Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Le dernier film que vous avez regardé²
tergat
Membre Factor
Membre 1022 msgs
Transcendance et Zero Theorem :
Les deux sont biens, sur des sujets SF proches (gestion/quête de l'absolu par, ou contre, le virtuel/réel).
Difficile de les départager sur le scenario ou la mise en scène ; petit plus sur le jeu d'acteurs du second,
sobriété des couleurs/décors pour le premier.
Bref, tout ça pour dire qu'il vous reste 2 jours pour profiter du Printemps du cinéma (3,50€ la place).
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3039 msgs
N'ayant encore vu aucun des deux j'ose espérer que Zero Theorem est bien au dessus de Transcendance.
Les critiques de Transcendance sont limite au ras des paquerettes, et zero theorem un peu pareil...
Après les critiques ça vaut ce que ça vaut...(c'est dans les 3 premiers résultats sur google en tapant zero theorem, sacré nouvelobs/pute à clic)
 
nono_le_robot
Membre Factor
Membre 1590 msgs
Crusing a écrit :
Après les critiques ça vaut ce que ça vaut...(c'est dans les 3 premiers résultats sur google en tapant zero theorem, sacré nouvelobs/pute à clic)

Sympa la critique sans critique… On croirait lire un commentaire de forum du genre «C'est de la merde, c'est tout, et la preuve c'est que finalement ses autres films aussi». Aucun argument, aucune explication. Et franchement, ayant revu Brazil tout récemment, l'argument «ça a vieilli, donc c'est pourri», ben lol.
Après je sais pas du tout ce que vaut Zero Theorem et je m'y suis pas particulièrement intéressé jusqu'à maintenant, mais là ça m'a plutôt donné envie de le voir.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3039 msgs
Déjà quand tu vois qu'il parle d'FX carton pate, tu sais que le mec est complètement à coté de ses pompes.
Cela dit c'est juste un blogger insignifiant,pardon, un chroniqueur moisi pour reprendre ses qualificatifs, je comprends même pas qu'il arrive en premier résultat, je connais pas trop car j'évite le nouvel obs et toutes ces merdes, mais ça m'étonnerait pas qu'ils embauchent des pigistes troll pour faire des titres à clic.

Vincent malausa : Critique aux "Cahiers du cinéma" depuis 2001 et ancien responsable de la rubrique cinéma de "Chronic'art".
Comme quoi ont peut avoir des gouts de chiotte et bosser dans des magazine assimilé branlelitiste.

Un extrait de sa critique d'Oblivion : " l'impression de regarder une série B fauchée des années 1980 [...] Certains geeks fragiles du bulbe risquent même de voir ici une adaptation cryptique de "Comprendre l'empire" du clownesque Alain Soral, le film prêtant le flanc à toutes les théories possibles du complot : des drones sataniques et des résistants qui vivent dans des grottes en plein désert, des méchants capitalistes qui exploitent les richesses galactiques, un chef rebelle aux airs de Dieudonné psychotique, etc."

A l'époque de la sortie d'Oblivion c'était l'effervescence autour des dieudonné/soral, là c'est clairement HS, où comment casé des clics en plus.
Voilà voilà.
 
nono_le_robot
Membre Factor
Membre 1590 msgs
D'après son profil, il est quand même «Critique aux "Cahiers du cinéma" depuis 2001 et ancien responsable de la rubrique cinéma de "Chronic'art".»
Par contre oui ça me semble être un appeau à clics, et c'est très grossier tellement ça manque d'arguments.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3039 msgs
cf dessus, CQFD
 
ptitbgaz
Membre Factor
Membre 1442 msgs
J'avais commencé à revoir Brazil, et c'est vrai que ça faisait un peu kitsch... Mais bon, j'ai pas été plus loin, donc mon avis s'arrête là et pour moi, L'amée des 12 singes garde encore toutes ses qualités. Par contre, L'Imaginarium du Docteur Parnassus, son précédent film, était pour moi une énorme farce (voire une énorme merde mais bon...) prétentieuse et boursouflée, soit...méga chiante. S'il est resté dans la même veine, ça m'étonne pas qu'il se fasse descendre.

Sinon... J'ai vu hier Black Coal, un polar chinois assez déconcertant (j'ai envie de dire sans surprise finalement) par son rythme assez lent, ses silences et son côté peu bavard, et ses révélations paradoxalement elliptiques (fait dire que les noms n'aident pas).
Mais il se démarque par une excellente mise en scène (la transition de période vraiment brillante) et une très belle photo malgré une ambiance de Chine provinciale pauvre et marquée par le poids d'un quotidien morose, sans illusion, voire glauque. Comme les personnages en fait, qui restent attachants et révèlent une histoire assez forte...
Un vrai bon film, mais faut être curieux, et accepter de se laisser désarçonné (le clap de fin...), comme pas mal de bons films asiat' en fait.
Et je l'avais pas noté mais le film est Ours d'Or à Berlin et l'acteur principal Ours d'Argent, gage de qualitay.
 
Nicaulas
Footix
Redac 1531 msgs
Parnassus était tout pourri, en effet, malgré la rouquine au visage envoûtant.

Je n'ai jamais vraiment regardé Brazil (sauf une fois bourré), mais 12 Monkeys a super bien vieilli je trouve, Et Time Bandits aussi, même si ça fait 4-5 ans que je ne l'ai pas revu.
 
Edhen
Membre Factor
Redac 293 msgs
Nicaulas a écrit :
Parnassus était tout pourri, en effet, malgré la rouquine au visage envoûtant.


J'avais un avis plutôt mitigé après avoir fini de le regarder. Puis quand j'ai entendu parler de toutes les galères qui sont arrivées pendant le tournage, j'ai eu un regard un peu plus clément sur le film, et j'ai trouvé qu'il ne s'en sortait finalement pas si mal.

Par contre je déteste Andrew Garfield, et y a rien qui me fera changer d'avis là dessus.
 
GTB
Membre Factor
Membre 1602 msgs
Si vous voulez profiter de la fête du ciné, je recommande plutôt Under The Skin, The Rover ou Big Bad Wolves qui sort demain.
 
Yolteotl
Petit pawné - mâle alpha
Membre 1562 msgs
Et (How to train your) Dragon 2 ! (qui sort lui aussi demain)
 
tergat
Membre Factor
Membre 1022 msgs
Tant qu'à dire du mal... Le printemps du cinéma c'est aussi l'occasion de critiquer les affiches et les bandes annonces :
Celle de Winter sleep nous promet 3h15 d'ennui parsemées d'une demi-douzaine de "jumpscares", et l'affiche de Lucy masque la dernière bouse de Luc Besson.

[edit] Concernant Zero Theorem et Transcendance vous pouvez effectivement économiser 7euros en (re)visionnant π[Pi].
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3039 msgs
tergat a écrit :
et l'affiche de Lucy masque la dernière bouse de Luc Besson.

Ah tiens Besson s'est tapé Scarlett Johansson? (il a un droit de cuissage sur toutes ses précédentes actrices)

haha : "A la suite de circonstances indépendantes de sa volonté, une jeune étudiante voit ses capacités intellectuelles se développer à l’infini. Elle « colonise » son cerveau, et acquiert des pouvoirs illimités."

Jeune étudiante de 30 ans, mouais.
Sinon :
- des chinois > check
- la mafia > check
- une bonnasse (pute?) > check
- un être élu surhumain > check
- des duels de flingues avec des moulinets de bras > check
- des poursuites en bagnole en ville > check

Sacré Luc, c'est David Cage qui doit être content.
 
GTB
Membre Factor
Membre 1602 msgs
Si le lancer de tomates était toujours de rigueur, le trailer de Lucy y aurait droit. Peut-être moins pour son pitch totalement débile que pour le fait que ça se prend incroyablement au sérieux.
 
Dragonir
Membre Factor
Membre 1094 msgs
La critique sur le cryptoblog du nouvelobs tape peut-être totalement à coté mais il en reste pas moins que le dernier de T.Gilliam est navrant de chiantise. Je suis un grand fan de ses travaux avec les Monthy Python, Brazil, le Baron Münchhausen, l'Armée des 12 Singes et Las Vegas Parano sont dans ma liste de films préférés. Mais Zero Theorem, non désolé c'est un mauvais film.
Le décor joue son rôle et il est bien le seul. Les personnages sont creux, les scènes vides de sens et le film traîne en longueur sans aller nul part.
Je vais citer un commentaire récupéré ici qui résume bien mon état d'esprit à la sortie du film :

Parce qu'à force de bourrer son film de références sur l'actualité (Occupy Mall Street) ou sur ses précédents films (qui a dit Brazil ?), ou encore de gimmicks et de situations loufoques et déjantées, Gilliam perd le fil. Qu'est-ce qui est le plus important dans The Zero Theorem au final ? L'histoire d'amour niaise et ratée ? Le côté SF qui est vu et revu ? Les messages qu'il entend faire passer ? Je ne sais pas. Je n'ai pas pu intégrer ce que Gilliam me montrait, et je l'ai donc rejeté. Forcément, c'est obligatoire, je ne suis pas une machine, je ne peux pas en 1h40 réussir à gérer autant de messages et de bordel dans un film. Il n'y a pas de fil conducteur dans The Zero Theorem, et c'est son énorme faille, son bug mortel. Je me suis senti agressé par le personnage de Bob qui rapplique comme par magie pour faire avancer l'intrigue, tel le pire des Deus Ex Machina. Au final, je me fous de ce qui est arrivé à Qohen Leth, à Bainsley ou à Joby (très bien joué par David Thewlis) ; je veux juste que le film se finisse le plus vite possible.

Et c'est vraiment dommage, car le film a de vrais qualités, comme je l'ai dit plus haut. Esthétiquement, l'univers est bien barré, on se dirait dans le Transmétropolitain pour les scènes dans la ville, la réalisation est bonne sans être folle (si l'on excepte les effets spéciaux que j'ai trouvé très cheap), les acteurs sont bons (j'ai du mal sur Mélanie Thierry qui cabotine trop, mais ça va encore). Mais ça ne fait pas un film. C'est comme avoir les meilleures pièces possibles pour fabriquer une voiture et se rendre compte à la fin qu'elles ne sont pas à la bonne place.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3039 msgs
Oui c'est la critique qui revient partout, c'est de la macédoine réchauffée de vieux qui radote et qui n'a plus grand chose à dire. Faut croire qu'à 73 ans on est peut être plus aussi motivé, subversif et ancré dans son époque qu'à ses débuts.

Pourvu que Luc Besson fasse des films à 73 ans, des poursuites de trolls tueurs à gage en taxi volant tuning télépathe tueurs à gage, entre paris marseille de 3078, pour sauver des putes tueurs à gage de dauphin chinois tueurs à gage à la retraire de la CIA, j'ai hâte.
 
Nicaulas
Footix
Redac 1531 msgs
A l'opposé on a des critiques qui ont vraiment aimé le film, le trouvant drôle et visuellement intéressant.

Ah, et j'avais oublié les Frères Grimm, que j'ai revu récemment et que je défendrais contre vents et marées. Ce film est crade et hilarant de bout en bout.
 
Dragonir
Membre Factor
Membre 1094 msgs
Nicaulas a écrit :
A l'opposé on a des critiques qui ont vraiment aimé le film, le trouvant drôle et visuellement intéressant.

Ah, et j'avais oublié les Frères Grimm, que j'ai revu récemment et que je défendrais contre vents et marées. Ce film est crade et hilarant de bout en bout.


Franchement les quelques gags cartoonesques n'ont fait rire qu'un seul gars dans la salle (qui comptait au moins 20 personnes) et ils étaient aussi bien venu que ceux du dernier G.A.Romero
 
Turom_
Membre Factor
Membre 742 msgs
かぐや姫の物語 - Kaguya-hime no Monogatari

Un film d'animation splendide avec un style épuré totalement à propos pour un conte folklorique de Xe siècle, qui rappelle les estampes de l'époque. La justesse du trait et la puissance qui se dégage du dessin m'a vraiment captivé pendant la séance. L'omniprésence de la tradition médiévale japonaise, à laquelle je suis habitué, a mis en avant de mon point de vue un vrai souci du détail pour donner un côté authentique aux différentes scènes.

Tantôt naïf et impitoyable le film respecte l'esprit du matériau d'origine, tout en se permettant des parti pris graphiques ou critiques assez osés. On reconnaît la patte de Ghibli dans le trait, l'humour et certains personnages attachants, mais il y a comme un voile un peu sombre dans la trame apportée par le conte d'origine qui pour moi élève complètement l'ensemble dans une sphère mythologique, un peu comme l'a fait à l'époque Monoke-hime.

Un film qu'on appréciera certainement mieux en replaçant l'histoire dans son contexte, à savoir une critique sociale inédite au Xe siècle et une des premières œuvres de science-fiction jamais écrites. À voir en VOST évidemment.
 
Dks
Membre Factor
Membre 2989 msgs
Ah bah je me disais que le crayonné faisait "mes voisins les yamada", je vais y jeter un oeil merci pour la découverte o/
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews