Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
ARTICLE

Les Fact'Or 2020

Nicaulas par Nicaulas,  email  @nicaulasfactor

Le gameplay (le plus solide ou le plus original, au choix)

Nicaulas - Monster Train (PC)
Quitte à s’inspirer de Slay the Spire, autant le faire bien : tout comme son modèle, Monster Train est un filon d’or inépuisable où la découverte de nouvelles synergies guette à chaque partie. 



Laurent - Hardspace Shipbreaker (PC)
Les papas de Homeworld reviennent avec un jeu de recyclage de vaisseaux spatiaux et en bon casseur, vous devez désosser ceux-ci, mais pas n’importe comment et équipé d’un gravity gun et en zero-G. Et 100% des vaisseaux sont procéduraux.



CBL - Deep Rock Galactic (PC)
Deep Rock Galactic combine plein de choses : un FPS jouable à 4 en co-op, des environnements procéduraux entièrement destructibles et un système de progression utilisant de multiples ressources. Ca aurait pu être casse-gueule mais le jeu s’en sort avec brio et n’essaye pas d’en faire trop.



Feed - Risk of Rain 2 (PC)
Un excellent rogue-lite jouable en coop, suite 3d d’un jeu en 2d et qui fonctionne étonnamment bien. Les mécaniques ont été portées et le jeu équilibré pour que ça ressemble vraiment à une extension du premier, avec une dimension supplémentaire. Le multi promet des heures de plaisir avec des amis et le support des mods rend la durée de vie pratiquement infinie.



Frostis Advance - Hyrule Warriors : L'Ère du Fléau (Switch)
On repassera pour l'originalité, puisque c’est un Musō et que c’est un style de jeu qui date de plus de 20 ans ! Mais justement, il est toujours compliqué de donner un petit coup de jeune à ce genre de gameplay et pourtant, cet Hyrule Warriors, préquel de Breath of the Wild, y arrive à merveille. Rapide, jouable, technique, proposant pas mal de personnages différents, tout est là pour prendre plaisir à taper des Bokoblins par milliers. Et en plus, l’histoire est chouette.



Billou - Phantom : Covert Ops (Oculus Quest)
Si Alyx remporte haut la main le titre de jeu VR de l’année, le nouveau projet de nDreams peut se targuer de présenter la plus originale infiltration à la première personne… à bord d’un kayak. Les interactions sont nombreuses, le fait de viser avec un oeil fermé dans la lunette de son fusil de sniper est plutôt maline et se faufiler entre ombre et lumière devient rapidement naturel.



Rozzo - DOOM Eternal (PC) 
id Software repart sur le métier à tisser et nous livre le Doom Absolu. Vif, nerveux, sans concessions, il pousse plus loin encore les concepts énoncés dans DOOM 2016. Sauf que cette fois, c’est vous qui allez danser suivant le tempo du jeu. Plus que jamais, ce pierre-feuille-ciseaux-bazooka dans lequel on fait deux choix par secondes nous laisse essoufflé, le cœur encore à 3000. Quel plaisir !



Fougère - Death Stranding (PC)
Death Stranding, c’était complètement dingue. Même si je n’ai pas complètement accroché à l’histoire, j’ai été complètement soufflé par les personnages et les propositions de Game Design. Réussir à faire un jeu vidéo de cette envergure autour de la livraison de cargaison, il fallait le faire, et Kojima s’en sort merveilleusement bien. Même les éléments que j’appréciais le moins, comme les like, était vraiment super bien intégré dans la diégèse du jeu. Chapeau bas.



Zep - Noita (PC)

Le jeu solo

Feed - Ghost of Tsushima (PS4)
Il aura fallu attendre longtemps, mais on l’a finalement eu, notre Assassin’s Creed au Japon. Une histoire classique mais efficace, portée par un système de combat agréable en font le parfait jeu ubisoft… non développé par ubisoft.



CBL - Black Mesa (PC)
Le remake d'Half-Life est enfin sorti en 1.0 cette année. Que vous ayez fait l’original ou non, la version de Crowbar Collective est un FPS culte qui vous tiendra en haleine une quinzaine d’heures.



Fougère - Hardspace Shipbreaker (PC)
Mon jeu reposant du confinement. Dès que je voulais me détendre pendant 10 min, j’allais désosser des vaisseaux en 0G. En plus de combiner 2 thèmes que j’aime beaucoup (la Hard SF et l’espace), c’est un jeu très simple et répétitif. Vous vous imposez votre propre difficulté, en essayant d’aller le plus vite possible ou en essayant de récupérer l’intégralité de votre épave. Si vous voulez juste découper du métal en écoutant de la musique country, ça fonctionne très bien aussi.

Le jeu multi

Kallen - What the Golf ? (Switch)
Ouais ouais, je sais c’est pas vraiment un jeu multi, mais croyez-moi, le pouvoir jeu canapé entre potes est vraiment présent ! On prend plaisir à se passer les joy-con à chaque échec d’un des joueurs et on se challenge sur les modes Pare et Couronne. 



Feed - Risk of Rain 2 (PC)
Jusqu’à 4 joueurs de base, 32 avec des mods. Une myriade de mods permet de configurer les parties à l’envie. Du fun à n’en plus finir.

CBL - Halo Reach (PC)
Il a fallu attendre 10 ans pour avoir Halo Reach sur PC. L’ayant raté sur console, j’ai pu découvrir cet épisode 0 dans de bonnes conditions (écran large + co-op). Le dernier Halo de Bungie est probablement le meilleur, le studio maîtrisant son sujet sur le bout des doigts.



Frostis Advance - Call of Duty : Warzone (PC)
Je ne suis pas un joueur très multi en ligne, parce que je n’arrive pas à caler mon emploi du temps avec celui de mes amis. Mais le confinement a réglé le problème ! Ce CoD Warzone est donc très bien tombé, en plus d’être gratuit et extrêmement bien suivi par Activision, avec de nombreux modes de jeu et de très bonnes idées comme le fait de pouvoir “racheter” un collègue tombé au combat. 



Fougère - World of Warcraft Classic (PC)
J’ai repris WoW Classic avec 2 objectifs : terminer AQ 40, un des Raid que j’avais loupé il y’a 15 ans, et obtenir mon T3, le set d’armure qui tombait à Naxxramas, le dernier Raid avant l’extension The Burning Crusade. AQ 40 c’est fait, et ma guilde est actuellement en train de progresser sur Naxx. Je suis joie, et mon moi d’il y a 15 ans est jaloux comme un pou.

L'accès anticipé

Nicaulas - Mount & Blade II : Bannerlord (PC)
Pas tellement parce que c’est un excellent early access, mais surtout parce que c’est l’un des seuls early access auxquels j’ai touché cette année.



Laurent - Satisfactory (PC)
Factorio 3D certes, mais la 3D fait toute la différence. Plus de l’exploration, plus des jumpscares, plus des biomes magnifiques.



CBL - Out Of Space (PC)
En théorie, Out Of Space n’est pas un jeu en Early Access. En pratique, c’était tout comme avec à sa sortie un contenu super limité, des bugs à foison, une maniabilité frustrante… C’est dommage car le jeu est super sympa, un genre de Overcooked dans l’espace.



Billou - Chronicon (PC)
Sorti d’early access en toute fin d’année, Chronicon est le hack & slash surprise que je n’attendais pas. Développé en solo par Daniel “Squarebit” Stigsjöö, il pourrait en rebuter certains par son pixel-art appuyé mais ça cache une richesse de gameplay assez dingue. Le jeu pioche son inspiration dans des monuments comme Titan Quest ou Path of Exile, sans jamais taper dans le plagiat. Une bien belle découverte.



Fougère - Back 4 Blood (PC)
C’est Left 4 Dead 3 bordel !

Le jeu de société

Mad Dog - Unlock (“Timeless Adventures”)
C’est pas vraiment 2020, mais c’est toujours une série que j’achète relativement rapidement et à laquelle je joue avec plaisir. Timeless Adventures restera un de mes coffrets préféré : très bonne balance de difficulté et d’originalité.


Kallen - Parks (édition Matagot)
Mon coup de cœur de cette année. Une invitation à contempler la nature qui nous entoure. 


Billou - Stay Cool (édition Scorpion Masqué)
L’année 2020 marquée par le confinement a vu nos weekends de jeux de société réduits drastiquement. Mais on a quand même pu découvrir un jeu de 2019 super addictif, Stay Cool qui vous demande de répondre à des questions fusant de tous les côtés à la fois à verbalement mais aussi à l’aide de dés, le tout en gardant un oeil sur le sablier. En bonus, 2020 c’est aussi l’année ou toute la petite famille à découvert Terraforming Mars et depuis ils ne décrochent plus.

Nicaulas - Only Connect (BBC2 si vous avez un VPN, sinon Youtube)
C'est un jeu TV, mais quel jeu TV ! Découvert grâce à un article de Benjamin Benoît, il s'agit d'un quiz britannique au principe fascinant : il faut trouver le lien qui unit des indices dévoilés petit à petit. Le plus simple reste de regarder quelques émissions pour se familiariser avec le concept, et surtout devenir accro à Victoria Coren Mitchell, la plus british des présentatrices british. D'ailleurs, Benjamin fait des lives spéciaux Only Connect sur sa chaîne Twitch tous les mardi, et bosse à une adaptation française non officielle.
Rechercher sur Factornews