Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ARTICLE

E3 2018 : Premiers restes du salon

Fougère, CBL & Nicaulas par Fougère, CBL & Nicaulas,  email
 

Outer wilds

Présenté pendant le line up Xbox, Outer Wilds était théoriquement le titre parfait pour un salon. Avec un gameplay qui repose sur une boucle de 20 minutes, on peut tester une bonne partie de ce que propose le jeu sans en voir tous les recoins. Le titre propose d’explorer un système solaire compact à l’aide d’un vaisseau qui se dirige grâce à des trusters, donc avec 4 axes de directions et plein d’inertie. C’est assez amusant, en plus de demander un peu de finesse pour les atterrissages, mais on a à peine eu le temps d’explorer un peu le village de départ, de décoller et d’atterrir sur la lune que le reset est intervenu, nous ramenant de force à notre point de départ. Il faudra attendre une session de jeu un peu plus longue pour pouvoir se faire une véritable opinion.

Pathfinder : Kingmaker

C’est le jeu de rôle Pathfinder adapté le plus fidèlement possible au format vidéo-ludique. Vous contrôlez un groupe d’aventuriers qui affronte des kobolds à l’aide d’une pause active, vous voyagez et faite des rencontres aléatoires et vous allez devoir vous arrachez les cheveux si vous voulez retenir l’intégralité des sorts / compétences de chacune des classes de vos personnages. Ça donne un univers et un gameplay un poil générique sur les bords, mais qui comblera tous les mordus de CRPG qui ont besoin d’un fix après Pillars of Eternity 2. Le jeu tient son nom du fait qu'on joue le roi d'un domaine qu'il va falloit développer. Chris Avellone est à l'écriture.


 

Space Hulk Tactics

Pareil que le jeu précédent : on prend les règles du jeu de plateau éponyme, on les colle dans un JV, on ajoute quelques mécaniques pour le goût, et nous voilà avec un nouveau jeu sorti tout droit de chez Games Workshop. Si vous ne connaissez pas le jeu de base, vous ne faites pas partie du public cible, qui de toute manière a déjà précommandé le jeu depuis 6 mois et attend en bavant de pouvoir mettre les mains sur l’éditeur de missions / cartes super complet et facile à utiliser.

Necromunda

Vous pouvez consulter le récap du What’s Next de Février dernier pour avoir un résumé de ce qu’est Necromunda. Le jeu n’a pas beaucoup bougé depuis 6 mois, de l’aveu même des développeurs qui cherchent encore leurs marques, que ce soit au niveau du système de combat ou sur la manière d’organiser les tours des joueurs en affrontements PvP. Rendez-vous au prochain What’s Next, ou on nous a promis que le jeu serait accessible aux journalistes.

Overwhelm

Contrairement à ce qu’a dit CBL dans son résumé du PC Gaming Show, Overwhelm n’est pas un Downwell Metroidvania mais c’est un jeu avec le look de Downwell. Armé d’un gun qui ne peut tirer que 3 balles avant de devoir se recharger, vous allez devoir explorer des niveaux à toute vitesse et battre 5 Boss. Chaque boss battu renforce tous les ennemis restants. Si une attaque vous touche vous crevez direct ou vous recommencez depuis le début. Sachant que vous n’avez que 100 balles dans votre fusil et que vous n'avez que 3 chances pour réussir à tuer tous les Boss, on s’attend à une expérience oscillant entre la frustration pure et la nervosité extrême. Cardiaques s’abstenir. Le jeu est déjà dispo sur Steam.

Project 1vs1

Le super projet top secret de la mort de Gearbox est en fait … un jeu qui reprend le principe de Rocket Arena, un mod qui a cartonné pendant les heures de gloire du fast FPS. Le principe est simple, 2 joueurs s’affrontent en duels sur une map minuscule pendant 5 minutes. Vous jouez avec les armes que vous avez sélectionnées dans le lobby. La map ne génère que des packs de vie pour se soigner. Le gagnant reste en place et affronte le joueur suivant. Tant que vous remportez la victoire, vous continuez d’enchaîner les maps et les adversaires. Le jeu étant en pré-alpha, on attend de voir si Gearbox se sort les doigts et ajoute quelques nouveautés ou s’ils n’ont vraiment plus aucune race.

Dead or Alive 6

Les rumeurs étaient donc vrai, Team Ninja a bien foutu à la poubelle son moteur physique de simulateur de poitrine féminine. Du coup, les mesdames de Dead or Alive 6 n’ont plus des poumons surdimensionnés qui défient les lois de la physique, ni des tenues qui permettaient au jeu de se situer juste sous la barre de l’interdiction au moins de 18 ans. Ce qui reste, c’est un jeu de combat nerveux, avec des coups qu’on sent passer quand ils connectent et des combos qui permettent de détruire l’adversaire quand ils sont enchaînés correctement. La version jouable étant encore assez jeune, il faudra attendre les prochaines présentations pour savoir si ça suffira à faire survivre la licence ou pas.

Rechercher sur Factornews