Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Mario Party 10

javierulf par javierulf,  email  @javierulf
 
Dixième itération d'un jeu qui a su jongler entre moins bon et pas top, le meilleur Mario Party fut celui de la N64 selon Metacritic (nous aussi on fait comme les éditeurs, on estime la qualité d’un jeu grâce à ce site). Seize ans après cet épisode phare, jetons nous sur nos Wii U GamePad pour estimer la valeur de ce nouveau jeu de l'oie made by Big N. Pas trop vite sur le GamePad par contre...
Note : le testeur a découvert la série avec ce jeu.

Amiibo Party

 « HEY, EST-CE QUE TU CONNAIS AMIIBO ? » crie l’écran d’accueil du jeu, mettant en avant de façon peu subtile ses produits dérivés qui font exploser les comptes Paypal de fanboys à travers le monde. Cet écran d’accueil très simpliste proposera aussi d’accéder à Bowser Party, héros de cet épisode ou Mario Party, quand même. Il se fend même d’un trait d’esprit à la Factornews avec son « Salon de Toad ». Hommage. Ce salon est un peu un fourre-tout, on y retrouve la boutique où l’on débloque de nouveaux éléments avec des points gagnés en jeu (pas de microtransaction, ouf !), le studio photo pour démontrer à tout l’univers Miiverse à quel point on est créatif. Bref, rien de super intéressant là dedans pour tous les joueurs agés de plus de 10 ans. 

La jaquette du – presque – mensonge

Ce qui a attiré notre attention en regardant l'artwork du packshot, c’est la présence du Wii U GamePad dans les mains du gros Bowser. C’est pas commun de voir une manette sur un packshot de nos jours. C’est encore moins commun de la voir et de ne quasiment jamais l’utiliser en jeu, ou tout du moins d’en avoir une utilisation très limitée. Ca ressemble presque à de la publicité mensongère cette jaquette. Car voilà, vous êtes content, vous avez votre Wii U, votre manette Wii U Pro, vous lancez le jeu et BAM ! La manette Wii U Pro n’est pas compatible et le GamePad ne fonctionne qu’avec le mode Bowser Party. Quand vous lancez le mode Mario Party, on vous demande d'empoigner les Wiimotes, vous n’utiliserez pas le GamePad… Donc si vous avez une Wii dans le grenier avec des manettes en rab, c’est cool, par contre, pour les utilisateurs qui l’auraient revendue sur Leboncoin pour investir dans la console Next Gen sauce Big N, vous l’avez dans l’os. Pas très cool.
 

Marillauds Partie

Par contre une fois les manettes branchées, les mini-jeux proposés sont plutôt funs. Les enfants et les plus jeunes prendront peut-être du plaisir à faire le (meta-)jeu de l’oie, mais jeter des dés IRL, c’est du hasard 100%, alors que faire cette action dans un jeu vidéo… Je ne sais pas pourquoi, j’ai toujours l’impression que l’IA du jeu va nous duper. Une fois ces dés lancés, il faudra encore subir les animations d’avancées sur le plateau, aussi interminables qu’inskippables…

Le jeu mériterait presque un micro tutorial. Pas besoin d'avoir fait Polytechnique, mais il faut bien 2-3 minutes pour comprendre ce qu’on fait là, à jeter des dés pipés ou des dés spéciaux… sans vraiment savoir pourquoi. Un peu déconcertant au début, on comprend cependant assez rapidement le but du jeu, c’est un jeu de l’oie après tout, pas Les Chateaux de Bourgogne.



Avant d’arriver sur le plateau, vous avez la possibilité de choisir parmi plusieurs plateaux de l'univers Mario (monde normal, sous-marin, désert…), ce qui fait varier la piste et les temps de jeux. Bonne idée d’ailleurs de fournir une indication de temps avant de lancer la partie, même s'il ne faudra pas espérer finir une partie en moins de 30 minutes.
 
Bon et ces mini-jeux alors ? Car au final, on est un peu là pour ça non ? Et bien ils oscillent entre jeu d’habileté, de réflexes, de logique, de vitesse, de mémoire... Il y en a vraiment pour tous les goûts et les âges. Les jeux de mémoire donnent du fil à retordre, le shooter dans un terrain de paintball, le golf, la course de jet ski sont de bons exemples de jeux bien funs. La grande majorité de ces jeux est donc plaisante à jouer à 3 ou 4, moins à 2, un peu logique ceci dit.

Les avancées sur le plateau entre le peu de mini-jeux restent cependant assez laborieuses et ralentissent la dynamique et le plaisir de jouer. On arrive ainsi de manière assez random sur des cases bonus qui donnent des cœurs, des dés, différents bonus ou malus. Mais on veut jouer !
Ouf ! Il est possible de ne pas utiliser le plateau et de directement accéder aux mini-jeux et ne plus avoir à patienter. Alleluhia ! Peut-être moins de challenge ou de compétition, mais ça reste la meilleure solution quand il faut passer la manette à des amis qui attendent leur tour. Autant dire qu’en soirée, ce sera le mode de jeu le plus rapide pour s’amuser. Mario Party reste un de ces jeux multi local, rapide, fun et où on partage de bons moments. C’est toujours marrant de voir la tête de ses potes en train de s’exciter à la fin d’un 100 mètres, en faisant des mouvements sexuels en remuant la Wiimote. Ne faites pas semblant vous avez tous un pote qui parle de masturbation quand il agite sa Wiimote. Le mode Mario Party est donc solide et est la pierre angulaire du jeu. Cela n'a pas été mentionné, mais le jeu est plutôt agréable à l'oeil, un peu dans la lignée de ce qu'on a pu constater sur Mario Kart 8. 

Bowser Party

Le joueur tenant le GamePad incarne Bowser, les autres seront ses victimes. Le but du jeu reste le même sauf qu’à chaque tour, une fois que les autres joueurs ont avancé sur le plateau, Bowser lance ses dés (autant que le nombre de joueurs incarnant les victimes) à son tour. Si le total des dés est supérieur ou égal à l’avancée des autres joueurs, alors un carnage a lieu. Un jeu Bowser, sélectionné aléatoirement entre trois épreuves, se lance, sauf si Bowser Junior a été sympa. Bowser Junior est un PNJ et un sidekick précieux. Il est là pour vous filer un coup de main et éviter que les joueurs du plateau aient une avancée trop facile, il sème des embûches ; il peut par exemple donner un dé supplémentaire à Bowser, enlever les dés spéciaux des joueurs, laisser le choix du jeu à Bowser… Bref, un vrai cauchemar pour les joueurs « gentils ».



Seulement voilà, seulement 10 jeux Bowser sont disponibles, c’est peu. Ils semblent également être d’une difficulté assez mal calibrée. Les quelques parties passées en tant que Bowser m’ont permis d’écraser mes adversaires, leur enlevant leurs 6 points de vie, en seulement un mini-jeu. L’IA semble plus douée que les capacités de nos amis humains. Mais bon, jouer solo à un Mario Party, c’est un peu comme manger un McDo seul sur la table face au mur du resto, la lose.

Pourtant, l’idée d’avoir Mario et compagnie entre ses mains est plutôt marrante et bien rendue. Que ce soit dans un flipper ou dans une roue de hamster, incarner ce psychopathe de Bowser est drôle. Hélas, ludiquement, l'expérience est peu passionnante à cause de l'écart de niveau, et on retournera rapidement au menu pour relancer des bons mini-jeux où tout le monde a sa chance.

En plus 

Il faut souligner la présence de 5 jeux bonus, accessibles via le menu principal. On dirait des idées de jeux ne s’intégrant pas dans le concept « Party » du titre mais qui ont été jetés dans ce menu. Ils n’en sont pas moins divertissants, voir addictif comme le puzzle game Bubble Bobble-like avec des gemmes dedans. 

TL ;DR

Mario Party est plutôt fun si vous avez des Wiimotes. Sans celles-ci, pas la peine d’acheter le jeu, vous n'en profiterez qu’à 10%, un peu étonnant de la part de Nintendo sachant que tous les utilisateurs Wii U ne sont pas (ou plus) forcément des possesseurs de Wii. Une fois passé cette frustration, les jeux sont plutôt marrants et on passe un bon moment, malgré les lenteurs de l’évolution sur le plateau. Car après tout, on ne veut pas passer son temps à lancer des dés. On veut battre ses potes sur les mini jeux !
Avis assez partagé sur ce Mario Party au final. Les mini-jeux sont plutôt bons, variés et le contenu est assez substantiel. La partie Bowser quant à elle est plutôt décevante avec notamment le peu de jeux jouables au GamePad et cette mécanique du jeu de l’oie à rallonge assez insupportable. Le gros point faible du jeu reste bien sur la nécessité d’avoir des Wiimotes. A 40€ la version Nintendo de ces Wiimotes, ça pique un peu. C’est le prix du jeu. On en a pourtant pour son argent si on est équipé. A se demander si les devs n’avaient pas pensé cette version pour la Wii, réalisant en catastrophe des jeux adaptés au GamePad en se rappelant que la Wii U était sortie.
Rechercher sur Factornews