Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Sony voit l’avenir avec Microsoft et Windows Azure

Frostis Advance par Frostis Advance,  email  @FrostisAdvance  
 
Hier, un communiqué de presse et une poignée de main lourde de sens ont débarqué sur le site de Microsoft. Personne ne l’a vu venir, mais Sony Corporation vient de signer un énorme partenariat avec Microsoft, dans le domaine du jeu vidéo en Cloud et de l'intelligence artificielle.

On le sait tous, et même si les plus vieux d’entres nous sont contre, le marché du jeu vidéo se dirige tranquillement vers ce qu’il se passe pour le marché du cinéma, à savoir de la SVOD. Il est loin le temps où on se présentait le matin devant notre boutique préférée pour acheter le dernier jeu sorti, dans sa belle boîte. Maintenant, les jeux sortent en dématérialisé et les avancées technologiques dans le domaine du Cloud font que le marché va probablement se diriger assez rapidement dans cette voie.

Et ça, Microsoft l’a compris depuis très longtemps, en travaillant à fond sur des services faisant partie du paysage : Xbox Live, Xbox Game Pass et bientôt Project xCloud. Ok, ils sont à la masse avec la Xbox One, mais en matière de Cloud, Microsoft possède une infrastructure qui est loin d’être ridicule, Azure, rivalisant tranquillement avec Google et sa Google Cloud Platform, même si pour l’instant, Amazon est toujours devant avec Amazon Web Services. De ce fait, Microsoft prépare l’avenir depuis déjà quelques temps, et son business grossit très rapidement avec un bon paquet de clients.

Du côté de Sony, avec une infrastructure sur AWS (je ne sais pas si tout est dessus, PlayStation Network et PlayStation Now), on se pose forcément des questions. Comment rivaliser ? Faut-il investir massivement (ça se compte en milliards là) pour se construire des data centers partout dans le monde ? Ou faut-il tout simplement signer un accord et utiliser des technologies chez la concurrence ? Le choix est clair, et Kenichiro Yoshida, President et CEO de Sony Corporation, a bu un café avec Satya Nadella, CEO de Microsoft, et voilà, Sony chez Microsoft.

On pourrait penser à une blague, mais non. Les services de streaming de Sony, à savoir le PlayStation Now, tournera sur Windows Azure, qui portera lui-même le prochain Project xCloud. Et par extension, on pourrait même se dire que la totalité du PlayStation Network ira aussi sur les infrastructures de Microsoft. Via cette alliance, Sony et Microsoft vont donc travailler main dans la main sur des innovations à destination des consommateurs, mais aussi sur des solutions d’IA. Et quand on sait que le PlayStation Now contient 700 000 abonnés dans le monde, sur 96,8 millions de PlayStation 4, il est clair que ce service a besoin d’aide pour grossir. Attention tout de même, il ne s’agit pas d’un rapprochement entre Xbox et PlayStation. Il n’est pas question de se faire des bisous et la guerre va continuer sur le marché des exclusivités. Cependant, le fait de jouer ensemble en ligne ne sera plus un problème.

L’autre annonce dans ce communiqué, et pas des moindres, est que Microsoft se rapproche de plus en plus de Sony pour leur technologie de capteurs d'image et de semi-conducteurs. On se doute bien que cela servira notamment à HoloLens 2 et Azure Kinect utilisant Microsoft Azure AI, ou même possiblement la prochaine Xbox.

Bref, c’est un énorme deal, faisant un peu bloc face à Google et Stadia. Reste plus que Nintendo, qui devra aussi trouver un partenaire de taille dans le Cloud et le choix est large pour Mario et ses potes. 
Rechercher sur Factornews