Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.

Un Rédacteur Factornews vous demande :

Forums

Les series TV du moment
kirk.roundhouse
White Goodman
Membre 1618 msgs
Le vertueux a écrit :
Invincible épisode 4

Bah je ne vous suis pas les gars, c'est vraiment typique de ce qui ne va pas dans les comics de super héros. J'ai l'impression d'avoir lu la même bd des milliers de fois quand j'étais ado et c'est typiquement ce qui m'a fait arrêté les comics de super héros.

Pourquoi tu te fais du mal comme ça si à la base tu n'aimes pas les comics ?
 
Khdot
Membre Factor
Membre 439 msgs
Je pense qu'il aime bien le genre mais il n'aime pas la médiocrité type Marvel & co.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 5633 msgs
C'est cool d'avoir ça en fond pendant que je fais autre chose, je suis content que ça existe. Pour moi ça n'est pas une excellente série, c'est une série très moyenne bourrée de défauts. Mais ça suffit à divertir du moment qu'on est pas full concentré dessus.
Par contre c'est clair que je n'irai pas lire le comics, vu que je ne pourrais pas faire autre chose en même temps.

Et ça n'est pas le genre "comics super héros" que je n'aime pas en soit. Je pense que le genre a du potentiel, tout comme les super sentai d'ailleurs ont du potentiel. Mais un potentiel rarement atteint (super sentai : jamais atteint que je sache).

Il y a encore une place pour les super héros dans ma bibliothèque. Mais pas pour tout ce qui est calqué dialogues à la smallville/vengeurs. Je pense que si la série avait était live, avec du gore bien foutu, j'aurais d'avantages apprécié, avec la tv commande pour skipper toutes les scènes où l'ado ouvre la bouche.

@ptitbgaz
Big man japan c'est rigolo oui, pas du grand cinéma mais c'est une curiosité.
 
kirk.roundhouse
White Goodman
Membre 1618 msgs
Invincible parle au public des comics Marvel/DC et se réapproprie les codes pour mieux les détourner.
Ca fait partie du package, et soir on adhère soit on adhère pas, ce que je comprends.

Sinon pour les super sentai, dans mes souvenirs d'ado, je me rappelle de Kamen Rider Black qui était très bien, avec un scénario bien au dessus de la masse. Il faudrait que j'y rejette un coup d'œil pour voir si ça a mal vieillis ou pas (c'était il y a 30 ans).
Ca a l'air peu connu en France. Mais en Amérique du sud d'où je viens, c'était un carton.
En tout cas, de mes recherches en écrivant ce texte, c'est culte au japon et dans pas mal d'autres pays.
 
Tonolito_
Cancanier
Membre 1560 msgs
Je n'ai pas encore vu l'adaptation animé d'Invincible, mais de ce que j'avais lu a l'époque des comics, j'y avais bien accroché. Cependant a de rares exceptions comme dans les 3/4 des séries de super héros, quand ça s'attarde sur la psyché/relation humaines des perso cela devenir chiant.
Le problème d' Invincible, pour moi, c'est qu'il débarque juste après The Boys, avec plus ou moins les mêmes thèmes/rengaine et qu'on se mange en plus le passage ado vu des milliards de fois:/ donc gros effet redite à mes yeux.
N'empêche j'aime bien les 2 comics et les adaptations sont plutot bonnes (sur The Boys).
 
Bistoufly
Membre Factor
Membre 278 msgs
Pour ma part, Invincible subit plus que vu.

- Un premier épisode fade avec un twist qui réveille
- Pleiiin d'épisodes de remplissage bourrés de persos et "d'intrigues" secondaires pas très intéressants
- Un épisode vaguement final avec 2-3 répliques qui font mouche ("ta mère, je la vois comme un animal de compagnie") noyées dans d'autres répliques qui se répètent en boucle, en boucle, en boucle... Et beaucoup d'action mature mais, heureusement, pas tout le temps gratuite.

Je ne connaissais pas le comic, mais après les miyards de prods super heroesques je m'attendais à un one shot un peu disruptif et original... mais non, on est encore sur une relecture de thèmes archi déjà vu si on a un minimum de bagage (pitié le dilemme de l'identité secrète a cacher à la copine quitte à passer pour un gros loser).
Les persos sont globalement assez crétins, peu profonds et insipides, dans leur discours et visuellement.
Et la technique est souvent très cheap. Avec des grosses variations de qualité qui font regretter de voir ça sur un écran récent.

Bref, The Boys c'est pas bien fin mais il y a plus de surprises. Et dans le genre wtf imprévisible, Doom Patrol.
 
MaVmAn
Membre Factor
Membre 587 msgs
Them une sorte de AHS en plus sérieux et accès sur la ségrégation sociale aux US dans les années 50. Bien réalisé et joué, bonne ambiance Shinning-esque, très convainquant.
Comme AHS, les saisons seront indépendantes donc curieux de voir la s2.
La blonde psycho joue aussi dans Devs, l'occasion de recommander de nouveau cette excellente série vu que personne n'en parle.
 
Arsh
Membre Factor
Membre 578 msgs
Love, death + robots (S2)

Alors comment dire... La première saison était plutôt bien avec des sketch allant du moyen à l'excellent. Là, on est plus dans le moyen. Graphiquement c'est très beau mais ultra générique (à part 2 épisodes on va dire). Niveau scénario c'est très basique, en particulier les fins assez évidentes à chaque fois. Il y a aussi un épisode en particulier qui, même s'il est sympa et assez drôle, me parait n'avoir rien à faire là (La surprise de Noël). En fait on a plus l'impression d'avoir un film de l'ESMA (attention, j'adore en général les films d'animation de l'ESMA, ils font généralement du très bon boulot).
Le meilleur pour moi reste Le géant noyé, très poétique. Je mettrai Ice et Groupe d'intervention dans les bons mais De si hautes herbes et Module de secours sont clairement osef. Reste Snow et le désert ainsi que Le robot et la vieille dame qui sont dans le sympathique.
 
apollos
Membre Factor
Membre 2 msgs
J'ai beaucoup entendu parler de la série Love, death + robots mais j'ai pas encore vu, je vais peut être jeter un coup d'œil.

ShowBox Tutuapp Mobdro
 
Arsh
Membre Factor
Membre 578 msgs
apollos a écrit :
J'ai beaucoup entendu parler de la série Love, death + robots mais j'ai pas encore vu, je vais peut être jeter un coup d'œil


Les épisodes durent entre 5 et 20min maximum, donc c'est assez facile à regarder.
 
Bistoufly
Membre Factor
Membre 278 msgs
Love, death + robots saison 2

Le plus gros soucis c'est qu'on passe de 18 épisodes pour la saison1 à seulement 8 épisodes pour la saison2.
Le gap est énorme pour ce genre d'anthologie de courts métrage, ça fait beaucoup moins d'occasion d'être surpris par un parti-pris visuel ou un récit qui sort du lot, forcément.
Au final, cette saison n'a pas "le temps" d'avoir son Zima Blue, c'est un peu dommage.
 
Tonolito_
Cancanier
Membre 1560 msgs
Bistoufly a écrit :
Love, death + robots saison 2

Le plus gros soucis c'est qu'on passe de 18 épisodes pour la saison1 à seulement 8 épisodes pour la saison2.
Le gap est énorme pour ce genre d'anthologie de courts métrage, ça fait beaucoup moins d'occasion d'être surpris par un parti-pris visuel ou un récit qui sort du lot, forcément.
Au final, cette saison n'a pas "le temps" d'avoir son Zima Blue, c'est un peu dommage.


Effectivement, il manquerait quelques courts supplémentaires ! J'ai trouvé l'épisode du pilote avec Michael B Jordan assez foufou coté fidélité et animation faciale. Je n'ai pas trop ressenti l'effet uncanny. Sans compter que Peyravernay est également de retour sur l'un des courts. Je trouve l'ensemble toujours aussi sympa.
 
Mendoza
Membre Factor
Membre 696 msgs
Jupiter's Legacy :
Je ne me battrai pas très fort pour défendre ce programme, hein : c'est globalement mal joué (Lady Liberty et l'Oncle en tête), les effets spéciaux sont foireux la plupart du temps, et les maquillages sont indignes de Face Off (l'Oncle version vieux, par exemple). L'action est peu présente.
Comparé à The Boys ou Invincible, ça ferait pitié. Mais justement, il ne faut pas s'arrêter là, elle ne joue pas dans les mêmes catégories.
En fait, dès le deuxième épisode, on s'écarte vite du classique Comics d'action pour aller vers le questionnement philosophique de la validité éternelle d'un principe moral : être un super-héros avec un Code Moral droit comme Superman des années 30 est-il encore valable 90 ans plus tard ? Un code moral basé sur des vertus qui semblent éterrnelles - même aussi simple que "tu ne tueras point" - peut-il devenir obsolète ?
Du coup, si on regarde ça en n'ayant pas des attentes de série d'action, je trouve ça plutôt bien.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 5633 msgs
Y a aucun questionnement philosophique, t'as juste un gars qui affirme, sans expliquer, qu'il faut de la retenue car sinon on retire le libre arbitre, tandis que d'autres disent qu'il faut être plus vindicatif, non pas par objectif purement politique ou philosophique mais parce que les rues sont plus violentes.
Ça s'arrête là.

En plus, le principe de base, non violent s'applique pour l'humanité, or ce sont les méta humains qui posent problèmes. Si t'élimine les méta humains, je vois pas en quoi tu agis sur la géopolitique humaine, c'est complétement con.

On passera aussi la médiocrité intellectuelle de l'ensemble, l'aspect très américain d'éthique protestante, l'absence de réflexion sur le concept même de libre arbitre.
Et les relations parents enfants, d'une nullité incroyable, vite où est la télécommande +40 secondes quand la fille apparait ?
 
choo.t
Saint rââle
Redac 3062 msgs
Le problème est que de base, ça tient moyennement la route face à Stormwatch / The Authority.
Du coup, une fois passé à la moulinette de la web-série, il n'en reste vraiment plus grand chose, ce qui aurait encore pu être sauvé par une image léchée et une réal au poil, mais là aussi c'est abysal.
 
CBL
L.A.mming
Admin 16386 msgs
Love, Death and Robot saison 2 est effectivement très courte. Le tout me fait penser aux courts-métrages qui sortaient durant le festival Imagina. Y'avait des sacrés perles chaque année.
 
Arsh
Membre Factor
Membre 578 msgs
CBL a écrit :
Love, Death and Robot saison 2 est effectivement très courte. Le tout me fait penser aux courts-métrages qui sortaient durant le festival Imagina. Y'avait des sacrés perles chaque année.


Cadeau
 
CBL
L.A.mming
Admin 16386 msgs
Excellent!
 
Rouge
Membre Factor
Membre 41 msgs
Fin d'année oblige, je consomme à peu près tout ce qui traine alors en vrac :

Shadow and Bones : Un début d'épisode 1 qui m'a fait un effet GOT avec une direction artistique sympa, un univers qui semblait riche ou du moins plein de potentiel (ce serait tiré d'une suite de livre que je n'ai pas lu) et des intrigues se déroulant au 4 coins du monde ce qui laissait présager (comme GOT à ses débuts) pleins de personnages et d'intrigues entremêlées... Et puis en fait non, l'histoire est cousue de fils blancs bien grossiers, une intrigue amoureuse façon teen movie bidon au possible, des protagonistes lisses, aucun développement des personnage, et des pistes scénaristiques que j’espérais divergentes qui se fondent en une seule... bref, je prendrais un ticket pour la saison deux parce que j'ai trouvé l'univers "sympa" mais mon HYPEomètre est proche de zéro.

The nevers : Du bien et du moins bien. Mes attentes étaient assez proche de zéro, mais elle se regarde pour : l'univers (Angleterre victorienne), le développement des personnages que j'ai trouvé pas mal (pour la protagoniste principale), l'histoire, et certaines scènes de baston notamment celle sur l'eau que j'ai trouvé impeccable. Par contre ce qui m'a rebuté : les scènes de cul ou de violence "gratuites", les personnages secondaires beaucoup trop caricaturaux, le traitement de l'image (j'ai pas le vocabulaire pour désigner ce que je veux dire (la photographie ?)) trop coloré, trop "bombec". En fait, de mon point de vue, la série aurait été bien meilleure en assumant un côté mature et "réaliste". Surtout que la période s'y prête (conflits ouvriers, travail des enfants, racisme, conflits religieux et j'en passe) mais manque profondément de développement à mes yeux. Bref, je ne m'étends pas, le fin de saison donne un second souffle, mais le traitement général "à la Bridgerton", où toutes les questions sociales sont gommées, et où tout est fait pour un visionnage "casu" gâche vraiment la série pour moi.


Loki : Deux épisodes vus pour l'instant. Le premier m'a vraiment beaucoup plus, le côté rétro-futuriste, absurde, bureaucratique. J'ai adoré. La BO est pas mal même si ça manque d'un thème central, même si la musique du générique me plait beaucoup. Les acteurs au poil. J'ai trouvé le deuxième épisode un peu moins bon sur le rythme, un peu redondant. Mais plutôt bien emballé pour l'instant, a voir si ça se bonifie ou si ça retombe.
 
Palido
Carloser
Membre 1239 msgs
Shadow and Bones : Un début d'épisode 1 qui m'a fait un effet GOT avec une direction artistique sympa, un univers qui semblait riche ou du moins plein de potentiel (ce serait tiré d'une suite de livre que je n'ai pas lu) et des intrigues se déroulant au 4 coins du monde ce qui laissait présager (comme GOT à ses débuts) pleins de personnages et d'intrigues entremêlées... Et puis en fait non, l'histoire est cousue de fils blancs bien grossiers, une intrigue amoureuse façon teen movie bidon au possible, des protagonistes lisses, aucun développement des personnage, et des pistes scénaristiques que j’espérais divergentes qui se fondent en une seule... bref, je prendrais un ticket pour la saison deux parce que j'ai trouvé l'univers "sympa" mais mon HYPEomètre est proche de zéro.


La même pour moi, bien que je me sois arrêté au 1er épisode. Je n'ai pas ressenti le besoin de voir l'intégralité de la saison pour avoir exactement le même ressenti et les même craintes. Mais je résumerais le tout à : c'est trop teenage pour moi. Du quali teenage cependant.

En ce moment, je me fais Black Summer Saison 2. J'avais plutôt bien apprécié la 1ère saison, bien que remplissant tous les TV tropes du genre (situation, réactions des personnages, les persos, etc) : elle avait pour mérite d'être bien rythmée, de bénéficier d'une réalisation impressionnante utilisant de plans séquences à tout va, le tout desservant une narration interessante (suivi de plusieurs histoires se croisant, vu de plusieurs points de vue différents).

La 1ere saison n'était pas parfaite, était prévisible, mais ça marchait.

La 2ème saison, de ce que j'ai pu voir (4 épisodes seulement) me semble non seulement reprendre les qualités de la 1ere saison, mais est bien partie pour améliorer à peu près tous les points négatifs cités plus tôt. Bien que le nombre de lignes de dialogues soit proche du néant, l'intrigue est prenante et je prends plaisir à essayer de démêler les tenants et aboutissants. Le cast est rafraîchissant, le rythme est un peu plus posé et on lorgnerait presque sur du film de zombie indépendant. On est moins sur du spectaculaire, un peu plus sur de l'atmosphérique, beaucoup moins manichéen. Encore une fois, je n'en suis qu'à la moitié, mais au vu de ce que j'ai pu voir ici et là : cette saison est une véritable surprise. Honnêtement, c'est même probablement la série de zombie/infectés/survie la plus intéressante et la plus "réaliste" que j'ai pu voir ces dix dernières années.

Le plus drôle, c'est quand on réalise que Black Summer est un spin-off de Z Nation... Oui, Z Nation (trailer saison 4).
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews