Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Le dernier film que vous avez regardé²
hohun
Membre Factor
Redac 5087 msgs
Annabelle Creation : c'était nul.
 
hohun
Membre Factor
Redac 5087 msgs
Spider-man Homecoming : c'est probablement le pire des Marvel modernes, l'intrigue est très décousue et le méchant sert tellement à rien qu'on se demande même pourquoi il y en a un. Un produit sans âme qui sert juste à exposer deux-trois trucs pour la continuité MCU.
 
ptitbgaz
Membre Factor
Membre 1490 msgs
Moi je l'ai trouvé très sympatoche, pas aussi bon que ceux de Raimi, mais tout de même rafraichissant. Spiderman reste une bd pour ados avec un ado pour héros, c'est donc très bien que le real reste sur cette vision- là avec la dérision qui va bien.

Contrairerment de Gardiens de la Galaxy 2 qui, s'il reste distrayant et objectivement bien fait, commence déjà à sentir le réchauffé.

Dans un (tout) autre genre, j'ai vu Good Time avec Robert Pattison. Oubliez Twilight (plus facile pour moi, je l'ai pas vu), ici on lorgne plutôt du côté du ciné indépendant.
Pour sortir son frangin attardé mental des "griffes" des médecins, Bob décide de braquer une banque avec lui. Forcément ça part en sucette ; s'en suit une sorte de fuite en avant claustro dans les ruelles nocturnes de New-York.
C'est filmé quasiment en temps réel, caméra à l'épaule avec un cadrage très proche des personnages, sûrement pour mettre le spectateur dans la tête de ces deux inadaptés de la société, chacun à leur manière, obligés de gérer au jour le jour, en l’occurrence ici heure par heure.
La BO synthwave/post rock psychédélique ajoute à cette sensation inconfortable, dérangeante, mais comme l'intrigue ne déroule aucune grosse ficelle, on reste accroché au film jusqu'à la fin, très chouette par ailleurs (avec la voix de Iggy Pop).
Edit : d'ailleurs je viens de voir que la BO a gagné en mai dernier le Cannes Soundtrack, compétition parallèle au festival. Mérité.
https://www.youtube.com/watch?time_continue=103&v=B9aXnPkRnIU
 
hohun
Membre Factor
Redac 5087 msgs
ptitbgaz a écrit :
Moi je l'ai trouvé très sympatoche, pas aussi bon que ceux de Raimi, mais tout de même rafraichissant. Spiderman reste une bd pour ados avec un ado pour héros, c'est donc très bien que le real reste sur cette vision- là avec la dérision qui va bien.

Contrairerment de Gardiens de la Galaxy 2 qui, s'il reste distrayant et objectivement bien fait, commence déjà à sentir le réchauffé.


Ben justement, GoG2 sent le réchauffé mais reste fun pour moi, alors que SMH tente de faire cool mais se vautre lamentablement à cause de son rythme anémique, de ses trucs placés là "histoire de", et surtout de sa progression du scénario bardée d'ellipses qui rend le développement des personnages incohérent.

On parle quand même d'un film où en l'espace de 5 minutes au tout début du film, un contremaître qui se fait piquer un marché devient un fabricant d'armes doublé d'un trafiquant, hop, comme ça, c'est naturel, le mec était probablement génétiquement un criminel de toute façon je suppose. Ensuite il nous fait une "t'es mort et c'est chouette" en désintégrant un mec et en s'en foutant, dans une scène tellement mal négociée qu'on ne sait pas s'il ironise quand il dit qu'il pensait que c'était une autre arme ou non. Et puis enfin on nous révèle qu'en fait c'était le père de son amoureuse ! Un twist complètement sorti de nulle part, qui ne provoque aucune émotion parce qu'au final on a passé le film à le voir par-ci par-là sans vraiment que son personnage soit vraiment creusé.
Je pourrais aussi évoquer l'injection crasse de MJ dans la trame, en en faisant un espèce de personnage malaise/taré au comportement louche ; je ne comprends vraiment pas ce que celui qui a écrit le personnage avait en tête.

Enfin plein de scènes longues et lourdes, comme le passage au caméscope au début, qui essayait d'être drôle mais qui est juste lourd, comme la plupart des passages comiques du film, qui sont du déjà vu dans d'autres films en pire. Même Green Hornet était plus drôle.

Enfin bon plein de trucs qui ne collent pas ensemble selon moi, on aurait dit un projet qui a été réassigné à plusieurs scénaristes de suite pour aboutir à un truc complètement décousu. GoG2 est un produit un peu longuet mais qui a des vannes qui fonctionnent, SMH est un produit où tu te demandes ce que tu fais là dès le début.
 
Temujin
Membre Factor
Membre 2194 msgs
Completement pas d'accord avec, et quasiment sur tous les points que t'as cite haha. Comme quoi les gouts et les couleurs ^^.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3741 msgs
Blade Runner 2049

Pour contrebalancer la vague d'avis dithyrambiques (la réal est nickel, le rythme contemplatif globalement bon, hormis deux trois plans inutiles, d'ailleurs le fossoyeur étaye ça très bien, la musique fait l'ambiance à 100% mais les thèmes anecdotiques), et vu que j'ai aimé le film et qu'il est dans son ensemble, réussi, je vais plutôt citer les trucs qui m'ont soûlé.

Déjà j'ai trouvé que les courts qui teasaient le film étaient plus intéressants que le film, blade runner 1 a inspiré une grande partie du cyberpunk des 30 dernières années, du coup le 2 semble ressemble a du réchauffé qu'on a pu voir un peu partout, ça, a la limite ça n'est pas bien grave, mais je dois dire que la destiné de l'agent K (et son pseudo double twist osef moisi) ne m'a pas trop concerné. Tout l'arc sur l'IA semble éculé surtout quand on a vu Her... Sapper Morton vu bien trop vite (en 2h45 de film !), tout comme wallace ... enfin ça c'est très subjectif j'imagine, même si j'ai des potes qui m'ont dit la même.

En revanche, objectivement, la méchante ninja de terminator 3 est risible, mal écrite, mal castée, bref st'un fail. Durant tout le visionnage j'étais aux anges, mais j'avais vu le trailer, la comm, je savais qu'il devait arriver ... harrison ford. Il fait partie de cette poignée d'éléments hommage member-berries greffés dont le film n'avait pas besoin, du tout. Tout comme la pute castée pour sa ressemblance avec Daryl Hannah, et qui porte les même fringues ... l'armée de réplicants résistants dont le but ou l'écriture sont finalement bien indéfinis, au secours ...

On dit que Villeneuve a été très libre sur le film, mais c'est sur ce genre de points qu'on voit le poids de la prod. Harrison ford a moins de charisme que son chien dans le film. Et tous les questionnements et les idées intéressantes uniquement suggérées qui y sont soulevées sont pour moi gâchées à cause de ces points.


Pour finir, la prod avait dans l’optique de faire une nouvelle licence avec ce film si il marchait commercialement (ce qui n'est apparemment pas le cas), priez pour que Scott crève rapidement, car avant de mourir il voulait absolument poser sa pèche à l'édifice en faisant un crossover de l'univers avec celui d'Alien, je le cite : bah voui, y'a des colonies spatiales et des humains artificiels / robots dans les deux nan ? spareil ! et puis c'est mon oeuvre j'en fais ce que je veux c'est vous qui comprenez rien. J'avais envie de chier sur la table ou faire Alien covenant, mais je m'étais déjà fait dessus, alors ...

Étant acté que la saga Alien, déjà bien niquée, et son reboot déjà annoncé, merci de monsieur Scott de laisser blade runner tranquille et d'aller jouer avec des ado à Manille pour le temps qui vous reste, et emmenez terry gilliam avec vous.

Cordialement, Jean-jean.

Edit : très bon odieuxconnard sur 2049.
 
Khdot
Membre Factor
Membre 169 msgs
Blade Runner 2049
Beau, musique sympa, mais scénario bien con-con. Cela fera de beau fond d'écran.
Ps: Je m'attendais à pire.
 
Big Apple
Membre Factor
Membre 896 msgs
Blade Runner 2049
Je donne mon avis, ça n'est que mon avis, tant pis s'il y en a qui hurlent au scandale. Peut-être que je me trompe, mais c'est ce que je ressens 24 heures après premier visionnage.

Tout d'abord, le film est trop lent et trop long, avec un scénario artificiellement tortueux, j'ai eu du mal à suivre. Il n'y a pas de tension dramatique (sauf lorsque K découvre que son souvenir est bien réel... mais ne lui appartient pas pour autant). Les personnages sont froids, en particulier K pour lequel il est difficile d'éprouver de l'empathie, on est bien loin de l'inspecteur Deckard du premier opus. A ce propos, Harrison Ford n'est désormais plus que l'ombre de lui-même. Dans la galerie des personnages, seule la fille virtuelle de la compagnie Wallace, Joy, mérite le coup d'oeil. Mais cette Joy, que ce soit dans la scène d'amour "à trois" ou simplement dans la vie quotidienne de K, fait furieusement penser à la voix de la Scarlett Johansson de l'excellent "Her", et ce au point de friser le plagiat. Villeneuve est un sacré pompeur sur ce point.
Les décors sont souvent immenses, mais aussi terriblement vides. Alors que le premier Bladerunner alternait avec brio les scènes intimistes et les perspectives phénoménales d'une ville tentaculaire, tout en donnant à celle-ci de la consistance en créant des scènes urbaines fourmillant de détails (balais de bicyclettes, éclairage palpitant dans un fog brassé par des ventilateurs paresseux, publicités pour les colonies de l'espace suspendues dans les airs par d'improbables dirigeables, parapluies-néon du plus bel effet...), on a dans Bladerunner 2049 l'impression d'être baladé d'un décor inachevé à un autre. Et ce sans l'extraordinaire accompagnement musical de Vangelis qui donnait des frissons, et dont seuls l'écho de quelques arrangements et de la corne de brume semblent avoir survécu aux 30 dernières années.
Les "méchants" sont quant à eux ridicules, le patron de Wallace avait un côté Farcry (et encore, je crois qu'ils ont de meilleurs dialogues chez crytek), sa copine réplicante Luv est quant à elle franchement insipide.
Alors que Roy mourait avec élégance dans Bladerunner "like tears in the rain",
Luv meurt après un combat style Matrix moment -I know kungfu- "like blood in the sea"

Que restera-t-il de B2049 dans quelques mois? Je prends le pari qu'il sera oublié depuis longtemps. Mais pire, que ce film aura abîmé au passage la grande oeuvre originale sur laquelle il a été construit.
 
Khdot
Membre Factor
Membre 169 msgs
Big Apple a écrit :
Que restera-t-il de B2049 dans quelques mois? Je prends le pari qu'il sera oublié depuis longtemps. Mais pire, que ce film aura abîmé au passage la grande oeuvre originale sur laquelle il a été construit.


Malgré moi je pense garder en mémoire 2/3 scènes. Particulièrement celle avec l’hologramme géant et K.
Sinon, si quelqu'un a un super lien qui explique les trous énormes dans le scénario...
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3741 msgs
The Girl with All the Gifts / The Last Girl en VF, gifts c'est trop compliqué à lire, un titre qui spoil directement donc, contrairement au VO, à mort les marketeux

D'un réal qui bosse notament sur un prochain ép de Black Mirror S4.
Si vous êtes en manque d'infectés vénères qui courent à la 28 days later dont le film s'inspire grandement à plein de niveaux (ça pourrait largement être une suite genre 128 months later) et d'un peu de renouvellement dans le genre, allez-y, mais ça ne va pas beaucoup plus loin.
A noter la surprenante présence de Glenn Close, alors que je m'attendais à petit un film anglais indé. De même que les décors sont assez chiadés.

Enfin passé le postulat un peu innovant, on a quand même un arrière gout de memberberries avec pas mal de références disséminées, et donc au final une sensation de déjà-vu ou de vraiment sortir d'un épisode de Au-delà du réel avec un bien plus gros budget... Des idées sont bonnes, on sent que c'est tiré d'un bouquin, mais c'est pas assez exploité et au final on perd du temps sur des scènes OSEF ou déjà vu 10000 fois ailleurs là où ça aurait, pour se démarquer, du être axé sur la psychologie ou le pourquoi survivre, on a juste de l'action nulle assez bas du front, comme ailleurs donc.
 
GTB
Membre Factor
Membre 1729 msgs
J'avais plutôt apprécié le film. Pas la claque mais il m'a porté tranquillement, efficacement. Là où la plupart des films de ce genre échouent depuis pas mal d'années.

ps: Et ouai les gars du marketing méritent qu'on leur mette les couilles dans un pot de Paraponeras.
 
hohun
Membre Factor
Redac 5087 msgs
Thor Ragnarok : du pathos vite fait noyé dans deux heures de vannes et d'action. Le réal à compris que les films Marvel ne sont pas des films d'intellectuels et a décidé de l'assumer.

Pensez Deadpool mais sans les vannes pipi-caca lourdes.
 
CBL
L.A.mming
Admin 14773 msgs
Yep c'était bien plaisant. Ca sent fortement l'inspiration Guardians Of The Galaxy et c'est que du bonheur.
 
hohun
Membre Factor
Redac 5087 msgs
CBL a écrit :
Yep c'était bien plaisant. Ca sent fortement l'inspiration Guardians Of The Galaxy et c'est que du bonheur.


Je sais pas dans quelle mesure, à vrai dire. Le ton n'est pas très éloigné de What We Do in the Shadows, qui date d'avant GotG.
 
ptitbgaz
Membre Factor
Membre 1490 msgs
Eh ben, je pensais pas lire un jour What We Do in the Shadows et Thor dans la même critique... Oo vu que j'ai pas vu ce dernier, je vais laisser le bénéfice du doute mais je suis surpris.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3741 msgs
Indice : même réal.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2424 msgs

Ultraviolet :
Les mots me manquent tellement ce truc est merdique.
Les acteurs sont en dessous de nuls, le scénario est ridicule, les SFX totalement loupés, les combats totalement ratés, les costumes honteux et j'en passe.

Je m'attendais à un nanar regardable, même pas, c'est tellement mauvais que ça en devient douloureux.
 
hohun
Membre Factor
Redac 5087 msgs
À l'époque je m'étais jugé ultraviolé par ce film. LOL
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3741 msgs
Bientot disponible ici : les reviews des transformers.
 
Raggamuffin
Membre Factor
Membre 26 msgs
Oh merde, Ultraviolet quoi ! Quand je pense que j'ai payé une place de ciné pour ce truc...
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews