Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

E3 2018 : Premières conversations avec une banane dans My Friend Pedro

Fougère par Fougère,  email  @JeSuisUneFouger
 
Probablement le jeu le plus débile présenté pendant la conférence Xbox (et un des plus stupides parmi ceux présents sur le salon dans son ensemble), My Friend Pedro vous met dans la peau d’un simili Deadpool qui va massacrer des hordes de mafieux. Parce qu’une banane le lui a ordonné.
 
Et c’est à peu prêt tout ce qu’on sait sur le scénario du jeu. Nous n’avons malheureusement pas eu la chance d’avoir un RDV avec le créateur du jeu sur le parking Devolver, mais on a réussi à dégoter une borne avec le jeu en libre accès dans un coin paumé du salon. Et autant vous dire qu’on en a bien profité. Il y avait 2 niveaux inclus dans cette démo : un niveau à pied, où on doit parcourir un niveau en scrolling horizontal tout en dégommant des tas de vilains, et un niveau sur une moto, où on pouvait se déplacer en profondeur en plus des mouvements habituels gauche/droite.

Dans les 2 cas, le principe est simple : vous avez des flingues, un pouvoir qui permet de ralentir le temps, une panoplie de mouvements complètement loufoques et vous devez massacrer tout le monde en faisant le plus de points possibles. On se rend compte assez rapidement que notre héros a vraiment beaucoup de vie, et que foncer tout droit en restant appuyé sur le bouton de tir suffit à terminer les niveaux rapidement. On tue les ennemis, on ramasse leurs armes qui sont plus puissantes que les petits flingues de base, et on arrive à la fin en 2 minutes. C’est marrant, mais on peut faire mieux, beaucoup mieux. Déjà, les mouvements du héros sont volontairement idiots : les sauts font tourbillonner le personnage tel une ballerine sous amphèt', se baisser permet d’enchaîner les roulades comme un gamin de 9 ans qui a bouffé 1.5 kilos de sucre pur, etc. Le plus beau dans tout ça, c’est qu’il n’y a pas besoin de faire de combinaisons de touches spécifique, c’est comme ça que le personnage se déplace. Du coup, on enchaîne des saltos, roulés-boulés, glissades et autres mouvements acrobatiques pendant qu’on envoie une tempête de plomb à la tronche des ennemis, et c’est vraiment très jouissif à observer.

Mis à part faire des pirouettes dans tous les sens, on doit dézinguer des hordes d’ennemis à l’aide d’armes à feu ou même du décor. Le personnage utilise une arme dans chaque main, et on peut split la visée d’une simple pression sur un bouton, histoire de ne pas perdre de temps avec les ennemis qui restent derrière nous. L’autre petite mécanique bien marrante, c’est le fait de pouvoir utiliser n’importe quel élément du décor comme projectile. Rouleaux de PQ, couteaux, morceaux des mecs qu’on vient de buter, on peut coller des coups de pied dans tout et n’importe quoi pour les projeter dans la tronche des mecs qui nous tirent dessus, soit pour les tuer ou tout simplement pour les assommer quelques instants. Le moteur physique étant aussi débile que le reste, on se retrouve dans des situations ubuesques et franchement hilarantes : juste avant d’entrer dans une salle on peut balancer une poêle à frire dedans, défoncer la porte et ralentir le temps. Ça nous laisse l’opportunité de viser la poêle en train de voler dans la pièce, vider notre chargeur dessus et observer toutes nos balles qui se mettent à rebondir dans tous les sens. Et comme les dèvs sont des gens malins et qu’ils ont bien compris que les joueurs voudront frimer avec leurs plus belles acrobaties, chaque fin de niveau propose de générer un GIF de notre performance, ainsi que la possibilité d’envoyer notre score sur Twitter, le tout en appuyant sur un seul bouton. Que demande le peuple ?

My Friend Pedro est définitivement un de mes jeux préféré de cet E3. C’est débile, c’est drôle, ça se prend en main en 30s et la difficulté s’adapte très bien aux styles des différents joueurs. Pas de date de sortie pour le moment, mais on attend ça avec impatience.
Rechercher sur Factornews