Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ARTICLE

L'E3, la légende des 3 E

Dinowan par Dinowan,  email
 
Cette année, l'E3 a 20 ans, l'anniversaire tout rond idéal pour s'interroger (une fois de plus) sur le "plus grand salon consacré au jeu vidéo". Un anniversaire que l'ESA choisit qui plus est de célébrer en ébréchant l'un de ses grands principes, sa fermeture aux citoyens lambda. Événement majeur, point de fuite de tous les regards, l'E3 commence pourtant à vivre sur le dos de sa propre légende plus que de ses hauts faits.
 

L'E3 sort de la cuisse du CES


Certains le savent, c'est suite à une enquête du sénat américain sur la violence ludique (l'une des répercussions de la sortie, notamment, de Mortal Kombat) que sera créée en 1994 l'Interactive Digital Software Association, première association représentative des éditeurs de jeux vidéo. L'IDSA, ultérieurement renommée ESA, est l'outil qui permet à l'industrie de voler de ses propres ailes. En 1995, sa seconde action d'envergure, après la création de l'ESRB, est de permettre au jeu vidéo de s'émanciper du CES au milieu duquel il s'était jusqu'à présent aménagé une petite place à côté des autres produits électroniques destinés au grand public. Pour son inauguration, l'Electronic Entertainment Expo accueille 50.000 personnes, une fréquentation qui connaîtra des hauts et des bas avant de trouver un rythme de croisière qui renoue avec ses origines.

Le premier stand E3 de Sony, en 1995

Le but premier du salon est de permettre aux professionnels de se rencontrer afin de signer contrats et partenariats en tout genre. C'est un trade show pur jus qui garde ses portes fermées au public afin de ne pas ébruiter ses petits et grands secrets d'affaire. Mais quitte à regrouper tout le monde et à exposer les jeux et machines prêts à être commercialisés, autant rentabiliser ce coûteux rassemblement en invitant la presse et faire en sorte de toucher le public. Car en définitive, quand on se montre à la presse, c'est toujours le public que l'on veut atteindre à travers cet indispensable mais parfois encombrant relais vers les masses.

L'E3, tout le monde y gagne, l'industrie y signe ses contrats et le considère comme un pivot de la communication autour de ses produits. Un gros buzz à l'E3, même avec un trailer sans une once de gameplay, reste l'étape Alpha d'une campagne de pré-commande réussie, le pilier de la commercialisation d'un AAA. La presse de son côté en tire de gros pics d'activité. Quant aux joueurs, ils y trouvent un grand moment de jubilation et d'anticipation. Même la ville de Los Angeles en tire de substantiels revenus, son hotellerie et ses transports vivant pratiquement aux crochets du salon et de ses 45 millions de dollars de retombées économiques. Plus généralement, l'E3, c'est la magie du jeu vidéo à son apogée, l'endroit où les choses se passent, un lieu interdit au simple quidam où s'exposent les perles ludiques de demain. Et tout le monde en frétille d'impatience.

Le stand E3 d'EA l'année dernière

Mais le temps passe et l'arthrite attaque les articulations des anciens. Au delà de la magie que chacun s'efforce de maintenir sous perfusion, il y a deux E3, celui du rêve éveillé qu'on appelle encore par habitude le "plus grand salon consacré au jeu vidéo", et le vrai, celui qui n'est pas si gros que ça et qui en plus perd peu à peu ses prérogatives d'antan. Ce petit sursaut consistant à doucement ouvrir le salon n'est probablement qu'une façon pour l'ESA de recoller tant bien que mal à la réalité, celle des chiffres mais aussi celle des nouveaux modes de communication des éditeurs.
 

48.000 visiteurs, l'E3 ce nolife



Si on regarde les chiffres, l'E3 est un salon qui vit sur son image plus que sur sa réelle grandeur. La splendeur du seul et unique salon consacré au jeu vidéo est un souvenir du passé. Unique, il ne l'est plus depuis bien longtemps et "plus grand", encore moins, sauf si on se cantonne aux événements clos. En concurrence directe avec d'autres événements en pleine croissance, sa fréquentation VIP moyenne de ces dernières années fait pâle figure à côté de celles de la PAX (qui a atteint le vieux record actuel de l'E3 avec 70.000 visiteurs en 2011) ou surtout de la Gamescom et ses 300.000 joueurs rassemblés dans le gigantesque Koelnmesse qui pourrait manger le LACC au petit déj sans un rot. Le parfait exemple d'un salon plus moderne capable d'accueillir une très grande quantité de joueurs (bien trop d'ailleurs mais c'est un autre sujet) tout en réservant un vaste Business Center aux affaires et aux présentations presses. Plus ennuyeux, l'E3 ne fait pas simplement face à une concurrence de fréquentation, la multiplication des salons le déplume peu à peu de ses annonces, les éditeurs disposant d'autres options qui les autorisent à assouplir leurs calendriers, par nécessité ou par volonté d'échapper à l'embouteillage médiatique du mois de juin. Gamescom, PAX ou même la GDC sont d'excellentes opportunités de communication.



Être réservé aux professionnels est un peu has been de nos jours et commercialement passablement inefficace. Il n'y a donc rien d'étonnant dans cette décision encore timide de l'ESA d'ouvrir le salon au public, au moins pour faire gonfler ses chiffres et ses caisses en ouvrant un jour ou l'autre une billetterie. Bien sûr, l'organisation avance à petit pas, pour tâter le terrain ou éviter le retour de bâton d'une presse qui pourrait ne pas apprécier qu'on lui vole son os, en se limitant à quelques milliers d'élus invités par les éditeurs. 5.000 invités, soit à peine 10% des êtres humains qui fouleront la moquette douillette des stands et relaieront ce qu'ils verront sur Twitter, Facebook, Youtube, leur blog, leur site communautaire, avec un enthousiasme que l'on peut supposer parfois candide. On serait certainement bien avisé de penser qu'il s'agit là d'un premier pas vers une ouverture nettement plus prononcée dans un avenir proche, ce que ne cache guère Rich Taylor de l'ESA lorsqu'il parle "d'évaluer la façon dont les choses se passent cette année" avec cette première vague de "prosumers".
Prosumers et non consumers, joli néologisme qui désigne probalement dans ce cas bien particulier quelques personnalités plus ou moins riches de followers et considérées par le marketing moderne comme des leaders d'opinion dont les bonnes paroles sont parfois à vendre, en échange pourquoi pas d'un aller-retour à l'E3. Il serait d'ailleurs intéressant de voir quelles conditions éditoriales accompagneront ces précieux badges "offerts", de quoi il faut ou ne faut pas parler, combien de fois, en quels termes. Ces prosumers qui serviront d'avant-garde au public, ce sont déjà les partenaires favoris des éditeurs dans leurs plans de com récents, fondés sur les réseaux sociaux et qui permettent de s'affranchir de la presse, de monter de belles opérations spéciales et de mêler de façon sournoise et confuse information, divertissement et publicité. Même si à terme, l'ESA n'en vient pas à totalement ouvrir le salon, les éditeurs y auront en tout cas fait entrer leurs nouveaux meilleurs copains.

Il convient à ce sujet d'apporter quelques précisions. En pratique, l'E3 a toujours reçu la visite de quantité de "semi-professionnels", qu'ils représentent des sites tout ce qu'il y a de plus honorables, comme au hasard Factornews, ou d'obscurs blogs sans le moindre intérêt, ouverts dans le simple but d'alimenter une demande d'accréditation (ce qui est devenue la spécialité de la Gamescom, soit dit en passant). Passe-droits, concours, invitations ont régulièrement contribué à remplir les allées de l'E3 fréquemment envahies, pardonnez l'expression, par une armée de glandeurs dont une bonne partie n'a même pas 18 ans. La chose n'est d'ailleurs pas complètement étrangère au record d'affluence de 2005 qui avait rendu l'événement parfaitement infréquentable. Si l'ESA a par la suite remis les choses en ordre, sa décision récente n'en reste pas moins, partiellement, qu'une façon d’entériner et d'encadrer une pratique ancienne. Sachez par ailleurs, qu'il existe un marché noir des badges E3, ce qui cause assez souvent de grandes vagues de contrôles d'identité à l'entrée des halls.


Suite en page 2
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Yolteotl
 
Petite coquille au début de la page 2 :
ouvert à tous par la magie du netµ.

Je crois que c'est le premier article de Dinowan sur Factornews. Bienvenue à toi chez les connards aigris :) (shame on me si je me gourre)

Personnellement, je garde un certain attachement pour cet événement. Même si il est vrai que bon nombre d'années ont été mauvaises, peu de jeux, bullshit marketing sans intérêt, je me souviendrai longtemps de l'E3 2013 et de l'orchestration parfaite de Sony, trollant son concurrent comme un gamin de 12 ans pendant que l'autre se crashait complètement ("we have a product for people who can't get online, it's called Xbox 360") Ou inversement, avec l'annonce de la Ps3 et le fameux : "On veut que les gens travaillent plus pour pouvoir se payer une Ps3".

Ces moments où le sort d'une multinationale ne dépends que de quelques phrases, d'une annonce, restent assez magique.
Frostis Advance
 
Yolteotl a écrit :
Petite coquille au début de la page 2 :
ouvert à tous par la magie du netµ.

Merci, c'est corrigé :)


Sinon, excellent article !
flousta
 
Excellent article. J'ai relayé sans hésiter !
noir_desir
 
Article intéressant et plaisant à lire
Dinowan, tu étais rédac sur jvc ?
Paulozz
 
J'aime Dinowan parce qu'il aime rien du tout ! (comme moi ^^).
Bienvenu !
M0rb
 
Finalement l'E3 c'est un peu comme cet article, 3 jours/pages à répéter ce qu'on sait déjà.

L'E3 reste intéressant pour suivre la politique des constructeurs/éditeurs sur ce terrain particulier de la communication directe avec le grand publique.
À ce sujet les articles de Nicaulas y'a un an ou deux étaient bétons.
Dks
 
Sympa l'article et bienvenu à toi o/
Nicaulas
 
M0rb a écrit :
À ce sujet les articles de Nicaulas y'a un an ou deux étaient bétons.


JE SUIS SUR QUE NIKO T'AS PAYE POUR ECRIRE CA POUR ME MOTIVER A EN REFAIRE D'AUTRES.

En vrai ça s'est un peu mal goupillé pour moi cette année pour pondre des articles de stratégie d'entreprise, alors que j'ai un article sur Nintendo sur le feu depuis 18 mois au moins. Par contre, vous serez ravi d'apprendre qu'on va commenter certaines conférences (on n'est pas encore sûr desquelles) et faire un ersatz de livetweet pour les autres. Je suis présentement en train de m'entraîner dans une grotte avec Michael Pachter et Damien Croze pour vous pondre des analyses fulgurantes et concises.
Fougère
 
@noir_désir : oui c'est le même
Doc_Nimbus
 
Sympa comme article, il pose bien la situation avant la semaine prochaine.
zouz
 
Ouép, chouette article.
Ca calme bien de lire ça juste avant de se prendre une déferlante de bullshit.

Je ne sais pas si ça vient de moi par contre, mais j'ai l'impression qu'il y aura beaucoup plus de jeux que les années précédentes (au vu des très nombreux "leaks").
Yolteotl
 
Je suis d'accord avec zouz. Surtout qu'on ne parle même pas forcément de leak, mais d'annonces officielles volontairement faite avant l'E3. Du Halo 5 , et un nouveau bundle coté Microsoft, du Ratchet & Clank coté Sony.

Comme si ils avaient tellement de chose à montre qu'1h30 ne suffirait pas, alors que ces annonces pouvaient bien occuper 5 / 10 min les années précédentes.
Grostaquin
 
noir_desir a écrit :
Article intéressant et plaisant à lire
Dinowan, tu étais rédac sur jvc ?


Apparemment c'est le même. Il avait aussi écrit un article sur la gratuité d'internet.

Personnellement j'attends encore plus d'infos sur SFV mais bon le problème de l'E3 c'est qu'une bonne partie du salon est déjà dévoilée à l'avance, ca tue le suspens...


Coquille: 3e page, 2e intertitre > en prenant un air dégoutté > dégoûté
mOrbide
 
Une bonne lecture, intéressante et *enfin* constructive: face aux volées de bois vert assez gratos qu'on peut lire ou entendre un peu partout, ce papier apporte enfin quelque chose.
D-Kalcke
 
Oui, pour une fois, c'est pas un papier totalement à charge et qui ne sous entend pas forcément que l'E3 devrait s'arrêter.
Groumphff
 
Yay, la réponse à la question "pourquoi l’E3 ne sert plus à grand chose (et surtout pourquoi ALLER à l’E3 ne sert plus à rien)".
Ca valait le coup d'attendre, merci pour l'analyse.
LeGreg
 
C'est un paradoxe. S'il n'y avait pas d'E3 (ou de gros salon équivalent) de quoi parlerait-on qui fasse autant "événement" y compris pour ces équipes qui couvrent à distance :) ?

Quant au rôle du journaliste/pro par rapport au public qui a accès aux mêmes trucs s'il suit twitter, youtube etc, je dirai qu'il est là pour jouer aux daubes pour que, nous (le public) n'ayons pas à y jouer. Mais c'est moins glamour.
JiHeM
 
Vous vous rendez à l'une de ces présentations, vous prenez vos petites notes toutes sales dans le noir, vous vous lancez dans l'écriture d'une preview et oh, surprise, tout ce que vous avez vu, vos lecteurs l'ont déjà vu et comme la vidéo est suivie d'un communiqué de presse complet, il est possible à l'un de vos collègues resté en France de composer un article sur le jeu sans avoir eu à bouger de sa chaise. En toute honnêteté, le collègue et les lecteurs en sauront à peu près autant que le joyeux envoyé spécial.

Tellement vrai. J'aimerais pouvoir dire que les interviews de développeurs suivant ces sessions de jeu apportent quand même une plus-value au journaliste sur place. J'aimerais... Mais ces rencontres sont devenues tellement verrouillées, avec le RP pointant un pistolet sur la nuque du dev', prêt à faire feu au moindre écart du discours marketing préétabli. C'est déprimant à quel point il est devenu impossible d'obtenir une info par ce biais. Du coup beaucoup de journalistes ne prennent plus la peine de préparer des questions qui sortent de l'ordinaire, puisqu'ils savent qu'ils n'obtiendront pas de réponse. Et on se retrouve avec des interviews bateau : Combien de cartes ? Combien de persos ? Où sont les petits fours ?
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

lirian
(21h47) lirian je l'ai pas beaucoup connu mais il a pas l'air très net le zaza [fraghero.com]
kmplt242
(18h38) kmplt242 J'avais ça [consolepassion.co.uk]
noir_desir
(18h22) noir_desir MrPapillon > monsieur connard :)
kmplt242
(17h43) kmplt242 ahahahah le connard.
MrPapillon
(17h14) MrPapillon kmplt242 > Si j'en avais une six boutons, mais les invités avaient la trois boutons. Et ça me permettait de montrer ma supériorité au combat sans trop d'efforts.
kmplt242
(17h10) kmplt242 Non mais sf2 au pad 3 boutons ? Vous pouviez pas acheter la 6 boutons bande de pauvres ? :3
MrPapillon
(17h10) MrPapillon [youtube.com] [youtube.com]
MrPapillon
(17h06) MrPapillon Le vertueux > Je me range du côté kmplt242, surtout que j'avais déjà choisi mon camp avec Aladin.
MrPapillon
(17h05) MrPapillon Crusing > Ah ouaip, le game design d'exception où il fallait appuyer sur Start pour changer entre poings et pieds.
Le vertueux
(14h42) Le vertueux La musique de jungle version mega est déguelasse, celle de la snes on entend les petites trompettes, c'est plus joli.
Crusing
(14h04) Crusing Et je ne parlerais pas de sf2 au pad trois boutons..
Crusing
(14h04) Crusing kmplt242 > jungle strike avec son bouton A qui servait à strafer lorsque maintenu, ou à tirer le plus gros missile qu'on avait en une pression. Vive la mégadrive.
kmplt242
(12h16) kmplt242 Mais sinon, c'était génial. J'ai toujours eu un faible pour les jeux en 3d Iso
kmplt242
(12h15) kmplt242 Oui gérer le carburant c'était vite chiant.
noir_desir
(12h12) noir_desir kmplt242 > Idem j'ai beaucoup aimé desert strike à l'époque, le jeu était difficile...
kmplt242
(11h49) kmplt242 Merde c'était le salon Magic à Monaco hier, si j'avais su j'y serai allé poser/troller des question sur Shenmue 3 à Shibuya Productions
kmplt242
(11h29) kmplt242 Sérieux la version SNES on dirait qu'elle est jouée par un groupe de péruviens à chatelet [youtube.com]
kmplt242
(11h27) kmplt242 C'est là qu'on voyait la supériorité du proc sonore de la MD <3
kmplt242
(11h26) kmplt242 J'ai passé des soirées entière avec mon père à jouer à ça :3
kmplt242
(11h26) kmplt242 [youtube.com]
kmplt242
(11h26) kmplt242 Et puis cette zik de desert Strike !!!
kmplt242
(11h24) kmplt242 Crusing > (19h46) urban strike était pourri, les phases à l'intérieur, atroce. Par contre Jungle Strike était vraiment génial.
samedi 18 février 2017
Crusing
(19h52) Crusing choo.t > "des graphiques photoréalistes, 98/100"
choo.t
(19h49) choo.t Oh mon dieu, tu fais remonter en moi des souvenirs de Nuclear Strike 64, dieu que c'était chiant.
Crusing
(19h46) Crusing et*
Crusing
(19h46) Crusing J'avais joué à urban strike en émulé bien après, et mon dieu cette purge. Il a fallu l'itération de trop sur PSX pour que tout le monde comprenne que c'était un gameplay 100% désué.
Crusing
(19h41) Crusing D'ailleurs c'est incroyable le succès de cette série, car avec le recul, c'était de la sacré merde, avec du fun comme quand on s'arrache un ongle.
Crusing
(19h39) Crusing high five lirian
lirian
(19h36) lirian j'enculais des scuds
lirian
(19h35) lirian à cet age je lançais des missiles air sol, des roquettes et des obus de 30 mm sur des irakiens dans desert strike
Le vertueux
(19h33) Le vertueux Tuer du nazi dans wolfenstein, c'était très bien.
Crusing
(19h31) Crusing Oui moi perso ça me dérangeait pas à 6-7 ans de bombarder des trucs dans le golfe persique ou jouer à Splatterhouse/Altered Beast.
Le vertueux
(18h55) Le vertueux Cette désinformation et propagande du CSA, payés à rien foutre oui, je vous le dis !
Le vertueux
(18h45) Le vertueux sfabien > à 7 ans il est mûre pour pratiquement n'importe quel jeu, t'emmerde pas à chercher des jeux non violents.
miniblob
(18h01) miniblob Et surtout il y a des blagues sur les flatulences (si avec ça je vends pas du rêve...)
miniblob
(18h00) miniblob Après ya un peu de bagarre mais globalement tu retransformes tes ennemis en animaux, c'est pas bien méchant
miniblob
(17h59) miniblob sfabien > J'ai connu plusieurs gamins qui ont bien trippé sur Mini Ninjas : multisupport, souvent en promo sur Steam et en plus ya une série qui passe à la téloche (pour le combo)
choo.t
(17h28) choo.t sfabien > N'importe quel prod Nintendo. Captain Toad : Treasure Tracker est super accessible, même au grands débutants.
Edhen
(16h56) Edhen sfabien > Si tu veux un truc plus moderne que Minecraft mais à peu près similaire jette un oeil à Portal Knight, c'est 'achement bien (en EA, ça sort bientôt, très bien finalisé pour l'instant).
MaVmAn
(15h51) MaVmAn "super 5 mad michel equipée survie zombies ": [leboncoin.fr]
Crusing
(15h33) Crusing sfabien > à la main ça compte pas
sfabien
(15h19) sfabien Crusing > tu me donnes envie de faire un gosse.
MrPapillon
(15h10) MrPapillon Crusing > Mon fils, je vais t'acheter un jeu vidéo : [resize-parismatch.ladmedia.fr]
Crusing
(15h08) Crusing Sinon plus simple tu choppes Mario war, et tu lui mets des branlées jusqu'à la dégoûter du JV, il gagnera un temps libre précieux pour toute la vie
Crusing
(15h04) Crusing (14h14) MrPapillon > oui voilà, ou europa universalis, et tu lui mets du jazz expérimental en fond tout en fumant du tabac brun à la pipe derrière lui en le regardant jouer, silencieusement.
Crusing
(15h01) Crusing sfabien > bein Mario galaxy / zelda alors non..?
Grostaquin
(14h39) Grostaquin M'a l'air très classe ce Narita Boy [youtube.com]
MrPapillon
(14h14) MrPapillon Ou Civilization VI, histoire de lui apprendre, dès son plus jeune âge, comment dominer le monde.
MrPapillon
(14h13) MrPapillon Laurent > Deus Ex alors, comme ça il aura le choix de ne pas être violent.
zouz
(13h16) zouz sfabien > Rayman
sfabien
(13h15) sfabien Merci, et puis la plateforme n'a pas d'importance. J'ai a peu près tout.
sfabien
(13h15) sfabien j'aime toutes ces lignes avec mon nom en gras. Je me sens important.
Laurent
(13h05) Laurent sfabien > non, ca devait etre celui-là [amazon.com]
Laurent
(12h56) Laurent MrPapillon > le monsieur a dit pas violent
Laurent
(12h55) Laurent sfabien > Les premiers harry potter, vraiment très bien pour découvrir les bases du JV (je crois que c'est celui-là que j'ai fini [amazon.com]
MrPapillon
(12h54) MrPapillon sfabien > (ou Dark Souls selon la police).
MrPapillon
(12h53) MrPapillon sfabien > Minecraft.
Crusing
(12h53) Crusing sfabien > budget cuts (comprendre: précise le support)
sfabien
(12h43) sfabien Qui connait un jeu vidéo sympa, pas violent à faire jouer à un gamin de 7 ans ? Autre qu'un lego.
kmplt242
(12h39) kmplt242 Help les 3Distes [factornews.com]
Le vertueux
(11h16) Le vertueux Nastyfox > Les dialogues en soient n'étaient pas si bons que ça, mais le premier passait encore pour finir en gros navet affligeant avec le 3.
vendredi 17 février 2017
Mimyke
(23h41) Mimyke Mods Payant: Gabe veux un deuxième round: [moddb.com]
Crusing
(21h22) Crusing Le deux était quand très bien produit, et avec le recul l'aspect rpg un peu tronqué c'était un bon choix.
Nastyfox
(21h11) Nastyfox zouz > Bah les dialogues de mass effect premier du non (le seul que j'ai fini), c'était bien cool à l'époque, ça donnait bien l'impression du choix. Mais la j'ai l'impression de voir Vanquish X Les Sims (pour les têtes...), c'est perturbant
zouz
(20h53) zouz Nastyfox > (19h11) C'est tout coincé du cul, comme tous les Mass Effect quoi... Je n'ai jamais accroché à cette série (trop de blabla) mais la vidéo a l'air de respecter à la lettre le cahier des charges, manque plus que les dialogues chiants et c'est bon
Laurent
(19h25) Laurent Niko > Tout est très fluide, mais quand même
Niko
(19h20) Niko (que j'avais beaucoup aimé en multi, mais c'est dur d'y revenir aujourd'hui)
Niko
(19h19) Niko ça a l'air moins rigide que ME3 quand meme
Nastyfox
(19h11) Nastyfox Je suis sceptique aussi, j'ai du mal à mettre le doigt sur ce qui me dérange cependant
Laurent
(19h09) Laurent En fait ce n'est pas à ça que je veux jouer quand je veux jouer à Mass Effect
Laurent
(19h07) Laurent Nastyfox > oui mais non. quelque chose ne me plait vraiment pas dans toutes ces séquences de combat
Nastyfox
(18h41) Nastyfox New gameplay andromeda [youtube.com]
CBL
(18h13) CBL Meme Fox News le lache : [bros4america.com]
CBL
(18h10) CBL thedan > C'est un peu comme ecouter son grand pere raciste parler à un repas de famille après un apero trop arrosé
Le vertueux
(09h57) Le vertueux MrPapillon > (23h55) Es tu certains que ça n'est pas l'effet de la cigarette magique qui commence à se sentir ?
Le vertueux
(09h57) Le vertueux MrPapillon > Non je plaisantais, je ne vais pas y jouer du tout.
MrPapillon
(09h04) MrPapillon Jonathan Blow est clairement un excellent game designer qui arrive à prendre un concept très simple et à le dominer totalement aussi bien dans la finition, les idées que fignoler sa progression sur le joueur.
thedan
(09h03) thedan Je viens de regarder une partie de la conférence improvisé de Donald Trump... Il est magique dans la connerie ce président !
MrPapillon
(09h00) MrPapillon Et j'utilise "terminer" parce que dire n'importe quoi sur le jeu c'est du spoil.
MrPapillon
(08h59) MrPapillon Parce que si peut-être au début on a l'impression de lire un 20 minutes, une fois terminé on s'est bien rendu compte que ça n'a aucun rapport.
MrPapillon
(08h58) MrPapillon Le vertueux > Je suppose que tu l'as pas terminé pour sortir ça ?
Le vertueux
(08h33) Le vertueux Un puzzle game qui ressemble à des grilles de sudoku qu'on a dans le 20mn tous les matins. Nul, nul, nul !
choo.t
(06h04) choo.t Ah, "Multiple Endings" dans Sethian, c'est deux, dont une qui se débloque en 1 seul caractère à la fin du tuto, c'est un peu du foutage de gueule.
choo.t
(01h43) choo.t Moi c'est Scorn que j'attend, la DA style H.R Giger n'est que trop peu représentée dans le JV.
ignatius
(00h05) ignatius j'adore Devil Daggers, je crois pas pour l'instant rentrer dans la phase, le truc dingue c'est de regarder les records des meilleurs, t'as l'impression de rentrer dans la matrice.
ignatius
(00h01) ignatius (23h55) MrPapillon > Un peu comme dans The Witness.
ignatius
(00h00) ignatius (22h14) CBL > Là c'est tout de suite plus clair.
jeudi 16 février 2017
MrPapillon
(23h55) MrPapillon Dans Devil Daggers, en mourrant toutes les minutes, ton cerveau se modifie au fil du temps et tu commences à avoir une image mentale de tout ce qui grouille sur la map, le moindre petit son et tu réajustes ta trajectoire.
MrPapillon
(23h53) MrPapillon CBL > C'est pas une question de plus ou moins de monstres ou de plus ou moins devoir éviter/bouger, c'est une question de jeu qui est fait de dentelle sophistiquée plutôt qu'un jeu qui est fait avec plein de papier mâché partout.
MrPapillon
(23h51) MrPapillon Le vertueux > Ah ouaip la direction artistique de Inner Chains c'est un peu du Dark Souls en plus organique/arrondi partout. Mais le gameplay a l'air atroce dans les vidéos, surtout les machins qui tirent de l'électricité.
Le vertueux
(23h43) Le vertueux Rahh quel dommage.
CBL
(23h42) CBL MrPapillon > (23h35) C'est parce que tu n'as pas testé la campagne Hell On Earth qui defonce la plupart des FPS recents
Le vertueux
(23h41) Le vertueux Quoi que je viens de revoir une vidéo, ça a l'air un peu mou.
Le vertueux
(23h39) Le vertueux Inner chains. Il faudrait que le gars de Devil Daggers tente de faire un univers autour de son gameplay et de bien gérer le rythme, d'avoir des moments de contemplations.
Le vertueux
(23h38) Le vertueux comment se nomme t-il déjà ?
Le vertueux
(23h38) Le vertueux oh si y a un fps qui me vend du rêve là
Le vertueux
(23h37) Le vertueux MrPapillon > Parfois le plus dur est fait, mais il n'y a rien qui suit. Minecraft par exemple, le plus dur était fait, mais y a rien qui a suivit à part pour les amateurs de diorama virtuels.
MrPapillon
(23h35) MrPapillon Pas comme Brutal Doom par exemple, qui est juste du Doom avec du gore, peu de valeur ajoutée conceptuelle.
MrPapillon
(23h34) MrPapillon Même s'il fait pas un nouveau jeu avec des niveaux, c'est déjà extraordinaire d'avoir un gars qui a réussi à montrer le chemin et qui a trouvé le "truc" qui fait qu'on pourrait refaire du Doom surpuissant.
MrPapillon
(23h33) MrPapillon Le vertueux > Ben là le plus important est fait. Le gars a clairement une vision, il a réussi à bien comprendre le la surpuissance d'un Doom et de le surmultiplier en version contemporaine.