Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.

Un Rédacteur Factornews vous demande :

Forums

Le dernier film que vous avez regardé²
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 6607 msgs
Banshees of inisherin



Un petit monsieur décide de ne plus être ami avec un autre, mais ce dernier ne l'entends pas de cette oreille.

Bon c'est un film parfait en soit sur beaucoup de points, acting, sens, photographie. Mais je déconseille de le regarder un dimanche soir. C'est assez déprimant. Préférez un mardi soir peut être ?
 
Big Apple
Membre Factor
Membre 1219 msgs
The Creator : Un Gloubi-boulga indigeste de cette SF moderne initiée par le pourtant bon District9 pour ce qui est de la DA. Pour le reste, on a certes des bons acteurs, des belles images et quelques belle scènes mais un ensemble complètement bancal. Le film est très peu inspiré, les robots ont déjà été vus dans AI de Spielberg, Elyseum et dans Han Solo a Starwars story. Le scénario est quant à lui d'une débilité profonde, et par-dessus le marché orienté combat au point que vous n'aurez un répit qui ne dépassera pas les 3 minutes (en moyenne, 30 secondes) avant de voir une nouvelle fusillade.
C'est dommage, j'aurais voulu des scènes de contemplation, des dialogues qui commencent par autre chose que par "SHIT!" ou encore des envolées lyriques et philosophiques. A un moment, j'ai espéré lorsqu'on arrive dans une métropole asiatique à la Bladerunner. Mais non, hélas. Le soufflet retombe très vite avec l'arrivée des forces américaines qui viennent canarder ce qui aurait pu être l'amorce de l'embryon d'un moment de grâce.
Désespéré par ce gâchis, j'avais envie de m'enfuir de la salle et rentrer chez moi pour relancer Cyberpunk.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 6607 msgs
The Fabelmans

Une partie de la jeunesse de Spielberg.

Bon, un truc à dû m'échapper, je n'ai pas compris le film. J'ai trouvé ça chiant, vraiment ennuyeux, soporifique, pas émouvant. La photographie très quelconque. Pire, les lentilles du héros qui sortent de l'écran donnant un aspect uncanny m'ont génés.
J'ai vraiment passé un mauvais moment, sauf la scène avec Lynch où là j'ai retrouvé Spielberg.
 
Doc_Nimbus
Membre Factor
Membre 765 msgs
Anatomie d'une chute



Résumé : Une femme est accusée du meurtre de son mari.

J'ai trouvé cette palme d'or sympa. La photo et la mise en scène font le boulot mais sont sans fulgurance. Le scénario tient sur un timbre poste. MAIS, les dialogues sont excellents ainsi que le jeu des acteurs.
Je n'ai pas vu le temps passer mais j'aurai viré les 10 dernières minutes qui, à mon sens, n'apportent pas grand chose au film.
 
choo.t
Saint rââle
Redac 3820 msgs

Junk Head :
Long métrage en stop motion dans un monde souterrain brutaliste peuplé d'étranges créatures. C'est le projet presque solo de Takahide Hori, c'est fait avec amour et ça se voit.

C'est beau et plein de personnages attachants, foncez !
 
Big Apple
Membre Factor
Membre 1219 msgs
Coup de Chance : 50ème film de Woody Allen tourné en France à Paris avec des acteurs français. Pour ainsi dire, c'est vraiment par hasard que j'ai appris sa sortie, le personnage semblant être persona non grata des médias depuis #MeToo. De là à jeter le bébé avec l'eau du bain, il y a un pas que je me garde de faire. Bref, passé la surprise de voir un film de WA en français, on découvre un scénario basique mais solide dans la veine d'un Match Point, en moins bien tout de même. Cependant, j'ai passé un très bon moment et je vous le recommande, en tous cas si vous aimez le style du réalisateur dans sa période sombre et/ou cynique (Match Point, Le rêve de Cassandre, Irrational Man). A noter que la fin WTF m'a franchement déçu, bien que raccord avec le titre. Pour le coup, Match Point avait lui su conclure avec brio.
 
Mendoza
Membre Factor
Membre 888 msgs
Faut que je me ressaisisse, je ne regarde plus que de la merde.
La dernière en date, Mission Impossible je ne sais pas combien, le dernier. Ca manque complètement de souffle, on se fout complètement de ce qui se passe à l'écran et le personnage féminin principal est horripilant, sans doute un des pires de ces dernières années (dans les productions grand public).
Bref, faut que je me mate As Bestas et El Reino qui me tentent carrément plus.
 
choo.t
Saint rââle
Redac 3820 msgs

Les Aventures de Buckaroo Banzaï à travers la 8e dimension :
C'est terriblement mauvais, mais à la fois en avance sur son temps, on y retrouve des morceaux de Retour vers le Futur ou d'Invasion Los Angeles alors que tous deux sont sortis après Buckaroo Banzaï.

Y'a un casting assez dingue (Christopher Lloyd, Jeff Goldblum, Jonathan Banks, Vincent Schiavelli) mais totalement sous-exploité, sans parler de Jamie Lee Curtis tout simplement retirée au montage.

Même en tant que nanar pop-corn, je déconseille, c'est abyssal, c'est un pur délire Marty Stu, un héro instoppable, à la fois neurochirurgien de renom, physicien de génie, rockstar, pillote d'essaie, leader spirituel et tireur hors pair auquel il est bien difficile de trouver un défis à sa taille, heureusement, le film sort de son chapeau une invasion alien d'une autre dimension et la menace d'une troisième guerre mondiale.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 6607 msgs
Donjons et dragons




Des gens doivent réaliser une quête.


Je m'attendais à mieux, on parlait des gardiens de la galaxie, la comparaison est assez juste mais c'est pas au même niveau.
Ça manque terriblement de saveur. Aucun moment de grâce, aucun moment d'émotion (à part les gags), aucune tension à aucun moment. C'est très très léger et tout est expédié très rapidement. J'ai rarement vu un film avec si peu de suspens, c'est pire que n'importe quel film marvel/disney à ce niveau. Il y a plus de suspens dans un épisode random d'alerte cobra que dans ce donjon et dragon !

En terme d'atmosphère on est loin de l'heroic fantasy dressée dans les années 70/80, il y a plus de travail sur les blagues pour faire rire le public que sur la peinture d'un univers onirique et enchanteur.
Les seules bonnes scènes sont les passages parodiques en fait. Ils auraient mieux fait d'assumer jusqu'au bout et de faire un donjon de naheulbeuk.

Au final, pas mal d'ennui et un peu de rigolade. Je conseillerai de le regarder en faisant autre chose en même temps, c'est ce que j'aurais du faire.
 
ptitbgaz
Membre Factor
Membre 1876 msgs
En parlant de manque de saveur, je viens de voir Le Menu ou comment le cheeseburger va sauver le genre humain.



Le devanture est pourtant prometteuse, avec une ambiance de satire sociale entre Agatha Christie et Hannibal, des persos divers et au caractère (à priori) tranché comme le veut le genre. Problèmes : ces derniers n'ont pas beaucoup de profondeur malgré de bons acteurs à la base ; à part les inters sympas, c'est filmé de manière très basique ; seule la photo s'en sort plutôt bien.
Perso j'ai trouvé Ralph Fiennes, que j'aime pourtant beaucoup, tout juste correct et un brin caricatural et Anya Taylor Joy assez horripilante en "USA Fuck Yeah !".
Pour finir, le suspens est assez superficiel voire artificiel (notamment par le manque d'attachement au persos justement), la morale du film est simpliste et le dénouement un peu ridicule. bref, ça se laisse manger mais ça procure autant de souvenirs gustatifs qu'un McDo vite digéré (pour ne pas aller plus loin). Soit l'inverse de ce que prétend défendre le film.

J'espère que le Sans Filtre (Triangle of Sadness) de Robin Oslund est d'une autre trempe.
 
bigjohn
Membre Factor
Membre 68 msgs
Wind River de Taylor Sheridan (2017)

1er long métrage de Taylor Sheridan, Wind River raconte l'enquête d'une agente du FBI (Elizabeth Olsen) et d'un chasseur/trappeur (Jeremy Renner), chargé.es de résoudre une affaire de viol et de meutre d'une indienne américaine, au cœur de la réserve indienne de Wind River, dans le Wyoming.
Sheridan, à travers cette histoire, traite métaphoriquement de la question du génocide amérindien et de l'attitude post-colonial d'un certain nombre d'américains. C'est très élégamment mis en scène, dans des décors sublimes et rarement utilisés au cinéma, et très bien écrit. Sheridan, comme dans Comancheria (dont il était uniquement scénariste) recherche un peu toujours la phrase qui tue, mais faut reconnaître qu'il est doué pour ça, et qu’émotionnellement, ça fonctionne vraiment bien. Ajoutez à ça une scène d'action extrêmement intense en bout de course, des comédien.nes au top, et vous avez un film très fort.

J'ai jamais vu les séries de Sheridan (dont la fameuse Yellowstone) mais ça me donne drôlement envie de m'y mettre.
 
JiHeM
Membre 1246 msgs
Oui c'est chouette Wind River. J'ai pas vu Yellowstone, mais son spin-off 1883 est largement regardable malgré une écriture un peu en roue libre.
 
choo.t
Saint rââle
Redac 3820 msgs

The Unbearable Weight of Massive Talent

Nicolas Cage qui joue Nicolas Cage et Nick Cage, dans un film sur la fin de carrière de Nicolas Cage. Mais en fait non, mais un peu quand même.

C'est un film meta qui part un peu dans tout les sens, mi-drame, mi-comédie, mi-action et zut, la coupe déborde.

Je m'attendais pas à grand chose mais c'est une très bonne surprise, Cage y est évidement excellent et Pedro Pascal s'en donne à cœur joie, y'a quelques scènes hasardeuses et lourdeurs, mais globalement ça file un bon gros sourire tout du long.
 
Arsh
Membre Factor
Membre 686 msgs
Le garçon et le héron
Je ne pensais jamais dire ça d'un Miyazaki, mais un peu déçu. Alors attention ça reste un très bon film, mais j'ai trouvé qu'il manquait le petit truc qui vous prend aux tripes. L'histoire en plus est assez convenue, surtout après avoir vu le voyage de Chihiro (j'ai trouvé beaucoup de similitudes) et les thèmes assez classiques. Sinon c'est du tout bon, graphismes sublimes, animation au top (les scènes avec le feu sont juste incroyables) la musique très belle (même si un peu en retrait). Bref pas le meilleur Ghibli mais un film à voir quand même.
 
Tonolito_
Cancanier
Membre 1691 msgs
The Killer
Plus que mitigé, suis plutôt client de ses films mais là je suis resté sur ma faim. Le film a un rythme bien lent, presque aucune tension, bien que voulu, le côté monolithique/froid du personnage incarné par Fassbender n'aide pas à créer un lien entre le support et le spectateur.
Le "scénario" tient sur une feuille de PQ, il y a quasiment aucuns enjeux... Bref j'ai trop de respect envers le Real pour être méchant mais je m'arrêterai en disant que ce n'est vraiment pas un bon cru.
 
bigjohn
Membre Factor
Membre 68 msgs
Tonolito_ a écrit :
The Killer
Plus que mitigé, suis plutôt client de ses films mais là je suis resté sur ma faim. Le film a un rythme bien lent, presque aucune tension, bien que voulu, le côté monolithique/froid du personnage incarné par Fassbender n'aide pas à créer un lien entre le support et le spectateur.
Le "scénario" tient sur une feuille de PQ, il y a quasiment aucuns enjeux... Bref j'ai trop de respect envers le Real pour être méchant mais je m'arrêterai en disant que ce n'est vraiment pas un bon cru.


Pour le coup, j'ai adoré.
J'ai l'impression qu'il y a un film qui se cache sous le film.
On nous présente un tueur soi disant hyper efficace, hyper froid, presque une machine. Mais qui en fait rate tout ou presque! Avec une image qui contredit très souvent sa logorrhée en off. Ça rend le film parfois assez drôle, et surtout le personnage captivant, voire attachant, quand bien même il est une coquille vide (il n'a pas de passé, pas de hobbies, rien).
Par ailleurs, le discours sur l'époque, avec l'obsession pour ce qui se consomme, s'achète, se jette (les objets comme les êtres) est passionnant.
Et puis, diantre, on a quand même la meilleure scène de bagarre vue depuis un moment, non?!
Un film obsessionnel et obsédant comme Fincher sait les faire, avec une maîtrise technique et narrative, encore une fois, à tomber par terre.
 
bigjohn
Membre Factor
Membre 68 msgs
Ha et sinon j'ai revu hier Sang pour sang (Blood simple), le premier film des frères Coen.
Et bon sang, ce que c'est bien!
J'avais oublié à quel point ce film était maîtrisé et contenait déjà tout ce qui allait faire leur cinéma.
Un néo-noir cynique, où tout passe par l'image (le film est très très peu dialogué), plein de drôlerie (mais toujours en aimant profondément les personnages), et bourré d'idées de mise en scène folles, autant héritées du cartoon que du film muet, et sous influence de leur pote Sam Raimi, qui avait réalisé Evil Dead 3 ans avant.
Bref, un gros classique à revoir, et surtout un niveau de maîtrise hallucinant pour des cinéastes qui n'avaient alors pas 30 ans....
 
bigjohn
Membre Factor
Membre 68 msgs
Napoléon (2023) de Ridley Scott

Bon sang que c'est mauvais.
Le film tente beaucoup de choses mais se foire lamentablement à chaque fois.

On nous vend une histoire d'amour. On ne voit qu'un gros bébé (Napoléon) chouiner qu'on ne l'aime pas une séquence sur deux. Joséphine, elle, est plutôt bien incarnée par Vanessa Kirby, mais Ridley Scott ne prend malheureusement jamais le risque d'emprunter son point de vue. Si bien que son personnage est illisible, et donc un peu pénible à la longue.

On nous rabâche que Bonaparte est un grand stratège, mais jamais la mise en scène ni le scénario du film ne s'appliquent à le montrer. Les stratégies sont assez nuls et les batailles, par conséquent, très génériques.

Au niveau politique c'est le pompon. D'abord on expédie la révolution française en 10 minutes (alors qu'il y a quand même un certains nombres d'événements constitutifs de ce que sera Napoléon), pour ne dire qu'une chose: révolution = terreur = pas bien.

Pour le reste, dans un écueil classique du biopic, le film va beaucoup trop vite pour son propre bien. Au lieu de raconter un personnage par un moment précis de sa vie, on essaie de le raconter à travers presque toute sa vie. Toute la partie politique est donc expédiée. "Tu vas devenir consul, Bonaparte" "Ha oui, bah ok". Voilà, c'est littéralement ce niveau de scénario. Zéro finesse, absolument zéro intrigue.

Evidemment, sa propension à la tyrannie, à l'esclavagisme débridé, n'est jamais abordée.... Ce qui, en 2023, est absolument impardonnable.
Tout juste nous dit on qu'il a massacré ses soldats et ses ennemis. Mais là encore, même pas avec des images, avec du cinéma, mais par des pauvres cartons à la fin.

Ha, et Joaquin Phoenix est nul. Comme dans pas mal de rôles récents, c'est un festival d'actor's studio. On sent un comédien qui s'est approprié le rôle au-delà du raisonnable. En résulte des tics à la pelle et un surjeu constant.

Bref, Ridley Scott est lessivé. Et ce n'est pas la version longue annoncée de 4h10, qui pourra sauver ce film atrocement fainéant...

Dans le genre, mieux vaut revoir encore et encore son premier long-métrage, Les Duellistes (1977), qui se passe lui aussi pendant les guerres napoléoniennes. Un film beaucoup plus simple, humble, mais d'une force et d'une beauté encore stupéfiantes aujourd'hui.
 
Big Apple
Membre Factor
Membre 1219 msgs
Merci de m'économiser 2h40.
Cela dit, les critiques tant professionnelles que des spectateurs étant mauvaises, je n'attendais qu'une confirmation sur factor....
Dommage, Ridley Scott et Joaquin Phoenix, ça inspirait confiance.
 
bigjohn
Membre Factor
Membre 68 msgs
Big Apple a écrit :
Merci de m'économiser 2h40.
Cela dit, les critiques tant professionnelles que des spectateurs étant mauvaises, je n'attendais qu'une confirmation sur factor....
Dommage, Ridley Scott et Joaquin Phoenix, ça inspirait confiance.


Ouais c'est dommage. Ce sujet méritait tellement plus, avec un vrai traitement politique.
Après, Ridley Scott, c'est jamais une garantie de qualité... Le Dernier Duel, c'était vraiment bien je trouve. House of Gucci, très craignos.
Faut que je rattrape ses films que j'ai pas vus: Seul sur Mars, Kingdom of Heaven, Robin des bois...
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews