Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

E3 2018 : Premiers runs chronométrés dans Black Future 88'

Fougère & Nicaulas par Fougère & Nicaulas,  email
 
Avant de tester Black Future '88, j'étais bien. C'était le début d'après-midi, je venais de manger et de boire un coup avec la team Factor, j'étais prêt à tester ce petit titre indé édité par The Good Shepherd. 30 minutes de jeu plus tard, j'étais sur les rotules, proche de la crise d'épilepsie et je voulais bazarder tous mes RDV de l'aprèm pour rester et essayer d'avancer plus loin dans le jeu.
Le pitch est simple : seul ou a deux, vous allez devoir grimper les 5 étages d’une tour, composés de salles générées aléatoirement, et maraver la tronche de 5 Boss. Vous aurez le choix entre 3 personnages, des dizaines d’armes et pleins de bonus passifs pour vous aider dans votre œuvre de destruction. Une touche pour tirer, une pour dasher et une pour switcher d’arme, vous voilà partis pour dégommer des ennemis à la chaîne sur fond de synthwave qui tache et avec des graphismes qui resteront imprimés sur le fond de votre rétine.

Si on reste sur des principes déjà bien maîtrisés par le reste des roguelikes, comme le fait de devoir nettoyer une salle pour passer à la suivante ou des morts qui s’enchaînent plus vite que les doses de caféine avant d’affronter les conférences de l’E3 en direct depuis la France, le jeu propose quand même quelques nouveautés bien puputes. Le temps limité tout d’abord. Vous avez 18 minutes et pas une seconde de plus pour arriver à la fin du jeu, sinon votre perso explose et vous pouvez recommencer depuis la case départ. La difficulté évolutive ensuite. Tout ce que les ennemis vont lâcher au moment de mourir, que ce soit la thune, la vie, les munitions ou les nouvelles armes, va être « absorbé » par la tour si vous ne le ramassez pas assez vite. Cela va progressivement remplir une jauge, qui une fois complète va ajouter un nouvel effet pour la durée de votre run : les ennemis font plus mal, le niveau absorbe les loots plus rapidement ou vos armes consomment 2 fois plus de munitions quand vous appuyez sur la gâchette. Il faut donc être réactif, et savoir prendre des décisions dans la seconde si vous ne voulez pas perdre votre temps précieux et lutter contre une difficulté qui va vous laisser sur le carreau. Enfin, votre dash possède un petit cooldown, mais vous permet de passer à travers les murs ou les plateformes. Bien utilisé, il peut vous permettre de faire du run-and-gun ultra efficace, et peut s’améliorer une fois un boss vaincu. À mesure que vous progressez dans les étages, maîtriser votre dash et ses effets devient beaucoup plus important que votre capacité à viser correctement les hordes d’ennemis qui s’affichent sur l’écran.

Heureusement, les devs ont pensé à quelques mécaniques pour faire pencher la balance du côté du joueur, notamment au niveau des armes. Mis à part celle que votre personnage possède au départ, elles sont toutes plus ou moins barrées, mais surtout elles peuvent utiliser votre vie, votre temps ou votre dash en guise de munitions. Sauf que si vous avez une arme qui utilise vos précieuses secondes en guise de projectiles, ça veut aussi dire que les caisses de munitions que vous ramassez vont allez ajouter du temps supplémentaire à votre timer. Même principe pour le dash ou la vie, que vous pouvez donc stocker pour être utilisés plus tard, avec votre pétoire ou pas. La progression se fait donc plus à travers une connaissance de votre équipement et des loots que vous allez récupérer que sur la progression ou la montée en puissance de votre personnage d’une partie sur l’autre. Pousser le joueur à atteindre l’exécution parfaite est le credo de Black Future 88’, plus que le farm ou les items débloqués à mesure que vous progressez.

Grosse mandale indé de cette E3, Black Future 88’ nous est rentré dedans avec la délicatesse d’un 35 tonnes lancé à 230 km/h dans un magasin de porcelaine fine. On attend avec impatience sa sortie, en début d’année prochaine.
Rechercher sur Factornews