Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Le dernier film que vous avez regardé²
Crusing
Membre Factor
Membre 2666 msgs
Transcendance

Après le bashing générale de la presse et des internets, je m'attendais à si mauvais, si conformiste manichéen, genre un faux remake de Le Cobaye avec la photographie de Nolan, que j'ai plutôt apprécié, certes il n'y a aucune surprise, si on a vu la BA, on connait 75% du scénar, certes le film fait très 90's à la sauce 2010, et sent le déjà vu. MAIS la forme est maitrisée et hors nanites qui permettent toute sorte de pirouettes dans le script, tout tient relativement debout, pas spécialement d'incohérence à partir du moment où on considère que Will controle tout ce qui est lié à un réseau.

[Possibles spoilers]
Les décors sont sobres et classes, les technologies font réalistes sans blip blup ni trop d'écrans qui clignotent pour rien.
Alors peut être que le film a généré trop d'attente, ou qu'il est en dessous de ses ambitions. Mais quand je lis les critiques négatives, j'ai l'impression que toutes sont passés à coté des thèmes du film qui sont pour moi l'évolution et la religion, et pas l'amour et l'humanité...(au secours)
Beaucoup parlent d'absence d'émotion et de dimension humaine, alors que le personnage centrale du film est une IA omnipotente et omnisciente, et c'est dit en début de film "vous voulez créer un dieu", partant de ça on s'en contre-fout des petits tracas sentimentaux des uns et des autres.
Et j'ai particulièrement apprécié cette partie du film où sur la fin on nous prend un peu à partie, ce qui prouve que le film n'est pas si manichéen (cela dit j'ai l'impression que certaines critiques écrivent sans voir le film, je crois que c'est sur critikat, j'ai lu que le film était ultra manichéen avec de vilain terroristes et des gentils scientifiques...ok) car pendant tout le film où l'IA apparaît comme une menace, voulant supplanter et dominer l'espèce humaine grandissant façon skynet, on découvre finalement qu'elle trouve juste des solutions pour équilibrer un écosystème sans destruction (grace à la divine poussière magique des nanites qui finit par imprégner le monde entier).

J'aurais quand même bien voulu voir une fin ou la machine gagne, car en toute logique elle devait gagner, l'astuce du code source ça ne marche pas puisque l'IA est supposé être devenue plus intelligente que n’importe quel être vivant passé comme c'est dit en début du film, donc aurait du prévoir le virus. J'aurais aimé aussi voir un préquel à la nouvelle franchise Terminator avec ce traitement, sobre, sans action inutile.

En poussant un peu on peut aussi voir une allégorie du communisme et de sa chute en ce film, une conscience rationnelle commune qui oeuvre pour le bien de tous en supprimant toute identité individuelle et émotion, mais qui s’effondre sur son propre fondement... :)

Voilà donc tout ça pour dire que non, ce film n'est pas raté, ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais c'est loin d’être une daube sans intérêt cousu de fil blanc avec un seul niveau de lecture.
 
GTB
Membre Factor
Membre 1544 msgs
Le film je sais pas; mais dès le premier trailer les clichés se bousculaient. Pas vu de points positifs ou intéressants. Le traitement thématiques y semble vraiment pourri. Bref les critiques presse ne m'ont pas surprises. Les spectateurs semblent étrangement confirmer d'ailleurs. Les trailers seraient à ce point à côté de la plaques?
 
Crusing
Membre Factor
Membre 2666 msgs
J'ai pas spécialement envie de débattre de la correspondance d'un trailer avec un film, surtout si t'as pas vu le film.
Là où beaucoup se sont branlés sur la hype de Her de Jonze, souvent comparé sans trop de raison, le film s'est amha trop fait basher. Je pense que beaucoup de spectateurs voulaient soit comme d'hab du panpanboomboom en 3D, soit une romance tire larme à deux balles par delà la mort, il n'y a ni l'un ni l'autre dans le film. Pour moi c'est avant tout un film de SF sur les théories de Raymond Kurzweil par exemple, et pas juste un pretexte à une romance ou autre, qui ne sont que des éléments pour meubler justement.
 
Temujin
Membre Factor
Membre 2091 msgs
La seule chose que j'ai trouve interessante dans Transcendance c'est le fait que le Will reste lui meme tout du long, alors que les autres personnages et le public s'interroge et commencer a penser qu'il n'est plus lui meme.
 
Dks
Membre Factor
Membre 2973 msgs
Le vent se lève

Interminable, chiant, dès qu'il y a un soubresaut dans l'histoire on se prend à rêver d'aventure. Sauf que comme la gâterie prévue par maman 1 semaine à l'avance, tout tombe à l'eau et on continu à visionner ce qui ressemble à un épisode du Renard par ghibli.
En gros regardez plutôt Porco rosso. Dommage de finir sa carrière avec un film comme ça.
 
Edhen
Membre Factor
Redac 290 msgs
Dans Transcendance, il n'y a pas de gentils ou de méchants. Juste des cons. Et ça résume à peu près tout le film.

Sinon il a du se passer quelque chose entre le moment où le film a été écrit et celui où il a été tourné. C'est assez difficile ce comprendre comment ils ont pu arriver à une telle contradiction entre le scénario, qui pose un certain nombre de choses, et la réalisation, qui s'emploie à démonter ou à éviter soigneusement tout élément intéressant posé par l'histoire.

Bref, c'était pas une daube, mais le résultat final est parfaitement vain. Je mets ça sur le dos de la connerie du grand public à qui il ne faut surtout pas servir quelque chose de trop réfléchi et cohérent sous peine de le perdre instantanément. Monde de merde.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 2666 msgs
Edhen a écrit :
Je mets ça sur le dos de la connerie du grand public à qui il ne faut surtout pas servir quelque chose de trop réfléchi et cohérent sous peine de le perdre instantanément. Monde de merde.


Pareil, tout ce qui est rapport avec l'épouse, les terroristes les militaires etc, ça sent le truc ajouté obligatoirement pour faire un truc mainstream, ça m'étonnerait qu'à peine qu'à la base Depp ait signé pour un film plus perché façon The Fountain.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4627 msgs
Transcendance.
Je n'ai pas trouvé le film passionnant, les théories émises restent classiques, il n'y a pas grand chose de nouveau et la réalisation n'est pas suffisamment fantasmagorique pour être intéressante. Pour autant il y a quelques idées à piquer pour faire un meilleur film ou travailler son imagination. Ça reste divertissant, il ne faut pas trop en attendre.
 
Temujin
Membre Factor
Membre 2091 msgs
NOAH Casting grandiose: Arnofolsky, Russel Crowe, Emma Watson, Jennifer Connelly, Anthony Hopkins... Mais quel film de merde! On dirait un Leterrier.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4627 msgs
HopKins peut être, à une certaine époque, les autres ne sont pas spécialement grandioses, connus oui, grandioses pas vraiment.
 
ptitbgaz
Membre Factor
Membre 1403 msgs
Grandiose est sans doute exagéré, mais Russel Crowe est un bon acteur, très bon même sur certains films (Révélations, LA Confidential, American Gangster...)
 
Temujin
Membre Factor
Membre 2091 msgs
C'etait juste pour contraster avec la bouse totale qu'est ce film.
 
Anarchy
Membre Factor
Membre 1168 msgs
EDIT : J'aurais peut etre du lire les 15 autres personnes qui l'ont vu avant de poster mon opinion qui repete plus ou moins ce qui a deja ete dit. Bref my bad. Je supprimerai bien mon post mais ca m'as pris 3 minutes de ma vie a l'ecrire et ca serait dommage que je l'ai fait pour rien.

Transcendence : Une excellente idee, une tres mauvaise execution.

Y'avais pas mal de potentiel jusqu'a NANOMACHINES CAY MAGIK tellement que Will devient Dieu tout puissant non mais sans deconner quoi et la fin laisse un mauvais gout amer dans la bouche surtout quand elle est annoncee des les 30 premieres secondes.

Rajoute par dessus Rebecca Hall qui a autant de taleur d'actrice qu'une fougere et le reste du cast qui est pas mieux malgre les quelques bons acteurs presents (Depp, Bettany, Murphy, Freeman). C'est a se demander si c'est pas la faute au directeur en fait qui sait pas diriger un cast.

Au final on a quelque chose qui part d'une bonne idee mais simplifiee au possible pour faire plaisir au denominateur commun le plus petit i.e la populace.
Le film veut philosopher sur le futur de l'informatique/technologie et finit juste par etre technophobique et le fait sans aucune subtilite ou vrai savoir sur le sujet. On dirait que toute la recherche sur l'intelligence artificielle ou sur la nanotechnologie a ete faite en lisant 2-3 titres d'articles de Wired ou de Popular Science et rien d'autre. Du coup quand le film essaie d'approfondir ces themes il depasse pas le niveau d'une flaque apres une legere pluie de printemps.

En esperant que Nolan fera un bon Interstellar pour pas degouter Hollywood de faire du sci-fi un peu intelligent et pas que du film de superhero ou d'aliens (ou les deux en meme temps). Ou peut etre Dawn of the Planet of the Apes qui a l'air vraiment pas mal mais sera plus du post apo qu'un vrai sci-fi qui fait beaucoup reflechir.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4627 msgs
Ça n'est pas grave si tu répètes ce qui a été dit Anarchy, cela peut avoir son utilité, surtout que tu ne dis pas exactement la même chose :)
 
zouz
Membre Factor
Membre 1213 msgs
Blue Ruin (Thriller)
Une très bonne surprise, la réalisation est excellente mais les acteurs manquent de charisme.
C'est vraiment dommage, il aurait pu devenir culte sans ça.

A part çà 12 years a slave c'est de la merde, c'est l'inverse en fait, les acteurs sont pas mauvais mais c'est très mal raconté.
(ET POURQUOI BRAD PITT ???)
 
kirk.roundhouse
White Goodman
Membre 1567 msgs
Transcendence
J'ai trouvé que the lawnmower man était un meilleur film sur le thème. Et pourtant, ce n'est pas un chef d'oeuvre. Loin de là.
Les raisons de la technophobie générale n'est jamais expliquée, jamais démontrée, et le faitqu'un gouvernement, des scientifiques et des terroristes s'associent est complètement illogique.
Le problème du film n'est pas dans la réalisation ou le boulot des acteurs, mais dans le script. Il est très mauvais et n'arrive pas à mettre le spectateur dans une situation de dilemme : trop manichéen, avec une balance qui pèse trop d'un coté tout le début du film jusqu'à ce que le scénariste rajoute au moins une tonne de fonte de l'autre coté de la balance à la fin.

Need for speed
J'y croyais absolument pas, mais j'ai trouvé ça très divertissant et sympa à regarder.
Comme un plaisir coupable.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 2666 msgs
Her
Entre le coup de maitre et la branlette.

Coup de maitre : La DA est au poil, de la SF inhabituelle sans déluge de technologie, c'est ici juste un prétexte, la technologie est abstraite, la SF est plutôt montrée dans son impact sociologique et relationnel tout le long du film. La musique (Arcade Fire) colle nickel. Casting parfait. L'impression de regarder un épisode gentillet de Black Mirror en long métrage.

[Spoilers]

Branlette : dans sa fausse complexité. C'est au final une banale histoire d'amour et de rupture avec un joli enrobage photo hipster de pub et un pitch aguicheur (oscar du meilleur scénario pour rappel...). Les allégories diverses sont très grossières (l'IA/la femme qui s'émancipe de l'(H)homme...) des essais sémiologique pire (plans fixes très longs de bouilloire, de bouche d'égout qui fume quand le personnage et au bord de l'explosion...au secours...).

Reste des éléments de détails à décrypter après visionnage, comme la misogynie ambiante dont j'ignore encore si c'est vraiment une satire voulue. Le personnage principal complètement castré. Au final c'est pour moi un film qui illustre l'évolution de la place de la femme dans la société (enfin un dans schéma de société hétéro occidentale) et pas du tout sur une relation avec une IA.

Edit : d'où le titre en fait.
 
Mendoza
Membre Factor
Membre 406 msgs
J'approuve et j'ajoute une mention très bien pour la subtilité du jeu de Joaquim Phoenix, excellent comme très souvent
 
Nicaulas
Footix
Redac 1414 msgs
kirk.roundhouse a écrit :
Transcendence

Les raisons de la technophobie générale n'est jamais expliquée


Le réalisateur étant lui-même technophobe au dernier degré, je pense qu'il n'a même pas imaginé que des personnes pourraient concevoir les choses différemment et avoir besoin d'un peu plus d'explications sur son point de vue.
 
clott
Membre Factor
Membre 499 msgs
zouz a écrit :
A part çà 12 years a slave c'est de la merde, c'est l'inverse en fait, les acteurs sont pas mauvais mais c'est très mal raconté.
(ET POURQUOI BRAD PITT ???)


C'est simple, il a produit le film...
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews