Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

In Memoriam : Le Dernier Rituel

Netsabes par Netsabes,  email  @netsabes
 
Le Phoenix, le tueur en série du premier In Memoriam, court toujours. Pire, il a tué Jack Lorski, le reporter dont on suivait les traces dans le premier jeu. Collègues, amis, famille, tous en ont assez : ils fondent une association de traque du Phoenix, pour enfin en finir. C'est là que vous entrez en scène dans In Memoriam : Le Dernier Rituel : on vous fournit un DVD créé par le Phoenix, rempli d'énigmes et de vagues pistes. A vous de démêler patiemment ce gros sac de noeuds pour retrouver le Phoenix !
In Memoriam : Le Dernier Rituel fait partie de ces jeux visant à faire disparaître la frontière entre jeu et réalité. On ne joue pas un personnage creux, mais on tient son propre rôle. Le tueur nous envoie des emails voire (si on a choisit de fournir son numéro de téléphone) des SMS au moment où on s'y attend le moins. Le jeu encourage le joueur à faire de nombreuses recherches sur le net (Lexis a créé de nombreux sites factices et s'est même assuré la participation de sites existants, comme Liberation.fr). Les plus courageux pourront même appeler les numéros de téléphone donnés sur certains sites pour tenter d'avoir plus de détails sur l'enquête. Et ça, c'est tout bête, mais c'est bien bluffant.

Car elle n'est pas simple à faire avancer, l'enquête : le jeu est une succession d'énigmes, d'indices et de courts films (il y a au total 1h30 de vidéo), le tout suivant plusieurs histoires à la fois (notamment celle d'une jeune Américaine disparue et bien sûr les jours précédant la mort de Jack Lorski) : évidemment, tout cela s'imbriquera et prendra tout son sens à la fin. En attendant, il faudra tout bien analyser (il y a par exemple un outil pour analyse les films image par image... et croyez-moi, ils n'ont pas l'air de l'avoir rajouté pour rien) : les puzzles sont visuels, graphiques, sonores et surtout sacrément biscornus et diablement morbides.

Malgré tout, Lexis Numérique entend bien traiter ses joueurs : les nouveaux venus dans l'univers d'In Memoriam auront droit à un contenu sensiblement différent, explicitant un peu plus le background du jeu (une excellente idée, qui permet aussi aux vétérans d'avoir un contenu cohérent). Mieux : un site communautaire a été mis en place, où l'on ne rencontrera que des gens au même point d'avancement que soi. Le but est de permettre une entraide éventuelle, mais aussi d'offrir à chacun la possibilité de publier des compte-rendus d'enquête, ce genre de choses.

Comme avant, In Memoriam : Le Dernier Rituel n'est pas un jeu qui mise tout sur la technique : le jeu en lui-même semble être du Flash intégrant les puzzles et vidéos. Ce n'est du coup pas trop la peine de parler des graphismes, si ce n'est pour signaler qu'ils ne sont guère guillerets. Ce qui fait la différence, c'est le scénario intriguant d'Eric Viennot et le mélange entre jeu et réalité. D'ailleurs, on va éviter de trop parler du scénario aussi, sinon pour vous prévenir que l'on suivra la piste du Phoenix un peu partout dans le monde. Le jeu doit sortir le 21 septembre prochain (c'est bientôt) et Lexis vise une durée de vie accrue par rapport au premier épisode : on serait ici autour de 30 à 35 heures de jeu. Impossible de savoir ce qu'il en est vraiment pour le moment, mais en tout cas le travail fait sur le jeu semble impressionnant. Si le jeu tient ses promesses, on devrait une nouvelle fois pouvoir se laisser happer dans l'univers d'In Memoriam.

Un dernier mot sur un autre projet de l'univers In Memoriam : un jeu sur téléphone portable, qui contiendra une nouvelle enquête et utilisera à fond les possibilités du mobile (il est notamment question de géolocalisation pour les Parisiens). Dans un premier temps, cette version du jeu pourrait être optimisée pour les rares utilisateurs d'i-mode, hélas. En tout cas, ça ne sort pas encore tout de suite, puisque Lexis Numérique parle de la fin 2006 ou de début 2007.

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews