Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Les series TV du moment
MaVmAn
Membre Factor
Membre 514 msgs
Crusing a écrit :
Je me basais pas dessus les critiques, c'était juste pour te montrer que c'est loin d'etre un ressenti isolé.


Ca reste un non argument du coup, ou hors sujet. Il faut l'unanimité des critiques pour être sûr qu'une série est bien? Si notre avis est partagé par d'autre est-il plus valide pour autant?
Bref tu pouvais bien utiliser ça pour appuyer tons avis dans ton post, pas de problème, mais tu n’argumentais pas pour autant.
Depuis tout à l'heure tu tournes autour du pot sans être allé plus loin que "c'est de la daube new age avec des perso clichés et le twist ne fonctionne que sur les incultes".
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3915 msgs
Je te cites hein : "J'avais beaucoup aimer la première, juste pour situer" même toi tu précises que ça n'est pas une série évidente à apprécier, puis tu conclus sur "c'est de la grosse bombe" wow en terme d'arguments ça se pose, et j'ai rien à te prouver, t'as aimé tant mieux pour toi, tu auras sans doute un pavé d'ignatius d'ici peu. o/
 
MaVmAn
Membre Factor
Membre 514 msgs
Crusing a écrit :
Je te cites hein : "J'avais beaucoup aimer la première, juste pour situer" même toi tu précises que ça n'est pas une série évidente à apprécier, puis tu conclus sur "c'est de la grosse bombe" wow en terme d'arguments ça se pose, et j'ai rien à te prouver, t'as aimé tant mieux pour toi, tu auras sans doute un pavé d'ignatius d'ici peu. o/



MaVmAn a écrit :
Et oui, moi aussi dans le premier post où je dis avoir trouvé la série super je ne vais pas dans les détails.Si OA ne plait pas je m'en fou, je disais juste que j'avais adoré et je ne voulais pas en dire plus pour laisser le plaisir de la découverte à ceux qui peuvent apprécier. Mais comme il la qualifie d'arnaque et de nocive, ça m'a interpelé. Donc là ça m’intéresse de dialoguer pour mieux comprendre.
 
ignatius
Membre Factor
Membre 669 msgs
Crusing a bien résumer la chose. nocif car quand Patrick Sebastien t'explique que le viol, c'est l'amour absolu et que Brit Marling me fasse une leçon de philo à deux balles teinté freegan et de new age bidon 1er degré, ils sont tout deux dans égo trip trop sérieux pour être pris au sérieux.

Je me demande comment on peut leur filer de la thunes pour produire ces étrons chiés par le crane ?!

PS : OA m'a laissé au final un truc tellement répulsif que je n'ai pas envie ni besoin de pousser la bafouille plus loin.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 5119 msgs
J'ai beaucoup aimé la saison 1, je n'ai pas vu de délire new age, ni vraiment de récit poétique. J'étais curieux de connaitre les tenants, les aboutissants et l'aspect fantastique de la série.

Mais alors, le dernier épisode a tout gâché.

Ouais en fait tout ça c'était qu'unrêve/mensonge ! Oui mais non pas complètement en fait !

Les pirouettes c'est quand même pas du grand niveau en terme d'écriture.
 
MaVmAn
Membre Factor
Membre 514 msgs
Bon ben dans ce cas je ne pourrais pas comprendre et juste conclure que vous avez tout deux une sorte de blocage cérébral et émotionnel qui vous empêchent d'apprécier une superbe série et que vous êtes incapables d'expliquer pourquoi sans passer par des comparaisons douteuses et qualificatifs vulgaires.
Tant pis, c'est pas bien grave.
 
MaVmAn
Membre Factor
Membre 514 msgs
Le vertueux a écrit :

Mais alors, le dernier épisode a tout gâché.

Ouais en fait tout ça c'était qu'unrêve/mensonge ! Oui mais non pas complètement en fait !

Les pirouettes c'est quand même pas du grand niveau en terme d'écriture.


Voilà, là c'est clairement dit sans trollage même si je ne suis pas d'accord avec ton jugement et que ton interprétation ne correspond pas vraiment avec ce que j'ai compris de la fin, mais en tout cas je peux comprendre que tu trouves ça pas assez bien écrit ou mal amené.

Edit: A vrai dire c'est un peu lointain la fin de la S1 et je ne me rappelle pas trop si j'avais trouvé ça un peu facile la manière dont c'est amené par contre pour moi il n'y n'était pas question de rêve et faire planer le doute sur la possibilité d'un mensonge faisait parti des thématiques (croire ou ne pas croire) donc ça marchait.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 5119 msgs
MaVmAn a écrit :

Edit: A vrai dire c'est un peu lointain la fin de la S1 et je ne me rappelle pas trop si j'avais trouvé ça un peu facile la manière dont c'est amené par contre pour moi il n'y n'était pas question de rêve et faire planer le doute sur la possibilité d'un mensonge faisait parti des thématiques (croire ou ne pas croire) donc ça marchait.


Oui effectivement il y avait le doute d'un mensonge, mais du point de vue des personnages antagonistes, pas du point de vue du spectateur, la série ne parle pas des mythomanes tout comme evangelion de parle pas des hikikomori. On ne parle pas de ce sujet ni dans un traitement réaliste psychologique, relatant les dégâts que peuvent faire le mensonge dans un environnement familial par exemple, ni en terme métaphorique ou symbolique, simplement des gens qui ne croient pas aux propos tenus par l'heroine, ce qui est tout à fait légitime de leur part et c'est un antagoniste assez classique face à un personnage prophète.

La revelation du mensonge tombe comme un cheveux dans la soupe alors qu'elle nous en a fait le récit pendant de nombreux épisodes, que de temps perdu, sauf qu`à la dernière sequence, il s'avère qu'elle avait quand même raison sur ses pouvoirs magiques.

C'est kems contre kems : J'annule ton récit en révélant le mensonge mais le mensonge est en partie annulé par le caractère surnaturel de la dernière séquence, le tout torché dans un seul épisode.


Donc je vais attaquer la saison 2 dès que je peux pour savoir comment ils ont tourné tout ça.


En attendant American gods, superbe atmosphère, si seulement toutes les séries un peu nases comme Ncis pouvait au moins avoir la classe photographique de cette série ça serait quelque chose. Par contre je suis moins emballé par le scénario pour l'instant, le lore est bon mais la trame narrative est un peu fade, j'attends que ça décolle.
 
MaVmAn
Membre Factor
Membre 514 msgs
Il me semble que l'idée était justement de faire partager le doute des personnages aux spectateurs, en nous faisant remettre en cause ce qu'on croyais acquis ou du moins ce qu'on avait pris l'habitude d'accepter (toute son histoire d’emprisonnement, les expériences, les voyages interdimensionnel...). Du coup nous faire aussi partager l'acte de foi en l'incroyable, qui est aussi demandé aux personnages, en continuant à y croire malgré les révélations du possible mensonge/invention. Perso je trouve ça fort, mais comme je disais mes souvenirs ne sont pas assez clair pour me rappeler si la manière dont c'était mis en place était vraiment efficace ou si c'était un peu torché comme tu dis.


Le vertueux a écrit :

En attendant American gods, superbe atmosphère, si seulement toutes les séries un peu nases comme Ncis pouvait au moins avoir la classe photographique de cette série ça serait quelque chose. Par contre je suis moins emballé par le scénario pour l'instant, le lore est bon mais la trame narrative est un peu fade, j'attends que ça décolle.


Pour le coup autre série dont j'ai adoré la S1, et là après 3 épisodes non seulement le scénario ne décolle toujours pas, mais en plus l'écriture des dialogues et le ton me semble avoir pris un sacré coup dans l'aile. J'ai aussi du mal à être emballé pour le moment.
 
fireman
Membre Factor
Membre 123 msgs
Ouais pareil pour American Gods, j'ai adoré la saison 1 mais là je suis totalement largué, j'arrive pas à saisir où ils veulent en venir, et la logique de l'histoire part en sucette. L'impression d'avoir loupé 3 saisons, ils vont d'un point a à un point b sans réelle justification, et Shadow vraiment j'y arrive pas.
Et y'a plus Gillian :(

Par contre c'est toujours aussi beau.
 
Crusing
Membre Factor
Membre 3915 msgs
Plus les même showrunners, écriture refaite, ça se sent. Reste les techos et les acteurs qu font le taf quoi.
 
fireman
Membre Factor
Membre 123 msgs
Oui c'est ce que j'ai cru comprendre, exit Bryan Fuller, donc exit Gillian Anderson...
 
ignatius
Membre Factor
Membre 669 msgs
MaVmAn a écrit :
Bon ben dans ce cas je ne pourrais pas comprendre et juste conclure que vous avez tout deux une sorte de blocage cérébral et émotionnel...


Oui le genre de blocage qui m'empêche de sucer un type à 3 heures du mat dans une boite sordide ou de laisser mon 06 à la demoiselle qui asperge de vomi mon futal tout en me parlant de son syndrome d'Asperger dans cette même boite mais qui me dit " mééé tééé nul, t'es pas un gars sensible, si tu voyais ma deuxième saison! bouaaaarp".
oui il m'arrive d'avoir ce genre de blocage cérebral...
Tant pis si je passe à coté du Nirvana.

PS: je ne pratique pas le troll et ne remets aucunement ton ressenti en question (sinon je ne poserais pas le mien ici), il m'arrive de défendre l'indéfendable aux yeux de mes amis (niveau oeuvre culturelle), d'avoir des convictions biaisées en me défendant sur de solides arguments que mon intellect daigne me servir.
C'est pas le masque et la plume ici et heureusement (une émission au niveau des grosses têtes...) mais un forum est bien trop disparate (et tant mieux) pour imposer ou se faire imposer un avis.
 
MaVmAn
Membre Factor
Membre 514 msgs
ignatius a écrit :
Oui le genre de blocage qui m'empêche...
...imposer ou se faire imposer un avis.


Non je ne parlais pas de ce genre de blocage, ni de celui qui te fait croire qu'il soit question d'imposer un avis.
Après si tu en parles c'est peut-être lié chez toi d'une certaine manière, mais c'est ton affaire et j'en ai honnêtement rien à faire alors gardes tes histoires sordides pour ton psy, merci.
On parle d'une œuvre de fiction là, rien d'important donc. Alors franchement pas la peine de déballer tes traumatismes personnels ici.


ignatius a écrit :
je ne pratique pas le troll
OA c'est une arnaque mentale, une arnaque new age...c'est un truc nocif...j'ai pourtant vomi des yeux et du cerveau...une douleur l'arrière train...
nocif car...le viol...produire ces étrons chiés par le crane...


Petits rappel des faits, je donne mon avis, tu réponds le tien avec vulgarité et véhémence, je demande poliment des précisions, tu réponds avec encore plus de violence. Alors oui tu trolles quand tu réponds à l'avis d'un autre de cette manière car en substance le message que tu donnes est: "regardes tes goûts de merde ce que j'en fait".
Répondre à quelqu'un avec un peu de piquant est une chose, répondre comme tu le fais c'est du niveau de l'attaque personnelle et plus simplement la critique d'une œuvre, donc définition du troll.
Ne étonnes pas alors que je puisse avoir du dédain après ça...
 
hicks
Membre Factor
Membre 223 msgs
En ce qui concerne the OA j avais beaucoup aimé la première saison, série originale et bien réalisée.

La saison deux m'impressionne par sa réalisation, l univers reste le même en plus poussé, donc en effet c'est particulier et je comprends qu'on puisse ne pas aimer, mais les thèmes, l'ambiance et les acteurs rendent cette série intense.
 
hohun
Membre Factor
Redac 5225 msgs
La casa de papel.

Comme toujours dans les scénars retors à la Death Note, c'est abusé, mais c'est bien rythmé et du coup ça s'enquille tranquillement. Agréable.

Ah et je sais plus si j'en avais parlé ici, The Leftovers, j'y arrive pas, je trouve ça mal branlé, ça rajoute du mystère à chaque épisode, on ne connaît pas bien les persos et ils ont des réactions improbables. On m'a dit qu'il fallait aller jusqu'à la fin pour comprendre qu'en fait c'est bien mais bon, c'est du Lindelof, vous comprendrez ma réticence.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 5119 msgs
Leftovers ?
Comme d'hab il surjoue sur les mystères jusqu'à en faire LE point d’intérêt de la série, stimulant ta curiosité tu veux en savoir plus car le reste n'est pas passionnant, mais l'auteur lui même n'en sait rien :

"Comme toute séance d’autoflagellation, celle-ci atteindra un point de non-retour en 2013, le lendemain de la diffusion du chapitre ultime de Breaking Bad : « Mon feed Twitter était envahi de réponses unanimes comme “Tu as vu ça Lindelof ? C’est comme ça qu’on termine une série”.»


« Je suis surtout fasciné par l'ambiguïté et les mystères irrésolus. Je me suis résigné à traverser ma vie sans avoir la réponse à la question la plus fondamentale : quel était l'intérêt de tout ça ? Cet état d'esprit se reflète dans mes histoires car je trouve toujours plus intéressant de ne pas donner toutes les clés. C'est frustrant pour le public ou les personnages. D'ailleurs, je me suis déjà brûlé les ailes avec cet exercice. »

"non, n'insistez pas, on ne saura jamais pourquoi 2% de la population mondiale a disparu"

Il ne reste donc qu'une série sur la mélancolie, la depression, la crainte, la reconstruction, mais pas de manière générale dans nos monde contemporains, non c'est suite à un phénomène paranormal. C'est ça le thème de la série, je trouve ça un peu léger et pas franchement bien traité.

J'attends toujours que Lindelof prouve ce dont il est capable avec un scénario mystérieux dont les tenants et les aboutissants sont résolus.
 
hohun
Membre Factor
Redac 5225 msgs
Ben à la limite ça ne me dérange pas que le mystère qui sert de base à la série ne soit pas résolu, c'est très prudent et évite potentiellement le pipeau, mais Lindelof ne sait tout simplement pas écrire des personnages et des situations. On dirait un bot qui sort de sa grotte tous les 3 ans pour proposer une fiction sur ce qu'il pense connaître des humains.

Je veux dire, rappelez-vous Prometheus, l'histoire d'un équipage aux personnalités générées aléatoirement via un pipotron. Du coup il n'y avait aucune logique.
 
GTB
Membre Factor
Membre 1791 msgs
Leftover j'ai pas vu, mais apparemment le fossoyeur a beaucoup aimé; j'imagine qu'il a ses raisons. Perso, rien que le nom de Lindelof me rebute. Et ce n'est en rien lié à son amour du mystère dans la mesure où j'adhère complètement à l'idée de ne pas tout expliquer au spectateur, de ne pas tout expliqué d'un univers, de ne pas souligner en gras les intentions etc...

Non, le problème de Lindelof c'est qu'il a beau aimer cela, il ne sait absolument pas le gérer correctement. Il pose souvent le mystère comme finalité en soi. Or, si ton histoire se pète la gueule/ne vaut rien sans ce mystère, c'est que ton truc est bancal. Et en plus il en fout partout "au cas où". Il entre-ouvre des portes ici et là, peut-être qu'un jour il dévoilera ce qu'il y a derrière, peut-être pas. C'est aussi con que de planter des personnages ici et là en se disant qu'il en fera peut-être quelque chose un jour, ou peut-être pas.
Parfois il donne même l'impression de mettre des zone d'ombres et de mystère par flemme de réfléchir lui-même à ce qu'il raconte. Ce qui explique pourquoi les fois où il lève le voile c'est de la merde.

JJ Abrams parlait de son amour pour le concept de Mystery Box. Mais si ne pas savoir ce que contient une boite peut intriguer, ça ne raconte rien en soi.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Membre 5119 msgs
Oui je suis d'accord avec toi, mais je pense que Lost, par exemple, ne fonctionnerait pas non plus à cause de ses mystères quand bien même le reste de son histoire tiendrait la route.

Être intrigué c'est bien mais en vrai c'est facile, par contre continuer de stimuler tout en révélant les tenants d'un mystère c'est là toute la beauté de la science fiction et du fantastique.
Il ne s'agit pas de voir arriver Mac Lesggy, Fred et Jammy avec des neons et des power point pour nous expliquer le tout, il faut derrière une réponse artistique à la hauteur pour nous plonger dans un univers puissant qui ne fait pas factice. Je n'ai pas besoin des auteurs pour qu'ils me fassent me poser des questions, j'ai suffisamment d'imagination pour ça, mais j'ai besoin d'eux pour qu'ils me donnent des réponses, c'est ça qui m’intéresse.

Mais tout ça est lié au genre, si je prends The Place Beyond the Pines ou un Denchu Kozo, il n'y a pas d'explication sur les phénomènes paranormaux, ça n'a pas d'importance car c'est un genre encore différent, on est dans la fantasmagorie, le conte,

Donc pour moi les révélation du mystère sont importantes selon le genre de l'oeuvre, selon son atmosphère et ses codes de départ. Mais ça n'est pas une vérité absolue lorsque les frontières des genres s'entrecroisent ou qu'on change quelques ingrédients qui vont remettre en question ce besoin de réponses.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews