer parler à ma place.
 
GTB
Membre Factor
Membre 1878 msgs
Film indubitablement imparfait, mais fascinant. Et oui, Netflix qui tire dans tous les sens, laisse les auteurs en roue libre ça débouche sur des choses très hétéroclites, dont ce genre d'ovni; et c'est pas pour me déplaire.
 
ptitbgaz
Membre Factor
Membre 1656 msgs


Puisqu'on parle des arrivées sur Netflix, j'arrive de mon côté avec Good Time des frangins Safdie, qui ont réalisé dernièrement Uncut Gems justement pour Netflix. C'est leur film précédent et c'est de la même trempe, avec toujours ce côté naturaliste et des gars en galère qui essaient qui essaient juste de s'en sortir comme ils peuvent, dans une grosse fuite en avant.
Mais là, plutôt que le quartier juif, on touche les bas fonds de New York et deux frangins marginaux dont l'un est attardé et l'autre un magouilleur (Robert Pattinson, très bon). La BO électro-psyché-hypnotique est assez terrible.

Pas sans quelques défauts mais singulier et accrocheur.
 
GTB
Membre Factor
Membre 1878 msgs
Yep, c'est du bon ces 2 films. Par contre Uncut Gems n'a pas été fait pour Netflix. C'est un film A24 dont Netflix s'est chargé de la distribution internationale.

J'en profite pour souligner tout le bien que je pense de A24, gardez leurs films à l’œil. Quelques exemples:
- Uncut Gems et Good Time (sur Netflix)
- The Lighthouse
- Midsommar et Hereditary
- Under The Silver Lake
- Mid 90's
- First Reformed (vient d'arriver sur Netflix, je le répète)
- Swiss Army Man (sur Netflix)
- Green Room
- The VVitch (vient de sortir du catalogue Netflix malheureusement)
- Room
- Ex Machina
- A Most Violent Year
- Under The Skin
- The Rover
- Enemy (dispo sur Netflix)

Et prochainement j'attends leur Green Knight (teaser) de Lowery.
 
Yolteotl
Petit pawné - mâle alpha
Membre 1580 msgs
Pour le détail, Good time est aussi un film A24 :)

Dans ta liste tu peux aussi ajouter Waves, First Cow, The last black man in San Francisco, While we're young, et Eighth grade
 
GTB
Membre Factor
Membre 1878 msgs
His House de Remi Weekes, sur Netflix. Un film de genre sur les réfugiés c'est pas courant. Et pour son premier film Weekes a plutôt bien réussi son coup. Jetez-y un oeil :).
 
choo.t
Saint rââle
Redac 3049 msgs
6 Underground :
J'ai cliqué à cause de Ryan Reynolds, mais c'est une des rare film que j'ai rage-quit au bout de 20' : C'est de la merde fait sans le moindre talent, rien, que dalle, nada.
 
BeatKitano
Bite qui tanne haut
Membre 5377 msgs
choo.t a écrit :
6 Underground :
J'ai cliqué à cause de Ryan Reynolds, mais c'est une des rare film que j'ai rage-quit au bout de 20' : C'est de la merde fait sans le moindre talent, rien, que dalle, nada.


Je pense qu'absolument toute la production, des responsable studio au perchiste en avaient rien a cirer de ce film. Ça sent tellement le osef que même un gamin de 5 ans le renifle. Du coup vu que tu adoré je te conseille aussi "The Old Guard", passionnant dans le genre.
 
CBL
L.A.mming
Admin 16296 msgs
J'ai enfin vu Tenet. Vu, pas forcément compris. Enfin une bonne partie mais c'est difficile à suivre parfois. Et j'avais un peu bu. Mais j'avais deviné pas mal de choses on est d'accord que Neil c'est le fils de Kat ??. C'est excellent à certains moments et très décevant à d'autres. Le méchant c'est le stéréotype parfait du méchant russe. Et pitiez trouvez au moins une fois un russe pour le faire. Et ils auraient du couper 30 bonnes minutes. C'est clairement pas le meilleur Nolan mais on a envie de le revoir au moins une deuxième fois.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 5584 msgs
Tenet
Ce fut une épreuve pour ma compagne et moi. La structure narrative est trop complexe couplée à des codes de films d'espionnages et de braquage difficiles à suivre en temps normal, le tout accentué par un concept de science fiction que l'on appréhende difficilement, à la fois intellectuellement et visuellement.
Les dialogues sont hachés, dans un style télégraphique, rapides, sans pause, sans faire preuve de pédagogie pour rappeler les différents enjeux, sans qu'on puisse digérer vraiment les informations, sans poser une ambiance, alourdie par une musique à la fois lourde et sans couleur.

Le casting du personnage principal est incompréhensible, comment un amateur a t-il pu avoir le rôle ? Le type a encore moins d'expressions sur le visage que Chuck Norris, il récite son texte tout le long, il fait vraiment tâche à côté des autres. Il n'est pas totalement antipathique, mais il est vraiment mauvais acteur, peut être à cause de son rôle, peut être volontairement peu développé.

Je n'ai pas compris non plus l'arc entre la blonde et le héros.


Mais de toute manière en tant qu'objet cinématographique, ça n'est pas très stimulant, c'est froid, limite robotique, pas très bien mis en scène, une musique sans âme trop forte.
Il aurait mieux valu en faire un roman, prendre son temps pour y décrire les concepts, les noms des personnages, leurs fonctions, les antagonistes, éviter les scènes d'action pas franchement fun à regarder.
Ça me fait penser à certaines œuvres de Kdick, avec des concepts intéressants mais une histoire pas très passionnante.

Moi j'ai clairement pas envie de le revoir, c'est un peu comme faire un puzzle 10000 pièces d'un paysage de flamant rose, c'est complexe, mais c'est quand même un peu chiant.

J'ai vu aussi will smith contre will smith

Une pure daube ! Incroyable de faire ça. Mention spéciale aux FX foireux quand young Will smith fait de la mobylette, le perso a un casque, donc on ne voit pas sa tête, il n'y avait donc aucune raison d'utiliser un personnage en CG pour ces scènes. Utilisez des vrais cascadeurs bon sang !
On peut encore pardonner que le young will smith ne soit pas parfaitement bien intégré, on n'a pas encore la techno pour ça, ils ont fait ce qu'ils ont pu, mais sur la mobylette c'est impardonnable.
Il y a un gros soucis de crédibilité des animations, de la physique et du poids dans l'industrie des fx actuellement.

En tout cas tout le concept du film est inintéressant, ça ne servait à rien de raconter cette histoire.

Thor ragnararok

Bah c'était rigolo, peut être que j'aurais pu le regarder sans rien faire d'autre en même temps avec le recul, je ne sais pas. C'est clairement pas un grand film mais des pointes d'humour m'ont diverti.
Par contre dès qu'il y a des scènes d'action c'est l'ennui assuré, hop je retourne sur mon écran principal le temps que ça se passe. Globalement les Marvel sont terriblement ennuyeux dès que ça bouge.
 
GTB
Membre Factor
Membre 1878 msgs
Tenet c'est vraiment pas bon. Et pourtant je suis très client de Nolan. C'est un scénar au fond très bateau et simple. Nolan le rend cryptique de part sa façon de l'exposer et de le monter (les 20 premières minutes sont vraiment pénible question montage d'ailleurs). Concernant le high-concept du film, rapidement on te dit de ne pas chercher à comprendre (et dès que tu fouilles tu te rend compte que pas mal de choses s'effondrent).

Bref, il y a beaucoup a en dire; mais je résumerai ça à 1) on se fout des personnages 2) on se fout des enjeux 3) on était en droit d'attendre mieux en terme de mise en scène et spectacle avec ce high-concept.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 5584 msgs
Soul



Les gars ont suivi à la lettre les recommandations d'Edwin Catmull et de Joseph Campbell pour l'écriture d'un scénario.

Les thématiques sont intéressantes, on parle ici de l'âme, de l'existence, de la mort, et surtout du but de la vie. J'ai reconnu dans certains personnages avec leur obsessions des gens qui me sont proches. La manière dont c'est amené m'a plus saisi que les téléfilms m6 qui traitent du même sujet(en général des experts comptables qui ne font que travailler et oublient alors de "vivre"), le fait que ça soit un passionné pour un art que tout le monde considère conne sain et non pas un gars qui fait un travail qui parait totalement vain rend la chose différente.

L'anthropomorphisme y est amusant, beaucoup plus que dans vice et versa où les personnages étaient peu originaux et pas très attachants. Ici il y a bien quelques persos qui m'ont plu.

La direction artistique est classique, le monde de l'au delà est un peu fade, c'est probablement fait exprès, mais je me demande s'ils n'auraient pas pu faire ça autrement.

La photographie dans le monde réel m'a parfois gêné avec un rendu souvent photoréaliste. Je trouve que ce rendu ne permet pas d'apprécier le design cartoon des personnages et en même temps c'est impressionnant. Je suis mitigé, je ne sais pas quoi en penser.
Je dirais juste que ça ne vaut pas un Miyazaki esthétiquement, ça n'est pas la bouffé d'air frais que le studio Ghibli était capable de provoquer juste sur un mattepainting d'un paysage.
Totoro a beau avoir un scénario simpliste avec des thématiques peu développées, ça reste une claque sensorielle que les pixar n'ont jamais été capable d'égaler. Ce qui a l'effet de générer des émotions paradoxalement plus profondes alors même qu'intellectuellement c'est encore plus simple que ce Soul.


Le message de l'auteur est assez naif. Perso quand je vais chercher le courrier et que je me pèle les coucouilles, je ne suis pas en train de me dire que la nature est magnifique et qu'elle mérite qu'on la contemple. Je pense plutôt à terraformation et à l'incompétence de l'architecte de l'Univers. Quand je fais un caca mou et que je dois utiliser une tonne de papier toilette, je ne me dis pas que je suis en train de profiter de chaque instant de la vie.
C'est le second bémol du film, le message de l'auteur est trop simpliste.

Mais bon, c'était sympa, après le fadasse inside out et l'énorme étron de donjons et dragons, Onward, les loosers/nerds/geek/big bang theory héroiques, y a quand même du mieux.
 
hohun
Membre Factor
Redac 5498 msgs
CBL a écrit :
Spoiler alert : vous avez 20 ans de trop pour être la cible du film :)


Avec quelques mois de retard, je reviens sur cette déclaration concernant Enola Holmes. C'est un film pour ados, certes, mais il y a quelque chose d'intrinsèquement bizarre : on navigue entre niaiserie, feel-good, quatrième mur quirky d'un côté et tentatives de meurtres de sang froid et discours anti-oppressif de l'autre, et parfois d'une minute à l'autre. Le film n'est pas très bien écrit dans l'absolu, avec un ton bancal, et le fait que ce soit pour les ados n'y change pas grand chose.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews