Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.

Un Rédacteur Factornews vous demande :

Forums

Le dernier film que vous avez regardé²
Zaza le Nounours
Connard aigri
Membre 14050 msgs
Je viens de m'enchainer Balle Perdue et sa suite, astucieusement nommée Balle Perdue 2, sur Netflix. Films français avec des bonnes bagarres, des flics (ripoux ou non, mais ça change rien, ACAB quand même) qui se font latter les couilles, un bon usage du fusil à pompe, et des courses poursuites en bagnoles vraiment furieuses. Ca se prend pas la tête, ça cherche pas à être autre chose que des films d'action assez brutaux, pas de petites vannes nulles pour détendre l'atmosphère, on est absolument pas là pour rigoler, juste pour faire la violence, c'est pas du tout Taxi.

Le premier a un petit côté un peu fauché qui fait ce qu'il peut avec ses petits moyens, mais pour le deuxième on sent qu'ils ont eu droit à un plus gros chèque donc clairement ils se font plaisir. Ca dure une grosse heure et demie chacun, on n'a absolument pas le temps de s'emmerder, la réal est très efficace : je valide.
 
Tonolito_
Cancanier
Membre 1688 msgs
Pussy boot 2// chat Potté 2 :

Bon film d'animation, la DA est plus que lechée, l'alternance d'effet entre frame rapide/lente-saccadé durant certaines scènes d'action est super bien gérée.
C'est mignon, le scénar est pas trop concon et le travail des plan/séquence tabasse généreusement. A certains moment je me suis cru dans One punch man.
Mention très spéciale au doubleur français du "loup", Doudou Masta, son interprétation est excellente.
 
Zaza le Nounours
Connard aigri
Membre 14050 msgs
Tonolito_ a écrit :
Pussy boot

De grands moments de rigolade en perspective quand vos enfants chercheront ça dans Google avec le safesearch désactivé.
 
Tonolito_
Cancanier
Membre 1688 msgs
Zaza le Nounours a écrit :
Tonolito_ a écrit :
Pussy boot

De grands moments de rigolade en perspective quand vos enfants chercheront ça dans Google avec le safesearch désactivé.


Il n'est jamais trop tôt.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 6568 msgs
Everything Everywhere All at Once
Une petite dame galère avec la partie administrative de sa société de laverie de vêtements, mais une menace plus grande encore risque de briser l'équilibre familiale.

Une ia aurait pu concevoir ce film tellement il est bien. Les critiques dithyrambiques me semblent parfaitement légitimes. Je peux comprendre que certains aient décroché à certains moments, qu'ils se sont perdus, mais perso j'ai adoré. C'est ça que j'attends d'un certains type de cinéma.

L'histoire sans fin 1
Un petit garçon se réfugie dans une librairie pour fuir des brutes, il découvre alors un livre un peu particulier

Ça fait longtemps que je ne l'avais pas vu, je n'ai pas de souvenirs particulier de ce que j'ai pu ressentir quand j'ai vu ce film quand j'étais gosse. On ne peut pas dire qu'il m'a profondément marqué. Du coup je l'ai un peu regardé avec des yeux neufs.
Je trouve que le film est très bon sur la partie photographie, c'est un peu ça que j'attendais du seigneur des anneaux et du hobbit, un visuel de conte de fée. Tandis que certains design de persos sont fabuleux, un peu creepy/mignon. L'histoire en elle même n'est pas très passionnante.
 
choo.t
Saint rââle
Redac 3753 msgs

The New Mutants :
Une sorte de teen-movie huis-clos niais dans l'univers Marvel, issu d'un development chaotique et le tout chapeauté par le réal de The Fault in Our Stars.
Aucune surprise, c'est nul à chier.


In the Mouth of Madness :
Du Lovecraft sauce méta par John Carpenter : Sans être son meilleur film, ça reste très sympas à regarder.


Lux Æterna :
Première fois que je suis réellement déçu par un Gaspar Noé, cela dit c'est un moyen métrage de commande pour faire de la pub à Yves Saint Laurent, c'est déjà un miracle que ce soit regardable.
 
Rouge
Membre Factor
Membre 140 msgs
Sans filtre : belle "surprise" (après tout c'est la palme d'or 2022). C'est assez jouissif par moment. C'est critique, sans être trop intello, cynique. Il y a de la matière. Bref, j'ai beaucoup aimé. Et même si l'humour scato peut en repousser certains moi ça m'a bien fait rire.
 
Arsh
Membre Factor
Membre 683 msgs
3000 ans à t'attendre
Très bon film mais pas du tout ce à quoi je m'attendais. Georges Miller nous propose une histoire contée par un Djinn (son histoire) afin de convaincre celle qui l'a libéré de faire les fameux 3 voeux. Un film sur la difficulté de faire confiance visuellement superbe bien qu'assez convenu.

Knock at the cabin
Dernier film de Night Shyamalan, grosse surprise. J'étais parti avec un sérieux doute suite à Old (pas foufou du tout) et j'ai vite été pris par le film, notamment par Dave Bautista qui crève l'écran (on est loin de Drax). Les films de Shyamalan ont très souvent une réflexion secondaire sur la croyance (fantômes, super pouvoirs, aliens, etc...) mais là c'est très clairement le thème principal du film.
 
Big Apple
Membre Factor
Membre 1213 msgs
Astérix et Obélix: L'Empire du Milieu : Ce film a été atomisé par la critique et un bon paquet de youtubeurs cinéphiles et je n'avais à priori aucune intention de le voir du fait de cette unanimité contre lui. Cependant, pour occuper une de mes filles trop petite pour aller voir Babylon que je convoite depuis quelques temps, j'ai dû consentir à aller voir ce blockbuster français en traînant la patte et en m'attendant à une grosse ***.
Et là, je dois dire, je suis agréablement surpris. Gilles Lelouche en Obélix, c'était une très bonne idée, il est parfait dans le rôle, quasi méconnaissable quand on connait son pédigrée. Vincent Kassel en César, là aussi, excellente idée, il est jubilatoire (et il lui ressemble par ailleurs physiquement). Pour le reste, j'ai trouvé que le film était infiniment plus proche de l'esprit des BD que l'indéboulonnable Astérix d'Alain Chabat qui lui était en plein esprit canal mais que j'avais pourtant trouvé moyen.
Au final, on a là un film avec des décors et des batailles qui envoient du rêve pour les fans de la BD, un scénario certes convenu mais c'est du Astérix, hein! Les acteurs cabotinent,mais c'est exactement ce que l'on peut attendre pour le genre, on n'est pas sur une série HBO. Les dialogues, quant à eux, sont assez faibles, mais font tout de même sourire de temps en temps, sachant que l’essentiel du ressort comique passe par le visuel et les postures des personnages.
Il se dégage de l'ensemble quelque chose de sympathique, et tout à fait respectueux de la BD, et autant ce film n'est pas un chef-d-oeuvre, autant il ne mérite pas ce déferlement de haine et je lui apporte mon modeste soutien en passant par ce fil.
 
Big Apple
Membre Factor
Membre 1213 msgs
The Fabelmans : Quoi de mieux que le cinéma pour toucher du doigt le rêve américain? Autobiographie à la caméra de Spielberg par Spielberg, autant dire que ce film est à voir absolument, ne serait-ce que par curiosité. Des trouvailles, des surprises à chaque plan, le film nous promène sur son chemin de vie, à la fois intimiste et universel quand on connaît la carrière du monstre, le tout s'achevant sur une leçon de cinéma en 3 minutes qui donne envie de se lancer dans mille projets en sortant de la salle.
 
ptitbgaz
Membre Factor
Membre 1871 msgs
4,9 / 5 sur allociné sur 42 critiques pour The Fabelmans, je crois que je n'ai jamais vu une telle unanimité ! Autant dire que je ne vais pas le louper.

Et pour en revenir à Asterix, dont la bande annonce du dernier me fait craindre le pire tant les dialogues/gags ont l'air nazes et Canet falot, j'ai maté dernièrement l'animé le Domaine des Dieux (2014) Louis Clichy et Alexandre Astier.
Eh bien c'est un excellent opus. La 3D est très propre et ne trahit pas le dessin d'Uderzo, l'animation est bonne et surtout, en grand fan de Goscinny, Astier a fait un un excellent travail d'adaptation sur les dialogues, en support d'une intrigue sans surprise mais bien rythmée et d'un sous texte loin d'être simpliste.
C'est l'une des meilleures BD du Gaulois et sans doute la meilleure et la plus fidèle adaptation que j'ai vu.
A voir maintenant ce que donne Asterix et le secret de la Potion Magique sur un scénario original de Astier (mais basé sur plusieurs BD).
 
Big Apple
Membre Factor
Membre 1213 msgs
Top Gun Maverick : Un film qui transpire le pétrodollar d'une façon tellement outrancière et décomplexée que l'on ne peut avoir que de l'indulgence pour Tom Cruise qui essaye de toutes ses forces de ne pas vieillir. Il faut le voir faire de la moto sans casque avec son sourire d'évier détartré, même plus besoin de nettoyer les lunettes après, il faut dire que la population d'insectes volants a diminué de 90% depuis les années 50. Il fait aussi du sport torse nu bien huilé, il drague les jolies nénettes bien conservées comme lui et bien sûr il fait de la mécanique avec un tshirt blanc taille 14 ans pour souligner le cambouis et sa musculature.
Bref, tel un hibernatus de l'ère de l'oléocène, prisonnier des années 80 et qui ne daignerait sortir de sa capsule de formol que pour nous envoyer sa vision du paradis terrestre, il nous assène à chaque plan son idéal, et ça, je le concède, c'est respectable. En ce sens, ça m'a rappelé un formidable épisode de Black Mirror (San Junipero) où deux femmes très âgées vivent leur amour dans un monde virtuel proposant une version idéalisées des eighties.
Mais bon, pour en revenir au film, l'auto-référencement au 1er opus est tellement récurrent, pénible, voire carrément pathétique (visite chez Ice) ou démonstratif « You (still)look good! »que je m'ennuyais ferme. Alors que reste-t-il de tout ça ?
Et bien un opening en SR71 à Mach X qui rappelle Insterstellar, et en ce sens, c'est incroyable à quel point le lien entre un film de SF complètement perché et la réalité est phénoménal.
Et puis bien sûr il y a LA mission qui fait office de cœur du scénario, et on a là carrément droit à un remake éhonté du trench run de StarWars « New Hope » et la visée laser qui tombe en panne façon « Don't think, feel » de maître Kenobi. Ah, et aussi des morceaux de l'épisode 7 pour la fuite en F14 avec les pilotes « méchants » en costumes de pilotes Tie.
Bon, tout ça est quand même un peu too much, vain, et le final avec le couple devant une 911 -des années 80, of course- achève de me convaincre que ce film n'a pas grand intérêt, sinon de me donner envie de réinstaller Flight Simulator ou de me payer une heure en simulateur de A330.
Eh ! Mais c'est déjà pas mal !
 
GTB
Membre Factor
Membre 2008 msgs
Top Gun Mav. ne mérite absolument pas tout le foin qu'il y a eut. Il est tout juste correct (tout comme l'original). Mais bon avec un minimum de volonté de bien produire le truc, du coup forcément dans le paysage Disneyrien du divertissement, ça rappelle un peu ce que c'est un film qui n'est pas de la gerbe visuelle. On y ajoute la couche de nostalgie, obligatoire maintenant; et hop vous optenez un succès à 1.5 milliards de BO; et un film qui a "sauvé le cul d'Hollywood, et de la distribution de films en salles".

Pendant ce temps, Fabelmans fait un four incommensurable. Comme plein d'autres depuis la pandémie, qui n'a fait qu'accentuer que seules les licences ont un avenir en salles.
 
kirk.roundhouse
White Goodman
Membre 1831 msgs
Si il le mérite. Tu es passé à coté de son intérêt. Nuance.
 
Doc_Nimbus
Membre Factor
Membre 763 msgs
Maverick joue à fond la carte de la nostalgie. Perso, sur grand écran et passé quelques haussements de sourcils tant c'est visible parfois ça ne m'a pas dérangé. Par contre, je suis totalement sorti du film quand j'ai percuté qu'on confiait l'avenir du "monde libre" à une poignée de bleus têtes à claques (tous les pilotes chevronnés avaient une gastro?).
 
GTB
Membre Factor
Membre 2008 msgs
kirk.roundhouse a écrit :
Si il le mérite. Tu es passé à coté de son intérêt. Nuance.


Le classique "c'est pas le film, c'est toi". Bah écoute, je ne suis pas buté, qu'on hésite pas à m'ouvrir les yeux sur ce joyau que je n'ai pas vu.
 
fwouedd
Mylène Farmer Coréen
Redac 5802 msgs
En tout cas, j'ai bien rigolé sur le film qui se concentre uniquement sur le passage de relais vers la nouvelle génération pendant les 2/3 du film, pis finalement non, les jeunes ils sont trop mauvais.
 
hohun
Membre Factor
Redac 5768 msgs
GTB a écrit :
Top Gun Mav. ne mérite absolument pas tout le foin qu'il y a eut. Il est tout juste correct (tout comme l'original).


Je m'incruste dans la conversation : le premier Top Gun était une daube et Maverick est une sacrée amélioration. Bon ça reste un blockbuster donc je n'y ai pas recherché le sens de la vie, mais c'était bien agréable.
 
kirk.roundhouse
White Goodman
Membre 1831 msgs
Top Gun Maverick
Si le scénario peut apparaitre très plan plan, voire très bête, et rejoue des scènes phares du premier volet pour la nostalgie, si on s'arrête à ça, on perd tout le sel du film.

Le storyboard et la mise en scène sont eux excellement bien pensés.

Le film prend le temps, lors des phases d'entrainements, de détailler visuellement point par point toutes les étapes du plan de vol, d'indiquer au spectateurs les enjeux et difficultés de chaque séquence.
De ce fait, au moment de la mission, le cerveau est déjà pré entrainé à vivre et comprendre les émotions ressenties par les pilotes à chaque phase réussies ou échouées, et les vivre avec eux.
De plus, sans que le spectateur ne s'en aperçoive, lors de la mission, les plans séquences, les changements d'échelles de plans, les cuts, toutes ces très nombreuses informations visuelles lui sont instinctivement comprises. Ils arrivent à donner l'impression de facilité d'une chose complexe à réaliser dans un storyboard.

On est loin des films d'actions où le/les protagonistes effectuent des pirouettes dans tous les sens supposées être spectaculaires mais vides de tout sens au yeux du spectateur, et passent souvent pour une overdose de scènes sans profondeur.

Tout cela est renforcé par la mise en scène, et les prises en vue réelles qui contorsionnent le visage, et le souffle des acteurs.
Il y a également les superbes visuels, et plans larges qui rendent presque avion de chass'ophile.
C'est réellement un film de cinéma, qui mérite d'être vu au cinéma pour y être plongé, mais même depuis mon home cinéma, j'étais accroché à mon siège du début à la fin.

Alors oui, c'est un film de Tom Cruise, pour Tom Cruise. Mais quand on accepte de passer outre la mégalo du personnage, on passe un chouette moment.
 
BeatKitano
Bite qui tanne haut
Membre 6421 msgs
Mouais. Donc y'a de l'exposition et ils ont pas fait qu'utiliser des shaky-cams. Un GRAND film.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews