Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

[Edito] Keep calm and play video games
DVLish
Membre Factor
Membre 438 msgs
Le second degré sert aussi à se moquer de ses propres défauts, dans ce sens je le trouve plutôt indispensable.

Les exemples cités dans l'article sont peut être les plus marquants et "éditoriables" mais à mon avis pas les plus intéressants. Au moins ils permettent d'en parler. Mais Yolteotl : dire qu'une gamine qui joue à Candy crush, c'est pas une gameuse, t'oublies un peu de parler des quinquas mâles à attaché-cases qui jouent au même jeu qui pullulent dans le métro et qui rentrent aussi dans l'étude. En fait, ces études sont seulement de sombres merdes qui ne servent qu'à faire des articles bas de gamme ou à rassurer les actionnaires de boites de shovelwares à destination de gamines.

Parce que la vérité c'est que maintenant tout le monde joue au moins un peu. Quelle que soit ce qu'on mette derrière le mot "jouer". Tu peux relier ça à tellement d'articles sur la gamification, avec énormément de choses intéressantes (et triste) à dire aussi d'ailleurs.

Les exemples donnés, donc, sont des figures de proue un peu trop faciles je trouve, j'ai pas complètement l'impression que le taré qui menace Anita Sarkeesian le fasse au nom de la suprématie masculine, on dirait juste ce genre de fan qui découpe son idole avant de la bouffer (Ok, ça peut évidemment aussi être un troll bien vénère, dans ce cas j'ai tout faux).

Là où par contre, Yolteolt, t'as complétement raison, c'est quand tu parles de pauvreté générale, je crois que c'est le vrai problème. Un manque d'ambition, de réflexion, et un laissez aller complet à la facilité.

Bonus, on en parlait déjà il y a plus de 2 ans : http://www.giantbomb.com/articles/when-passions-flare-lines-are-crossed-updated/1100-4006/
 
Muchacho
Héros de Factor
Membre 1444 msgs
MrPapillon a écrit :
Euh les vrais gamers regardent ailleurs. Je suis gamer et j'en ai rien à foutre de ce que des mecs qui jouent à Call of Duty font.
Comme je vais pas m'insurger à chaque fois qu'un porc poste un truc sur Allociné.
"les vrais gamers" ça me chiffone, dans le sens ou être gamer n'a rien à voir la dedans en fait, c'est qu'une question d'intellecte et de civilité, et le fait de jouer aux jeux vidéo n'est pas censé y changer quoique ce soit.

En fait tout ira pour le mieux quand le mot "gamer" perdra le peu de son sens et qu'il ne sera plus utilisé.
On pourrait ensuite résumer tout ça par "des gens immatures foutent le bordel sur internet". Sachant que les gens représentent ceux qui sont énormément actif sur les réseaux sociaux/forums communautaire, et donc souvent des ados qui pratiquent des JV.
 
PoF.be
Membre Factor
Membre 959 msgs
Muchacho a écrit :
En fait tout ira pour le mieux quand le mot "gamer" perdra le peu de son sens et qu'il ne sera plus utilisé.
On pourrait ensuite résumer tout ça par "des gens immatures foutent le bordel sur internet". Sachant que les gens représentent ceux qui sont énormément actif sur les réseaux sociaux/forums communautaire, et donc souvent des ados qui pratiquent des JV.


Tout à l'heure, je suis tombé sur un tweet qui disait :
it's a pity the word gamer has become synonymous with the word asshole.

Et en fait : c'est ça. Et quand t'as l'occasion de prendre un peu de recul et que tu joues moins, c'est encore plus flagrant.
 
channie
Membre Factor
Membre 568 msgs
Je suis tout de même triste pour Mlle Quinn: elle a réellement un problème de confiance en soi qui va probablement lui nuire (et à d'autres) tant qu'elle ne s'en sera pas rendue compte.
 
toof
XBOX 360 & macfag
Membre 7391 msgs
Et voilà qu'un article traite d'un sujet trop sérieux pour le lieu ou il est publié, que la vignette aguichante de l'article est une femme dont on se sert comme décoration, etc, bref, un vrai paradoxe quoi, l'article.
En plus, je trouve ça vachement restrictif de limiter ça aux jeux vidéo : c'est partout pareil. Dès qu'il y a une zone ou la liberté d'expression règne, ça devient le repère des mécontents et de ceux qui cherchent à enfoncer l'autre pour se donner de la valeur.
 
somonflex
Membre Factor
Membre 536 msgs
Mimyke a écrit :
Somoflex -> Un paragraphe n'y suffira pas. Mais si tu veux, voilà un lien: http://totaltotaltotal.wordpress.com/2014/08/21/zoe-a-couine-fort/


Merci bien.
 
zouz
Membre Factor
Membre 1237 msgs
Depuis quand l'avis des trolls sur Internet est important ?
 
cyanur
Membre Factor
Membre 597 msgs
Keep calm and play video games

On parle de jeux vidéo, pas du confilt israelo-palestinien.


Justement, on parle de jeux vidéo. C'est agaçant de voir régulièrement des accusations aussi sérieuses que le sexisme sur nos plaisirs vidéo-ludiques.
 
MrPapillon
Membre Factor
Membre 1293 msgs
Le sexisme...
On pourrait rentrer en guerre contre tout le genre cyberpunk, contre les actionners des années 80 et 90 voire même ceux d'aujourd'hui, etc...
C'est bien de l'analyser et de le montrer pour rendre les gens plus intelligents. Mais de le "dénoncer", c'est impliquer qu'on veut le censurer implicitement alors que les cas répertoriés n'ont aucun rapport avec de la vraie misogynie et qu'il n'y a pas non plus d'intention directe de sexisme. C'est juste que depuis des milliers d'années, le mâle a été sur le devant de la scène. C'est ça qui est discutable. Et puis on est dans un monde capitaliste, au lieu de vouloir "interdire", il suffit de voter en n'achetant pas (puisque les femmes représentent une grande part des joueurs d'après les super études) et de monter une concurrence qui propose un contenu différent.
 
Swoosh
Membre Factor
Membre 123 msgs
Je n'ai pas encore vu le docu d'Anita Sarkeesian mais par contre j'ai vu celui-ci que j'ai trouvé plutôt intéressant et qui évitait justement pas mal d'écueils : https://www.kickstarter.com/projects/shannonsun/gtfo

zouz > Le problème c'est que l'avis des trolls sur internet reflète quelque chose de plus grave. La plupart des gens pensent qu'ils sont anonymes sur internet (ce qui est complètement faux, à l'exception des gens qui prennent leurs précautions mais ceux-là évitent probablement de s'exposer) et se permettent donc tout et n'importe quoi, que ce soit en rapport aux jeux vidéo ou à n'importe quoi d'autre.
Et puis même sans aller sur internet, il suffit de voir le monde du travail, on n'est plus dans les années 60 en surface mais en grattant un peu on n'en est pas loin. Je n'ai pas été éduqué par des féministes mais ce n'est quand même pas compliqué de faire preuve de respect envers chacun.
 
Manath
Membre Factor
Membre 43 msgs
S'il vous plait, quelle que soit votre position sur ce débat, jeux vidéo sans S à la fin, merci.

#grammarNazi
 
Swoosh
Membre Factor
Membre 123 msgs
"Quelle que soit" #grammargestapo
 
Orin
Membre Factor
Membre 269 msgs
faute de frappe : cordiaux


Même si j'approuve largement les principes de cet édito plein de bon sens, il y a un amalgame qui me fait tiquer :
"Gamer" ou "joueur" désignant le membre d'une communauté homogène au même titre qu'un breton (région) ou un chrétien (religion)... Non.
J'aime jouer, j'aime m'informer sur le média tout comme j'aime écouter de la musique (mais n'ai presque jamais rien trouvé d'intéressant à lire dessus) ou voir des films. Cela me dérange beaucoup d'être assimilé à un groupe actif de personnes exclusivement via une occupation commune ; corrélation n'est pas explication.
En aucun cas, je ne me reconnais une appartenance à une bande cons (que j'espère ado/adulescents pour la plupart) perdant leurs heures en commentaires et twits sur les sujets cités. D'un, si les 2-3 sites que je consulte ne m'en parlent pas, je ne sais rien de leur existence.
De deux, les sujets n'ont rien à voir avec le fait de lancer une partie de Mario Kart avec des potes, faire un bout de Rayman Legends avec un gamin ou de perdre une après-midi sur Endless Space*.
Comme dit plus haut, il n'est question que de personnes qui s'agrègent sur des sites de JV lesquels se complaisent dans le social et le 2.0 parce qu'il faut bien faire tourner le business model "advertisement only".
Ces sites ne font pas du journalisme avec J majuscule et ont certainement bien moins d'occasions et motivations de s'interroger sur l'éthique que les confrères d'un James Foley ou les hommes et les femmes du Monde, du Figaro ou de Libération qui vont en Ukraine et rédigent des articles depuis six mois.

Aux racines de ces divers délires, il y a plusieurs causes et la très faible population de femmes dans les studios et sites de JV et parmi les joueurs en est une. Il est tout à fait possible que CBL soit dans un environnement plus équilibré que la moyenne où que ces femmes soient plus ouvertes d'esprit sur les JV, et d'autre part, je prends au sérieux les études statistiques... mais je sais qu'elles ont parfois des biais.
Je suis forcé de constater qu'à mon niveau, je peux discuter et échanger musique ou cinéma ou théâtre avec la plupart des femmes de mon âge mais je compterais les joueuses sur les doigts d'une main... A la vérité, ce n'est même pas un sujet que j'aborde.
Combien de rédactrices dans l'équipe Factor ? Ne pas y voir un reproche si vous n'avez pas eu de candidatures intéressantes.
J'apprécie GK et leurs tests mais, dans leur vidéos en particulier (quand je les regardais), plus le temps passait et plus j'avais un problème avec 1) leur grosse absence de liberté de ton sur tout ce qui pourrait froisser un éditeur ou un dév et 2) l'absence quasi-total de fille dans leur équipe, expliquant, entre autres, pourquoi ils n'évoluent pas ou pas assez.

Il est capital qu'un site comme Factornews, qui n'est pas mineur, appelle au calme et à la raison mais cela ne suffira pas.
Il faut que le média continue à évoluer. Et il restera encore longtemps prisonnier des services marketing qui miseront toujours sur un bon décolleté (je viens de voir début de la vidéo de Sarkeesian..) ou des sites produisant du "contenu" au kilo et qui ont besoin de buzzer et polémiquer pour faire du trafic, attirant les abrutis de toute sorte jusqu'à avoir des effets secondaires imprévus.


Cela pourra sembler capillotracté mais je tiens Nintendo et les japonais, en partie, comme fautifs dans cette situation.
S'ils avaient su s'ouvrir au monde, incorporer les tendances au lieu de rester sectaires (et entre mecs, parce que les jap, merci la misogynie crasse) et garder la tête de l'industrie sur les consoles, voire plus, peut-être que la voie ouverte par la Wii se serait élargie, peut-être que des jeux moins militaires-foot-GTA occuperaient différemment la même catégorie de population aujourd'hui, voire plus.
La diversité dans la littérature, BD incluse, permet d'espérer que le média peut s'élargir. Le box-office ciné et musique me laisse plus sceptique ou plutôt craindre un élargissement vers le moins clivant, le plus tiédasse... mais le JV a cette singularité de ne pas être une activité passive, il aura son propre chemin.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2159 msgs
Dans un univers pas si parallèle que ça, on aurait pu lire :
LBC a écrit :
-Jack Thompsona a reçu des menaces de mort et de viol après avoir expliqué que la plupart du temps les jeux vidéo sont violent et mènent aux meurtre.

Le dernier exemple est à mon sens le plus effrayant. Qu'on ait un autre avis, soit. Mais des menaces de mort ? Accessoirement, c'est le point culminant d'un processus de dénigration de longue date. Ses actions en justice sont conspuées depuis que le tout début et il est régulièrement la cible d'attaques personnelles n'ayant aucun rapport avec ses opinions. C'est le même principe que la xénophobie. Les gens rejettent leurs peurs et leurs problèmes sur un innocent. Le moindre changement est perçu comme une menace et la seule réponse possible est le rejet et la haine. Pourtant Jack n'a pas fait disparaître les jeux violents. Il pointe juste du doigt le problème. "Don't shoot the messenger" disent les anglo-saxons. Mais cela va encore plus loin. Si une femme avait fait la même vidéo, elle aurait probablement reçu des réponses nettement moins violentes. C'est de la violence pure et simple ce qui est assez paradoxal vu qu'il dénonce la violence dans les jeux.


Moi je dis ça, je dis rien...
 
zouz
Membre Factor
Membre 1237 msgs
@Swoosh,
Je balançais un troll en disant ça, une sorte de mise en abîme transcendantale t'as vu ?

Les gens sont peut-être odieux quand ils sont derrière leurs claviers mais ils n'en restent pas moins des lâches totalement invisibles pour moi.
Je ne sais pas comment fonctionne Twitter, Ghostery bloque la plupart des commentaires sur les sites d'info et je n'ai jamais entendu parler des "scandales" cités par CBL (sauf l'avion, qui m'a bien fait rire).

Je pense qu'il faut prendre de la distance avec tout ça, c'est triste que les gens se fassent démonter pour s'être exprimé,
mais c'est le jeu, il y a des règles (bien dégueulasses) et il faut les accepter.
On gueule quand les internettes se transforment en Big Brother et on gueule quand les trolls "s'expriment librement", il n'y a pas et il n'y aura jamais de juste milieu et je choisi le camp du gros bordel où mon cerveau arrive encore à faire le tri.
 
Monowan
Membre Factor
Membre 430 msgs
J'ai rien contre Sarkeesian mais je trouve que vidéo est trop longue et passe trop de temps à montrer des exemples et pas assez à parler de trucs cool comme Papo & Yo. C'est peut-être parce que je suis un gros joueur et que je connais la plupart des scènes montrées, alors que la vidéo s'adresse à un public plus large. Je découvre tout de même la "fille à poil utilisée pour bloquer un rouage" de GOW3, putain c'est embarrassant.

Je trouve qu'attaquer Rockstar est un peu injuste sachant qu'ils ont des personnages féminins forts et multidimensionnels comme Bonnie McFarlane ou la gangsta vaguement lesbienne de GTAIV dont j'ai oublié le nom. Et même si le thème de la vidéo n'est pas l'inclusivité, c'est aussi eux qui ont eu le cran d'imposer un pj noir dans San Andreas (mes "potes" de l'époque menacaient de boycotter le jeu!), puis d'introduire un personnage gay super cool et charismatique dans Gay Tony.
 
kirk.roundhouse
White Goodman
Membre 1567 msgs
Les menaces de mort sur internet, serious business !
Au moins ces gens devraient être content d'avoir été prévenus avant, y a plein qui n'ont pas eu cette chance !
 
noir_desir
Membre Factor
Membre 1716 msgs
Et même si le thème de la vidéo n'est pas l'inclusivité, c'est aussi eux qui ont eu le cran d'imposer un pj noir dans San Andreas (mes "potes" de l'époque menacaient de boycotter le jeu!), puis d'introduire un personnage gay super cool et charismatique dans Gay Tony.
Sérieux, il y en a encore des comme ça ?
 
PoF.be
Membre Factor
Membre 959 msgs
choo.t a écrit :
Dans un univers pas si parallèle que ça, on aurait pu lire :
LBC a écrit :
-Jack Thompsona a reçu des menaces de mort et de viol après avoir expliqué que la plupart du temps les jeux vidéo sont violent et mènent aux meurtre.
[...]


Moi je dis ça, je dis rien...


Je comprend pas ce que tu veux démontrer?
Tu sous-entendrais que les joueurs les plus haineux ne s'en prennent pas à Sarkeesian "parce que c'est femme" ou "une féministe choquée par l'immaturité du jeu vidéo" mais seulement parce qu'elle mettrai leur loisir en péril, au même titre qu'un avocat qui voudrait faire interdire les jeux violents? Le comportement de tous ces concanards seraient finalement compréhensible (même si amplement exagéré) face à une menace contre un bien culturel qui se doit d'être multi-facette (après tout, les beaufs aussi ont droit à leurs jeux).

Mais jusqu'à preuve du contraire, les avocats et lobbys qui s'en prennent à la violence dans les jeux vidéo visent une légifération, voire une interdiction pure et simple. Est-ce que cela est comparable à l'action d'une joueuse féministe qui veut démontrer que les univers vidéoludiques sont d'une immaturité crasse quand il s'agit de présenter un personnage féminin? Quand bien même arriverait-elle à ses fins, et les développeurs/éditeurs décideraient de faire un effort pour éviter de foutre des prostituées et tous les effets de mise en scène d'objets sexuels injustifiés. A-t-on quelque chose à perdre?

De toutes façons, les attaques envers elle ne sont pas celles de "joueurs inquiets pour leur loisir" mais de "mâles inquiets pour leur statut". Ils insultent et menacent une femme qui veut défendre sa cause, pas un avocat miteux qui cherche juste à se faire de l'argent.
 
hohun
Membre Factor
Redac 4716 msgs
Faut aussi faire la différence entre les trolls et les vrais rageux. Dans la vraie vie c'est très rare de croiser des trolls, la plupart des misogynes et des racistes le sont pour de vrai, sur Internet c'est plus flou. Dans le cas de la poursuite en justice pour le 1080p, autant sur la forme je trouve ça débile, autant sur le fond si ça peut déboucher à quelque chose en ce qui concerne la publicité mensongère (qui est l'un des rares trucs illégaux a être globalement toléré, c'est bien simple, chaque pub est un mensonge potentiel), bah ça leur ferait la bite.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews