Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Le dernier film que vous avez regardé²
FeelXzCat
Membre Factor
Membre 143 msgs
Tu t'attendais peut être à voir Mad Max 4 ?

C'est vrai que le film est un peu plat mais pour ce qui concerne l'interprétation, le gosse m'a paru plutôt supportable, certes ce n'est pas Einstein on est d'accord mais il n'a reçu aucune éducation, et Viggo Mortensen est excellent.

Visuellement, l'image est sublime.
 
kirk.roundhouse
White Goodman
Membre 1567 msgs
The road est un très bon film.
Le vertueux a juste mauvais gout et au vu des points critiqué n'a visiblement rien compris aux personnages et à leur mise en situation.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4627 msgs
Spoiler sur tout le message

La métaphore sur le père qui doit élever seul son gosse après l'abandon de la mère est fortement mal traitée, l'antagonisme global n'a pas de rapport avec cette situation et la psychologie des personnages non plus. Le film aurait été génial si toutes les situations et le comportement du père avaient eu un quelconque rapport avec ce thème. Mais ça n'est pas le cas, en plus le gosse se prend pour Jésus.

La route qui mène un enfant qui perd ses parents vers une famille d'acceuil. ça n'est pas de ça que parle le film.

Après, oui, l'image est sublime, l'acteur principal est charismatique, il joue bien. Mais ça ne peut pas en faire un bon film juste avec ça.
Il manque une vrai thématique avec un point de vu qui soit traité de manière profonde et complexe.


Quant à l'éducation du fils, c'est assez idiot ce que tu dis. C'est un enfant né dans un monde apocalyptique, protégé par ses parents dans un premier temps, cela fait un petit moment qu'ils sont sur la route. La peur de la mort, les situations dangereuses qu'ils ont pu vivre, la connaissance d'un monde de cannibales, l'univers hostile froid avec des arbres qui s'effondrent, la faim forment la meilleur des éducations sur la survie, le gosse devrait être sur tension, réagir au quart de tour, exécuter les ordres sans se retourner, ne pas avoir confiance aux autres individus (sauf qu'il se prend pour Jésus).

Nous étions 3 à regarder le film, 3 à vouloir donner des baffes aux gosses, ça n'est absolument pas crédible.

Un film hyper cucul.

Le vertueux a juste mauvais gout

ouais enfin, y a déjà quelqu'un qui veut t'envoyer des tueurs parce que tu encenses des films très moyen voir médiocre.
 
kirk.roundhouse
White Goodman
Membre 1567 msgs
Beaucoup de jolies formules dans ton commentaire qui ne veulent malheureusement pour toi pas dire grand chose. Bien essayé tout de même.

Un bon film n'a absolument pas besoin de thématique, il peut se contenter d'une mise en situation de personnages bien écrits.

Ici c'est le cas, on a d'un coté un père laissé par se femme qui a choisi la mort, et qui s'accroche à son fils en le surprotégeant tellement qu'il serait prêt à le tuer de ses mains plutôt que de le voir souffrir. Il lui invente un but à sa vie avec ce "pèlerinage" vers le sud, lui raconte des histoires positives, et essai au maximum de l'isoler de la brutalité du monde qu'il les entoure.

De l'autre on a le gamin qui boit les récits de son père, croit au monde chaleureux qui les attends au bout de la route, et vit un peu cette aventure comme un mauvais rêve, et est profondément marqué par tous les évènements violents. Il est complètement dérouté par les actions de son père qui vont à l'opposé de l'éducation qui lui est donnée.


L'univers post-apo qui nous est présenté est oppressant, il prend au tripes, et malgré tout le film arrive à sublimer les moments simples de la vie : prendre un repas, un bain, l'échange.

Et à ça on peut rajouter tous les détails et le jeu de piste que le réalisateur nous laisse pour reconstituer le puzzle de cette mise en situation : qui sont les personnages, et comment le monde en est arrivé là.

Évidement quand on a aucune subtilité, on passe à coté de tout ça.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4627 msgs
Tuer son fils pour l'empêcher de se faire découper en morceau ça n'est pas de la sur-protection, c'est une attitude rationnel. Tout le long du film l'enfant n'est pas spécialement protégé, il est bien aux faits des dangers de cet environnement, il sait ce qu'est le cannibalisme, le père lui confie la garde, lui explique comment se servir de l'arme. Il ne lui cache pas grand chose en fait, il parle sans détour à son enfant, ne lui cache pas qu'ils sont en train de mourir.
ça n'est pas parce qu'il lui raconte quelques histoires illustrées et qu'il lui inculque des valeurs de morales qu'il est surprotégé.

L'enfant n'est pas dérouté par le comportement se son père, mais opposé à lui (ce qui change tout en terme d'impression quand on regarde le film), ça reste quelque chose d'anecdotique dans le film, de plus cette opposition n'est pas très crédible, comment un gosse peut il faire preuve d'autant d'empathie dans un environnement pareil ?
L'empathie est un sentiment qui ne peut se créer qu'au contact des autres, elle ne peut pas fonctionner uniquement par un enseignement moral.
Rajoutons à ça le fait que les références religieuses et on comprends bien au final que c'est de la psychologie de comptoir.


Tu as peut être trouvé cela subtile, moi je trouve ça complètement niais et peu crédible.
 
BeatKitano
Bite qui tanne haut
Membre 4731 msgs
Troll versus Troll, pour une fois c'est les spectateurs qui gagnent. /popcorn time
 
montana
Membre Factor
Membre 3034 msgs
Désolé les gars, mi-temps !

L.A Confidential

Classique. La dernière fois que je l'ai vu c'était en... cassette vidéo, et le redecouvrir dans un tel état aujourd'hui, c'est du pur bonheur. Bon le film tout le monde le connait c'est Los Angeles, les flics, la mafia et la corruption, le tout enrobé d'un casting de folie (Spacey, Pearce, DeVito, Kim Basinger, Russel crowe, James Cromwell, etc...) et d'une ambiance à tomber. Le scénario, la grande valeur ajoutée de L.A confidential, est génial, riche en rebondissement et sait rester crédible. Bon faut suivre par contre et bien retenir le nom des personnages sinon ça peut être un peu confus mais c'est le prix de la richesse scénaristique. Visuellement le br est superbe, c'est coloré, fin, les noirs sont assez hallucinant et la qualité sonore n'a rien à envier au visuel, ça pète, les dialogues sont limpides, bref quasiment à la hauteur du film. Du bonheur.

Freddy, les griffes de la nuit

Bon on passe à autre chose, je savais qu'un nouveau freddy sortait je ne connaissais même pas l'intitulé du truc mais j'y suis allé en tant que fan des sept épisodes précédents. Durant les 30 premières minutes je me suis dit "Putain c'est quoi ce bordel, c'est nul". La profondeur scénaristique du premier freddy (comme l'indique le titre, c'est un remake du premier, enfin un semi remake/prequel...) est inexistante et le film se contente d'enchainer les scènes de meurtres et les passages rêves/réalité sans aucune réflexion disons philosophique (ce que je trouvais très prononcé dans les originaux). Après ça s'améliore avec scénario qui revient sur les origines de Freddy et quelques scènes aux effets corrects. Ça se laisse regarder, et ça fini tellement mieux que ça a commencé qu'on se dit que ça aurait pu être pire. Et puis y a quelques actrices pas mal.

Crazy Night

Bon je suppose que tout doit être dans la bande annonce (je regarde jamais les BA), ça passe le temps, c'est tout.

Kick ass

La première heure et demie est assez inégale, on passe du bon au moyen assez souvent, d'autant plus que le film s'étire (un peu comme les tarantino finalement) dans sa narration comme s'il voulait prétendre à un autre statut que ce qu'il est en réalité. Néanmoins ça reste globalement bon jusqu'à cette dernière demie heure juste grandiose, bien aidé par une bande son qui m'a fait frissonner et un visuel tape à l'oeil mais assez classieux et original. La scène de fusillade avec les flashs est vraiment phénoménale, une vraie symbiose entre l'image et le son. L'apothéose du film en quelque sorte. Un bon film donc, et un grand merci à Lindsy :)
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4627 msgs
Ghost in the shell
Magnifique image, atmosphère envoutante servie par une bande son grandiose. Des personnages charismatiques, un background cyberpunk travaillé et esthétique.
Le problème, c'est que le film est trop bavard, on se noie dans de multiples thématiques, dans un sophisme insupportable forcement creux. Le scénariste rend les personnages artificiellement profond en leur donnant une culture littéraire (surtout de la poésie sophiste) qu'ils n'hésitent pas à étaler tout au long du film.
L'auteur aurait mieux fait de se concentrer sur une seule thématique, à rendre le film moins bavard et plus pertinent.
A peu de chose prêt, le film aurait pu se placer au côté de Blade runner tant il est envoutant.
Un film à voir.

Stalker
Le film inspiré d'un bouquin, qui a en partie inspiré le jeu.
Exactement la même critique que Ghost in the shell, je crois juste que c'est encore plus extrême.
Une atmosphère étrange totalement maitrisée par la mise en scène mais le message de l'auteur se brouille, beaucoup trop de sophisme.
A aucun moment on ne ressent un réel danger dans cette zone censée mortelle, aucun antagonisme, même pas les personnages pour eux même, c'est le principal reproche que je pourrais faire, c'est l'histoire de personnages parano qui font une promenade, tout en parlant de l'Homme, c'est un peu chiant.
Une espèce de peinture de l'humanité, plutôt critique avec un semblant d'espoir à la fin, beaucoup trop bavard pour être efficace.

Ninja Assassin
Atmosphère, scénario, personnage : aucun intérêt.
on s'en doutait, mais ce à quoi je ne m'attendais pas c'est la poésie dont est capable le film lors des demembrements !
Le film est très sanglant, c'est un véritable régale de voir tous ces membres volés après le contact de la lame.
Notons quelques effets spéciaux bien ringard, surtout dans le combat final.
 
kirk.roundhouse
White Goodman
Membre 1567 msgs
Ha si t'es amateur de ce genre de film, je te conseille ninja, un DTV bien sympatoche.

Le scénario est nul à chier, c'est kitch à mort, mais c'est pas ça l'intérêt du truc, ce sont les chorégraphies des combats, et là on est servi.

On sent que c'est fait par des pros, et que les acteurs sont pas que des pékins qu'on a suspendu à des câbles alors que dans ninja assassin, on sent bien que les acteurs n'y connaissent pas grand chose en art martiaux et qu'ils agitent un peu les bras dans le vide à grand coup d'effets spéciaux mal travaillés lors des phases d'acrobaties.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4627 msgs
Je regarderai.
Ninja assassin, le truc c'est le sang, c'est ce qui fait l'intérêt du film. Effectivement sans ça il n'y a pas grand chose à en retirer.
J'attends encore un film de ninja digne de ces personnages avec un vrai scenario ou au moins une atmosphère comparable à "the blade" de Tsui Hark.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4627 msgs
La Legende de Chung Li.

Peut être encore moins fidèle que le film avec JCVD, un simple téléfilm qui n'a même pas le mérite de nous faire rire.
Les acteurs sont pitoyables, Bison, blond d'origine irlandaise dans le background du film, en tête de ce gros navet.
 
fwouedd
Mylène Farmer Coréen
Redac 5355 msgs
Tiens, je serais bien curieux d'avoir des exemples concernant les sophismes du film de Tarkovsky.
 
toof
XBOX 360 & macfag
Membre 7391 msgs
Bon, j'arrive après la guerre, et je rejoins tout le monde (ou presque, à l'exception de l'autre qui apprécie que des daubes) : Kick Ass, ça bute.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4627 msgs
Wolfman

De bons acteurs qui interprètent des personnages insipides dans une histoire soporifique et prévisible.
A partir du moment où l'on voit Hopkins on sait ce qui s'est passé et ce qu'il va se passer.
Très ennuyeux, le film a une atmosphère comparable à celle de Dracula de Copo mais sans le grain de folie, de perversité et de glauque.
C'est fade, ça manque de bestialité.
De beaux décors et costumes si ça vous stimule, des effets spéciaux convenables, la transformation en loup doit être la plus crédible des films de loups que j'ai pu voir, mais ça n'est pas forcement la meilleur.
 
Dks
Membre Factor
Membre 2973 msgs
La meilleur transo de loup garou reste celle du loup garou de Londres, maté comme un crétin à 8 ans, bah ça marque encore l'esprit ;c)
 
montana
Membre Factor
Membre 3034 msgs
Sweeney todd

Ca manque d'ampleur, ça n'a pas la dimension dramatique d'une tragédie, du moins l'impact théâtral est vraiment décevant et l'esthétique du film est juste correcte. En gros, je suis assez déçu mais le film reste largement regardable, je m'attendais simplement à plus.
 
Akshell
Pedobear à poil roux
Membre 4167 msgs
fwouedd a écrit :
Tiens, je serais bien curieux d'avoir des exemples concernant les sophismes du film de Tarkovsky.

La zone est dangereuse parce qu'elle est dangereuse ! Il faut croire à la zone parce qu'il faut y croire !
Avec comme seule justification la dernière scène, même pas digne d'un tour de Garcimore.
 
montana
Membre Factor
Membre 3034 msgs
La nuit nous appartient

Wow, chef d'œuvre. Mention spéciale à la scène de poursuite, ça prend aux tripes. Un film somptueux.
 
toof
XBOX 360 & macfag
Membre 7391 msgs
'Tain, les gars, vous auriez pu le dire que Robin des bois, ça pue du cul. Un débarquement façon Omaha Beach avec des bateaux en bois, sérieusement....
 
nitoo
La merde devient réelle.
Admin 4551 msgs
toof a écrit :
'Tain, les gars, vous auriez pu le dire que Robin des bois, ça pue du cul. Un débarquement façon Omaha Beach avec des bateaux en bois, sérieusement....


Bah...en même temps, ça sentait de loin cette affaire.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews