Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Uncharted 4
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4678 msgs
J'ai joué à Uncharted 4 en ayant envie de prendre une manette dans les mains sans avoir vraiment besoin d'utiliser mon cerveau. Un peu comme quand tu vas au cinéma pour voir un gros blockbuster débile

Mais passé la crise de l'adolescence où la moindre chose nous fait réfléchir sur le sens du tout , existe t-il vraiment des films où il faut brancher le cerveau ? Peut être 1 tous les 10 ans quand la réalisation est tellement nébuleuse qu'elle demande de la concentration.

J'oserai dire que c'est la même chose pour la majorité des jeux or tactique, puzzle et stratégie.

Pour Vanquish ou Max Payne, autrement mieux foutus niveau gameplay, le cerveau est également éteint.

Avoir le cerveau éteint, ne me semble pas incompatible avec qualité de l'ensemble des éléments, surtout du gameplay.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 2801 msgs
Ah le fameux argument de débrancher le cerveau pour justifier la médiocrité.
Je propose à tous ces gens de ne jamais le rebrancher, pour plus de confort, pour tout le monde.
A moins que...
 
edgydog
Membre Factor
Membre 15 msgs
choo.t a écrit :
"VRAIMENT la flemme de chercher Uncharted 4 le film sur youtube."
Du-coup j'ai cherché, et meme comme ça c'est insupportable.


Ah moi j'avais trouvé cette playlist:
https://www.youtube.com/playlist?list=PLw0ry7t3NLCiwdgazbKn1-pESxCHNLZcV
Les gars de la chaine ont découpé le jeu en 8 épisodes, un peu comme une mini-série, en gardant les cutscenes et les phases de gameplay importantes pour l'histoire.
J'ai trouvé ça plutôt sympa.
Après en jeu c'est clair que je rejoins le test. Je n'ai plus de consoles mais de ce que j'en ai vu c'est fait juste pour t'éclater la rétine.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2155 msgs
wuthr3r a écrit :
J'ai joué à Uncharted 4 en ayant envie de prendre une manette dans les mains sans avoir vraiment besoin d'utiliser mon cerveau.

Après pour être complètement franc, mon avis est peut-être aussi complètement biaisé par la plastique de Nathan. Car je dois honteusement avouer avoir pris beaucoup de plaisir à matter son joli petit cul.


 
DVLish
Membre Factor
Membre 438 msgs
C'est vrai qu'elle est étrange cette expression "Débrancher le cerveau". Alors que j'ai l'impression qu'en vrai, les gens essaient juste de dire qu'ils veulent vivre une expérience sans traumatismes possibles, quelque chose de plaisant qui ne va engendrer ni frustration, ni pensée dérangeante, ni besoin de concentration.

Du coup, ça peut être vu comme un exercice de style. J'aime pas du tout les blockbuster au cinéma en général, mais étrangement, j'ai pas les mêmes attentes sur un jeu, et j'ai beaucoup aimé le moment que j'ai passé sur Mad Max par exemple, qui est vraiment no brainer jusqu'au bout des enjoliveurs à pointes (bon, exemple pas parfait, il est trop long et répétitif, mais je me suis pas senti obligé de le finir).

Parce que c'est comme un feu d'artifice, ça peut être très agréable comme tout à fait raté, plus il y a de moyens, plus ça risque d'être bien, mais c'est pas suffisant.
 
MrPapillon
Membre Factor
Membre 1292 msgs
Le vertueux a écrit :
J'ai joué à Uncharted 4 en ayant envie de prendre une manette dans les mains sans avoir vraiment besoin d'utiliser mon cerveau. Un peu comme quand tu vas au cinéma pour voir un gros blockbuster débile


Mais passé la crise de l'adolescence où la moindre chose nous fait réfléchir sur le sens du tout , existe t-il vraiment des films où il faut brancher le cerveau ? Peut être 1 tous les 10 ans quand la réalisation est tellement nébuleuse qu'elle demande de la concentration.


Ça veut juste dire que tu es resté dans ta zone de confort. Il y a beaucoup de gens qui ont beaucoup de choses intéressantes à dire/montrer partout, y compris au cinéma.
Par contre, dans le jeu vidéo ça reste encore très rare. La narration dans les AAA est vraiment très mauvaise, on n'est pas même pas au niveau des actionners des années 80-90 au cinéma. Enfin Metal Gear Solid avait était ingénieux à l'époque, avec plein de créativité et de second degré, mais c'est rare de trouver le même niveau de qualité dans la concurrence.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2155 msgs
edgydog a écrit :
choo.t a écrit :
"VRAIMENT la flemme de chercher Uncharted 4 le film sur youtube."
Du-coup j'ai cherché, et meme comme ça c'est insupportable.

J'ai trouvé ça plutôt sympa.


Les cinématiques/dialogues sont neuneu au possible, les phase de gameplay sont tellement mal irréel que ça casse totalement l’immersion (Nathan qui fait des sauts de 5 mettre à la seule force de ses bras, des chutes de 10 sans soucis et encaisses les bales comme des fléchettes nerf), ça passerait si la DA ne se voulait pas tant réaliste, mais la y'a clairement une dissonance cognitive.
 
kimo
Reporter de terrain
Redac 843 msgs
ouai, le coup de débrancher son cerveau j'ai l'impression que c'est l'argument pour se couvrir. Perso, même quand je joue au jeu le plus débile qui soit, ce n'est pas tant que je débranche mon cerveau plutôt que j'ai besoin de mon cerveau pour comprendre pourquoi la débilité du jeu est aussi ce qui le rend brillant ! Je ne supporte pas d'avoir un rapport condescendant avec les objets que je consomme. Si j'aime, je ne vais pas prétendre que c'est nul mais que j'ai décidé d'être indulgent et de me mettre artificiellement au niveau.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4678 msgs
Ça veut juste dire que tu es resté dans ta zone de confort. Il y a beaucoup de gens qui ont beaucoup de choses intéressantes à dire/montrer partout, y compris au cinéma.

Nous ne sommes pas en train de parler de livres de philo au vocabulaire et à la syntaxe complexe qui traitent de sujets en profondeurs, mais de films qui racontent une histoire contraint par un antagonisme pour parler rapidement d'un thème avec un traitement artistique ou commercial.
L'intelligence d'un film se fait en amont, dans la réflexion personnelle de l'auteur, dans tout ce qu'il va incorporer de complexité dans les personnages et la structure narrative, c'est ici que le cerveau est en ébullition, de la part les auteurs. C'est ce qui va donner de la profondeur au film.

Mais en tant que spectateur, tu ne ressortira pas avec des idées nouvelles, ou alors c'est être à la base vraiment fermé sur le monde, le cinéma a souvent un train de retard sur la réalité.
Pour cela que pour moi, durant l'adolescence, quand tu découvres encore le monde, le cinéma est un fort vecteur d'idée, mais une fois que tu es adulte, la réflexion sur le monde passe par d'autres médiums plus formels, plus rationnels et structurés.
 
Sawyer
Membre Factor
Membre 767 msgs
J'avais joué à Uncharted 2 à l'époque que j'avais adoré, j'avais tenté le 3 mais ressemblant trop au 2ème, ça avait fini par me lasser. Sur ce 4ème opus, j'étais très frileux et pas forcément très chaud car le cocktail plateforme/gunfights/énigme, ça me saoulait d'autant plus que je trouvais les gunfights vraiment nazes...

Puis j'ai fini par l'acheter, je l'ai lancé et là j'ai pas pu décrocher... (Je l'ai fini en deux jours) Enfin pour moi, c'est pas une question de débrancher le cerveau, ni que le gameplay soit bon mais simplement de prendre du plaisir.

Ça a beau être scripté de la mort, oui on voit Nathan tomber et se rattraper in Extremis une 200ème fois mais c'est fait tellement naturellement que j'ai adoré ! Pour moi, tout est question d'appréciation et de point de vue. Par exemple, sur un Dark Souls 3 ou l'intérêt réside purement dans le gameplay alors oui je vais prendre plus de plaisir qu'un Uncharted 4, car c'est un jeu très exigeant. Mais je ne donne pas la même appréciation à un Dark Souls 3 qu'un Uncharted 4.

Uncharted 4 ne m'a pas autant marqué qu'un Witcher 3 non plus, je l'ai fini, voilà je l'ai oublié mais l'expérience était intense ! J'ai beaucoup plus été marqué par les personnages, l'histoire d'un Witcher 3 mais l'un comme dans l'autre, ça ne m'a pas empêché de prendre du plaisir !

Tout dépend ce que vous recherchez, j'ai pris Uncharted 4 comme une aventure sympa à la Indiana Jones avec son lot de péripéties, gunfights, énigmes et la recette a fonctionné !

Après je peux comprendre que ça n’intéresse pas ceux qui ne jurent que par le gameplay pur et dur mais sincèrement je me répète c'est une question de point de vue.
 
wuthr3r
Membre Factor
Membre 6 msgs
[existe t-il vraiment des films où il faut brancher le cerveau ? Peut être 1 tous les 10 ans quand la réalisation est tellement nébuleuse qu'elle demande de la concentration.


Sérieusement? Là j'ai besoin de comprendre ce que tu veux dire par là. Parce que je comprends deux choses: soit tu es monstrueusement blasé, soit les moyens que tu te donnes pour étancher ta curiosité me paraissent limités.


Ah le fameux argument de débrancher le cerveau pour justifier la médiocrité.


Non, ce n'est pas ce que j'ai dit. Je me suis même donné de la peine pour expliquer pourquoi j'ai apprécié le jeu en certains de ses aspects. Je suis même plutôt d'accord avec le point de vue de Kimo en général, j'avais juste à coeur de vouloir nuancer ses propos et de faire remarquer certains de ses points forts qui selon moi méritaient d'être mentionnés.

Après, j'ai envie de réagir à vos commentaires pour pointer du doigt un truc qui commence franchement à me fatiguer.

Je comprends pas à quel moment vous avez pu créer une telle attente par rapport à Uncharted 4 quant à la richesse et la profondeur de son scénario, ou par rapport à la complexité / difficulté de ses mécaniques de jeu. C'est un bon vieux AAA des familles qui s'assume et c'est tout. Je comprends pas le besoin de vouloir lui reprocher ce qu'il n'a jamais prétendu être. Son but (qui m'apparaît franchement clair en plus d'être pertinent économiquement) est de pouvoir être parcouru facilement sans avoir à se prendre la tête. C'est tout, et il n'y a pas de mal à ça.

Je suis le premier à adorer mettre les mains sur des ovnis vidéo-ludiques chelous (très souvent des titres indépendants d'ailleurs) qui s'attaquent à des thématiques plus complexes, en adoptant des points de vue ou en usant de mécaniques audacieuses. Mais à aucun moment lorsque j'y joue, je commence à questionner la qualité de ses graphismes par exemple. Ce n'est pas leur propos, ce n'est pas pertinent par rapport à leur intention.

Parce que c'est bien ça qu'il faut comprendre et enfin accepter. Un jeu bien foutu c'est un jeu qui s'assume et qui va respecter ses engagements. Il m'apparaît clair qu'Uncharted a toujours été pensé comme un divertissement simple, plein de bons sentiments qui se laisse parcourir sans trop d'accrocs. Et je suis désolé, mais selon cette perspective Uncharted 4 remplit plutôt bien son contrat, même s'il a parfois la maladroitesse de se perdre dans des écarts plein de bonne volonté (cf le test et les passages un peu relous avec beaucoup de blabla).

J'ai souvent l'impression qu'on peut être tenté de juger un jeu par rapport à ce qu'il aurait pu être, ou ce qui pourrait lui manquer, plutôt que d'analyser avec pertinence les éléments qu'il déploie pour servir son intention. Je trouve que ça n'a aucun sens. On ne le fait pas avec les oeuvres produits dans les autres mediums, pourquoi est-ce que j'ai l'impression que c'est beaucoup trop souvent le cas avec le jeu vidéo?
 
Crusing
Membre Factor
Membre 2801 msgs
choo.t> au delà de la dissonance du au [monde tangible respecté selon la situation ou pas] qui m'a aussi marqué (on passera les ennemis qui spawnent par téléportation sur une corniche perdue), y'a aussi comme dit plus haut ce décalage idiot entre le scénar / les enjeux moraux VS ce qui se passe réellement à l'écran, sur la fin les personages se posent encore comme des gentils (plus gentils que les mercenaires) qui ne veulent pas tuer les grands méchants (Rafe au hasard),
Sauf que Nathan et son frere, ne sont pas juste des superhéros au bol incroyable, ce sont aussi des machines à tuer, qui tuent des centaines de mercenaires (donc des mecs remunérés qui ont peut etre tout un background au moins aussi complexe qu'eux pour en être arrivé là ) surarmés en leur brisant la nuque en 1 seconde...
Alors quand ils font des dialogues sur le bien le mal toussa, ou hésite à tuer les plus gros enculés de l'histoire, font des vannes pendant qu'ils frolent la mort ou en se prenant des balles, objectivement, ce sont eux les psychopathes de l'histoire, qui devraient être en HP depuis longtemps victime de stress post-traumatique, en train de basculer d'avant en arrière dans une cellule capitonnée si ils n'ont pas eu d'injection létale selon l'Etat.

Alors parler d'écriture, non, pas plus qu'un mauvais direct to DVD avec Lorenzo Lamas.

Par contre le jeu a le "mérite" AU MOINS de ne pas durée 5 heures.
 
MrPapillon
Membre Factor
Membre 1292 msgs
wuthr3r a écrit :
C'est un bon vieux AAA des familles qui s'assume et c'est tout.


Autrefois, les AAA bossaient aussi sur leurs mécaniques de gameplay. Il y avait de l'innovation de ce côté, pas juste de la simplification. Retirer la manette du joueur, ça n'a jamais été une excellente solution, même pour un jeu narratif. C'est juste la solution de facilité. Ce que beaucoup de joueurs attendent, c'est des solutions innovantes pour pouvoir renforcer la narration, dans les jeux narratifs, tout en donnant de plus en plus de possibilités au joueur.

Les mécaniques de gameplay narratif sont toujours ultra basiques, il y a très peu de R&D dessus. Il y a très peu de jeux où le joueur arrive à avoir une influence sur le scénario, très peu de jeu où le joueur subit réellement les impacts du scénario dans le gameplay, etc... On en arrive maintenant à carrément tout résumer à un choix entre quelques éléments ou à un QTE. Ou pire, comme dans Uncharted où on rend le joueur uniquement spectacteur comme dans un film.

Du coup tout ça peut frustrer un poil. Bien sûr que beaucoup de gens vont s'amuser avec, mais ça peut gêner quand tous les sites pros expliquent que c'est un jeu incroyable, alors qu'il ne fait au final que singer le cinéma dans ses cut-scenes, et de s'éloigner d'un jeu vidéo dans son gameplay.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 2801 msgs
Uncharted / The order toussa.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4678 msgs
Sérieusement? Là j'ai besoin de comprendre ce que tu veux dire par là. Parce que je comprends deux choses: soit tu es monstrueusement blasé, soit les moyens que tu te donnes pour étancher ta curiosité me paraissent limités.

Ou alors j'étanche ma soif par d'autres moyens ce qui fait qu'un film, contraint par des objectifs narratifs, un antagonisme, un format quasi imposé et avec un train de retard sur la réalité, peine à stimuler ma réflexion sur le monde qui nous entoure.
Toi par exemple tu n'as eu que 2 conclusions qui expliquent mon point de vu, 2 conclusions négatives qui plus est, que dois tu en conclure sur ton ouverture sur le monde ?

Je comprends pas à quel moment vous avez pu créer une telle attente par rapport à Uncharted 4

On peut ne pas avoir d'attente sur le jeu et le critiquer quand même pour défendre un point de vu, mettre en évidence des dysfonctionnements. On ne parle pas tellement de déception ici ni d'imagination sur ce qu'aurait pu être le jeu.
 
wuthr3r
Membre Factor
Membre 6 msgs
MrPapillon a écrit :

Autrefois, les AAA bossaient aussi sur leurs mécaniques de gameplay. Il y avait de l'innovation de ce côté, pas juste de la simplification. Retirer la manette du joueur, ça n'a jamais été une excellente solution, même pour un jeu narratif. C'est juste la solution de facilité. Ce que beaucoup de joueurs attendent, c'est des solutions innovantes pour pouvoir renforcer la narration, dans les jeux narratifs, tout en donnant de plus en plus de possibilités au joueur.



Ouais, alors là d'accord je comprends mieux.

Pour être franc, ta remarque m'aide carrément à mieux comprendre mon propre point de vue. Je crois qu'il y a un réel abandon défaitiste de ma part par rapport à mes attentes quant aux AAA. C'est peut-être un peu bête, mais je pense que ça vient en partie de mon expérience professionnelle. Quelque part, j'ai fait une espèce de deuil: créativité =/= rentabilité.

Du coup, quand j'ai envie de me surprendre où de jouer à des objets plus risqués, plus créatifs, sans réfléchir je me tourne direct vers le jeu indé.

Quant à ta remarque sur les reviews positives complètement aveugles qui l'encensent bêtement, je suis d'accord, ça pue.
 
Sawyer
Membre Factor
Membre 767 msgs
Après je pense la vraie question qu'on devrait se poser c'est plutôt : Le jeu vidéo est-il capable de retranscrire fidèlement l'émotion que le directeur artistique/créatif a voulu impulser à son histoire ?

Car si la vision recherchée par le créateur ne correspond pas aux "codes" d'un genre dont la recette a été éprouvée (et mutilée) un paquet de fois, ne peut-on pas se demander si finalement l'attente inaliénable autour d'un jeu triple AAA se justifie quant aux moyens disproportionnés dont il a bénéficié durant son cycle de développement ?

Je ne sais pas, je m'interroge de fil en aiguille afin de cerner si l'histoire a bénéficié des mécanismes prépondérants au genre afin de titiller les joueurs qui "savent à quoi s'attendre"

Vous voyez ou je veux en venir ?

Finalement, la plus grande désillusion vient-elle de notre attente engluée dans un marasme artistique ou des codes inhérents au genre imputés par un éditeur désireux de rester sur un triple AAA formaté des familles ?
 
zouz
Membre Factor
Membre 1237 msgs
On m'a prêté une PS4 avec ce jeu, je dois d'abord confesser que j'avais envie d'y poser mes mimines et que je lui ai laissé sa chance... La moitié du jeu.
C'est le temps qu'il faut pour prendre une grosse taloche visuelle et s'y habituer, ensuite j'ai essayé de m'intéresser à l'histoire où j'ai décroché avant la fin du prrrooooooolooooooguuuuueee (oui c'est long, et non c'est pas "captivant").

Qu'est-ce qu'il lui reste du coup à ce bon vieux Nathan ?
Une mise en scène de dingue ? Yep
Des dialogues frisant la perfection ? Yep
Des punchlines interminables dignes d’Hélène et les Garçons ? Yep, aussi... Ça pourri pas mal l'immersion du coup.
Et des graphismes ? Ho oui, tout du long qu'c'est beau comme un camion.
Et les gunfights avec le grappin, hein ? Ils sont biens les gunfights avec le grappin? Détends toi Pedro. Moui, à la rigueur, si on veut ça passe bien le temps mais comme le souligne Kimo c'est torché en 2 temps 3 mouvements et c'est pas varié du tout, sauf sur les décors.

Et la fin ? C'est vraiment la fin d'Uncharted/Nathan Drake ? Comme le titre sur le boîtier ?


Résultat, j'ai lâchement abandonné et j'ai refilé le bébé à ma chérie toute casu qu'elle est, qui l'a terminé et bien aimé "mais moins que Tomb Raider".


Vivement Last Of Us 2. Ou pas.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2155 msgs
Crusing a écrit :
ce sont eux les psychopathes de l'histoire, qui devrait être en HP depuis longtemps victime de stress post-traumatique, en train de basculer d'avant en arrière dans une cellule capitonnée si ils n'ont pas eu d'injection létale selon l'Etat.

Disons que c'est un vice commun à presque tout les jeux de tir, mise à part Spec Ops the Line à la limite (mais qu'une purge...), du-coups je ne voulais pas tirer sur l'ambulance.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 2801 msgs
Sawyer a écrit :

Finalement, la plus grande désillusion vient-elle de notre attente engluée dans un marasme artistique ou des codes inhérents au genre imputés par un éditeur désireux de rester sur un triple AAA formaté des familles ?

C'est ce qu'on appelle un compromis, et plus y'a de thunes en jeu, plus il est grand.
Ça ne change rien à la plupart des défauts énumérés qui ne découlent pas de ce compromis.
Et au contraire, le succès de Naughty Dog aurait pu leur permettre de se détacher d'un trop grand compromis.

choo.t a écrit :

Disons que c'est un vice commun à presque tout les jeux de tir, mise à part Spec Ops the Line à la limite (mais qu'une purge...), du-coups je ne voulais pas tirer sur l'ambulance.

Tous les jeux de tirs ne font pas des tirades morales ou éthiques ou ne se font pas encenser par "la qualité inégalable de leur écriture". Dans tous les TPS de guerre / cia / espion etc ça passe très bien. Quand tu tues des centaines de gens, non tu n'es pas quelqu'un de bien, ni quelqu'un de cool, quelque soit la quantité de gel dans tes cheveux, et on rigolera bien quand tu raconteras comment un nombre incroyable de gens ont subi une mort violente de tes mains, à ta fille emerveillée. Car tu es aventurier trop bath.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews