Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Le dernier film que vous avez regardé²
Cyberpunk
Membre Factor
Membre 3995 msgs
La planète des singes: les origines

Ayant plutôt apprécié le reboot de X-men (en très grande partie grâce à Fassbender), j'étais plutôt confiant pour la planète des singes.

Ca m'apprendra à faire des extrapolations.

C'est cliché, prévisible au possible, et avec des incohérences absolument abominables. Je ne parle pas d'invraisemblances sympas à la Indiana Jones qui peuvent rendre une séquence fun.
Non, je parle de VRAIMENT prendre le spectateur pour un demeuré: le mec qui inspire le virus 113 n'est pas mis en quarantaine, pas ausculté...et ce con vient éternuer sur un autre gars de manière très fine, genre "Oh pardon, j'ai fait 10 ans de médecine mais je ne sais pas mettre ma main devant la bouche quand j'éternue alors que je me sais porteur d'une virus mortel." pour propager le virus et supprimer la race humaine.

Seul Andy Serkis s'en sort honorablement avec son interprétation de César, mais c'est tout. Même James Franco, qui je pense est un acteur à potentiel, joue très mal.

Pas une daube immonde du niveau de Megashark vs Crocosaurus, mais un film médiocre et très décevant. A oublier.
 
Ze_PilOt
Membre Factor
Redac 3281 msgs
Cyberpunk a écrit :

Seul Andy Serkis s'en sort honorablement avec son interprétation de César, mais c'est tout.


Ca me fait hurler ca.

C'est de la motion capture, t'oublies un peu le talent de dizaines d'animateurs qui sont passé par dessus sa "performance".
 
Cyberpunk
Membre Factor
Membre 3995 msgs
Ze_PilOt a écrit :


Ca me fait hurler ca.

C'est de la motion capture, t'oublies un peu le talent de dizaines d'animateurs qui sont passé par dessus sa "performance".


Peut-être...ça sauve pas le film pour autant.

Et Serkis a quand même sa part dans l'émotion du personnage, je suis pas sûr qu'avec Bézu il aurait eu la même dimension.
 
CuberToy
babelfish
Membre 1594 msgs
Les Lyonnais

Déjà, petite mise en garde, jsuis pas un gros fan de 36 et pas trop accroché à la série Braquo (à qui je trouve des tas de qualité néanmoins, juste pas ma came quoi).

Les Lyonnais c'est très Marchalien, dans les répliques, dans les "gueules" d'acteurs et dans la photo. Et sur cela, et sur le scenar, les points sont remportés haut la main. On a un excellent casting (avec un Lanvin, que je n'ai pas beaucoup aimé auparavant, dans un très bon rôle) etc... Niveau scenar, c'est "librement" adapté d'une histoire "vraie", donc c'est compliqué d'en juger l'écriture. Mais j'ai bien peur que les angles aient été un peu arrondis pour laisser place à pas mal de clichés. C'est une histoire qui mérite d'être porté à l'écran, elle n'est pas faites pour toucher, juste pour raconter la vie d'un mec.

La ou ça pèche un peu plus, c'est sur le montage. On comprend assez vite le choix d'un tel montage mais c'est parfois trop maladroit ou brouillon pour que l'on ne soit pas complètement perdu en cours de route. Ça n'a de cesse de couper, de nous faire aller dans les années 70, puis plus tôt, puis plus tard... C'est très intéressant puisque le film tend a analyser la psychologie des personnages mais très déroutant tant il y en a (et parfois très rapide, pour deux mots). Détails dont pas mal de gens se foutent, y'as quelque faux raccords un peu gros qui viennent un peu gâcher la fête.

Pis ce générique de début digne d'une série des années 90... je comprends l'aspect cool du truc, mais c'est carrément pas approprié au film pour le coup.

Enfin bref, j'ai pas grand chose à reprocher au film si ce n'est pinailler sur des détails (c'est ce que j'ai fait juste au dessus, pinailler). La musique par exemple et parfois trop présente, parfois pas assez... et ce mixage bancale ressemble on montage. Passés ces petits défauts on se retrouve avec un truc comme Marchal sait les faire, il prend pas beaucoup de risque, continu sur les valeurs sur. Au final, le film est bon (ouais malgré tout ce que j'ai dit plus haut). Je regrette juste qu'il ne soit pas meilleur vu le potentiel que montre Olivier Marchal à chacune de ses créations.
 
pomkucel
Membre Factor
Membre 1831 msgs
Thanx pour le retour UberToy ! Je m'en vais le voir cette semaine à coup sur !
 
CBL
L.A.mming
Admin 14007 msgs
The Artist

"Hollywood 1927. George Valentin est une vedette du cinéma muet à qui tout sourit. L'arrivée des films parlants va le faire sombrer dans l'oubli. Peppy Miller, jeune figurante, va elle, être propulsée au firmament des stars." dit Allocine.

The Artist est un film muet en noir et blanc qui rend hommage à cette période transitoire d'Hollywood et c'est une réussite sur tous les plans. Jean Dujardin en profite et cabotine (littéralement) à fond dans son plus beau rôle. C'est du grand cinéma américain filmé par un français, c'est audacieux et ça passe encore à l'affiche en France alors il serait temps d'aller le voir.

PS : c'est quand même la classe d'aller voir un film et de rentrer chez soi en passant par les rues qui étaient dans le film.
 
gabriel knight
Membre Factor
Membre 402 msgs
Tu conseillerais ce film à quelqu'un qui n'aime pas Jean Dujardin ? (moi en l’occurrence...)
 
CuberToy
babelfish
Membre 1594 msgs
gabriel knight a écrit :
Tu conseillerais ce film à quelqu'un qui n'aime pas Jean Dujardin ? (moi en l’occurrence...)


Mais grave ouais. C'est typiquement le film qui te montrera le potentiel énorme de ce mec. Je suis allé le voir deux fois (une fois avec un pote, un fois avec ma copine), chose étonnante, la deuxième fois était encore meilleure parce que justement j'y ai vu des plans que j'avais raté et surtout, je me suis concentré sur Dujardin. Ce mec est putain de bon.
 
CBL
L.A.mming
Admin 14007 msgs
Si tu n'aimes vraiment pas Dujardin ca va quand même être dur car c'est du Dujardin tout craché voire exagéré.
 
Cyberpunk
Membre Factor
Membre 3995 msgs
CBL a écrit :
Si tu n'aimes vraiment pas Dujardin ca va quand même être dur car c'est du Dujardin tout craché voire exagéré.


Complètement: Dujardin est obligé de cabotiner un max pour compenser le fait que ce soit muet et garder l'esprit surjoué des années 30.
Les détracteurs n'aiment pas en général.
 
Zaza le Nounours
Connard aigri
Membre 12475 msgs
SUPER

Un mec pas très intéressant et au physique ingrat décide, après que sa femme l'a largué pour se barrer avec son dealer, de devenir un super héros combattant le crime et de tenter de récupérer sa bien-aimée.

Le film peut évidemment faire penser à Kickass par son côté "normal guy devenant un super-héros tout nul", mais il n'en est finalement pas si proche. Là où Kickass était un gentil neuneu, Crimson Bolt est un mec ordinaire qui se tape des hallucinations et vire limite psychopathe, fracassant des crânes à coups de clef anglaise. Là où Hitgirl était une vraie tueuse experte en armes de toutes sortes, Bolty (incarnée par la charmante Ellen Page) n'est qu'une ado attardée complètement surexcitée et (au moins) à moitié nympho, assez déconnectée de la réalité et prête à arracher la tête du premier venu.

Le film est également assez gore, le sang coule allègrement et vous saurez tout des conséquences d'une balle entrant en collision avec une tête. C'est assez sombre malgré quelques passages assez drôles (notamment les petites apparitions de Nathan Fillion en super-héros de chaîne de télé catho), presque malsain. On ne peut pas vraiment dire que la fin soit heureuse ni même qu'il y ait une quelconque morale.

Ce n'est pas un incontournable, mais c'est quand même à voir pour ceux qui avaient été déçus de Kickass.
 
nitoo
La merde devient réelle.
Admin 4551 msgs
Zaza le Nounours a écrit :
SUPER

Un mec pas très intéressant et au physique ingrat décide, après que sa femme l'a largué pour se barrer avec son dealer, de devenir un super héros combattant le crime et de tenter de récupérer sa bien-aimée.

Le film peut évidemment faire penser à Kickass par son côté "normal guy devenant un super-héros tout nul", mais il n'en est finalement pas si proche. Là où Kickass était un gentil neuneu, Crimson Bolt est un mec ordinaire qui se tape des hallucinations et vire limite psychopathe, fracassant des crânes à coups de clef anglaise. Là où Hitgirl était une vraie tueuse experte en armes de toutes sortes, Bolty (incarnée par la charmante Ellen Page) n'est qu'une ado attardée complètement surexcitée et (au moins) à moitié nympho, assez déconnectée de la réalité et prête à arracher la tête du premier venu.

Le film est également assez gore, le sang coule allègrement et vous saurez tout des conséquences d'une balle entrant en collision avec une tête. C'est assez sombre malgré quelques passages assez drôles (notamment les petites apparitions de Nathan Fillion en super-héros de chaîne de télé catho), presque malsain. On ne peut pas vraiment dire que la fin soit heureuse ni même qu'il y ait une quelconque morale.

Ce n'est pas un incontournable, mais c'est quand même à voir pour ceux qui avaient été déçus de Kickass.


Tiens c'est marrant, je viens juste de le matter ce soir.

Du coup, rien à ajouter. Sympatoche, sans plus.
 
CuberToy
babelfish
Membre 1594 msgs
J'l'ai matté deux fois, jtrouve ça bien chouette (surtout que je hais Kick Ass, dans le genre purge infâme il se place bien).

Si vous voulez du mec qui se prend pour un superhero dans un monde "réel", je vous conseil "Defendor"... Le titre sonne comme un nanard, mais c'est le meilleur dans sa categorie.
 
fwouedd
Mylène Farmer Coréen
Redac 5375 msgs
Conan le Barbare version 2011 :

Je vais être honnête, j'ai vu qu'une quinzaine de minutes et j'ai regardé le reste en acceleré, les trois premières minutes m'ayant paru durer une éternité.
A côté, Captain America, c'est du Kubrik.
On fleurte carrément avec la catégorie "Surf Nazi Must Die", autrement dit, du nanard tellement premier degrés que c'est in-regardable.
De plus, le fil se permet de mettre en scène une violence crue parfaitement gratuite qui n'apporte absolument rien.


Dramatique qu'à une époque de difficulté économique, des gens se permettent de donner ne serait-ce que 15 centimes d'euros dans un projet pareil.
Et même entre potes bourrés, c'est toujours pas possible, y'a absolument aucun moyen d'en rire.
 
SupaPictave
Eleveur de champions
Membre 3797 msgs
Villemolle 81

Une bande de potes qui officient habituellement au sein d'un label de bédé (les Requins Marteaux) décident de faire leur film.
Le pitch : une petite commune rurale du Tarn, Villemolle, 67 habitants, décide sous l'impulsion de son fringant maire Franck Ballon de monter un festival son et lumière racontant son histoire et son terroir pour redynamiser le tourisme local. Tout les habitants mettent la main à la pâte pour que le spectacle soit inoubliable, et les spectateurs nombreux. Marc Chambaz, célèbre reporter parisien, va suivre les préparatifs pour l'émission Villages de France. Malheureusement, rien ne va se passer comme prévu...

Euh. Alors. Faut imaginer une sorte de mix entre un reportage de Groland (le film est prix de la découverte au festoche de Quend), la Soupe aux Choux et un film de zombies quelconque. Pour moi-même vivre et travailler auprès de communes rurales, y a quelques caricatures bien vues. Mais au niveau n'importe quoi, ils en avaient encore sous le pied je pense pour faire un truc totalement barré. Au final ça fait un peu amateur (en grande partie voulu) et ça a un peu le cul entre deux chaises. Ca manque de trucs vraiment mémorables. A voir un soir avec des potes, bourrés.

En revanche, là où ça commence à devenir drôle, c'est que Winshluss (co-réal de Persépolis, quand même) et sa bande ont décidé d'aller un peu plus loin, en transposant le "concept" Villemolle dans le vrai monde, ce qui a abouti à un jumelage culturel et artistique entre la ville de Royan (UMP) et la bourgade de Villemolle qui s'est concrétisé par une expo, sponsorisée par la municipalité charentaise. Ce qui a d'ailleurs provoqué une certaine confusion chez la majorité municipale de Royan, pas vraiment en phase avec l'humour de la chose.



Bref, faut pas chercher à intellectualiser la chose, faut le prendre comme ça vient.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4674 msgs
De plus, le fil se permet de mettre en scène une violence crue parfaitement gratuite qui n'apporte absolument rien.


Autant je suis d'accord sur le reste, autant la violence gratuite n'existe pas au cinéma.
Si, elle existe quand les scènes violentes ne se terminent pas un démembrement (je parle de manière générale, dans le cinéma, pas ce film en particulier).
La violence est magnifique, un démembrement est un phénomène très esthétique. ça sert la beauté d'un film et la poésie générale.

En l’occurrence, dans ce film cette violence n'a rien d'exceptionnelle, c'est fade.
 
fwouedd
Mylène Farmer Coréen
Redac 5375 msgs
Bin couper le nez d'un gars et mettre un doigt dedans 5 minutes plus tard en rigolant, c'est ni esthétique, ni drôle, ni rien.

C'est gratuit et naze.
 
Le vertueux
J'aime les films de karaté
Redac 4674 msgs
Oui je vois ce que tu veux dire, mais ça n'est l'action en elle même qui est nase, c'est la manière dont ça été mis en scène et la manière dont les personnages la jouent.
 
fwouedd
Mylène Farmer Coréen
Redac 5375 msgs
Ouais, donc la manière donc ça a été mis en scène et la manière dont les personnages la jouent font qu'on assiste à une violence moche qui ne sert à rien et donc gratuite puisqu'elle n'apporte rien ni au style, ni à la présentation des personnages, ni à l'histoire.

Enfin si, ça peut faire dire "l.o.l. c'est gore strobien" à des gamins de 12 ans.

La violence d'un Drive sert, la violence d'un Valhalla rising ou d'un Bronson sert, la violence vieillissante d'un Orange mécanique est esthétique, mais dans Conan 2011, elle est complètement gratuite, elle meuble le vide intersidéral en abusant de ralentis moches pour arriver à faire un film de plus de 25 minutes.
 
Cyberpunk
Membre Factor
Membre 3995 msgs
Le vertueux a écrit :

La violence est magnifique, un démembrement est un phénomène très esthétique. ça sert la beauté d'un film et la poésie générale.


Carrément, servir la poésie est important, j'ai moi-même 3 cadavres que je garde au frais sous ma terrasse pour les grandes occasions.
 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews