Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ARTICLE

Le Guide Factor Apple Arcade, partie 17

Ricardo par Ricardo,  email  @Ricardo13Gaming
 
Cette semaine nous allons parler de jeux déjà testés sur FactorNews sur d'autres supports (non je ne fais pas mon fainéant, promis). D'ailleurs ce ne sont pas moins de 6 jeux qui sont traités cette fois-ci (avec un focus sur les spécificités - si elles existent - des versions Apple), et il y en a pour tous les goûts : De l'eau, du sport, du dessin, de l'ennui, de l'infini et de la lave. Oui c'est incroyable, mais ce qui l'est encore + c'est que je suis globalement d'accord avec les autres rédacteurs sur leurs tests respectifs, et pour fêter ça, ils auront droit à au moins un superlatif chacun. Les veinards.

Beyond Blue

Qu’est-ce que c’est?

Un jeu de plongée sous-marine
C’est développé par E-Line Media ayant déjà créé Never Alone
Sort aussi sur PS4, PC et Xbox One

On y joue comment?

Les contrôles seront plus fluides au pad qu'au tactile, mais rien de rédhibitoire tant le jeu ne fait jamais appel à nos réflexes.
Orientation paysage imposée.
Préférez l'iPad (ou un mac récent?) avec un pad.
(Lancé sur iPhone XS, iPad Pro 11", et Mac OS Catalina, avec et sans pad Xbox One)

Et ça donne quoi?

C'est bof
Sur Mac : l'Aliasing est très prononcé (en tout cas sur mon iMac 27" 2012, il faudrait réellement que je pense à le changer... voyez par vous même ci-contre) et aucune possibilité de réglages sur ce jeu (notamment pour le plein écran obligatoire). Contrôles à la souris plutôt bons.

Sur iPhone : tourne parfaitement, mais l'écran paraît un peu étriqué pour admirer pleinement ce qui défile devant nos yeux, et ce serait dommage, c'est son seul atout.

Sur iPad : Si je devais y rejouer, ce serait sur iPad, appareil qui convient le mieux à ce titre.
 
Et bien c'est un peu la douche froide ce Beyond Blue.
Pourtant tout partait bien, la réalisation au top et l'ambiance apaisante me donnait à espérer, mais très vite, et bien ... on s'ennuie terriblement. Je suis 100% raccord avec le test de Billou95, on a de belles prises réelles dans les vidéos-reportages, et des animaux en jeu plus vrais que nature, mais côté jeu pur, au milieu de toute cette eau le gameplay est totalement dilué.
Une expérience qui plaira sans doute aux accrocs des fonds marins (comme un bon reportage interactif, voire pour le coté "collectionnite" des espèces croisées), mais probablement pas aux joueurs.

Pour + de détails, l'excellent test se trouve par ici
 
 

What The Golf?

Qu’est-ce que c’est?

"Un jeu de Golf créé pour ceux qui n'aiment pas le golf"
C’est développé par Triband ayant créé 1 ou 2 jeux ultra underground et édité par Fig
Sort aussi sur PC et Switch

On y joue comment?

Les contrôles sont faits pour le tactile, jouable aussi à la manette mais c'est moins naturel (on pousse le stick au lieu de le tirer par exemple)
Orientation paysage sur iPad et Mac, portrait sur iPhone
Tout device fait parfaitement l'affaire
(Lancé sur iPhone XS, iPad Pro 11", et Mac OS Catalina, avec et sans pad Xbox One)

Et ça donne quoi?

C'est génial !
 
Etant d'habitude assez hermétique aux jeux trop loufoques et déjantés, j'ai lancé ce What The Golf? (qui porte terriblement bien son nom), avec un fort à priori, qui s'est envolé à mesure que j'avalais les niveaux. Car, et c'est sans doute là la force du titre, il parvient à nous surprendre presque à chaque fois. C'est très fort. Et si on pense en premier lieu qu'il n'y a aucun challenge (aucun décompte du nombre de coups, illimités lorsque l'on découvre un niveau), c'est sans compter sur la possibilité de le refaire avec deux nouveaux objectifs comme par exemple devoir finir avec un nombre de coups défini (en gros faire un Par comme tout jeu de golf), puis en version modifiée où on "Fail" si on rate l'Eagle. Autrement le jeu est parfaitement accessible, mon fils de 10 ans ne voulait plus lâcher l'iPad.
Le reste est formidablement expliqué par Rozzo ici


Creaks

Qu’est-ce que c’est?

Un jeu de plateforme/puzzle
C’est développé par Amanita Design ayant évidemment créé les Samorost, Chuchel, Botanicula et autres Machinarium
Sort aussi partout (PC, Switch, PS4, Xbox One) 

On y joue comment?

Les contrôles sont autant pensés pour le tactile que pour la manette
Orientation paysage imposée
Préférez l'iPad ou le Mac au pad.
(Lancé sur iPhone XS, iPad Pro 11", et Mac OS Catalina, avec et sans pad Xbox One)

Et ça donne quoi?


C'est pas mal du tout
 
J'avais bien aimé Machinarium avec son style graphique unique et ses énigmes plaisantes même si de prime abord il peut paraître un peu austère.
Et c'est un peu le même refrain avec Creaks mais ne vous y trompez pas, les gars de Amanita ont un sacré coup de crayon.

En fait il faut le voir en action et ne pas se contenter des quelques screenshots qui accompagnent ces lignes : c'est vraiment magnifique.
Tout est vivant dans cette bâtisse bariolée et on prête attention au moindre détail au fil de la découverte des niveaux.

 
J'ai même cru, en quittant la partie, que les yeux du personnage de l'icône de l'app sur mon iPad me suivaient du regard telle la Joconde. Je vous jure ! Ils sont fort ces tchèques... à moins que ce soit à cause de ma dernière bière ?

Autrement les énigmes sont intéressantes bien qu'un peu simples (au debut du moins) le gameplay est agréable et peut se jouer autant au tactile qu'à la manette (il ne fera pas appel à vos reflexes), mais fait curieusement l'impasse sur la souris sur Mac.

Ceci (ainsi que beaucoup d'autres éléments) est d'ailleurs expliqué par un Billou inspiré, dans son test enchanteur que vous pouvez devez lire ici
 


The Bradwell Conspiracy

Qu’est-ce que c’est?

Un Walking Simulator/Puzzle
C’est développé par Bossa Studios ayant créés les loufoques Surgeon Simulator et I Am Bread 
Sort aussi partout (PC, Switch, PS4, Xbox One)

On y joue comment?

Les contrôles sont pensés pour le pad ou pour le combo clavier/souris, ne pas essayer au tactile
Orientation paysage imposée
Préférez les grands écrans
(Lancé sur iPhone XS, iPad Pro 11", et Mac OS Catalina, avec et sans pad Xbox One)

Et ça donne quoi?

C'est bof
Que dire si ce n'est que je n'ai ressenti que de l'ennui avec ce jeu, la manette m'est tombée des mains très rapidement.
Déjà pas fan de base des Walking Simulator, celui-ci n'est même pas beau (d'abord lancé sur mon Mac vieillissant, j'ai retenté ensuite sur mes iBidules récents, mais même combat : c'est moche, fade, et même pas fluide 100% du temps). Les énigmes sont basiques (au moins elles sont faisables sans prise de tête), l'IA qui nous accompagne mériterait quelques gifles virtuelles, et le récit ne décolle pas vraiment dans la 1e partie du jeu que j'ai pu essayé. Avant de mourir d'ennui je suis quand même allé faire un tour sur le test très juste de Rozzo, qui a tué dans l'oeuf toute velléité à revenir sur ce titre.
Pour une revue complète et éclairée, je vous conseille d'aller jeter y un oeil également
 


Manifold Garden

Qu’est-ce que c’est?

Un Walking Simulator/Puzzle
C’est développé par un seul homme : William Chyr
Sort aussi partout (PC, Switch, PS4, Xbox One) 

On y joue comment?

Les contrôles seront bien plus aisés au pad qu'au tactile, le clavier souris sur Mac est classique mais tout a fait recommandable.
Orientation paysage imposée
Préférez les grands écrans
(Lancé sur iPhone XS, iPad Pro 11", et Mac OS Catalina, avec et sans pad Xbox One)

Et ça donne quoi?

C'est pas mal du tout
 
Je vous avoue que j'y suis allé un peu à reculons sur ce Manifold Garden, ayant juste avant copieusement baillé devant The Bradwell Conspiracy.

Et au départ j'ai bien cru avoir vu juste : décors vides et "froids", très peu de couleurs et avec une ambiance sonore quasi inexistante... mais c'était sans compter sur le génie des puzzles, qui ne font pas seulement appel à des enchaînements de clefs/portes mais surtout à la manipulation de l'univers qui nous entoure.

Je pensais être plutôt doué dans la représentation mentale de l'espace en 3 dimensions, les premières énigmes m'ont fait ravaler cette pensée prétentieuse.
 
Mais une fois que l'on comprends que la pièce est en fait dupliquée à l'infini (tout comme nos actions dans celle-ci), et que l'on peut se jeter dans le vide pour atteindre une version bis de la plateforme sur laquelle on se trouve, notre ego se regonfle tel le biceps de Vin Diesel, tant le jeu nous récompense par ce sentiment de "devenir plus intelligent".

Bien entendu vous serez toujours aussi con qu'avant mais au moins vous y aurez cru le temps de finir le jeu. 

Pour de plus amples informations ruez vous sur le test métaphysique du docteur Nicaulas ici même


 


Hot Lava

Qu’est-ce que c’est?

Un jeu de Parkour à la 1e personne
C’est développé par Klei Entertainment ayant accouchés de Shank, Mark of the Ninja, Don't Starve ou bien encore Oxygen Not Included
Sort aussi sur PC

On y joue comment?

Les contrôles sont parfaits au pad, beaucoup moins en tactile (euphémisme) et comme pour les 2 jeux précédents, les clavier/souris sont OK sur ordinateur (normal pour un jeu en vue FPS)
Orientation paysage imposée
Préférez les grands écrans
(Lancé sur iPhone XS, iPad Pro 11", et Mac OS Catalina, avec et sans pad Xbox One)

Et ça donne quoi?

C'est pas mal du tout
 
Comment décrire en une phrase Hot Lava pour les trois distraits du fond n'ayant jamais entendu parler de lui?
Disons que les devs ont pris un peu trop au sérieux l'expression so 2017 "Floor Is Lava". Heureusement il n'y a rien d'autre de sérieux dans le jeu.

Jeu de Parkour oblige, ça ressemble à Mirror's Edge mais j'aurai aimé pouvoir utiliser mes bras et m'accrocher à tous les rebords comme Faith.

Du coup on est tenté de regarder ses pieds plutôt que la prochaine plateforme, mais on s'y fait assez vite.
 
D'ailleurs "vite" est un terme qui va à ravir au jeu, tant la pression du chrono est centrale dans son game design. Ce qui l'éloigne en fin de compte du titre d'EA.

Autrement c'est plutôt propre niveau réalisation, pas franchement beau mais clair et toujours fluide, même sur une vielle machine.
On se prends au jeu, c'est nerveux, frais (oui frais) et on enchaine les parties sans s'en rendre compte. Encore un jeu que je garderai sur mon iPad.

Je ne vous conseillerai que trop de lire le test très complet du bouillonant Rozzo ici qui gagne également la palme du meilleur talc de cette sélection.
 


PS : Pour rappel, un document Google Spreadsheet est à votre entière disposition pour voir un récapitulatif de tous les jeux essayés dans ce guide Factor, ainsi que la liste des jeux restants de l'abonnement. 

C'est fini pour cette fois-ci, on se retrouve bientôt pour de nouvelles découvertes avec la 18ème partie du guide Factor Apple Arcade!

Rechercher sur Factornews