Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.

Un Rédacteur Factornews vous demande :

Forums

Les series TV du moment
mustach_cuir
Membre Factor
Membre 89 msgs
Zaza le Nounours a écrit :

Sinon un jour faudra qu'on organise une petite session de thérapie de groupe, durant laquelle je vous parlerai du fait que je continue de regarder Riverdale toutes les semaines. C'est la série la plus conne du monde, ça n'a aucun sens (je vais spoiler vu que probablement tout le monde s'en fout, mais dans la dernière saison qui pompe goulument Stephen King, ils se mettent tous à avoir des super-pouvoirs pour affronter ce qui semble être une incarnation du Diable), j'ai parfaitement conscience de tout ça mais malgré tout je continue.


T'inquietes, tout le monde sait que c'est nul, tout le monde a un peu honte d'avouer la regarder, meme les acteurs sont embarrasses par le scenar en interview... Et ca cartone parce qu'on peut pas s'en empecher.

Je n'irais pas jusqu'a conseiller de mater la serie, mais si vous ne connaissez pas et que ca ne vous interresse pas (ca va spoiler), allez mater la video de Super Eyepatch Wolf qui explique le pourquoi d'un tel paradoxe, a quell point c'est wtf. Tres interressant, marrant et ca ne vous convertira pas.
https://www.youtube.com/watch?v=DZ-FRSXypUE

Sinon Severance c'est vachement bien.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 6144 msgs
Je me suis arrêté à la saison 2 épisodes 6. Jusque là, ça n'avait rien de WTF, une série banale, insipide, un soap pour adolescent avec de beaux gosses façon melrose place je suppose. Même en faisant autre chose en même temps ça n'a pas fonctionné sur moi alors que je peux aller jusqu'au bout de certaines séries pour ménagères.
Vous dites que ça vire au surnaturel ?
 
Zaza le Nounours
Connard aigri
Admin 13329 msgs
Ca vire au complètement con, ça n'a plus de sens. Il y a du surnaturel, mais aussi un fight club dans une prison pour ados, des tueurs en série, un bar clandestin tenu par une ado, des gens qui partent faire la guerre, d'autres qui entrent au FBI, plusieurs sectes... Tout ça avec cette espèce d'esthétique pseudo années 50 où les gens ont tous des vieilles muscle cars, des téléphones à cadran et des machines à écrire. C'est génial de gogolerie.

J'ai du mal à te voir regarder ça.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 6144 msgs
C'est en faisant autre chose en même temps, je ne regarde pas vraiment, donc ça peut passer.
Mais des fois même ainsi, selon l'atmosphère de la série, je peux être dans l'obligation d'abandonner. Des séries comme the rain, american horror story, helmlet grove ça ne passe pas au bout d'un moment tellement c'est lourd.
Là par exemple, the pentaverate, je ne pense pas pouvoir passer l'épisode 2.
 
kirk.roundhouse
White Goodman
Membre 1752 msgs
Votre machin ça me fait penser à Sunset Beach.
Une série qui doit avoir plus de 20 ans maintenant, qui était dans sa première saison un soap US tout ce qu'il y a de plus classique, à la Young & Restless.
Mais qui à partir de la saison 2, parce que l'audience n'était pas trop au rendez vous sur la première mais que les producteurs ont quand même mis du budget pour continuer un peu plus, les scénaristes se sont dit : et puis merde, on lâche les potards à fond, et on s'en bat les couilles.

Et là, c'est devenu quelque chose d'incontrôlable qui s'est poursuivit sur plusieurs saisons.
Avec des histoires sur le jumeau maléfique du héros dans une ambiance slasher, un tremblement de terre, des romances incestueuses, une insémination forcée avec une poire à dinde, et pour finir par du surnaturel avec des bijoux maudis et une momie tueuse ...

C'était génial.
 
Zaza le Nounours
Connard aigri
Admin 13329 msgs
C'est 100% Riverdale, ce que tu décris.
 
kirk.roundhouse
White Goodman
Membre 1752 msgs
Je sais donc ce qu'il me reste à faire.
 
Kplt242
Membre Factor
Membre 20 msgs
Fini Ozark, j'ai adoré cette série, mais grosse déception sur le final...
 
Mendoza
Membre Factor
Membre 791 msgs
Severance : très bien. Mais : d'une part, ça fait partie de ces séries où je suis déçu que ça ne tienne pas qu'en une seule saison, et d'autre part, c'est plus terre-à-terre que ce que je l'imaginais après les premiers épisodes.

La théorie fumeuse que j'avais en tête avant les deux derniers épisodes :
Pour moi, ils étaient - ou simulaient ? - un cerveau : les 4 personnages correspondant aux 4 humeurs de Eagan qui gouvernent toute personne (Tristesse pour Mark S, Peur pour Dylan, etc.), traitant des données apparemment sans queue ni tête mais à charge émotionnelle, des éléments d'un tout beaucoup plus complexe. Les infinis couloirs blancs sinueux et labyrinthiques simulant les replis du cerveau. Les bureaux séparés avec des fonctions très spécifiques et sans contact direct avec les autres. Des "souvenirs" balancés aléatoirement au hasard des couloirs (la scène des chèvres).
Dans cette théorie, la détraquée Harmony aurait été en charge d'harmoniser les 4 humeurs pour faire un adulte fonctionnel, mais aurait dérapé en cours de route. Milchik incarnerait la Culpabilité ou le Châtiment. Mark Scout aurait pu être la "personne réelle" dont on verrait l'intérieur du cerveau suite au traumatisme d'avoir provoqué la mort de sa femme. Il infligerait à ses 4 humeurs les punitions de la Break Room par culpabilité. Pour le sortir de cette spirale dépressive, les fonctions du cerveau auraient eu à s'entendre et trouver une nouvelle Harmony et se débarrasser de Milchik (par exemple via la coopération entre l'Art de l'Optique et l'Analyse incarnée par les 4). Toute la série aurait été une sorte de thérapie, du coup. Eagan aurait même pu être son thérapeute. Ca aurait été une série courte.
Reste la possibilité que ce soit une simulation de cerveau créée par Lumon pour...de la puissance de calcul et gouverner le monde ?

Mais bon, rien de tout ça n'est valable au final. Tant pis, mais je crois que j'aurais préféré un truc de ce genre plutôt qu'un énième complot pour gouverner le monde. On verra dans 2 ans avec la 2ème saison :-/

Edit : oui en fait ce qui me dérange c'est que le scénario réel ne cadre pas à mes yeux avec le casting ni avec l'atmosphère. Les projets de Lumon et leurs enjeux paraissent vachement sérieux par rapport au reste de la série.
 
Zaza le Nounours
Connard aigri
Admin 13329 msgs
Mendoza a écrit :
oui en fait ce qui me dérange c'est que le scénario réel ne cadre pas à mes yeux avec le casting ni avec l'atmosphère. Les projets de Lumon et leurs enjeux paraissent vachement sérieux par rapport au reste de la série.

Tout ce que tu avais pensé comprendre avant me fait dire que tu as beaucoup (trop ?) d'imagination, mais pourquoi pas.

Par contre je comprends pas ta remarque sur la dissonance ressentie entre le scénario qui se dessine et l'atmosphère de la série. À aucun moment elle ne se veut réaliste, du coup je vois pas pourquoi ses différents partis-pris artistiques viendraient trancher avec ce qu'elle raconte. C'est quand même plus intéressant d'un strict point de vue visuel ces architectures qui n'ont aucun sens (des open spaces de centaines de m² pour y coller 4 gusses à l'intérieur et des kilomètres de couloirs labyrinthiques) et cette atmosphère où tout semble être complètement hors du temps (j'ai cru pendant pas mal d'épisodes que la série se passait quelque part dans les années 70-80) et même de l'espace.
 
Mendoza
Membre Factor
Membre 791 msgs
Le fait qu'ils soient 4 comme les Humeurs, aux fonctions ultra spécialisées, les kilomètres de couloirs labyrinthiques, la forme même du bâtiment Lumon sur les plans d'ensemble, l'absence totale de sécurité autre que Milchik, la forme des récompenses ou des punitions, bref, plein de petits détails qui m'ont réellement incité à échafauder cette théorie. J'ai vraiment du mal à me la sortir de la tête.

Le scénario global découvert dans le dernier épisode me fait penser à un Person of Interest : une machination secrète, un complot mondial caché par les Puissants qui s'auto-congratulent, l'humanité (enfin les pauvres, hein) qui risque d'être asservie sans même le savoir et ces pauvres qui vont être télécommandés pour accomplir toutes les tâches qu'on leur assignera sans pouvoir les remettre en cause. C'est une idée très effrayante et des enjeux extrêmement importants.

Christopher Walken, John Turturro, Adam Scott ou Michael Chernus, ce ne sont pas des acteurs que j'associe à ce genre de scénario où ils vont devoir affronter à un moment ou un autre une secte toute puissante. Il manque juste John Malkovich à ce casting de doux-dingues. Et les décors à la Légion, la Naïveté voire la Pureté des nouveaux dissociés, la dépression de Mark S, l'absence quasi totale de technologie moderne, j'étais vraiment plus parti dans un trip Eternal Sunshine of the Spotless Mind qu'un Terminator.

J'exagère un peu sur le Terminator.
 
CBL
L.A.mming
Admin 17012 msgs
J'ai commencé à regarder Severance histoire de profiter de mon abonnement AppleTV+ pris pour Pachinko et Slow Horses et je n'ai pas réussi à décrocher. Ma femme s'est posé dans le canap' pour faire autre chose et est resté scotché aussi. Je crains que ça explose en plein vol quand on va finir par apprendre sur ce quoi ils bossent mais en attendant je me suis régalé. C'est aussi sacrément ironique pour Apple de produire une série aussi dystopique sur la vie au bureau tandis que la même boite tente de faire revenir ses employés au bureau... L'esthétique des bureaux ainsi que le culte de la personnalité des dirigeants est aussi très Apple.

En complément:
Un article sur le look particulier des bureaux
Un livre sur Lumon
 
justis
Membre Factor
Membre 5 msgs
Je regarde la saison 3 de Killing eve, les deux premiers était beaucoup plus intéressent contrairement a celle-ci qui tourne trop en rond.

TweakBox Tutuapp
 
Vector
Membre Factor
Membre 90 msgs
justis a écrit :
Je regarde la saison 3 de Killing eve, les deux premiers était beaucoup plus intéressent contrairement a celle-ci qui tourne trop en rond

Profite, c'est la dernière de bien.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 6144 msgs
The outsider
D'après un roman de King.

Bien mais pas top. Les similitudes tout au long de la série avec "It" m'ont un peu sorti. Le lore manque d'ambition, d'envergure, c'est un peu longuet. Le personnage d'Holly, bien qu'attachant, m'a laissé dubitatif. La photographie est quelconque.
La première partie est très bonne, je fus intrigué, mais les révélations déçoivent.

J'ai quand même passé un bon moment, surtout face au vide actuel des séries fantastiques, mais c'est clairement pas transcendant. J'ai beaucoup plus apprécié sermons de minuit dans le genre "fantastique".
 
Doc_Nimbus
Membre Factor
Membre 713 msgs
Love, Death + Robots

Après une saison 2 en demi teinte, cette 3e rehausse le niveau. Bien plus de diversité dans les techniques d'animation utilisées et certains courts m'ont vraiment bluffés (les 2e et dernier épisodes particulièrement). Il y a également une diversité de genres traités, ce qui faisait défaut dans la seconde saison. Bref, du tout bon.
 
Bistoufly
Membre Factor
Membre 354 msgs
(Love Death & Robots)
Le dernier épisode de la saison 3: 17 minutes d'une rare intensité. J'y repense depuis 3 jours.
 
GTB
Membre Factor
Membre 1941 msgs
Bistoufly> Yep, Jibaro est assez dingo. Alberto Mielgo avait déjà fait The Witness de la saison 1.
 
Mendoza
Membre Factor
Membre 791 msgs
Lincoln Lawyer: une série policière très mineure qui pourrait passer sur TF1. Y a rien à reprocher vraiment, c'est carré, c'est propre, c'est cohérent. On ne stresse pas pour le héros, on sait que c'est lui le plus fort. Bon. Ca manque complètement d'éclat. Pour citer le Vertueux, c'est vraiment une série à regarder en faisant quelque chose à côté. Regardez le film avec McConaughey, il est chouette, lui, par contre. Ou Bosch, sur Prime, c'est vraiment supérieur (même auteur, même univers, mais en bien version série)
 
Zaza le Nounours
Connard aigri
Admin 13329 msgs
Mendoza a écrit :
Ou Bosch, sur Prime, c'est vraiment supérieur (même auteur, même univers, mais en bien version série)

Pas vu Lincoln Machin, mais je valide Bosch à 200%. Sa suite, Bosch Legacy, est tout aussi bien, même si on sent que c'est un peu plus fauché que la série originale. Et en plus, fait suffisamment rare pour être souligné, la gamine du héros n'est pas insupportable et ne donne pas envie de lui mettre des gifles à chacune de ses apparitions (ceux qui ont subi la fille de Jack Bauer dans 24 sauront de quoi je parle).
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews