Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

[Preview] BIOS

hohun par hohun,  email
 
Moi, je joue aux jeux vidéo comme je vis ma vie : comme un gros veau. La rapidité, les réflexes, ça passe quand j'ai un perso bardé de HP et des superpouvoirs abusés ; dès que ce n'est pas le cas, je deviens cette vache qui se fouette les yeux avec sa queue en tentant désespérément de chasser les mouches. Alors fatalement, quand on me passe une clé pour BIOS, je sais que je vais passer un moment difficile.
BIOS, c'est un principe ultra-simple : aller d'un point A à un point B le plus vite possible en évitant de se faire descendre. Chaque map comporte plusieurs obstacles et ennemis (tourelles, bots) qui ont pour objectif de vous faire perdre du temps. Voilà. Au moins, on peut dire que le veau en moi est satisfait par la simplicité du concept.

Ce que mon veau aime moins, par contre, ce sont les réflexes requis pour finir la map le plus vite possible. La plupart des maps étant de longs "couloirs" avec des virages, il faut toujours être prudent à chaque tournant ou à chaque obstacle, qui peuvent cacher des tourelles qui ne prendront que 2 secondes à vous repérer. Cette latence des tourelles est un mécanisme majeur du jeu : vous pouvez les détruire et perdre de précieuses secondes ou choisir de courir en les ignorant, prenant ainsi le risque d'engendrer un effet de fuite en avant car il n'est pas rare de déclencher une tourelle qu'on ne pouvait pas voir en ignorant une tourelle précédente.



Ce qui nous amène à l'autre mécanisme majeur du jeu : BIOS est un die&retry, et le salut est dans la mémorisation de chaque facteur du terrain. Pour devenir le meilleur, pas de secret : faire chaque map plusieurs fois, mémoriser tous les obstacles puis, une fois cela fait, optimiser chaque déplacement et chaque tir pour avoir le chrono le plus faible à la fin. D'ailleurs, il convient de noter que l'on a affaire à un chronomètre et non à un compte à rebours. Ainsi, il est tout à fait possible de terminer une map en une heure si on est vraiment mauvais, les différents niveaux de difficulté offrant divers systèmes de regen de vie (continue en facile, 5 HP à chaque tourelle détruite en expert). C'est malgré tout contre-indiqué parce que BIOS est un shooter générique et insipide. Ce qui est tout à fait logique du point de vue du gameplay recherché. Soit on joue pour devenir le meilleur, soit on ne joue pas, c'est aussi simple que ça.



Pour l'instant, le jeu est en early access, ce qui signifie qu'il lui manque encore des features (par exemple, des armes différentes), mais l'essentiel est là : le gameplay est rapide et les maps sont rôdées. On pourra quand même regretter l'absence d'un réel mode compétitif, à défaut d'un mode multijoueur. Pour seule interaction compétitive, il y a un classement des meilleurs temps par map et rien d'autre. Les dévs ont déclaré que le multi serait une possibilité mais pas une certitude, et il faut donc s'attendre à avoir une version gold toute aussi solo que l'early access. C'est bien dommage car dans ce genre de jeu dont le seul objectif viable est le skill, la compétition est essentielle pour motiver les joueurs. En l'état, je ne sais pas si la recherche des performances ultimes dans son coin réussira seule à passionner les joueurs, sans compter que les maps n'offrent pas vraiment de chemin alternatif ou de raccourci. Car il faut bien le dire : pour un joueur lambda, BIOS est un jeu qui peut lasser très facilement.
Pas de surprise, BIOS est exactement ce à quoi on peut s'attendre en regardant sa fiche Steam : un jeu de niche qui ne plaira qu'aux winners solitaires adeptes des performances. Tous les autres devraient passer leur chemin. Je tiens malgré tout à saluer les dévs qui sont très réactifs et très à l'écoute sur leur forum. Peut-être entendront-ils la volonté d'insérer un mode multi, mais il n'est pas impossible que BIOS soit juste un petit jeu sans prétention et que la majorité des ressources du studio soit plutôt focalisée sur leur très intrigant ReRoll.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews