Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.

Un Rédacteur Factornews vous demande :

Forums

Le dernier film que vous avez regardé²
Sir_carma
Fils de pute ©
Redac 1221 msgs
Je partage l'avis sur The Last Duel, j'ai également beaucoup aimé. Pas du tout le film auquel je m'attendais (la faute comme souvent à un marketing à côté de la plaque pour essayer d'alpaguer le plus grand nombre et au final faire beaucoup de déçus) et du coup une excellente surprise. Ce film méritait un meilleur sort. Un casting au top également. Incroyablement surpris par Ben Affleck dedans, qui n'a pas beaucoup de minutes à l'écran mais bordel il vole la vedette (sûrement lié à son personnage et pas uniquement à son talent). Bref, ça faisait longtemps que je n'avais pas vu un aussi bon Ridley Scott. Il était temps.
Pas encore vu Napoléon et j'en ai pas vraiment l'envie...
 
Mendoza
Membre Factor
Membre 888 msgs
The Creator
J'attendais mieux. J'aime bien le réalisateur, et on retrouve de belles images. Maintenant le scénario est naze, gnangnan, ne pose pas les bonnes questions, avec des passages tellement cliché que ça en est risible. Et franchement, la station spatiale à 1000 milliards de brouzoufs, gardée par personne, ça a été la goutte d'eau.
 
BeatKitano
Bite qui tanne haut
Membre 6539 msgs
Mendoza a écrit :
The Creator
J'attendais mieux. J'aime bien le réalisateur, et on retrouve de belles images. Maintenant le scénario est naze, gnangnan, ne pose pas les bonnes questions, avec des passages tellement cliché que ça en est risible. Et franchement, la station spatiale à 1000 milliards de brouzoufs, gardée par personne, ça a été la goutte d'eau.


Ouais l'histoire tient pas debout, y'avait moyen de rendre ça bien plus intelligent/intéressant... c'est décevant de ce coté.
PAR CONTRE: visuellement le film n'a RIEN a envier a du Neil Blomkamp bonne époque. Et ça c'est assez rare pour être souligné. Le petit fan de hard sf que je suis s'est léché les babines sur certains plans et idées de world building. Rien de très novateur mais extrêmement bien exécuté de ce coté.
Gareth Edwards avait déjà capté mon attention sur les designs des vaisseaux/sets sur Rogue One et là il confirme: il sait faire de la sf qui a de la gueule (80 millions de budget c'est quand même plutôt léger pour ce qu'on voit là). Par contre clairement il lui faut un bon scénariste.
 
Mendoza
Membre Factor
Membre 888 msgs
Oui il a du talent, c'est indéniable, et d'ailleurs je culpabilisais de pas être allé plus tôt le voir au cinéma : on ne peut pas se plaindre d'être gavé de Marvel / films génériques tout en ne soutenant pas les projets plus ambitieux/originaux. Là il y avait de bonnes critiques, un bon réalisateur, mais pfiou, que c'est raté.
 
fwouedd
Mylène Farmer Coréen
Redac 5825 msgs
Perso, je savais que ça allait pas etre bien, mais j'ai abandonné après 20 minutes, c'est vraiment beaucoup trop idiot :

L'armée qui intervient dans la "base secrete" des IA qu'on ouvre avec un truc en bois caché dans un village avec absolument zero système de sécurité, même dans les nanars, j'ai rarement vu des trucs aussi foiré.

Je me contenterais des artworks sur artstation pour profiter de l'incroyable boulot qui a été gaché.
 
Big Apple
Membre Factor
Membre 1221 msgs
Dream Scenario : Paul Matthews (Nicolas Cage, excellent), la cinquantaine fatiguée, professeur sans histoire dans une fac américaine, père de deux filles ados et marié avec une femme on ne peut plus banale vit quelque chose d'extraordinaire dans sa vie bien morne : soudainement, il se met à apparaître dans les rêves des gens qui le croisent et au-delà, devenant un véritable phénomène de foire.
Tour à tour comédie, drame et conte philosophique, le film m'a furieusement fait penser à du Quentin Dupieux avec les moyens US, à savoir partir d'un postulat totalement improbable et l'explorer aussi loin que possible. Très sympa, et la performance de N.Cage mériterait clairement un award.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 6618 msgs


Indiana Jones 5

C'était excellent, très fidèle à l'ambiance des vieux films, comme si on avait retrouvé la recette. J'ai pris un petit coup de vieux quand même en le regardant, ça fait bizarre de voir que les rôles avec Sean Connery ne sont pas loin d'être inversés, c'est pas tout à fait vrai dans les faits, ça reste une impression.

Le indy en cgi ne sort pas trop du truc, parfois c'est bluffant de photoréalisme, y compris sur les gros plans, tandis que d'autres fois ça saute aux yeux, heureusement tout de même que ça n'est pas tout le film comme ça.


Uncharted

Des collégiens en atelier cinéma décident de faire un film d'après un jeu vidéo.

Des projets comme ça d'étudiant ne devraient pas sortir du cercle de la famille proche. Soporifique, peu spectaculaire, pas du tout divertissant.
 
Big Apple
Membre Factor
Membre 1221 msgs
Mayday : Je voulais un nanard, je n'ai pas été déçu. D'emblée, faut voir Gerard Butler avec sa gueule d'ouvrier du bâtiment alcoolo et ses grosses paluches même pas manucurées fagoté en pilote de ligne ! On n'y croit pas une seconde. Mais je n'avais encore rien vu.
A peine 10 minutes plus tard, notre camionneur du ciel prend les commandes d'un airbus avec une petite quinzaine de passagers (les autres, prudents, ont préféré annuler). Bien vite, l'appareil se retrouve prit dans une effroyable tempête. Ni une ni deux, voilà notre héros qui quitte le cockpit alors que les trous d'air secouent les passagers comme le skyscreamer de la foire du trône. WTF !? Problème de prostate, turista, crise cardiaque ? Que nenni, vla-t-y-pas que Super Gérard ramasse les ipads et autres gobelets cartonnés qui jonchent le plancher tout en rassurant les passagers qui le regardent interloqués, lui demandant pourquoi il ne retourne pas illico dans le cockpit, comme si l'absurdité du scénario semblait leur sauter soudain à la figure.
Mais tout ça, c'est rien, ce n'est qu'un apéritif, certes un peu arrosé, mais un simple apéritif.
Vous aurez droit à un atterrissage dans la cambrousse, une esquisse de Koh Lanta bien vite remplacée par un scénario à la Farcry où le chef des méchants ressemble à Blanka de Street Fighter mais où heureusement un grand black au physique à la Zangief viendra prêter main forte à notre héros en ratatinant du guérilleros à coup de warhammer.
A la fin, le héros, dépassé par le scénario, à moins que ce ne soit le contraire, finira par siroter une bière bien méritée auprès de ses potes en racontant ses exploits entre les rots.
 
BeatKitano
Bite qui tanne haut
Membre 6539 msgs
En même temps si tu sais pas lire on y peut rien. May day et les ouvriers c’est une histoire sérieuse et cohérente. Faut avoir un peu de culture mon vieux !
C’est ça le vrai problème avec les dinosaures partouzeurs de droite…
 
Big Apple
Membre Factor
Membre 1221 msgs
C'est pas parce que t'as pas digéré tes huîtres que t'es obligé de gerber sur les participants ;)
 
BeatKitano
Bite qui tanne haut
Membre 6539 msgs
Désolé je mange pas de bouts morves qui filtrent le caca. Les trucs de RICHES... berk.
 
choo.t
Saint rââle
Redac 3825 msgs


The Tomorrow War :

Nul à chier.
On sent bien que tout le monde s'en foutait, que ce soit les plans, le scénar, les FX, les props, le jeu des acteurs, tout est au minimum syndical, on frôle la prod The Asylum, mais qui se prend au sérieux.
 
Big Apple
Membre Factor
Membre 1221 msgs
choo.t : Rien que l'affiche, tu pouvais t'en douter :)
 
choo.t
Saint rââle
Redac 3825 msgs
Ah bha, je ne peux pas dire que je m'attendais à un chef d'œuvre, mais même conditionné par l'affiche de merde, je fus déçu, c'est dire.
 
Arsh
Membre Factor
Membre 686 msgs
Wish
Le film porte bien son nom... C'était vraiment bas de gamme. Une histoire qui tient sur un post-it étirée pendant 1h40 à coup de chansons mauvaises et chiantes, un méchant risible, pleins de fusils de Tchekov non utilisés pour finir sur une résolution sortie du chapeau. Mais le pire reste tous ces p*tains de références à Disney enfoncées à coup de tatane qui rendraient jaloux Bruce Lee. Franchement si pour vous lees easters eggs du MCU sont ultra lourds, ne regardez pas ce film, ils ont la densité d'un trou noir. D'habitude dans les Disney, c'est parfaitement distillé (Scar dans Hercule, Raiponce dans la reine de neiges, etc), mais là c'est l'overdose.

Il était censé fêter les 100 ans de Disney, on est sur une réunion des AA avec Banga et Pépito...
 
taglia
Membre Factor
Membre 30 msgs
Arsh a écrit :
Wish
Le film ...

Woh c'est dur et surement juste, je retiens surtout une chose : il y a Raiponce dans la reine des neige :D
Je connais une petite fille qui va faire un jolie : " WAAAAAAh"
Merci
 
Arsh
Membre Factor
Membre 686 msgs
taglia a écrit :
Arsh a écrit :
Wish
Le film ...

Woh c'est dur et surement juste, je retiens surtout une chose : il y a Raiponce dans la reine des neige :D
Je connais une petite fille qui va faire un jolie : " WAAAAAAh"
Merci


Oui, On peut apercevoir Raiponce et Finn être accueillis par Anna au début du film parmi les invités (attention ça dure à peine une seconde)

Sinon pour Wish, c'est vraiment l'un des pires Disney, même Avalonia est meilleur.
 
Big Apple
Membre Factor
Membre 1221 msgs
De l'or et du sang : En pleine débâcle, de pauvres nazis se font zigouiller par un ancien commando reconverti en chercheur d'or. Le début partait bien avec de très belles images des grands espaces de la Scandinavie, mais très vite ça vire au grand guignol avec une série de scènes plus improbables les unes que les autres qui m'ont fait décrocher. C'est pas tout de vouloir tuer des nazis sur grand écran, mais encore faut-il le faire avec style, et là où Tarantino a le savoir-faire et propose des scènes extraordinaires dans Inglorious Basterds, on a ici affaire à un produit grotesque.

Daaaaaali : Rien d'objectif, mais je l'ai trouvé génial, en particulier quand on apprécie un minimum les oeuvres du maître ayant servi de matériau au film. Quentin Dupieux ne fait pas un film sur Dali. Non, Quentin Dupieux fait un film qui incarne Dali. C'est brillant, du méta cinéma, de la mise en abyme vertigineuse, c'est à la fois drôle, profond et touchant. J'ai adoré, mais je ne le recommanderai pas à tout le monde, trop perché et trop peu conventionnel.

Le Molière Imaginaire Ambiance crépusculaire, dernière représentation de l'artiste, l'ensemble est tourné en huis-clos, mais ce n'est pas du théâtre filmé ! La part belle est laissée aux proches de l'artiste, la mise en scène est millimétrée avec quelques plans séquences impressionnants. Bon film.

Pauvres Créatures Niveau direction artistique, on dirait du Tim Burton dopé à l'IA de MidJourney. Niveau histoire aussi, puisqu'il est question d'une Frankenstein au féminin : Une femme morte suite à son suicide se fait implanter par un savant fou le cerveau d'un bébé. De cette expérience naît une "femme-enfant" assoiffée de vie, de curiosité et... de sexe. Et là, on a je trouve quelque chose de moralement problématique puisque l'héroïne bien qu'ayant l'apparence d'une adulte, a la conscience d'un enfant. Cette idée de dualité corps-esprit dans le cadre de la sexualité est sans doute excitante pour un grand psychologue comme Gérard Miller, mais chez moi, ça coince. C'est d'autant plus gênant que certaines scènes sont quand même assez trash, vulgaires et disons-le "cringe". CRINGE!
 
Anglemort
Membre Factor
Membre 364 msgs
Dune : part 2

Voilà, ça c'est fait ! Je vais pourvoir lire tout les spoilers de l'internet sans risque maintenant.

C'était cool.

Quelques remarques sans spoils (mais en partant du principe que vous avez vu le premier film) :

- Avec tout le battage médiatique et les annonces comme quoi il y aurait plus d'action j'avais un peu peur qu'il y en ai trop de l'action justement (un peu comme les conclusions de trilogies de Peter Jackson). Ce n'est heureusement pas le cas, et j'ai trouvé le film assez équilibré.
- La première partie se terminait avec un premier aperçu des fremens, et à l'époque j'avais quelques craintes sur cet aspect là en particulier (tout en ayant grandement kiffé l'ensemble) et du coup j'avais pas mal d'attentes. Je trouve que dans cette partie 2 Villeneuve fait vivre superbement ses fremens et parvient à retranscrire les principaux aspects de leur culture sans que ce soit jamais poussif.
- Visuellement Villeneuve se lâche un peu plus, la première partie était grandiose mais austère. Là tout en gardant la cohérence, il y a un petit quelque chose de plus chaleureux, de plus mystique. Cela ne suffira surement pas à convaincre les allergiques au style de Villeneuve mais tant pis pour eux, de toute façon ces gens ont une vie triste.
- La première partie collait beaucoup au livre, avec des modifications relativement anecdotiques. Là il y a des changements plus conséquents, qui vont à coup sûr déclencher de longs débats chez les fans puristes hardcores. Les gens normaux vont s'en foutre et ils auront bien raison. Personnellement ils m'ont parfois fait tiquer, mais je les comprends et je les accepte.
- Et évidement il manque plein de trucs, forcément le bouquin fait 600 pages sans les annexes donc il manquera toujours des trucs.
- J'aime beaucoup le traitement du personnage de Chani, qui est beaucoup plus que le simple enjeu amoureux qu'elle aurait pu être. J'aime moins cette version de Stilgar, qui même s'il est plutôt raccord à la personnalité qui est décrite dans les bouquins (en particulier dans le Messie et les Enfants) pour moi il manque de dureté et de charisme pour faire un bon naib fremen.
 
Anglemort
Membre Factor
Membre 364 msgs
Rebel Moon

Ouch la catastrophe. Je savais qu'il avait été froidement reçu donc je ne m'attendais pas à un film incroyable, mais la BA était intrigante et j'étais resté sur l'image du Zack Snyder d'il y a 10 ans (je n'ai rien vu de ses films récents) : des films comme Man of Steel ou Sucker Punch sans être exceptionnels faisaient le taf et il y avait quelques idées intéressantes.

Du coup je m'attendais à un honnête divertissement et rien de plus.

Bah c'était ni honnête, ni divertissant.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews