Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.

Un Rédacteur Factornews vous demande :

Forums

Le dernier film que vous avez regardé²
hohun
Membre Factor
Redac 5740 msgs
Anglemort a écrit :

L'exotisme, le méchant mégalo, la base secrète (russe en plus, putain) il serait temps de varier un peu. J'adorerais que les prochains films retrouvent un côté espionnage (un peu plus) réaliste, sans fin du monde imminente comme ça avait été amorcé par Casino Royale.


Absolument d'accord. J'espère sincèrement que c'était un film-hommage et que la saga repartira sur des bases plus "réalistes". Rien ne vaut la tension de Casino Royale, qui au final était un bon film d'espionnage avec une surcouche de James Bond, pas l'inverse.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 6190 msgs
-Svaha
Un prêtre a pour mission d'enquêter sur divers groupes qui déviraient des codes, ceci afin d'éviter l'émergence de sectes.
Un groupe rattaché au bouddhisme attire son attention.

- Forgotten
Une famille emménage dans une nouvelle ville, il se passe un truc. ^^

2 films coréens sympathiques, on n'y repensera pas des jours et des jours mais c'est divertissant.
Je les conseille car au final on n'entend absolument pas parlé de ces films alors qu'ils sont très bons. C'est autre chose que8 rue de l'humanité qui est pourtant en tête des propositions netflix.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 6190 msgs
Au taf, pour faire du teambuilding, nous avons été voir Venom.

Le film en lui même était nul, donc je suis content de ne pas avoir gâché un bon film en le voyant dans les conditions pourries qu'offrent les salles de cinéma.
C'était tellement nase que nous n'en avons presque pas parlé ensuite, tu parles d'un moment de partage !
C'est un film de merde, pire que le dernier spiderman qui n'était déjà pas brillant.

Le film aurait probablement pu être un peu moins soporifique s'il avait été gore, mais là y a pas une goutte de sang, c'est pour les petits enfants, 6/12 ans max.

La honte d'aimer ce genre de films, ne le dites pas si vous êtes dans ce cas là, cachez le.
 
Big Apple
Membre Factor
Membre 1131 msgs
Le peuple loup Dessin animé très inspirant, un graphisme pseudo-enfantin/rétro (comme pouvait l'être dans le monde du jeu vidéo Yoshi's Island et plus récemment Cuphead) qui cache en réalité une maîtrise parfaite de la narration et une thématique qui rappelle férocement Princesse Mononoké. L'animation est particulièrement bien travaillée dans les moments où le spectateur "entre" dans l'esprit du loup tout en donnant cette impression permanente d'un graphisme fait à la main sans l'aide des CG. Par ailleurs, le travail sur l'ambiance sonore est génial.
 
hohun
Membre Factor
Redac 5740 msgs
Le vertueux a écrit :
Au taf, pour faire du teambuilding, nous avons été voir Venom.

La honte d'aimer ce genre de films, ne le dites pas si vous êtes dans ce cas là, cachez le.


Ah ben tiens, à ce sujet, j'ai vu Black Widow la semaine dernière, pour l'instant il remporte facilement la palme du Marvel le plus chiant. Ce qui est con parce que normalement, le truc qui sauve les Marvel, c'est qu'ils ne sont pas chiants.

Les derniers Spider-Man, je comprends pas l'engouement, la critique les encense alors qu'ils sont con-con et un peu faiblards niveau script, à mon sens.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 6190 msgs
En fait si, les marvel sont un peu chiants dans le sens soporifique car les scènes d'actions sont peu spectaculaires. Trop fake, pas assez violent, pas assez gore, pas assez dramatique.
Et évidemment le reste ne suit pas.

Les derniers films spiderman sont daubés, c'est pour les enfants, ça ne vaut pas grand chose.
À mettre en fond en faisant autre chose en même temps, ça ne mérite pas plus d'attention.
 
hohun
Membre Factor
Redac 5740 msgs
Ouais mais comme je suis meilleur public que toi, les Marvel de d'habitude me satisfont en termes d'action bovine et de réparties sympatoches :) J'en ressors pas grandi mais c'est agréable.

Bon ça ne vaut pas un bon vieux Schwarzie certes. Plus je vois des Marvel, plus j'ai envie de me remettre Last Action Hero ou Commando.
 
Yolteotl
Petit pawné - mâle alpha
Membre 1583 msgs


Nine Days

Mon film de l'année, à voir absolument. Thématique similaire à Soul de Pixar mais traité de manière mature et intelligente. Des petites trouvailles ici et là totalement géniale comme la scène du vélo qui me mets une larme à l'oeil à chaque fois.

C'est rare de voir des films comme ça.

Trailer
 
Arsh
Membre Factor
Membre 638 msgs
Dune
Comme quasiment tout le monde ici j'ai vraiment bien aimé. Donc je ne m'étendrai pas sur le sujet ça à déjà été dit et redit.

Venom 2
Bon, on va passer au suivant de la liste, j'ai vraiment pas envie d'être insultant. juste les deux gros points positif du film : il ne dure qu'une heure et demie et je n'ai pas payé ma place.

Last night in Soho
La (très) bonne surprise. Dernier film d'Edgar Wright, le film est un thriller fantastique se passant sur deux époques : la notre et les années 60 dans l'univers de la mode et de la nuit. L'esthétique est sublime, la musique se lie parfaitement aux images, les actrices sont excellentes... Seul le scénario est un peu trop "évident" et les twists n'ont pas beaucoup d'impact.

Les Eternels
Un bon marvel (voir un des meilleurs). Prenez le meilleurs du DCEU et du MCU, mélangez les 2 et vous obtenez les Eternels. Une photographie léchée, des personnages travaillés et pas manichéens, le coté Dieux/humains amené bien plus subtilement que le Superman VS Batman de Snyders. Les 2h30 sont passées assez facilement alors qu'il y a assez peu de scènes d'actions (très bien filmées d'ailleurs, sans cette putain de caméra épileptique)
 
Big Apple
Membre Factor
Membre 1131 msgs
Dune : Tout ça n'est que mon avis, je dis ça parce que les commentaires précédents vont tous plus ou moins dans le même sens.
Donc c'est selon moi trop long et trop contemplatif, quasi soporifique. Pourtant, les acteurs sont bons, en particulier le personnage principal, mais l'histoire est poussive et les dialogues sont un concentré de phrases qui se veulent philosophiques, certainement pour impressionner le grand public et les critiques.
La DA est pratiquement du copier-coller de Bladerunner 2049, c'est à dire des grands espaces jaunâtres avec les -incoming onomatopées- POOOOOOINNNN / AONNNNNN grandiloquents de Hans Zimmer.
Disons que si vous aimez Bladerunner 2049, vous allez aimer Dune.
Perso, c'est la dernière fois que je regarde du Denis Villeneuve.
 
ignatius
Membre Factor
Membre 829 msgs
Big Apple a écrit :
Dune : Tout ça n'est que mon avis, je dis ça parce que les commentaires précédents vont tous plus ou moins dans le même sens.
Donc c'est selon moi trop long et trop contemplatif, quasi soporifique. Pourtant, les acteurs sont bons, en particulier le personnage principal, mais l'histoire est poussive et les dialogues sont un concentré de phrases qui se veulent philosophiques, certainement pour impressionner le grand public et les critiques.
La DA est pratiquement du copier-coller de Bladerunner 2049, c'est à dire des grands espaces jaunâtres avec les -incoming onomatopées- POOOOOOINNNN / AONNNNNN grandiloquents de Hans Zimmer.
Disons que si vous aimez Bladerunner 2049, vous allez aimer Dune.
Perso, c'est la dernière fois que je regarde du Denis Villeneuve.


j'y mettrais des nuances mais au final j'en viendrais à dire que c'est de la merde. ça va me venir dans le désordre : tout le design est triste, Dame Jessica est toujours limit nervous breakdown, Paul passe de "je veux pas manger mes céréales" à "un combat contre un biker du désert méwé", les fremens des sortes de sons of anarchy avec des distilles tellement en plastocs de merde qui s'apprêtent à marcher dans le désert comme les monty Pythons et leurs silly walks. La musique ringarde.
L'épice, le nerf de la guerre, queue dalle, on aurait tellement aimé voir la guilde spatiale s'en servir, voir les mutations, mais non on la voit juste habiller habillé en pape à bocal voyageant dans des roombas géants. Je voulais pas voir des design à la Oblivion (le film). Etc...
J'aurais voulu voir une sorte de Lawrence d'Arabie SF et je n'y vois qu'un film vacance de Villeneuve au Maroc.
il pille dans les films de mon adolescence sans avoir une vision.

Même Ridley Scott grabataire avec ses films indigents scénaristiquement arrive à attraper quelque chose de plus avec Raised by the wolves par exemple, c'est pour dire.
En soit c'est pas si grave mais ça me vener quand même puisqu'il faudra attendre encore 20 ans au minimun pour avoir une bonne adaptation (ou pas)
:)
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 6190 msgs
Très difficile de vous donner tort, ignatius bonnes comparaisons, de la belle pédagogie.


Y peut être juste le délire de phrases qui se veulent philosophiques ? Me souviens pas de ça. Stalker le film ou ghost in the shell tendent clairement vers l'autosatisfaction de phrases alambiquées vides de sens, mais Dune de Villeneuve ?!
 
fwouedd
Mylène Farmer Coréen
Redac 5635 msgs
Perso, je trouve ça super. C'est un blockbuster, mais c'est un blockbuster qui parle de colonialisme et qui présente la religion comme un outil politique d'une efficacité incroyable.
C'est déjà plus que la majorité des blockbusters.

Comme son The Arrival qui parlait de la compréhension et des systèmes de communication, c'est très cool un faiseur de blockbuster qui va un peu plus loin que le joli/impressionnant.
 
Anglemort
Membre Factor
Membre 277 msgs
Pas trop d'accord avec les critiques là, je suis en train de relire les bouquins et pour certains des reproches évoqués, désolé mais c'est bien comme ça dans le texte.
Dame Jessica n'est pas décrite comme un bloc de glace, le passage de Paul de l'enfant au guerrier est presque immédiat (c'est même encore plus visible dans le roman avec la prescience de Paul plus explicite), et à ce stade là de l'histoire le rôle de la Guilde est encore bien mystérieux et les navigateurs à peines évoqués.

Je me rends compte aussi maintenant de tout ce qu'il manque, mais je sais aussi que ça n'aurait pas pu tenir même en deux films. Donc ça reste très satisfaisant en terme d'adaptation.

Après l'esthétique, c'est plus personnel... le côté froid et monumental me va bien pour l'instant, à voir si ça marchera autant dans la deuxième partie quand on verra beaucoup plus les fremens (que j'ai trouvé plutôt ratés dans la première partie, on ne ressent pas assez la dureté des hommes du désert)
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 6190 msgs
- Dame Jessica dans le livre cache ses émotions, il est clairement écrit, en gros : seul un initié bene peut percevoir la nervosité de Jess lors de l'entretien de Paul avec la bene gesserit. Un petit mouvement d'épaule, un truc dans le genre, dans le film les gens dans la salle ont ri de l'acting du personnage ! Du Charlie Chaplin dans mon Dune !

- la notion de colonialisme n'est pas évidente dans le film. Les fremens, tout comme les Atreides ou les harkonnen sont des colons. Les fremens sont pionniers, est ce que ça leur donne une plus grande légitimité pour disposer de la planète, premiers arrivés, premiers servis ? La question n'est pas posée dans le film et il n'y a pas de réflexions autour de ce thème. Au mieux, les fremens sont les indiens et les hardonnen les méchants cow boys ? Bof bof, docteur quinn ou la petite maison dans la prairie faisaient mieux.

- Dans le livre, la religion est effectivement un outil de pouvoir politique, c'est explicitement dit, même si ça n'est pas que ça, il y a une prophétie religieuse à laquelle les bene croient.
Dans le film, la religion est de la religion classique typé heroic fantasy. Et de la religion simplifiée puisque toute la substance metaphysique a été dégagé dans ce premier film.
 
fwouedd
Mylène Farmer Coréen
Redac 5635 msgs
Je comprends pas de quoi tu parles concernant la religion dans le film vu que le seul truc qu'on en voit, c'est que ça sert juste à soumettre les gens facilement.
Il ne montre rien d'autre, n'explique rien et c'est parfait.

Du coup je sais pas de quelle religion classique typé heroic fantasy tu peux parler vu que l'unique prisme est l’existence d'un messie fondamentalement dans le film et à moins que les religions coraniques ou catholiques soient des religions heroic fantasy, ton adjectif me parait assez décalé (je ne perds pas de temps sur les absurdités docteur quinesque hein, c'est tellement pas argumenté qu'on dirait un troll à 2 centimes).

D'ailleurs, dans le film, les bene gesserit ne croient pas en une religion, ils la fabriquent eux même (Ils ont le contrôle jusqu'au sexe de l'élu), c'est leur outil politique.
J'appuie bien sur le "dans le film", mais pour moi il y a une vision plutôt critique du rôle messianique dans ce première épisode.

Tiens, un journaliste qui pense que c'est le contraire : https://www.middleeasteye.net/fr/opinionfr/cinema-film-dune-monde-arabe-cliches-moyen-orient-colonisation-fable
"l’histoire d’un peuple fier mais non civilisé, né sur une terre rude mais riche, qui attend qu’un messie blanc lui accorde la paix et la liberté que les forces colonisatrices lui ont longtemps refusées."
Alors que je pense qu'il a été finement manipulé pendant des siècles pour en arriver là.
Comme quoi, le film est plus profond qu'il n'y parait ;D
 
GTB
Membre Factor
Membre 1963 msgs
Le vertueux a écrit :
- Dame Jessica dans le livre cache ses émotions, il est clairement écrit, en gros : seul un initié bene peut percevoir la nervosité de Jess lors de l'entretien de Paul avec la bene gesserit.


Ah bah ça c'est typiquement le genre de choses que tu peux décrire dans un bouquin mais où tu dois faire des choix pour l'adapter en image tout en donnant l'information aux spectateurs -qui n'auront pas lu le bouquin et ne connaissent rien à l'univers-. Après, était-ce le bon choix de faire un déferlement d'émotions; pas sûr effectivement.
 
Anglemort
Membre Factor
Membre 277 msgs
Dans le bouquin c'est plus subtil que ça, Jessica n'est en mode contrôle de soi que quand elle en a besoin.
Il y a un passage du livre où elle se réveille au milieu de la nuit en entendant du bruit, s'inquiète que quelque chose soit arrivé à son duc ou son fils et se précipite en courant dans les couloirs et découvre Idaho bourré ^^. C'est pas miss poker face 7/7 H24.

Il y a plusieurs passages où elle montre de l'émotion: colère, larmes, tendresse. Mais c'est dans l'intimité (comme le passage dans la tente), et en fait c'est aussi comme ça que ça se passe dans le film: les passages d'émotion (notamment la scène dont parle Le vertueux) elle est seule !
 
ignatius
Membre Factor
Membre 829 msgs
De plus Villeneuve dans sa com' m'a gonflé avec son "ouin ouin y'aura pas de suite, allez voir mon blockbuster d'auteur en imax ou y'aura pas de 2"
il nous a glissé le noeud coulant au cou pour nous le tordre et une bonne partie du public est en train de discuter de la longueur de la corde plutôt que de se barrer de ce mauvais ego-trip.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 6190 msgs
Dans le film, les fremens à la vue de Jess et Paul scandent des mots religieux, ce qui implicitement, pour le spectateur, fait penser à des croyances religieuses locales quasi prophétiques, shamaniques en rapport avec ces protagonistes. Pour peu que l'on ait regardé tous les films fantastiques depuis les années 80, il en faut peu pour en tirer la conclusion que Paul est l'élu pour les fremens. Mais l'élu de quoi ? Certainement pas d'une religion qui les aurait opprimé, c'est pas ça dans le film.

Rien ne suggère qu'en réalité, ce sont les bene qui sont passés par là en amont pour endoctriner de manière purement rationnel les fremens dans le but d'avoir un moyen de défense pour les membres de bene au cas où ils devraient se refugier sur la planète. Dans le livre c'est explicitement dit.

Et les bene croient au muad'dib, ça n'est pas qu'un outil politique, c'est une quête et ils ont de réels pouvoirs, c'est concret.
C'est pas du tout le délire religieux irl, "si tu ne récites pas ta prière, tu iras en enfer", non là les bene ont des pouvoirs cosmiques, c'est quand même plus facile d'avoir un outil politique efficient quand tu as des pouvoirs magiques.
Ça ne raconte pas la même chose que l'Eglise ou les chefs religieux musulmans qui utilisent la manipulation comme outil politique dans la vie réelle.

En tout cas pour Jess, j'ai trouvé que son acting ne fonctionnait pas avec le personnage que j'avais découvert dans le livre.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews