Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Le dernier film que vous avez regardé²
Arsh
Membre Factor
Membre 486 msgs
Ghostland

Le film aurait pu être très bon s'il n'y avait pas eu les poncifs du genre. C'est con car le scénario est pas mal (du torture porn mais pas trop exagéré), les acteurs/actrices jouent bien, je m'attendais à une catastrophe avec Mylène Farmer et finalement bonne surprise, elle reste très sobre. Un twist sympa en plein milieu du film. Bref, le film avait tout pour plaire jusqu'à la séquence qui m'a totalement fait sortir du truc à cause du cliché "mais pourquoi l'héroïne est-elle aussi conne ?". Elle met 2 coups avec une machine à écrire et assomme le gros pervers qui l'a violée et frappée et plutôt que d'en profiter pour lui en mettre quelques uns en plus histoire qu'il ne se relève plus, elle se barre.
Ajoutez à ça quelques incohérences (ex : le flic black qui voit pas arriver en face de lui un mec zarbi alors qu'il a 2 filles blessées et traumatisées qui fuient alors qu'ils se trouvent dans un champs sans aucune culture) et Ghostland se tire une balle dans le pied.
Bref, un film d'horreur qui aurait pu être excellent mais qui se contente d'être juste sympa.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3741 msgs
The Lost City of Z

Biopic sur un aventurier du début du 20eme en Bolivie, très loin d'un Aguirre, la Colère de Dieu, l’intellectualisation de la quête inatteignable est fort peu marquante, c'est regardable mais trèèès vite oublié.


Jurassic World : 1 300 839 855 $ de recette
Vous pouvez arrêtez le film après la scène de la gyrosphère immergée (qui est assez réussie).

Solo
J'ai bien essayé de le voir mais on voit rien, c'est étalonné avec la bite, surement le manque de budget (lèl).
Sinon bein aucune excuse pour le casting moisi, Anthony Ingruber avait fait une imitation parfaite y' 10 ans. Au delà de ça j'ai trouvé ça finalement moins chiant que Rogue One, sauf que la forme est au moins aussi daubesque que le 7 et 8.
 
Arsh
Membre Factor
Membre 486 msgs
Jurassic World : Fallen Kingdom
AHAHAHAHAHAH ! La bonne blague. Bon sérieusement, Je serai même pas aussi indulgent que Crusing, tout est raté. Le pire reste tous les éléments qui te sortent du film tellement ils sont aberrants. Pour ceux qui veulent quelques exemple, HISHE en a fait une bonne vidéo

Rampage
C'est totalement WTF et donc bien meilleur que JWFK. PAs le film d'action de l'année mais sympa quand même.

Solo
Pas mal, vu les critiques je m'attendais à bien pire. Beaucoup de trucs téléphonés, on sait qui sont les vrais meuchants quasiment dès le début... Bref juste un film passe temps...
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3741 msgs
Sicario 2

C'était sympa, mais y'a pas le coté "mélancolique" du 1 avec la montée crescendo. C'est comme si on avait gardé que le dernier tiers du 1 pour l'étirer.
La gamin passeur qui fait office de MacGuffin gigantesque tout du long... ça n'apporte rien. (sauf pour le cliffhanger)
Et on ne parlera ni de l'écriture grossière qui se permet de bonnes grosses incohérences sur la fin (le retour au méxique en hummer sur une route isolée c'est du n'imp en barre pour des super barbouzes de l'ombre qui disposent de moyen littéralement illimités DONT DES HELICOS), ni du cliffhanger de fin complètement inutile digne d'un direct to DVD avec dolph lundgren.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2424 msgs

La Saveur des Ramen :
Récemment orphelin, un cuisinier recherches ses racines à travers un voyage culinaire en chine.
C'est bien écrit, bien joué et ça donne faim.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2424 msgs

Girl :
Quelques mois du parcourt de Lara, 16 ans, qui vit tout de go une rigoureuse école de ballet, un traitement hormonal, et ses premières expériences.
C'est bien écrit et bien interprété, mais le film ne se déroule vraiment que par son personnage principal, ne laissant pas vraiment de place aux autres personnages pour se définir.


Shéhérazade:
Zachary a 17 ans et sort de prison, placé dans un foyer qu'il s'empresse de fuir, Zachary va aux pute, et y rencontre Shéhérazade, ancienne camarade de collège, elle est belle, et il a du shit pour payer sa passe.
Gros coup de cœur.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2424 msgs

Capharnaüm :
Zain n'a jamais signé pour vivre dans l'adaptation libanaise des Misérables, et porte plainte contre ses parents pour l'avoir mis au monde dans cette merde. Le film s'épanche sur sa vie et les événements qui l'ont poussé à bout, plutôt que le procès lui-même.
Fable moderne très bien exécutée, ça se regarde avec plaisir.


Je crois que ça va devenir évident que j'ai une carte club dans un cinéma d'art et d'essaie...
 
GTB
Membre Factor
Membre 1729 msgs
Nadine Labaki fait toujours du bon taff.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3741 msgs
First Reformed
<--- ceci est une petite vignette, chooté
De Paul Schradder (le scénariste de taxi driver notamment).
Ethan Hawke a tout de même une carrière plutot engagée 'politiquement', et ce film ne dérogera pas a la règle. En plus c'est peut être une de ses meilleures performance à ce jour.
Les thèmes du film ne sont pas réellement axés sur la religion comme le titre ou l'affiche pourraient le faire croire, mais plutot sur le nihilisme, la collapsologie ou l'espoir, et il s'inscrit donc à fond dans l'air du temps. Par contre ne vous attendez pas à des explosions et des courses poursuites pour sauver le monde hein :)
 
Swoosh
Membre Factor
Membre 199 msgs


Pride :
Un groupe d'activistes gays et lesbiennes récoltent de l'argent pour soutenir les mineurs gallois en grève en 1984, sous Thatcher.
Comédie anglaise engagée de 2014, c'est bien joué, touchant, ça parle de l'unité des luttes de manière très élégante et c'est un bon vrai feel good movie !
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2424 msgs

The House That Jack Built
Le dernier Lars von Trier, Matt Dillon y joue très bien, Uma Thurman y est vraiment nulle, tellement qu'au début du film, j'ai cru à une comédie.
Passé cette phase, le film prend son envol, mais est bien alourdi par des rewinds et des stock footages dans tout les sens, y'a bien un tier du film constitué de B-roll.


Dilili à Paris:
Techniquement paresseux (même dans le standard très bas du film pour enfants), le film est tout de même agréable, si on arrive à passer outre la diction plus qu'étrange de tout les personnage.
 
astaloueggo
Membre Factor
Membre 2 msgs
Moi je suis sur la série Netflix la casa de papel, juste excellente.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2424 msgs
astaloueggo a écrit :
Moi je suis sur la série Netflix la casa de papel, juste excellente.


Ce n'est pas bien grave, mais ici, c'est les films, les séries, c'est par là.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3741 msgs
Non, mais ce qui est plus grave c'est que la casa de papel higiénico, c'est de la marde.Et que surtout c'est un bot (cf les liens des points de ces deux uniques posts )
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2424 msgs
oups, j'avais loupé ça, à moins qu'il l'ai édité quelques temps après, à l'accoutumée.


Cold War :
Superbe drame romantique, magnifique bande son et des acteurs au top. Bref, un vrai kif.


I Feel Good:
Dujardin est bon, le film l'est moins.


Invasion
L'idée de base est bonne, mais dieu que la réal est cheap et lente, et le gros du film est en hors-champs, tout ce qui nous intéresse, on ne le voit pas.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2424 msgs

The Spy Gone North (Gongjak)
Librement inspiré de la carrière de Park Chae-seo, espion sud-coréen infiltré en Corée du nord.
J'ai aucune idée du niveau de fidélité de l'adaptation (même si j'ai l'impression d'y avoir vu un anachronisme assez violent), mais bordel, l'acteur principal, Hwang Jung-min y est génial, le film tient en haleine tout du long, la réal est sobre et efficace, bref, je recommande.
 
Yolteotl
Petit pawné - mâle alpha
Membre 1571 msgs
choo.t a écrit :
The Spy Gone North (Gongjak)
Librement inspiré de la carrière de Park Chae-seo, espion sud-coréen infiltré en Corée du nord.
J'ai aucune idée du niveau de fidélité de l'adaptation (même si j'ai l'impression d'y avoir vu un anachronisme assez violent), mais bordel, l'acteur principal, Hwang Jung-min y est génial, le film tient en haleine tout du long, la réal est sobre et efficace, bref, je recommande.


Probablement le film que j'ai le plus apprécié cette année pour l'instant; une vraie bonne surprise!
 
Big Apple
Membre Factor
Membre 896 msgs
Quand vient la nuit: Dans le milieu, il y a des types qui sont chargés de stocker le pognon des voyous un peu comme une banque. Et puis, parfois, le pognon disparait de la "banque" parce qu'elle est braquée. Il arrive même que les choses soient encore un peu plus compliquées...
Donc les deux gars de la banque-bar, c'est feu James Gandolfini et Tom Hardy revenu du wasteland. Le film suit essentiellement le point de vue de Hardy, un gars qui a l'air sympa mais tout de même un peu taciturne...
Bon film.

Battle of the Sexes : Par les réalisateurs de Little Miss Sunshine, tiré d'une histoire vraie. Dans les années 70, une championne (Emma Stone) de tennis titulaire de 3 grands Chelem et accessoirement (ou surtout) féministe va découvrir les joies de l'homosexualité et de la lutte contre le machisme qui comme on le sait était sacrément burné à l'époque.
Dans le rôle du macho, un ancien champion fantasque (Steve Carrel, sur un rôle qui lui va à la perfection), défit la jeune femme en duel pour montrer la supériorité intrinsèque des hommes sur les femmes au tennis et dans le reste.
Ne vous fiez surtout pas à la bande-annonce, le film est beaucoup plus lent et sentimental qu'on ne pourrait le croire.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2424 msgs
Hop, je reviens d'une semaine très chargée cinématographiquement :

Au temps où les arabes dansaient
Superbe documentaire sur les bouleversement culturels des cultures arabes ces dernières années, que ce soit sur place, où leurs répercussions et perception en occident.


Les Camarades
Je découvre le film avec un demi siècle de retard, mais le propos et la réalisation sont toujours d'actualité, bref, petite pépite que j'avais zappé.


Je n'aime plus la mer
La vie d'enfants réfugiés dans un centre d'accueil en Belgique, leur perception de ce qui les a mené là, de ce nouvel environnement, de leur accueil, de leur avenir incertain.
C'est poignant et cru, ça ne cherche jamais à soutirer la larmichette au spectateur, ça témoigne d'un milieu méconnu, c'est tout.


Depuis Mediapart[\b]
Les coulisses du traitement par Mediapart de la campagne présidentielle de 2017, c'est un peu chiant mais ça donne une certaine vision de l'envers du décor.


What You Gonna Do When the World's on Fire?
C'est lourd, mal filmé et mal monté, 123' de souffrance pour le spectateur, j'ai hésité plusieurs fois à quitter la salle.


Tout ce qu'il me reste de la révolution
C'est intelligent, drôle et pour une première réalisation, c'est impressionnant, d'autant que la réal (Judith Davis) y incarne aussi le rôle principal.
Carrément sous le charme du film, et Judith Davis est très intéressante sur scène, bref, enthousiaste pour ses prochains films.


Chappaquiddick
Une adaptation des événements entourant l'accident de Ted Kennedy à Chappaquiddick, ne m'étant jamais intéressé à l'affaire, je n'ai aucune idée de la véracité des propos, mais le film reste plaisant à regarder.


Les Invisibles
Comédie française sur une centre d'accueil pour femmes SDF, c'est sympathique mais ça n'a pas vraiment de propos, c'est propre, mais c'est lisse.


Après Demain
72' d’auto-fellation et de green-washing, à vomir.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3741 msgs
Under the silver lake

Malgré des critiques en demi teinte j'ai trouvé que ça l'effectuait bien, sorte de mix improbable entre mulholland drive et the big lebowski, on est mis dans la peau d'un véritable branleur un chouia conspirationniste sans savoir si il hallucine, le tout saupoudré d'un cynisme vis à vis des member-berries (la scène du compositeur est vraiment excellente), tout en servant une pelleté d’hommages et de sensations propres aux 80-90's.

The Predator

Evidemment c'est mauvais, on sent très fortement les coupes dans l'histoire, ça n'apporte rien à la mythologie de la série, au contraire plein de trucs flinguent l'univers : la team de militaires débiles, les chiens prédator nuls (qui ne servent à rien), le traducteur, le uberpredator, les clins d'oeil beaucoup trop forcés ou carrément les vannes méta sur les trucs nuls comme "pourquoi les chiens ont des dreads?", la fin complètement nanarde digne du scénario d'un serious sam, et qui rend caduque tout le pitch du film déjà bien bien léger.
Bref, je crois bien que ça revalorise même les alien versus predator, un peu comme les derniers star wars revalorisent la prélogie... Peut être même que le film nul avec Adrien Brody s'en sort mieux.

Sinon l'OST du film qui est un copiécollé manifeste du thème d'Alan Silvestri du premier film et donc du thème de biff tannen dans BTTF 2. Et donc beaucoup trop qualitatif par rapport à ce qu'on voit à l'écran. Ce serait comme mettre le theme de shenmue sur shenmue 3 en somme.

Nexus6 a fait une petite série de vidéo sur la saga ici.

Venom

Plus mauvaise performance ever de Tom Hardy, le mec déroule son texte, avec des dialogues teubé d'une pauvreté rare mais qui ont du plaire à la classe de CP de Jouy-en-Josas, problème le film est plutot violent avec des têtes gobées par exemple, donc cible : ratée.
La aussi ça sent les grosses coupes et le montage foireux, y'a des scènes d'actions completement illisibles et sous exposées, l'histoire est anecdotique et incohérente du fait des problèmes de propriété, Tom Hardy a chié sur le film avant la sortie.
Le seul truc qui aurait pu etre rigolo c'est le dialogue avec Venom mais c'est débile et raté, la série Happy avait, elle, tout compris.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews